Nouvelles d'Arménie
ACCUEIL   ACTUALITE   FORUMS   REDACTEURS   AIDE   VOS ARTICLES    |    Recherche  
 
Grèce


Erdogan lie le sort des soldats grecs détenus en Turquie à l’extradition de putschistes présumés

Istanbul, 21 avr 2018 (AFP) - Le président turc Recep Tayyip Erdogan a lié samedi le sort de deux soldats grecs détenus en Turquie à l’extradition par Athènes de huit putschistes turcs présumés qui ont fui en Grèce après la tentative de coup d’Etat de juillet 2016.

“Ils ont voulu que l’on remette les soldats grecs, mais nous leur avons dit que s’ils voulaient une telle chose, alors d’abord il faut nous donner les soldats qui ont fait un coup d’Etat dans notre pays“, a déclaré le chef de l’Etat turc lors d’une interview diffusée sur la chaîne privée NTV.

“S’ils nous donnent (les putschistes présumés), alors nous prendrons en considération“ la situation des deux soldats grecs, a-t-il poursuivi. La Turquie ne cesse de demander l’extradition de huit militaires turcs ayant fui en Grèce après le coup d’Etat manqué en juillet 2016, mais Athènes n’a pas accédé à cette requête et refuse de lier cette affaire avec celle de deux soldats grecs détenus en Turquie depuis début mars.

La détention dans une prison turque de ces deux soldats grecs qui, selon Athènes, sont entrés par erreur sur le territoire turc en patrouillant à la frontière gréco-turque du fait de mauvaises conditions météo, a aggravé les relations déjà houleuses entre les deux voisins.

Selon des médias turcs, les deux soldats seraient accusés “d’entrée illégale dans une zone interdite“ ainsi que “d’espionnage“.

Le Premier ministre grec Alexis Tsipras a appelé début avril Ankara à “accélérer les procédures judiciaires“ pour le retour des deux soldats grecs et à arrêter “l’escalade rhétorique“.

“La vie humaine et la liberté humaine ne sont pas et ne devraient pas servir de pions à des jeux de pouvoir et au chantage“, avait-il même déclaré dans une déclaration au journal Documento.

posté le 22 avril 2018 par Ara/armenews


MER EGEE
Incident autour d’une île grecque près de la Turquie

ISTANBUL, 4 août (Reuters) - La garde-côte grecque a interpellé mardi des journalistes turcs qui tentaient de s’approcher de l’île grecque de Rho, dans la partie orientale de la mer Egée, rappporte l’agence anatolienne de presse.

Cet îlot inhabité, appelé Karaada en turc, est situé à quelques encâblures des côtes turques. Les deux pays ont failli entrer en guerre en 1996 pour le contrôle d’une autre île orientale grecque de la mer Egée, Imia.

Ayant appris que des militaires grecs avaient planté le drapeau national sur l’ile de Rho, trois journalistes turcs sont partis sur place pour vérifier l’information.

Ils ont été interceptés en mer par la garde-côte grecque, qui les a interpellés ainsi que le pilote du bateau et son capitaine.

posté le 5 août 2009 par Ara/armenews
THEMES ABORDES : Grèce  Grèce  Turquie