Nouvelles d'Arménie
ACCUEIL   ACTUALITE   FORUMS   REDACTEURS   AIDE   VOS ARTICLES    |    Recherche  
 
Lévon Ter Pétrossian


Politique
Les chefs de l’opposition se réunissent avant leur manifestation demain

Les leaders de l’opposition Levon Ter-Petrossian, Gagik Tsarukian et Raffi Hovannisian se sont réunis de nouveau hier soir pour discuter de la préparation de la prochaine manifestation anti-gouvernementale qui aura lieu à Erevan vendredi.

Un porte-parole de Tsarukian, Iveta Tonoyan, a refusé de donner des détails sur cette réunion. Elle a seulement dit que les trois dirigeants ont discuté de “questions d’organisation“ liée à la manifestation.

Tsarukian, qui dirige le parti BHK, a eu des entretiens séparés avec Ter-Petrossian mardi.

Les discussions semblent faire partie des efforts déployés par le BHK, le HAK et Zharangutyun pour travailler sur un plan de nouvelles actions conjointes visant à atteindre un « changement de régime ». Ils espèrent se mettre d’accord à temps pour la manifestation de vendredi au Liberty Square d’Erevan.

“Ce n’est pas que nous n’étions pas unis à la manifestation du 10 octobre dernier“, a déclaré Stepan Markarian (BHK). “Mais, comme nous l’avions convenu, chacun de nous y avions exprimé notre opinion“.

Contrairement à Ter-Petrossian et Hovannisian, Tsarukian a refusé de prononcer un discours détaillé sur les objectifs du trio d’opposition au cours du rassemblement du 10 octobre. Le magnat, qui contrôle la deuxième plus grande faction au parlement de l’Arménie, a promis de parler longuement à la prochaine manifestation.

“Ce sera un jour très important“, a déclaré Markarian. “Les réponses à de nombreuses questions qui préoccupent la société seront exprimées.“

“Les gens veulent un changement de régime et le BHK n’a aucun problème avec cela. Le BHK le veut également “, a déclaré Markarian.

Plus tôt hier, Tsarukian a rencontré 35 membres du groupe parlementaire du BHK. Tonoyan a dit que c’était alors décidé que tous participeraient à la prochaine manifestation.

posté le 23 octobre 2014 par Claire/armenews

Reprinted with permission from RFE/RL Copyright(c)2007 Radio Free Europe / Radio Liberty, Inc.1201 Connecticut Ave, t N.W. Washington DC 200



Politique
L’opposition demande une passation de pouvoir

Les dirigeants des partis de l’opposition de l’Arménie se ont rassemblés des milliers de partisans à Erevan vendredi soir, mettant en garde le président Serge Sarkissian. Ils ont demandé que soit négocier son départ du pouvoir, sous peine de devoir faire face à une “vague de désobéissance civile“.

Levon Ter-Petrossian (HAK) et Raffi Hovannisian (Zharangutyun) ont attaqué Sarkissian en termes particulièrement forts.

Gagik Tsarukian (BHK), quant à lui, a prononcé un discours beaucoup plus court et plus ambiguë. Il a dit qu’il parlera plus longuement lors du prochain rassemblement anti-gouvernement.

Dans son discours, Ter-Petrossian a de nouveau accusé l’administration Sarkissian de s’être enlisé dans la corruption, menant l’Arménie à sa “destruction“. Il a dit qu’un “changement complet de régime“ à travers des élections présidentielles et législatives est impératif.

Il a précisé en même temps que l’alliance de l’opposition est ouverte à des “propositions raisonnables sur les solutions de dialogue et de compromis“ avec Sarkissian.

Levon Zurabian, vice-président du HAK, a précisé que l’opposition attend de Sarkissian une “feuille de route pour le rétablissement de la démocratie“, d’où un “transfert pacifique du pouvoir.“ “Nous donnons aux autorités arméniennes quelques jours pour aller vers cette voie“, a t-il dit. L’opposition “balayera ces autorités par une vague de désobéissance civile à l’échelle nationale“ si Sarkissian et son parti républicain rejettent ces demandes, a t-il averti.

Le porte-parole du HHK, Edouard Sharmazanov, a écarté les déclarations du HAK dans la soirée. Il a dit que l’appel de Ter-Petrossian est celui d’un “retraité politique appauvri.“ Il ne s’est pas attaqué directement au BHK et au Zharangutyun.

posté le 13 octobre 2014 par Claire/armenews

Reprinted with permission from RFE/RL Copyright(c)2007 Radio Free Europe / Radio Liberty, Inc.1201 Connecticut Ave, t N.W. Washington DC 200



Opposition
Réunion entre Ter-Petrossian et Tsarukian

Le leader de l’opposition Levon Ter-Petrossian et l’homme d’affaires Gagik Tsarukian se sont réunis hier pour discuter des préparatifs pour un prochain rassemblement anti-gouvernemental prévu par l’opposition.

Un communiqué conjoint publié par l’HAK de Ter-Petrossian et le BHK de Tsarukian a déclaré que les deux hommes ont également réaffirmé leur ferme opposition aux modifications constitutionnelles radicales prévues par Sarkissian.

“Les parties ont également souligné l’importance de l’élaboration, dans le cadre du quatuor d’opposition, de visites conjointes dans les régions avant ce grand rassemblement dans le but d’informer les gens et de les mobiliser“ a-t-on pu lire dans la déclaration.

Des proches de Tsarukian et Ter-Petrossian étaient également présents à la réunion, notammenent l’ancien ministre des Affaires étrangères Vartan Oskanian (BHK).

Le BHK, le HAK, le FRA et le Zharangutyun veulent rallier des partisans à Erevan le 30 septembre pour discuter de la réponse des autorités à une liste de 12 revendications qu’ils ont émis en juin. Les autorités ont rejeté essentiellement cet ultimatum.

Les préparatifs de la manifestation ont également été abordé par des législateurs des quatre partis lors d’une réunion distincte plus tôt hier. Armen Rustamian (FRA) a déclaré après la réunion qu’ils n’ont pas encore atteint un accord sur “ce qu’il sera fait après ce grand rassemblement“. Rustamian a également confirmé que, contrairement aux trois autres partis, le FRA est prête à soutenir la réforme constitutionnelle de Sarkissian si elle envisage la transformation de l’Arménie en une république parlementaire.

Le HAK et le Zharangutyun font pression pour une campagne soutenue de manifestations anti-gouvernementales visant à renverser Sarkissian. Le BHK et la FRA, en revanche, ont cessé d’exiger la démission du président à ce jour.

posté le 10 septembre 2014 par Claire/armenews

Reprinted with permission from RFE/RL Copyright(c)2007 Radio Free Europe / Radio Liberty, Inc.1201 Connecticut Ave, t N.W. Washington DC 200



Opposition
Le BHK salue les déclarations de Robert Kotcharian

Le BHK de Gagik Tsarukian a salué hier les dernières critiques de l’ancien président Robert Kotcharian sur le gouvernement et a déclaré que les principales forces d’opposition du pays doivent être prêtes à coopérer avec lui.

“ Je me réjouis et suis heureux que l’ancien président, qui a une longue expérience gouvernemental et qui est très familier de la situation, a fait pratiquement les mêmes évaluations que le quatuor de l’opposition“, a déclaré Stepan Markarian, un député du BHK, se référant au BHK et ses trois alliés de l’opposition : le HAK, le Zharangutyun et la FRA.

Markarian a dit qu’il voit une possibilité réelle de la coopération entre Kotcharian et les quatre partis contestant le Serge Sarkissian. “Je pense que nous devrions coopérer avec tous ceux qui partagent les opinions du quatuor et les efforts pour résoudre les problèmes “, a affirmé Markarian.

Dans sa déclaration publique de lundi, Kotcharian a essentiellement exprimé son soutien à la liste de 12 demandes adressées à Sarkissian par l’opposition. Dans un autre signe de son retour imminent à la politique, l’ex-président a également intensifié ses critiques de la politique économique de l’administration Sarkissian.

Il est peu probable que le HAK et le Zharangutyun collaborent ouvertement avec Kotcharian, en raison de son rôle décisif dans la répression meurtrière de l’opposition qui a suivi l’élection présidentielle de février 2008. Levon Ter-Petrossian, un autre ancien président et membre du HAK, a été le principal candidat de l’opposition à ce scrutin.

Aram Manoukian, membre du HAK, a rejeté les dernières remarques de Kotcharian. “ J’ai depuis longtemps cessé de le considérer comme un homme politique “, a t-il dit, ajoutant que c’était le point de vue dominant au sein du HAK.

posté le 25 juin 2014 par Claire/armenews

Reprinted with permission from RFE/RL Copyright(c)2007 Radio Free Europe / Radio Liberty, Inc.1201 Connecticut Ave, t N.W. Washington DC 200



Corruption
Le Premier ministre répond à l’accusation de Ter-Petrossian

Hovik Abrahamian est revenu sur les propos de Levon Ter-Petrossian vendredi. La veille, le chef de l’opposition avait accusé le Premier ministre d’être l’un des fonctionnaires les plus corrompus de l’Arménie et quelqu’un qui a de plus une vaste expérience de la fraude électorale.

Dans un article où il appelait l’opposition à demander un changement de régime au plus vite, Ter-Petrossian a estimé qu’Abrahamian a été nommé Premier ministre en avril afin de permettre au régime de pouvoir continuer le “pillage“ du pays et la falsification d’un référendum constitutionnel prévu par le Président Serge Sarkissian.

“ En termes de fraude électorale et de pillage, Serge Sarkissian n’a pas besoin de s’inquiéter car il aurait pu difficilement trouver un meilleur candidat qu’Abrahamian pour s’occuper de ça“, a écrit le chef de l’opposition (HAK). Il se moquait des revendications de Sarkissian selon lesquelles Abrahamian a mis en place des réformes nécessaires et a déjà alimenté les attentes d’un changement positif dans le pays.

Abrahamian a riposté à Ter-Petrossian. Il a déclaré à Panorama.am que l’article de Ter-Petrossian est plein de « mensonges » et de « bile ».

“Il y a des années, il est descendu du piédestal de la présidence et est toujours incapable de s’en remettre “, a chargé le premier ministre.Il a accusé à son tour Ter Petrossian d’être « l’ancêtre du pillage et de l’avoir généralisé partout pour promouvoir ses intérêts mesquins. C’est une honte, ça ne marchera pas », a-t-il estimé.

Abrahamian a fait fortune et a commencé sa carrière politique comme maire d’Artashat pendant la présidence de Ter-Petrossian. Ce dernier avait été déclaré citoyen d’honneur d’Artashat en 1996.

Après la démission de Ter-Petrossian en 1998, Abrahamian a été promu à des postes gouvernementaux, devenant l’une des figures les plus influentes de l’Arménie.

posté le 9 juin 2014 par Claire/armenews


Politique
L’opposition se réunit

Levon Ter-Petrossian et Gagik Tsarukian se sont de nouveau réunis hier après que les principaux partis politiques d’opposition se soient exprimés sur leur coopération croissante.

Dans une déclaration commune, Ter-Petrossian (HAK) et Tsarukian (BHK) ont déclaré que les deux hommes ont discuté de la situation politique dans le pays et de la poursuite de la coopération entre le BHK, le HAK, et les deux autres partis de l’opposition représentés au le parlement. La déclaration n’a pas donné de détails, disant seulement que quatre proches collaborateurs de Ter-Petrossian et Tsarukian ont également pris part à la réunion.

La réunion a coïncidé avec le début des débats parlementaires sur le projet politique du Premier ministre Hovik Abrahamian et de son cabinet. Son approbation par l’Assemblée nationale reviendrait à un vote de confiance dans le gouvernement.

Le prédécesseur d’Abrahamian, Tigran Sarkissian, a démissionné de façon inattendue il y a plus d’un mois, quelques jours seulement après que les quatre partis d’opposition ont décidé de présenter une motion de censure contre son gouvernement et d’organiser des manifestations conjointes. Ter-Petrossian a déclaré après coup que ce changement voulu par le président Serge Sarkissian visait à éviter les manifestations prévues. Il a exhorté ses alliés de l’opposition, et le BHK en particulier, de tenter de contrecarrer un vote de confiance dans le cabinet d’Abrahamian et ainsi forcer le président Sarkissian à organiser de nouvelles élections législatives.

Le BHK a répondu à ces appels avec prudence. Mais ses représentants ont clairement dit hier matin que la faction parlementaire du BHK, la deuxième à l’Assemblée nationale, ne votera pas pour le plan d’action du nouveau gouvernement.

Naira Zohrabian (BHK) a déclaré que le parti de Tsarukian doit décider de boycotter le scrutin secret ou voter contre le programme. “Il y aura des discussions aujourd’hui et demain et le parti décidera comment voter “, a t-elle déclaré. “ Je pense que nous allons aussi discuter de la question avec nos partenaires de l’opposition. “

Levon Zurabian, vice-président de la HAK, a exprimé l’espoir que les quatre partis minoritaires formulent une position commune. “ Nos positions sont très proches “, a t-il justifié.

posté le 21 mai 2014 par Claire/armenews

Reprinted with permission from RFE/RL Copyright(c)2007 Radio Free Europe / Radio Liberty, Inc.1201 Connecticut Ave, t N.W. Washington DC 200



Politique
Pas d’accord dans l’opposition

Le BHK et les deux principaux groupes d’opposition établis ont annoncé qu’aucun accord concret n’avait été signé lors d’une réunion inédite de leurs hauts dirigeants jeudi.

Tsarukian, l’ancien président Levon Ter-Petrossian et Raffi Hovannisian ainsi que leurs proches collaborateurs se sont réunis pour discuter de leur réponse commune à la démission surprise du gouvernement arménien. Une déclaration publiée par leurs partis a donné aucun détail sur les négociations.

Ruben Hakobian, un haut responsable de Zharangutyun qui a pris part à la réunion, a décrit comme “ très productive et constructive “ l’entrevue, mais a déclaré que les dirigeants de l’opposition n’ont pas trouvé un nouveau plan d’actions conjointes . “ Nous allons tenir davantage de réunions bientôt et continuer à essayer de former un agenda commun “, a déclaré Hakobian.

Tsarukian a rencontré ses alliés de l’opposition, quelques heures après la tenue de consultations avec le Président Serge Sarkissian sur la formation d’un nouveau gouvernement. Le bureau de Sarkissian n’a pas divulgué de détails. Selon les représentants du BHK, Tsarukian a précisé que son parti n’est pas intéressé par un poste ministériel.

Après la rencontre avec Tsarukian, Sarkissian a reporté la nomination d’un nouveau Premier ministre à aujourd’hui. Un porte-parole du HHK a déclaré que le président doit tenir d’autres consultations avec les forces de minorités parlementaires, y compris le BHK et la FRA. Les dirigeants de la FRA ont ostensiblement refusé de participer à la réunion de l’opposition de jeudi, attisant la spéculation sur le retour imminent de leur parti au gouvernement.

Zharangutyun et le HAK ont refusé de tenir des pourparlers avec Serge Sarkissian, en disant qu’ils ne considèrent pas le président comme légitime.

Le HAK, le BHK, la FRA et Zharangutyun ont prévu de proposer un vote de confiance au gouvernement le 28 avril. Ils ont également convenu le 1er avril d’organiser des rassemblements à Erevan à l’appui de cette motion. Le Premier ministre Tigran Sarkissian a démissionné de façon inattendue deux jours plus tard, provoquant l’annulation des actions conjointes de l’opposition.

posté le 14 avril 2014 par Claire/armenews

Reprinted with permission from RFE/RL Copyright(c)2007 Radio Free Europe / Radio Liberty, Inc.1201 Connecticut Ave, t N.W. Washington DC 200



Politique
Ter-Petrossian met en garde l’opposition contre la tentation gouvernementale

Levon Ter-Petrossian a averti ses alliés de l’opposition hier vis-àvis d’un partage du pouvoir avec le président Serge Sarkissian et les a exhortés à aller de l’avant avec des rassemblements anti-gouvernementaux communs qui avaient été prévus avant la démission du Premier ministre Tigran Sarkissian.

Ter -Petrossian a insisté sur le fait que le chef de l’Etat a contraint Tigran Sarkissian et l’ensemble de son gouvernement à démissionner la semaine dernière dans l’espoir d’éviter ces manifestations. Il a déclaré que le président Sarkissian essaie maintenant de diviser l’opposition en nommant un “ plus ou moins acceptable “ Premier ministre et des “ leurres “ de l’opposition à des postes ministériels.

“ J’ai le sentiment que l’opposition n’a pas encore pleinement réalisé qu’elle a marqué une grande victoire en obtenant la démission du Premier ministre avec une simple menace de rassemblements et que Serge Sarkissian a au moins partiellement capitulé “, a déclaré Ter-Petrossian.

“ L’opposition doit en aucun cas entrer dans le jeu de Serge Sarkissian en rejoignant le nouveau gouvernement, même si le poste de Premier ministre est offert à l’une des figures de l’opposition “, a ajouté Ter-Petrossian. Il a fait valoir que Sarkissian pourrait facilement le licencier plus tard, une fois la tempête politique actuelle passée.

Le HAK, le BHK, la FRA et Zharangutyun, a continué Ter-Petrossian, devraient donc rallier conjointement de nouveaux supporters lors des débats parlementaires à venir lors du vote de confiance du nouveau gouvernement.

L’avertissement de Ter-Petrossian semble être principalement adressée au BHK, la deuxième force parlementaire dirigée par Gagik Tsarukian. Ce dernier est considéré comme proche de président du parlement Hovik Abrahamian, qui serait le candidat favori en tant que Premier ministre.

Le BHK et la FRA faisaient partie de la coalition au pouvoir en Arménie dans le passé. Aucun des deux partis n’a exclu la possibilité d’un retour au gouvernement.

Stepan Markarian, un député BHK, a insisté hier pour dire qu’un tel retour n’est “ pas à l’ordre du jour du parti. “

Le chef du parti Zharangutyun Raffi Hovannisian, quant à lui, a précisé que son parti ne rejoindra le gouvernement en aucun cas. Hovannisian, qui était le principal candidat de l’opposition à l’élection présidentielle de l’année dernière, a déclaré que le Zharangutyun continuera de considérer Sarkissian comme un président illégitime. Les forces de l’opposition doivent le forcer à démissionner dès ce mois-ci, dit-il.

S’exprimant lors d’une conférence de presse au Liberty Square d’Erevan, Hovannisian a également réitéré ses appels pour que les hauts dirigeants des quatre partis se rencontrent en face à face et discutent de leurs nouvelles mesures.

posté le 10 avril 2014 par Claire/armenews

Reprinted with permission from RFE/RL Copyright(c)2007 Radio Free Europe / Radio Liberty, Inc.1201 Connecticut Ave, t N.W. Washington DC 200



Politique
Un changement de régime n’est pas à l’ordre du jour du BHK

Hier, le BHK a insisté sur le fait qu’il ne cherche pas la démission du président Serge Sarkissian, même si le parti est de plus en plus critique envers les politiques économiques du gouvernement et qu’il coopère de plus en plus avec l’opposition.

Stepan Markarian (BHK) a déclaré que le chef du parti, Gagik Tsarukian, n’a pas discuté de “ changement de régime “ avec les représentants du HAK lors d’une réunion mardi. Le BHK estime que les forces anti-gouvernementales représentées au Parlement devraient s’efforcer de se rassembler pour demander la démission du Premier ministre Tigran Sarkissian et de son cabinet, a t-il dit.

Markarian a confirmé que le chef du groupe parlementaire du HAK, Levon Zurabian, et deux autres membres éminents du parti de Ter -Petrossian ont réaffirmé leur désir de voir le président Sarkissian quitter le pouvoir dès le début de la réunion avec Tsarukian. “ Mais personne n’a abordé la question ensuite “, a t-il dit.

“ La démission du président n’est pas à l’ordre du jour des quatre partis “, a déclaré aux journalistes Markarian, se référant au BHK, HAK ainsi qu’à la FRA et au Zharangutyun. Le parti de Tsarukian est contre toute tentative de renverser le président parce qu’il veut épargner des « bouleversements » au pays, a t-il dit.

Tsarukian a commencé une série de consultations avec les trois partis d’opposition la semaine dernière après une forte critique du bilan économique du gouvernement. Les quatre partis travaillent actuellement sur une proposition conjointe de défiance envers le gouvernement, qui devrait être présentée au Parlement arménien contrôlé par le Parti républicain du président.

posté le 13 mars 2014 par Claire/armenews

Reprinted with permission from RFE/RL Copyright(c)2007 Radio Free Europe / Radio Liberty, Inc.1201 Connecticut Ave, t N.W. Washington DC 200