Nouvelles d'Arménie
ACCUEIL   ACTUALITE   FORUMS   REDACTEURS   AIDE   VOS ARTICLES    |    Recherche  
 
Europe


ARMENIE-UNION EUROPEENNE
Le président arménien Armen Sarkissian a rendu visite au bureau de l’Union européenne à Erévan

Le président arménien Armen Sarkissian a rendu visite vendredi 11 mai au bureau de la Communauté européenne à Erévan. Armen Sarkissian a félicité l’ensemble des collaborateurs du bureau Erévannais de l’Union européenne et s’est entretenu avec son responsable en Arménie, Piotr Svitalski.

JPEG - 31.5 ko
Le président arménien Armen Sarkissian a rendu visite au bureau de l’Union européenne à Erévan

Le président arménien a évoqué avec le responsable du bureau de l’Union européenne le développement des liens entre l’Arménie et l’Union européenne ainsi que la coopération entre Erévan et Bruxelles. Les deux hommes ont également abordé la situation politique en Arménie ainsi que dans la région.

Krikor Amirzayan

posté le 12 mai 2018 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : Arménie  Diplomatie  Europe  Image 450 


MEDIAS
Les liens entre Rachida Dati et l’Azerbaïdjan une nouvelle fois épinglés par « Le Canard Enchaîné »

« Les risettes de Dati aux Azéris lui coûtent cher » titre l’hebdomadaire « Le Canard Enchaîné » de ce matin, mercredi 9 Mai (n°5089).

« Rachida Dati n’a pas apprécié -mais alors pas du tout- la gifle flanquée par le Parlement européen, jeudi dernier. Candidate au poste de représentante du Parlement pour la désignation du futur procureur européen, l’ex-garde des Sceaux de Sarko, pourtant soutenue (au moins officiellement) par le très puissant parti de droite à Bruxelles, le PPE, s’est fait éconduire : 339 voix contre, 246 pour et 62 abstentions.

« Certains se disant de gauche ont voté contre par seul mépris social ou jalousie », a-t-elle alors tweeté, provoquant l’hilarité générale. » écrit « Le Canard Enchaîné ». Ce dernier évoque les affaires de corruption à Malte et écrit « s’occuper de ces dossiers (...) conduit immanquablement à s’interroger sur le rôle des oligarques d’Azerbaïdjan soupçonnés de blanchir de l’argent à Malte et d’y acquérir des entreprises européennes via des sociétés-écrans. »

L’hebdomadaire continue « Rachida Dati a été très contestée à la suite de sa mission d’observation des élections en Azerbaïdjan, en octobre 2013 : elle les avait jugées « libres et équitables ». Des conclusions en totale contradiction avec celles du rapport de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), qui dénonçait de sérieux écueils démocratiques : liberté d’expression réduite, intimidation, bourrages d’urnes, etc. »

Sur le site d’infos News.Az, Rachida tresse régulièrement des lauriers au président et autocrate Ilham Aliev : « L’Azerbaïdjan est un exemple pour l’ensemble du monde musulman. » Dati est aussi une habituée des luxueuses soirées organisées par la première dame, Mehriban Aliyeva, à Paris. A Bruxelles, ces pratiques font tousser. »

Krikor Amirzayan

Plus d’information dans le Canard Enchainé.

posté le 9 mai 2018 par Krikor Amirzayan/armenews


ARMENIE-UNION EUROPEENNE
Le Parlement de Lituanie a voté à l’unanimité pour ratifier l’accord entre l’Arménie et l’Union européenne pour l’élargissement des relations

Dès sa première lecture le Parlement de Lituanie a entériné à l’unanimité (81 voix pour et zéro contre) l’accord d’un partenariat élargi entre l’Arménie et l’Union européenne en novembre dernier. Tigrane Mkrtdtchyan, Ambassadeur d’Arménie dans les pays Baltes qui annonce la nouvelle sur son site Twitter affirme « espérons que dans un proche avenir la Lituanie valide de façon définitive cette décision du Parlement ». Le 18 avril le président arménien Armen Sarkissian avait également validé l’accord Arménie-Union européenne signé à Bruxelles le 24 novembre 2017 portant sur l’élargissement des relations entre les deux partenaires.

Krikor Amirzayan

posté le 4 mai 2018 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : Arménie  Europe  Image 450  Lithuanie 


JUDO-CHAMPIONNATS D’EUROPE
Ferdinand Karapetian (Arménie) champion d’Europe de judo : je rêvais de ce titre depuis longtemps !

Le dernier titre européen de judo avait été gagné par l’Arménie en 2005. Ainsi 13 ans après Armen Nazaryan, Ferdinand Karapetian (26 ans) a offert à l’Arménie un second titre de champion d’Europe dans la catégorie des -73 kg à Tel Aviv (Israël) vendredi 27 avril.

« Depuis longtemps je rêvais de ce titre et maintenant je suis champion d’Europe ! Aujourd’hui je ne visais que la médaille d’or. Je m’étais beaucoup entraîné mais il y a encore tant à travailler. Mais j’avais tellement travaillé que je n’imaginais pas que le titre européen pouvait m’échapper. Je suis fier pour avoir gagné pour mon pays, l’Arménie cette médaille d’or et je désire la présenter au retour à mon peuple » dit Ferdinand Karapetian après son sacre. Dans la salle de Tel Aviv où se déroulaient les compétitions européennes, des dizaines de supporters Arméniens étaient venus soutenir Ferdinand Karapetian.

Après avoir gagné face à un Lituanien, un Estonien, un Ukrainien et un Suédois, l’Arménien était parvenu en finale face...à un Azéri, Heydarov Hidarat. Un véritable exploit pour Ferdinand Karapetian qui avait gagné le mois dernier la médaille d’argent lors du Grand prix d’Ekaterinbourg. En demi-finale de ce tournoi, il avait éliminé l’Italien Fabio Basile le champion Olympique de Rio-2016.

Krikor Amirzayan

posté le 29 avril 2018 par Krikor Amirzayan/armenews


CONSEIL DE L’EUROPE
Caviargate : « fort soupçon » de corruption au profit de l’Azerbaïdjan

Strasbourg, 23 avr 2018 (AFP) - La commission d’enquête sur les allégations de corruption visant des élus ou d’anciens élus de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE) a établi “un fort soupçon“ à l’égard de plusieurs d’entre eux, a annoncé l’APCE dimanche dans un communiqué.

Les enquêteurs ont “établi qu’il existait un fort soupçon que certains membres actuels et anciens de l’APCE s’étaient livrés à des activités entachées de corruption en faveur de l’Azerbaïdjan“ dans l’affaire dite du Caviargate, selon l’APCE.

Plusieurs membres ou ex-membres de l’APCE sont soupçonnés d’avoir été “achetés“ par les autorités de l’Azerbaïdjan en échange notamment de leur vote, en janvier 2013, contre un rapport dénonçant la situation des prisonniers politiques dans cette ex-république soviétique.

Certains élus se seraient vu offrir du caviar, des tapis et des nuits dans des hôtels de luxe de Bakou.

“Les parlementaires impliqués sont invités à suspendre leur activité pendant qu’une commission (de l’APCE) examine leur situation au cas par cas“, a indiqué dimanche soir le président de l’APCE, Michele Nicoletti, lors d’un point de presse.

Parmi les parlementaires épinglés par le rapport figurent Eduard Lintner un ancien élu allemand de la CSU, l’allié bavarois de la CDU de la chancelière Angela Merkel, et une élue de cette formation ancienne membre de l’APCE, Karin Strenz.

Le rapport d’enquête rendu public dimanche soir et qui compte plus de 200 pages a été établi par trois experts, l’ex-juge antiterroriste français Jean-Louis Bruguière, le Britannique Nicolas Bratza, ancien président de la Cour européenne des droits de l’homme, et la juriste suédoise Elisabet Fura.

Sa publication intervient à la veille de l’ouverture de la session de printemps de l’APCE, qui réunit 324 parlementaires des 47 Etats membres du Conseil de l’Europe dont les 28 membre de l’Union européenne.

Dénuée de pouvoirs législatifs, l’APCE siège quatre semaines par an à Strasbourg pour débattre de la défense des droits de l’homme ou de la lutte contre la corruption.

posté le 23 avril 2018 par Ara/armenews


ARMENIE-CONCERT
Le concert de l’Ensemble estonien « Hortus Musicus » prévu aujourd’hui sur le site de Zvartnots annulé et reporté au 16 juin

Le concert de l’Ensemble estonien « Hortus Musicus » qui devait se dérouler aujourd’hui 20 avril sur le site de du temple de Zvartnots (Arménie) dans le cadre de « 2018, l’Année de l’héritage culturel européen » a été annulé. Les organisateurs du concert ont annoncé que la météo avec de nombreuses précipitations prévues est la raison de cette annulation et le report de ce concert. Un mini-cyclone avec une température fraîche va frapper la région selon les météorologues Arméniens. Une météo ne permettant pas d’effectuer le concert dans des conditions satisfaisantes. Ce concert est reporté au 16 juin sur le même site de Zvartnots.

Krikor Amirzayan

JPEG - 51.9 ko
posté le 20 avril 2018 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : Arménie  Estonie  Europe  Image 450 


ENERGIE
D’après le gouvernement, Metsamor n’est pas menacé de fermeture directe

L’accord historique signé par l’Arménie et l’Union européenne en novembre ne prévoit pas la fermeture prochaine de la centrale nucléaire de Metsamor, a assuré hier un haut responsable arménien.

L’accord de partenariat global et renforcé (CEPA) couvre un large éventail de domaines, notamment la coopération Arménie-UE sur les « questions énergétiques ». Il se réfère spécifiquement à la fermeture et au déclassement de la centrale nucléaire de Metsamor, ainsi qu’à l’adoption rapide d’une feuille de route ou un plan d’action à cet effet.

L’accord de 350 pages précise en même temps qu’un tel plan doit prendre en compte « la nécessité du [remplacement] de l’usine par de nouvelles capacités pour assurer la sécurité énergétique de la République d’Arménie ».

La ministre adjointe des Affaires étrangères, Karen Nazarian, a insisté sur cette disposition lorsqu’elle a noté aux députés arméniens que, suite à la CEPA, Erevan ne sera pas obligé de fermer Metsamor avant de le remplacer par une nouvelle centrale nucléaire ou autre.

L’UE et les États-Unis ont longtemps insisté pour le démantèlement de l’usine qui génère environ un tiers de l’électricité de l’Arménie. Ils ont dit que le réacteur de Metsamor construit en Soviétique ne répond pas aux normes de sécurité modernes. Les gouvernements arméniens successifs ont cherché à apaiser ces craintes.

Serzh Sarkisian s’est engagé à construire une nouvelle usine peu de temps après être devenu président de l’Arménie en 2008. Cependant, son gouvernement n’a pas réussi à attirer des milliards de dollars de financement nécessaires pour remplacer l’usine de Metsamor. Le gouvernement a décidé de prolonger de 10 ans la durée de vie du réacteur de 420 mégawatts de Metsamor jusqu’en 2027.

La Russie joue un rôle clé dans cette entreprise en fournissant à l’Arménie un prêt de 270 millions de dollars et une subvention de 30 millions de dollars en 2015. L’argent est principalement consacré à l’achat de matériel nucléaire russe et à des mesures de sécurité supplémentaires à l’ouest d’Erevan.

Une stratégie énergétique de 20 ans adoptée par l’administration Sarkissian en 2015 appelle l’Arménie à continuer à dépendre de l’énergie atomique.

posté le 11 avril 2018 par Claire/armenews


ARMENIE-UNION EUROPEENE
L’Union européenne accordera 162 millions d’euros à l’Arménie suite aux accords de rapprochement de novembre dernier

Après la signature des accords entre l’Arménie et l’Union européenne en novembre dernier, l’Arménie va recevoir une aide européenne de 176 millions d’euros. Déclaration réalisée au Parlement arménien le 9 avril par le vice-président de l’Assemblée nationale Karen Nazarian en charge des Affaires étrangères et des relations avec l’Union européenne. Il répondait à une question de la députée du groupe « Dzaroukian », Louisa Sarkissian. Mais la somme de 176 millions d’euros d’aide européenne sera transmise à l’Arménie par tranches sur la période de 2017-2020. Armen Roustamian du groupe de la FRA Dachnaktsoutioun a fait remarque de son côté que l’Union européenne pourrait également signer un accord avec l’Azerbaïdjan.

Krikor Amirzayan

posté le 10 avril 2018 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : Arménie  Europe  Image 450 


CRISE DIPLOMATIQUE
Affaire Skripal : d’après une ambassade russe, l’Arménie soutient Moscou

La Grande-Bretagne a accusé la Russie d’avoir utilisé un agent neurotoxique pour empoisonner Sergei Skripal, 66 ans, et sa fille de 33 ans, Yulia, hospitalisés dans un état critique après avoir été retrouvés effondrés sur un banc dans la ville de Salisbury, le 4 mars dernier. Les États-Unis, l’Union européenne et l’OTAN ont ajouté leur voix aux accusations fermement démenties par Moscou. Plus de 150 diplomates russes ont été expulsés de Washington, de Londres et d’autres capitales européennes.

L’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) à La Haye a discuté de la crise hier lors d’une réunion d’urgence convoquée par la Russie. La délégation britannique à l’OIAC a rejeté la proposition de Moscou de mener une enquête conjointe entre les deux pays.

L’ambassade de Russie aux Pays-Bas a rapporté que la Russie et 13 autres pays, dont l’Arménie, ont publié une déclaration conjointe à l’occasion de cette réunion, et ce afin de soutenir les demandes de Moscou adressées au chien de garde des armes chimiques. Selon ce communiqué de la Russie, on retrouve parmi les signataires également l’Azerbaïdjan, quatre autres anciennes Républiques soviétiques, ainsi que l’Iran, le Pakistan, le Venezuela, la Syrie, Cuba et le Nicaragua.

Le ministère arménien des Affaires étrangères n’a pas immédiatement confirmé l’information. Erevan n’a pas encore publié de déclaration officielle sur l’affaire Skripal.

Dans un discours à la session de l’OIAC, l’Union européenne a affirmé qu’il était “impératif“ que la Russie “réponde aux questions légitimes du gouvernement britannique et commence à coopérer avec le Secrétariat de l’OIAC“.

posté le 5 avril 2018 par Claire/armenews