Nouvelles d'Arménie
ACCUEIL   ACTUALITE   FORUMS   REDACTEURS   AIDE   VOS ARTICLES    |    Recherche  
 
Clamart


Communiqué de Charjoum
Conférence de Taner Akçam à Clamart mardi 29 mai à 20h

(JPEG)

Historien et sociologue turc, Taner Akçam est l’un des plus éminents spécialistes du génocide des Arméniens. Dès les années 1990, ses travaux de chercheur portaient sur le nationalisme et l’étude des procès des criminels jeunes turcs. Ses différents ouvrages portant sur les crimes commis contre les Arméniens lui ont valu de nombreuses menaces de la part des tenants de la propagande de l’Etat turc. Il est actuellement professeur au Centre pour l’étude de l’Holocauste et des génocides de l’Université du Minnesota aux États-Unis. Dans son dernier ouvrage, l’historien turc présente ses nouvelles découvertes sur le génocide des Arméniens et anéantit les assertions centrales du négationnisme élaboré par l’Etat turc.

Vous pourrez venir à la rencontre de Taner Akçam lors d’une conférence en France, organisée par le mouvement Charjoum au Centre Monte Melkonian 5 allée Charles Louis 92140 Clamart, le mardi 29 mai 2018 à 20h.

L’événement sur Facebook ICI


A lire : Dans la tête de Recep Tayyip Erdoğan de Guillaume Perrier

Comment l’ancien « dirigeant novateur », « démocrate, proeuropéen » est-il devenu le despote d’aujourd’hui en « quinze ans au sommet » ?

(JPEG) . Pour retracer ce parcours et expliquer l’apparent paradoxe, Guillaume Perrier, journaliste longtemps en poste à Istanbul et co-auteur avec Laure Marchand de La Turquie et le Fantôme arménien, fait un détour par les années de formation du jeune Erdoğan. La collection « Dans la tête de... » impose à l’auteur un minimum de psychologie (origines modestes, père violent, scolarité au lycée de formation des imams et des prédicateurs...) ; mais Perrier abandonne vite ce terrain pour développer une analyse plus politique de l’ascension d’Erdoğan vers la « confiscation du pouvoir ».

La clé du succès ? Des revirements constants. Alliés d’hier maintenant persécutés (Gülen et ses prétendus partisans : « 170 000 limogeages dans la fonction publique, 40 000 emprisonnements »), anciens ministres humiliés (Davutoğlu), anciens ennemis devenus alliés (Poutine)... Erdoğan utilise, manipule et jette. Tout est moyen pour arriver à ses fins, ses choix ne sont dictés par aucun autre principe que la possession du pouvoir. Et sa rhétorique de prédicateur dissimulateur aux multiples langages le rend capable de justifier toutes ses décisions, ainsi que leur contraire en cas de besoin.

L’analyse de Perrier reprend les événements majeurs de ces dernières années en matière de politique extérieure (Chypre, Union Européenne, Gaza, Syrie...) et intérieure, où le journaliste met clairement en lumière les antagonismes politiques internes en Turquie : l’opposition des démocrates, mais surtout celle des kémalistes et de l’armée. Il montre entre autres comment la question du tabou arménien est instrumentalisée dans ces conflits turco-turcs.

Et comme les journalistes ont des antennes partout, on apprend qu’Erdoğan dans sa jeunesse a joué dans une pièce intitulée Maskomyah, dénonçant le supposé complot maçonnique (mas), communiste (kom) et juif (yahudi) contre le peuple turc ; on découvre des extraits de conversations téléphoniques impliquant Erdoğan dans des scandales de corruption et, ceci explique peut-être cela, on se fait une idée de la coquette résidence de plus de 1000 pièces qu’il s’est fait construire à Ankara.

Guillaume Perrier, Dans la tête de Recep Tayyip Erdoğan, Solin / Actes Sud, 233 p., 19 €

posté le 26 mai 2018 par Jean Eckian/armenews


CLAMART
Exposition sur les parents d’enfants autistes, ces « super héros du quotidien »

Créée en 2009 par Jacqueline Donmez (photo ci-dessus), l’association Mélissa Union de tous a pour vocation de sensibiliser à l’autisme. Avec un slogan : « L’union est notre force, notre détermination soulèvera des montagnes ».

Dans cette visée, le projet Glorious Heroes consiste à mettre en lumière des parents d’enfants autistes au travers d’une exposition itinérante de portraits de ces héros du quotidien, comprenant l’édition d’un livret « Témoignage ».

JPEG - 71.9 ko

Patrick.

Cette exposition sur le thème des « Parents super héros » veut mettre en avant les visages de ses proches aux parcours atypiques, par le biais d’un focus sur le rude combat qu’ils mènent pour l’accès à leurs droits fondamentaux et ainsi favoriser l’inclusion de leurs enfants et mettre en avant les bienfaits des méthodes cognitives et comportementales.

C’est en vivant elle-même cette situation que l’idée germe dans l’esprit de Jacqueline Donmez : « Je n’aurais jamais imaginé qu’un tel parcours m’attendait, mais je suis déterminée et persévérante ». Alors que plusieurs pédiatres n’arrivent pas à poser de diagnostic sur le cas de sa fille Mélissa, Jacqueline Donmez finit par comprendre qu’elle est autiste. Un véritable parcours du combattant commence alors : « Il a fallu que je me batte pour qu’elle puisse avoir une auxiliaire de vie scolaire, puis qu’elle aille à l’école malgré la loi de février 2005, que des professionnels formés en libéral la suivent alors que la plupart ne sont pas remboursés, pour que la maison départementale des personnes handicapées m’attribue l’allocation éducation enfant handicapé... », se souvient Jacqueline.

JPEG - 48.9 ko

Bénédicte.

Elle ajoute : « La concrétisation de ce projet photographique me tenait à coeur, et fait partie des projets qui ont du sens avec beaucoup de valeur. L’estime des parents ayant un enfant autiste n’est pas négligeable, bien au contraire, c’est à valoriser et essentiel tel que le sont les piliers dans un bâtiment. Pleine d’enthousiasme et de conviction, en tant que maman d’un enfant autiste mais aussi en tant que présidente de l’association, mon chemin a croisé celui d’un photographe sensible à ce sujet, fascinant par son professionnalisme et débordant d’humour. C’est à travers son engagement à nos côtés, que j’ai pu entrevoir en lui un homme pourvu d’une sincérité d’âme et d’un grand coeur, prêt à nous aider pour la concrétisation des photos de ces parents héroïques, et je l’en remercie. Cette mise en lumière de tout ces parents Super Héros à travers l’objectif de Mr Lespinasse dévoilera la réalité du terrain et du parcours du combattant de ces nobles familles et de leurs enfants. Je suis persuadée que nous pouvons, ensemble, et unis, dans un élan de solidarité, réaliser l’inimaginable en faveur et dans l’intérêt des personnes autistes. Alors venez les découvrir à nos côtés ! »

Exposition Parents d’enfants avec autisme - Ces super héros du quotidien
Première présentation du 11 au 13 mai - Entrée libre de 9h à 19h
Salle Jacky Vauclair - Clamart

posté le 26 avril 2018 par Claire/armenews
THEMES ABORDES : Clamart  Culture  Exposition  France 


CLAMART
5e gala de l’association franco-arménienne de Clamart

L’Association franco-arménienne de Clamart organise son 5e gala le 10 mars 2018 à la salle des fêtes Hunebelle de Clamart, à partir de 20h.

JPEG - 164.4 ko

Repas PAF : 55 euros
Une entrée jeunes est prévue à partir de 23h00 avec une consommation : Prix 20 euros
Réservations auprès de Lionel 06 15 10 84 81 et Arpi 06 68 68 38 64

posté le 24 février 2018 par Claire/armenews
THEMES ABORDES : Clamart 


PLACE DE L’HOTEL DE VILLE
Clamart célèbre l’Arménie

Cette journée vous permettra de découvrir l’artisanat, la gastronomie, la culture de ce pays si proche de nous par l’histoire de la communauté arménienne de Clamart et des environs.

De nombreuses associations vous feront partager leur patrimoine culturel et culinaire. Vous pourrez vous initier à la confection de beureks et de keftés, acheter des bijoux et objets traditionnels et participer au grand dîner dansant concocté par les associations arméniennes à la salle des fêtes Hunebelle.

Samedi 23 septembre de 10h à 18h
Place Maurice Gunsbourg
Renseignements : 06 70 50 74 32
Programme complet :
11h : Troupe de danse enfants - Ararat
11h30 : Maé, jeune chanteuse finaliste The Voice Kids 2017
12h : Poèmes en arménien et en français des élèves de l’école Tarkmantchatz
12h30 : Discours de M. le Maire suivi d’un cocktail offert par la Ville avec la participation des associations
14h : Chorale adultes « Artsakank » - JAF
15h30 : Raffi, finaliste La France a un incroyable talent 2012, son frère Vikène et leur orchestre
17h : Troupe de danse enfants - JAF
À partir de 20h : Buffet libre-service avec ambiance musicale proposé par toutes les associations - Ronde de desserts proposée par les associations et les commerçants - Buvette au profit d’une œuvre caritative / Tarif unique : 20 € / Inscription au 06 70 50 74 32

posté le 14 septembre 2017 par Claire/armenews
THEMES ABORDES : Clamart 


CLAMART
Concert de Jazz au profit de Hay Med
JPEG - 69 ko

Le batteur Charles Bellonzi.

L’association Hay Med organise son concert annuel de jazz à Clamart, avec Charles Bellonzi Sextet (dont Michel Delakian à la trompette) qui invite Gilda Solve.

L’intégralité des bénéfices serviront à la santé de la population du Haut-Karabagh, et en particulier au centre de cancérologie à Stepanakert que l’association a ouvert avec le Fonds arménien de France (voir interview du docteur Jean-Michel Ekherian NAM229).

Dimanche 8 janvier à 16h au Théâtre Jean Arp
22 rue P. Vaillant Couturier - Clamart (92)

Réservations : Jean-Michel Ekherian au 06 83 82 18 22 ou Armand au 06 82 64 19 72
Tarif : 25 € (placement libre)

posté le 15 décembre 2016 par Claire/armenews
THEMES ABORDES : Clamart  Concert  Humanitaire  Musique 


CLAMART
Jean-Didier Berger accueille Argam Abrahamian, son homologue d’Artachat

Après un voyage en Arménie en octobre dernier, voyage placé sous le signe de l’amitié, l’émotion, l’échange et la solidarité, c’est cette fois-ci Jean-Didier Berger, maire de Clamart, Jacqueline Minassian, conseillère municipale déléguée au jumelage avec l’Arménie, et Serge Kehyayan, adjoint au maire en charge des transports, qui ont accueilli Argam Abrahamian, maire d’Artachat, les 18 et 19 septembre.

JPEG - 1.1 Mo

Pour sceller l’amitié entre les deux villes et particulièrement celle des deux jeunes maires, ce voyage officiel a été marqué par deux événements majeurs : le recueillement devant le Khatchkar en mémoire des victimes du génocide et l’inauguration de la Fontaine d’Artachat, dans le quartier de la Gare, ponctuée par le chant de la Marseillaise par des jeunes d’Artachat et le chant de l’hymne arménien.

JPEG - 1.8 Mo

La journée s’est achevée par une belle soirée à la salle des fêtes. Deux expositions de photos de deux photographes arméniens décoraient le hall d’exposition. Les jeunes musiciens, chanteurs et danseurs arméniens accompagnant la délégation ont donné un aperçu de la représentation qu’ils donneront le 25 septembre au théâtre Jean Arp de Clamart pour célébrer l’anniversaire de l’indépendance de l’Arménie.

JPEG - 1.5 Mo

Cette visite officielle a permis aux deux jeunes maires de sceller leur amitié symbole des liens forts qui existent entre la France et l’Arménie. Clamart est une ville riche de plus de 5000 Arméniens qui apportent une richesse culturelle, un dynamisme économique, et est un force vive indispensable aux Clamartois.

Les relations entre les deux villes présagent encore de beaux projets et de belles rencontres.

posté le 21 septembre 2016 par Claire/armenews


FRANCE
Clamart commémore le génocide arménien et exprime son soutien au Karabagh
JPEG - 29.2 ko

Clamart

JPEG - 29.6 ko

Clamart

JPEG - 52.6 ko

Clamart

JPEG - 100.5 ko

Clamart

JPEG - 52.6 ko

Clamart

JPEG - 78.9 ko

Clamart

JPEG - 90.8 ko
posté le 23 avril 2016 par Stéphane/armenews
THEMES ABORDES : Arménie  Clamart 


CLAMART
Premier voyage de Jean-Didier Berger à Artachat

Jean-Didier Berger, maire de Clamart, a fait son premier voyage officielle à Artachat, ville jumelle de Clamart en Arménie du 18 au 20 octobre 2015.

Au programme de la première journée passée à Erevan : visite de la cathédrale d’Etchmiadzine. La délégation clamartoise a visité les khachkars puis a assisté à la messe du dimanche au sein de la cathédrale, avant de se rendre au mémorial du génocide de Tsitsernakaberd. En ce lieu de mémoire, le maire, Jean-Didier Berger, accompagné de Jacqueline Minassian, son adjointe en charge du jumelage avec l’Arménie, ont planté un arbre, signe du temps, en souvenir des victimes. Argam Abrahamian, maire d’Artachat, a conduit la visite du musée du génocide, un moment chargé d’émotion.

JPEG - 111.1 ko

Lors de la deuxième journée à Artachat, Argam Abrahamian et son équipe municipale, ont invité Jean-Didier Berger et la délégation clamartoise, à la Mairie pour une discussion conviviale sur l’avenir et les projets à mener entre les deux villes jumelles, axés davantage sur des échanges culturels et de loisirs.

JPEG - 153.4 ko

Place ensuite à une visite de Khor Virap, berceau du christianisme symbolisé par le Mont Ararat, joyau naturel du paysage arménien, souvent dans la brume et exceptionnellement dégagé et ensoleillé ce jour-là.

Jean-Didier Berger a tenu a visité la polyclinique où est installé le mammographe. Il avait été offert par la mairie de Clamart en 2012, mais n’est opérationnel que depuis 2015 en raison d’un manque de pièces nécessaires à son fonctionnement acquises en octobre 2014.

JPEG - 245.6 ko

Les enfants du centre municipal des activités extrascolaires d’Artachat ont accueilli la délégation clamartoise au son de la marseillaise et des chansons de Charles Aznavour, symbole de la belle histoire d’amour entre l’Arménie et la France.

Le centre était pour cette occasion transformé en lieu d’exposition où étaient présentés des dessins, des tableaux de peinture, de collage et de broderie, de la poterie et de la sculpture sur bois réalisés par les enfants.

posté le 13 novembre 2015 par Claire/armenews


CLAMART
Conférence sur les chrétiens d’Orient

Les chrétiens d’Orient sont les victimes de graves atteintes portées à leur liberté de culte et leur existence. La Coordination chrétiens d’Orient en danger (CHREDO) a pour objectif de protéger cette minorité. Elle est soutenue par 200 responsables politiques appartenant à différents partis.

Elle organise une conférence le 14 octobre afin de sensibiliser aux souffrances des chrétiens d’Egypte, du Liban, de Syrie et d’Irak. Venez écouter les témoignages de religieux et de laïcs ayant vécu et fui les souffrances de la guerre ou s’engageant pour aider les victimes d’attentats.

Mercredi 14 octobre, de 19h à 21h
Salle des fêtes Hunebelle - Rue de Meudon, Clamart

posté le 8 octobre 2015 par Claire/armenews
THEMES ABORDES : Clamart