Nouvelles d'Arménie
ACCUEIL   ACTUALITE   FORUMS   REDACTEURS   AIDE   VOS ARTICLES    |    Recherche  
 
Défense


ARMENIE-RUSSIE
Deux nouveaux avions de chasse « Mig-29 » arrivés sur la base militaire russe « Erébouni » à Erévan

Les unités de l’Armée de l’air russe stationnés sur la base aérienne d’« Erébouni » à Erévan en Arménie ont reçu deux nouveaux chasseurs, deux Mig-29 de la quatrième génération a indiqué le commandement russe. « Après leur modernisation, les avions « Mig-29 » permettront d’effectuer leur mission de défense dans le cadre des accords de l’Organisation de la sécurité collective ainsi que d’effectuer des vols d’observation » précise le communiqué russe. Ces deux « Mig-29 » assemblés et contrôlés en un mois avant leur mise en exploitation opérationnelle sur le site de l’aéroport militaire d’« Erébouni ».

Krikor Amirzayan

posté le 11 juillet 2018 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : Arménie  Défense  Image 450  Russie 


ARMENIE-ARTSAKH
Nikol Pachinian s’est rendu hier sur les positions frontalières à l’est de l’Artsakh

Le Premier ministre arménien Nikol Pachinian arrivé samedi 16 juin en Artsakh s’est rendu sur les points de défense à la frontière est de l’Artsakh. Le chef du gouvernement arménien était accompagné par le président de l’Artsakh Bako Sahakian. Les deux hommes ont pris connaissance des travaux de sécurisation des lignes de défense réalisés par l’armée arménienne. Nikol Pachinian a dialogué avec quelques militaires pour les interroger sur leurs conditions de vie sur le front. Il les a félicités pour leur implication dans la défense de la patrie et souhaité la paix et la sécurité. David Tonoyan le ministre arménien de la Défense et son homologue de l’Artsakh Levon Mnatsakanian accompagnaient Nikol Pachinian et Bako Sahakian tout comme Artak Davdyan et Movses Hagopian des hauts gradés de l’armée arménienne.

Krikor Amirzayan

JPEG - 99.5 ko
JPEG - 36 ko
posté le 17 juin 2018 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : Arménie  Artsakh  Défense  Image 450 


EREVAN, LE 13 JUIN
Une première rencontre entre le nouveau gouvernement et le groupe de Minsk

Les médiateurs internationaux qui tentent de trouver une solution au conflit du Haut-Karabagh se rendront à Erevan le 13 juin pour leurs premiers entretiens avec le nouveau gouvernement arménien, a annoncé le gouvernement hier.

Le porte-parole du ministère arménien des Affaires étrangères, Tigran Balayan, a déclaré que les diplomates américain, russe et français co-présidant le groupe de Minsk de l’OSCE discuteront des moyens de relancer le processus de paix du Karabagh. Après les réunions avec les dirigeants arméniens, ils “traceront d’autres étapes“, a-t-il expliqué aux journalistes.

Balayan a également déclaré qu’il n’y avait pas encore de négociations prévues en face à face entre le Premier ministre arménien Nikol Pachinian et le président azerbaïdjanais Ilham Aliev, ni même entre leur ministre respectifs des Affaires étrangères.

Dans une déclaration commune, les coprésidents du Groupe de Minsk ont ​​rencontré le ministre des Affaires étrangères azerbaïdjanais Elmar Mammadyarov. Ils ont annoncé avoir discuté avec lui des “modalités pour faire avancer le processus de paix.“ “Le ministre Mammadyarov a exprimé la volonté de l’Azerbaïdjan, qui aimerait que cela se fasse dès que possible “, peut-on lire ce communiqué.

M. Balayan a indiqué que le conflit du Karabagh sera également à l’ordre du jour des pourparlers du ministre des Affaires étrangères Zohrab Mnatsakanian avec son homologue russe, Sergueï Lavrov, qui se tiendront à Moscou plus tard dans la semaine.

M. Mnatsakanian a déclaré à la fin du mois dernier que le nouveau gouvernement arménien s’était engagé à trouver une solution de compromis au conflit du Karabagh et espérait qu’il serait réalisé “très bientôt“.

Un jour après son entrée en fonction le 8 mai, Pachinian a appelé à l’implication directe du Karabagh dans le processus de paix. Le ministère arménien des Affaires étrangères a indiqué par la suite que cela n’était pas une condition préalable au renouvellement des contacts d’Erevan avec Bakou.

Plus tard en mai, Mammadyarov a rejeté les appels de Pachinian et exclu toute discussion entre son gouvernement et « le régime séparatiste du Karabagh ».

posté le 6 juin 2018 par Claire/armenews


COOPERATION
Le ministre arménien de la Défense rencontre des dirigeants de l’industrie russe

Le ministre arménien de la Défense, Davit Tonoyan, a rencontré lundi à Moscou deux dirigeants de l’industrie russe de la défense.

Le ministère a rapporté peu de détails sur les discussions qui ont eu lieu entre Tonoyan et Sergey Chemezov, directeur général du conglomérat industriel de Rostec, et Aleksandr Mikheyev, directeur général de l’exportateur d’armes de Rosoboronexport.

Dans un court communiqué, le ministère a seulement révélé qu’ils ont discuté des moyens d’élargir la « coopération militaro-technique » russo-arménienne, un euphémisme officiel pour l’approvisionnement en armes.

Rostec comprend 15 holdings dont la plupart possèdent des actifs importants dans le vaste complexe militaro-industriel de la Russie.

M. Tonoyan a rencontré le chargé d’affaires et l’attaché militaire de la Russie à Erevan le 16 mai, quelques jours après avoir été nommé ministre de la Défense. Il s’est entretenu une semaine plus tard avec le ministre russe de la Défense, Sergey Shoygu, au Kazakhstan. Les deux hommes auraient accepté d’approfondir les liens militaires déjà étroits entre leurs nations.

La Russie a longtemps été le principal fournisseur d’armes et d’autres équipements militaires à l’Arménie. En octobre dernier, Moscou a accepté de fournir au gouvernement arménien un nouveau prêt de 100 millions de dollars qui sera dépensé pour acheter plus d’armes russes à des prix bien inférieurs aux niveaux du marché international. La Russie a déjà prêté à Erevan 200 millions de dollars pour le même objectif en 2015.

Un haut responsable du ministère arménien de la Défense a déclaré le 19 mai que l’armée arménienne recevrait des systèmes de défense anti-aérienne Tor-M2 de fabrication russe plus tard cette année.

Les systèmes à courte portée modernisés sont conçus pour intercepter les aéronefs, les missiles de croisière, les autres fusées et les véhicules aériens sans pilote. Ils ont été déployés pour la première fois par l’armée russe l’année dernière.

M. Tonoyan est arrivé à Moscou au début d’une visite en Russie au cours de laquelle il participera à une réunion des ministres de la Défense des États de l’ex-Union soviétique. Elle se tiendra dans la ville russe de Kyzyl.

posté le 6 juin 2018 par Claire/armenews

Reprinted with permission from RFE/RL Copyright(c)2007 Radio Free Europe / Radio Liberty, Inc.1201 Connecticut Ave, t N.W. Washington DC 200



ARMENIE
Nikol Pachinian remplace le chef de l’armée

Le général de l’Arménie, Movses Hakobian, a été limogé hier dans un mouvement initié par le Premier ministre Nikol Pachinian.

Un décret signé par le président Armen Sarkissian a été demandé par Pachinian conformément à la Constitution arménienne.

Le Premier ministre a annoncé le limogeage imminent d’Hakobian au début d’une réunion hebdomadaire du cabinet tenue plus tôt dans la journée. Il a annoncé qu’Hakobian serait transféré vers un autre poste.

“Je veux préciser que la décision a été prise dans une atmosphère de consentement mutuel“, a déclaré Pachinian.

Hakobian a été remplacé par le major-général Artak Davtian. Agé de 47 ans, il est le commandant du cinquième corps de l’armée arménienne depuis septembre 2017. Il avait précédemment occupé des postes supérieurs à l’état-major général.

Pashinian, quant à lui, a annoncé sa décision de nommer Hakobian en tant qu’inspecteur militaire en chef de l’Arménie.

Hakobian a été nommé chef de l’armée en octobre 2016 par le président Serge Sarkissian. Il a travaillé comme chef adjoint de l’état-major général depuis 2015.

Ce colonel-général de 53 ans est originaire du Haut-Karabagh et ancien officier de l’armée soviétique qui a servi en Afghanistan de 1987 à 1988. Il a joué un rôle important dans la guerre de 1991-1994 avec l’Azerbaïdjan.

Hakobian était le commandant de l’armée soutenue par l’Arménie du Karabagh de 2007 à 2015.

posté le 25 mai 2018 par Claire/armenews

Reprinted with permission from RFE/RL Copyright(c)2007 Radio Free Europe / Radio Liberty, Inc.1201 Connecticut Ave, t N.W. Washington DC 200



AZERBAÏDJAN
L’Azerbaïdjan a dépensé près de 16% de son budget en 2017 pour sa Défense

En 2017 l’Azerbaïdjan aurait dépensé près de 3 milliards de manats, soit plus de 1,7 milliard de dollars pour ses dépenses militaires a déclaré Azer Bayramov le vice-ministre des Finances. « En 2017 le ministre de la Défense a dépensé 2,894 milliards de manats soit 16% du budget de l’Azerbaïdjan » dit-il devant les médias. A. Bayramov a également déclaré que l’Azerbaïdjan a su stabiliser son économie grâce notamment aux recettes des ventes de son pétrole dont le prix a connu une hausse sur le marché international.

Krikor Amirzayan

posté le 24 mai 2018 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : Azerbaïdjan  Défense  Image 450 


ARTSAKH
L’Arménie se dit prête pour des négociations avec l’Azerbaïdjan

L’Arménie est prête à reprendre les pourparlers de paix avec l’Azerbaïdjan après les appels lancés par son nouveau Premier ministre, Nikol Pashinian, en faveur d’une participation directe du Haut-Karabagh, a déclaré hier le ministère des Affaires étrangères à Erevan.

“Ce n’est pas que nous refusons les négociations“, a déclaré le porte-parole du ministère, Tigran Balayan, aux journalistes. “En tant que garant de la sécurité du Karabagh, l’Arménie poursuivra les négociations et dira en même temps que la participation directe de l’Artsakh est une condition nécessaire pour parvenir à une paix durable et équilibrée“.

Lors d’une visite à Stepanakert le 9 mai, Pachinian a critiqué le refus de Bakou de négocier directement avec la direction arménienne du Karabagh. “Ce format de négociation ne peut être considéré à part entière que lorsque l’une des parties au conflit, la direction de l’Artsakh (Karabagh), y participe“, a-t-il dit.

Le gouvernement azerbaïdjanais a rejeté les appels de Pachinian, accusant Erevan de créer un obstacle supplémentaire à la relance du processus de paix.

Balayan a insisté sur le fait que la déclaration du Premier ministre n’est pas une condition préalable aux nouveaux contacts d’Erevan avec Bakou : “Notre insistance sur la participation de l’Artsakh aux pourparlers arméno-azerbaïdjanais n’est pas quelque chose de nouveau“. “Nous avons depuis des années dit et continuerons à le dire. C’est juste que les réalités ont maintenant changé (...) Ce qui suppose une plus grande implication de l’Artsakh dans le processus de négociation. “

“Le Karabagh est impliqué dans les négociations d’une manière ou d’une autre. Le problème est que l’Azerbaïdjan a refusé pendant des années de négocier directement avec le Karabagh“, a ajouté le responsable.

Balayan a également déclaré que les médiateurs américains, russes et français qui codirigent le Groupe de Minsk de l’OSCE pourraient se rendre à Erevan le mois prochain pour leur première rencontre avec Pachinian.

Les médiateurs ont rencontré le ministre des Affaires étrangères azerbaïdjanais, Elmar Mammadyarov, à Paris le 15 mai. Dans une déclaration commune, ils ont déclaré avoir discuté avec lui des “modalités pour faire avancer le processus de paix“.

“Le ministre Mammadyarov a affirmé que l’Azerbaïdjan était prêt à reprendre les négociations le plus rapidement possible“, peut-on lire dans le communiqué. “Les coprésidents s’attendent à rencontrer le nouveau leadership arménien en juin.“

posté le 23 mai 2018 par Claire/armenews


DEFENSE
Conclusions et analyse à Hadrout (Artsakh) des exercices militaires conjoints entre les armées d’Arménie et de l’Artsakh

Samedi 19 mai à la Maison de la Culture de Hadrout (Artsakh) fut analysé en détail les manœuvres militaires conjointes qui se déroulèrent du 14 au 19 mai par les armées de la République d’Arménie et de l’Artsakh. Des exercices militaires presque similaires aux combats avec une mission de défense et de contre-attaque sur le terrain de l’Artsakh.

JPEG - 54.4 ko
Davit Tonoyan le ministre arménien de la Défense

Etaient présents aux conclusions et analyses de ces exercices militaires, le ministre arménien de la Défense Davit Tonoyan, le chef de l’Etat-major de l’Armée arménienne le général Movses Hagopyan le ministre de la Défense de l’Artsakh, Levon Mnatsakanyan ainsi que de nombreux officiers et hauts-gradés militaires. Davit Tonoyan a salué la performance de l’armée qui a brillamment réplique à « une attaque surprise de l’ennemi et mené des opérations de contre-attaque de grande envergure au sol et dans le ciel ».

JPEG - 82.6 ko
Les officiers Arméniens lors de l’analyse des manoeuvres militaires conjointes

Le général Tiran Khatchatryan a également salué la performance des militaires Arméniens qui ont brillé par leur organisation et leur efficacité. Au terme de la rencontre, des médailles et distinctions furent distribuées aux militaires qui se sont distingués dans ces exercices.

Krikor Amirzayan

posté le 21 mai 2018 par Krikor Amirzayan/armenews


ARMENIE-DEFENSE
Le ministre de la Défense Davit Tonoyan le chef de la diplomatie arménienne Zohrab Mnatsakanyan ont visité de front du Nakhitchevan

Le ministre de la Défense Davit Tonoyan et le ministre arménien des Affaires étrangères Zohrab Mnatsakanyan se sont rendus vendredi 18 mars sur un point de défense frontalière au sud-ouest de l’Arménie en direction du Nakhitchevan. Information communiquée par Ardzroun Hovhannissian le porte-parole du ministère arménien de la Défense. Ce dernier écrit sur son site Facebook « sur place les deux ministres ont pris connaissance de la situation au front et ont évoqué singularités de cette défense frontalière. Le ministre Davit Tonoyan a invité le commandement à être toujours prêt mais ne pas se plier aux provocations tout en restant vigilant pour déceler chaque préparation d’avancée de l’ennemi ».

Krikor Amirzayan

JPEG - 98.3 ko
JPEG - 101 ko
JPEG - 72.3 ko
posté le 19 mai 2018 par Krikor Amirzayan/armenews