Nouvelles d'Arménie
ACCUEIL   ACTUALITE   FORUMS   REDACTEURS   AIDE   VOS ARTICLES    |    Recherche  
 
Enseignement


LIVRE ENFANTS
Le conte arménien « Le Maître du Jardin » dans un magnifique pop-up

Une auteure et un illustrateur français redonnent vie au conte arménien Le Maître du Jardin. Une jolie histoire dans laquelle la bienveillance gagne sur la cupidité et la terreur.

JPEG - 863.3 ko

À coups de crayons, de colles et de ciseaux, l’illustrateur Damien Schoëvaërt-Brossault et l’auteure psychanalyste Danielle Dalloz livrent leur version du conte Le Maître du Jardin, qui montre la décadence du roi aveuglé par son désir de puissance, bien trop despotique pour comprendre ce dont le rosier magique, qui a le secret de l’éternité, a besoin pour s’épanouir... Des aventures pour rappeler que “l’éternité appartient à celui qui veille sur l’autre avec amour et sagesse.

Trente pages à tourner, déplier, refermer et admirer dans un magnifique pop-up (c’est-à-dire un livre animé contenant des mécanismes en volume ou mettant en mouvement certains des éléments). Cette composition en entrelacs invite l’œil au passage, à la transition indéfinie entre l’apparition et la disparition, jouant avec malice avec des motifs arméniens. L’original dessiné de sa main dans l’idée d’une adaptation théâtrale est finalement un projet littéraire numérisé en Italie puis assemblé en Chine. Le résultat ? 5 000 exemplaires d’un ouvrage lumineux et poétique, à la fois ludique et didactique, qui convient aux enfants dès l’âge de 2 ans.

GIF - 49.4 ko

Le Maître du Jardin, Danielle Dalloz et Damien Schoëvaërt-Brossault, Éditions Kaléidoscote, 15,90 €.

posté le 5 mars 2018 par Claire/armenews

Claire Barbuti



Enseignement
Victor Der Megreditchian, 24 ans, crée un site intéractif entre élèves et enseignants

Le phénomène d’uberisation fait des émules dans tous les secteurs de l’économie, notamment dans celui de l’enseignement à distance.

Des devoirs rédigés à la place des élèves

Le jeune Victor Der Megreditchian, 24 ans, amoureux de l’Arménie, fils d’un financier d’origine russo-arménienne, vient de créer la plateforme Bonnenote.fr ICI mettant en relation des étudiants et des enseignants. Le but : aider, contre rétribution, collégiens, lycéens et étudiants à faire leurs devoirs. Dans les faits, ce sont les enseignants, recrutés par le site du fondateur, qui rédigent les dits-devoirs des « clients ». Les prix varient entre 7 et 60 euros selon le niveau, le nombre de pages à rendre et le temps imparti pour la réponse . Un devoir qui ne peut être utilisé en l’état à l’école ou à l’université. Il s’agit seulement de s’en inspirer et le rédiger soi-même avant de le rendre à l’établissement scolaire, précise Victor. Tout un chacun peut donc commander, en deux minutes, la réponse à un devoir sur un sujet déterminé ou commander un exposé.

Si certains arguent que cela s’apparente à de la triche, d’autres, malgré le prix, s’en félicitent sur letudiant.fr, notant que « cela peut nous aider à voir ce que le prof attendait de nous et à avoir une bonne note », estime Maeva.

Victor Der Megreditchian ne souhaite absolument pas en rester là. Le site, fort de 200 rédacteurs pour plus de 100 matières est en pleine évolution, et proposera prochainement un véritable accompagnement pédagogique qui pourra également aider les élèves en difficulté à « s’améliorer », assistés de leurs parents.

La start-up, basée à Londres, s’est inspirée d’un site londonien qui remporte un certain succès outre-manche. Bonnenote.fr compte d’ores et déjà plus d’une centaine de commandes en ligne.

Diplômé en Affaires et Finances, de l’ European Business School, à Londres, Victor Der Megreditchian a obtenu son baccalauréat au Lycée français de Moscou.

Jean Eckian

posté le 19 février 2017 par Jean Eckian/armenews


USA
Devoir de 4ème : l’Holocauste un « projet politique ? »

AFP- Des responsables d’écoles publiques en Californie ont présenté mardi 6 mai leurs excuses pour avoir proposé un sujet d’essai qui demandait aux élèves si l’Holocauste avait vraiment existé.

Les responsables des écoles de la zone de Rialto Unified ont demandé à des élèves de classe de quatrième (13-14 ans) d’écrire un devoir sur l’Holocauste, en leur demandant s’il n’était pas « simplement un projet politique créé pour influencer les émotions et s’enrichir ».

Le chef adjoint de ce district scolaire, Mohammad Z. Islam, a retiré le sujet dès qu’il en a eu connaissance, a précisé la porte-parole du district, Syeda Jafri. « Quand le directeur par intérim et moi-même avons eu connaissance de cet essai, nous avons ordonné une action immédiate pour [le] supprimer en raison de sa formulation hostile et inexacte, a-t-elle écrit dans un e-mail. Nous allons continuer à enseigner l’importance de l’Holocauste avec compassion et sensibilité. Nous regrettons profondément la douleur que cela a pu engendrer. »

(JPEG)

« PAS DE MAUVAISE INTENTION »

L’importante organisation juive Anti Defamation League (ADL) a vertement condamné l’initiative. « La position générale de l’ADL est de considérer que demander à des élèves si l’Holocauste a bien existé n’a pas de valeur éducative ; cela donne seulement de la légitimité aux promoteurs haineux et antisémites du déni de l’Holocauste », a affirmé le responsable régional de l’ADL, Matthew Friedman, dans une lettre aux responsables du district.

L’ADL reconnaît toutefois dans un communiqué que l’essai « semble avoir été proposé avec l’intention, toutefois dévoyée, de suivre les normes du corpus commun relatives à l’apprentissage de l’esprit critique » et « remercie le district pour sa réaction rapide ».

Dans un communiqué publié lundi, les responsables du district ont souligné que « cet essai visait à développer l’esprit critique. Il n’y avait pas de mauvaise intention dans la rédaction de ce texte. Nous regrettons que ce sujet ait été mal interprété ».

Rappelons que le directeur de l’ADL, Abraham Foxman, a toujours refusé de reconnaître le génocide des Arméniens de 1915

posté le 7 mai 2014 par Jean Eckian/armenews


Marseille
Marie-Arlette Carlotti en soutien à l’École Hamaskaïne

Communiqué

Rentrée scolaire : Marie-Arlette CARLOTTI, ministre déléguée aux Personnes handicapées et à la Lutte contre l’exclusion, soutient l’école Hamaskaïne

Marie-Arlette CARLOTTI a informé la direction de l’établissement d’enseignement général franco-arménien Hamaskaïne que suite à son intervention, le Ministre de l’Education nationale a donné son accord pour le financement d’un poste d’enseignant à temps plein et d’un demi-poste. L’allocation de ces nouveaux moyens dès la rentrée 2013 permet de créer une classe de 1ère scientifique sous contrat.

A chaque fois que l’éducation des enfants de Marseille est en jeu, vous pouvez compter sur moi pour faire tout ce qui est nécessaire.

Situé dans le 12ème arrondissement de Marseille, l’établissement a été créé en 1980 avec une première section de maternelle. A ce jour, le lycée compte 19 promotions de bacheliers avec des taux de réussite et de mentions qui attestent du sérieux et de la qualité de l’enseignement.

Je souhaite que toutes les cultures qui participent à la vitalité de la ville puissent s’épanouir et se sentir respectées à Marseille“.

*************************

(JPEG) Dirigée par Séta Bibérian, L’école Hamaskaïne de Marseille a été créée en 1980, sur la base d’un enseignement franco-arménien (langue, civilisation, histoire, littérature) traversant l’ensemble de la scolarité. Elle a démarré avec une classe de maternelle de 4 élèves ( !), sous le regard attentif, et parfois interrogatif, des communautés arméniennes, proches et lointaines. En se développant d’année en année, la maternelle s’est enrichie du primaire, puis du secondaire, en 1987. L’ensemble des cycles a été constitué en 1993, délivrant sa première promotion de bacheliers en juillet 1994.

Au fil des années, l’accroissement des effectifs, a rendu insuffisantes les structures de l’école.

Face aux impératifs de son évolution, Hamaskaïne s’est donné les moyens de franchir une étape devenue impérative : la construction d’un nouvel édifice scolaire. Grâce à un travail soutenu auprès de la Municipalité, celle-ci a mis à la disposition de l’Ecole un terrain jouxtant ses locaux, clef de voûte de la construction. L’engagement conjoint des collectivités territoriales et de la communauté ont permis le démarrage des travaux en septembre 2002.

Dès septembre 2003 un bâtiment flambant neuf permettait l’accueil des élèves dans des conditions optimales.

(JPEG)

L’inauguration officielle s’est faite le 8 novembre 2003 en présence du président du Comité Central de Hamaskaïne, Monsieur Meguerditch Meguerditchian, des représentants de l’ensemble des collectivités territoriales, Messieurs Jean-Claude Gaudin, Sénateur Maire de la Ville de Marseille, Michel Vauzelle, président du Conseil Régional, et Jean-Noël Guérini, président du Conseil Général. Ainsi que de nombreux élus et personnalités, représentants d’associations arméniennes, sympathisants, familles, élèves et anciens élèves : en tout, 1200 personnes réunies pour cet évènement.

Les locaux du lycée ont fait, quant à eux, l’objet d’une inauguration officielle, le 4 février 2005, par le président du Conseil Régional, Monsieur Michel Vauzelle.

La dernière tranche de travaux, concernant le primaire, a démarré en janvier 2007, grâce à un don privé. Elle sera terminée au début du troisième trimestre 2007.

Hamaskaïne est aujourd’hui un établissement recherché qui fait la fierté des Français d’origine arménienne, mais pas seulement : c’est aussi un établissement unique en Europe, dont Marseille peut s’enorgueillir.

© Ecole Hamaskaïne Marseille - Tous droits réservés

posté le 24 septembre 2013 par Jean Eckian/armenews


ARMENIE-ECOLOGIE
2 des 4 variétés de l’Ichkhan, poisson endémique du lac Sévan ont disparu

La situation des espèces du poisson endémique Ichkhan (Prince) du lac Sévan est jugée très inquiétante. Depuis un demi-siècle déjà les conditions du bassin du Sévan ne permettent pas à l’Ichkhan de se développer normalement dans son milieu naturel. C’est par la méthode de l’élevage et de relachage d’alvins que l’espèce perdure. Mais des 4 variétés de poissons Ichkhan, aujourd’hui seules 2 survivent. Le « Tsmérayin Ichkhan » (l’Ichkhan d’hiver) et le Podjak -autre variété de l’espèce de l’Ichkhan- ont disparu du lac en condition naturelle. Leur reproduction est donc artificielle. Elle s’effectue par les agents chargés des réserves du lac. Quelques spécimens de l’espèce « Amarayin Ichkhan » (Ichkhan d’été) survivent encore à l’état naturel. Et le « Kagharkouniki » autre espèce de l’Ichkhan est un peu plus fréquent. Le gouvernement arménien tente aujourd’hui de sauver les 2 espèces encore visibles et en reproduction à l’état naturel dans leur environnement, le « Kagharkouniki » et l’« Amarayin Ichkhan ». Lors de la séance de la réunion gouvernementale du 18 juillet, un budget annuel de 60 millions de drams fut consacré à leur sauvegarde. Il est prévu de relâcher cette année dans les eaux du Sévan, 300 000 poissons des espèces du « Kagharkouniki » et de l’« Amarayin Ichkhan ».

Krikor Amirzayan

posté le 21 juillet 2013 par Krikor Amirzayan/armenews


ENVIRONNEMENT
Erévan et Ghapan en Arménie dans le noir hier soir pour « Une heure pour la planète »

Hier soir la capitale arménienne Erévan était plongée dans le noir pour l’opération « Une heure dans le noir pour la planète ». Cette année, la ville de Ghapan (au sud de l’Arménie) s’est également jointe à cette opération. Samedi soir de 20h30 à 21h30 la Mairie et les bâtiments publics de Ghapan ont vu s’éteindre leur lumière durant une heure. « Cette initiative est à encourager, je crois que désormais Ghapan participera chaque année à cette action et apportera sa petite contribution à la préservation du climat de la planète » dit l’adjoint au maire Rudolph Sarkissian. C’est à la proposition du bureau arménien de la WWF (Fonds mondial pour la nature) que Ghapan avait accepté de participer à cette action de protection de l’environnement.

Krikor Amirzayan

posté le 24 mars 2013 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : Enseignement 


TURQUIE
Le Génocide enseigné dans les écoles françaises en Turquie

Conformément au programme d’histoire-géographie enseigné en France, le génocide des arméniens est dispensé également dans toutes les écoles françaises à l’étranger, dont la Turquie.

Scandale

A la suite de cette “découverte“ le député Ozcan Yeniceri du Mouvement Nationaliste (MHP) a soumis au parlement turc une question écrite adressée au Ministère de l’Education Nationale quant à savoir qui avait approuvé ce manuel et si le ministre Omer Dincer était au courant de ce cas.

posté le 29 novembre 2012 par Jean Eckian/armenews
THEMES ABORDES : Derniere minute  Enseignement  Turquie 


Divertissement
R. Ciurleo, D. Hallyday et F. Papazian créent « Vox »

Après les créations de 9 écoles dédiées aux métiers de la communication, du journalisme et du web : ECS Paris, ECS London, ECS Bruxelles, ECS Strasbourg, IEJ Paris, IEJ London, IEJ Marseille et Supdeweb Paris, Franck (Mourad) Papazian ajoute une nouvelle note à sa partition consacrée à l’enseignement avec VOX, première école française d’entertainment musical inspirée de la comédie musicale FAME.

Dans cette nouvelle aventure, Franck Papazian est associé à Roberto Ciurleo (Goom radio et coproducteur de la comédie musicale Robin des Bois * et à David Hallyday. Le fils de Johnny et de Sylvie Vartan assurera par ailleurs la communication du lancement de l’école en 2013.

L’école assurera l’enseignement de diverses disciplines liées au chant et à la danse. Elle devrait être implantée à la périphérie de Paris.

* Septembre 2013 au Palais des Congrès, avec M.Pokora dans le rôle titre.

posté le 9 novembre 2012 par Jean Eckian/armenews


Divertissement
Tebrotzassère en fête et Flash back en 2004

Aujourd’hui samedi 6 octobre à 20h l’Ecole Tebrotzassère vous invite à son diner dansant à l’Espace des Arts aux Pavillons- sous- Bois. (JPEG)

La soirée sera animée par Ararad Aharonian et son orchestre venus spécialement du Liban pour l’occasion.

Au programme , une ambiance festive et chaleureuse, de nombreux lots à gagner, le tout au profit de l’école.

Réservation : Tél. : 01 43 81 01 72 - Mob. : 06 16 47 16 98

(JPEG)

En 2004, Foi et Traditions des Chrétiens Orientaux avait consacré son émission à la prestigieuse école arménienne et plus particulièrement à sa section chorale, dirigée par Haïg Sarkissian. Un cure de jouvence sous le signe de la continuité de la culture arménienne.

(JPEG)

posté le 6 octobre 2012 par Jean Eckian/armenews