Nouvelles d'Arménie
ACCUEIL   ACTUALITE   FORUMS   REDACTEURS   AIDE   VOS ARTICLES    |    Recherche  
 
Meteo


INTEMPERIES
L’Arménie se joint aux efforts de lutte contre un grand incendie en Géorgie

L’Arménie a envoyé plusieurs dizaines de pompiers vers la Géorgie voisine hier, et ce afin d’aider les autorités à lutter contre un incendie qui a éclaté dans une réserve naturelle géorgienne le week-end dernier.

Des responsables géorgiens ont signalé que l’incendie dans le parc national Borjomi-Kharagauli s’étendait sur plus de douze hectares. Ils ont précisé que les vents forts et la grande fumée entravent les efforts des pompiers géorgiens pour contenir les flammes. Le paysage raide et accidenté rend également très difficile la lutte contre l’incendie.

L’ampleur de la catastrophe a conduit le gouvernement géorgien à demander aux États voisins de l’aide. Le Premier ministre Giorgi Kvirikashvili a déclaré aux journalistes hier que l’Azerbaïdjan et la Turquie ont envoyé des hélicoptères de lutte contre les incendies et que les pompiers d’Arménie sont « en route » dans la région montagneuse du centre-sud de la Géorgie.

Le ministère arménien des Situations d’urgence a confirmé l’information. Il a envoyé vers la réserve de Borjomi une équipe de 57 personnes, dont des pompiers, des médecins et d’autres travailleurs d’urgence.

Selon l’agence de presse Armenpress, le chef du service de sauvetage du ministère, Mushegh Ghazarian, coordonnera personnellement la participation de l’équipe aux efforts de lutte contre les incendies.

Les autorités d’Erevan ont fourni cette aide quelques jours seulement après avoir éteint deux incendies de forêt massifs qui ont brûlé des centaines d’hectares de bois en Arménie après des semaines de températures exceptionnellement élevées. Ils avaient demandé à la Russie d’envoyer un Canadair pour contenir un de ces incendies qui ont éclaté dans la réserve d’état forestier de Khosrov au sud-est d’Erevan le 12 août.

Les grandes quantités d’eau larguées par l’avion Ilyushin-72 ont été déterminantes dans l’opération de lutte contre les incendies menée là-bas.

Le ministère des Situations d’urgence a précisé hier que ses pompiers continuent à mener des « travaux de post-extinction » pour prévenir de nouvelles poussées des flammes à Khosrov.

posté le 23 août 2017 par Claire/armenews

Reprinted with permission from RFE/RL Copyright(c)2007 Radio Free Europe / Radio Liberty, Inc.1201 Connecticut Ave, t N.W. Washington DC 200



RESERVE DE KHOSROV
La Russie aide l’Arménie pour éteindre les incendies de forêt

Un avion bombardier russe a lancé hier plus de 200 tonnes d’eau sur une réserve naturelle en Arménie. Le pays est en proie à l’un des plus graves incendies de forêt qu’il a connu ces dernières années.

Le gouvernement russe a expédié l’avion Ilyushin-72 à la demande des autorités arméniennes qui luttent pour contenir le feu qui a éclaté dans la réserve d’État de Khosrov samedi.

L’avion spécial capable de transporter 42 tonnes d’eau à la fois a effectué six vols depuis une base aérienne d’Erevan jusqu’à la région montagneuse au sud-est de la capitale arménienne tout au long de la journée. Le ministère arménien des Situations d’urgence a déclaré que l’eau avait un impact “considérable“ sur les efforts continus pour contenir le feu. Il a précisé que l’opération aérienne de lutte contre l’incendie reprendrait ce mercredi matin.

Alors que l’avion russe survolait les arbres, les dizaines de pompiers arméniens, la centaine de soldats de l’armée et 55 travailleurs forestiers ont attendu pour reprendre ensuite leurs efforts de lutte contre les incendies.

“Personne n’est autorisé à entrer dans la réserve jusqu’à ce que l’avion termine son travail“, a expliqué Mushegh Ghazarian, chef du Service national de secours. Il a cité des raisons de sécurité.

Ghazarian a coordonné l’opération au sol et a communiqué avec le ministre des Situations d’urgence Davit Tonoyan par l’intermédiaire d’une radio en présence de journalistes. “La fumée noire est devenue blanche“, a-t-il décrit à Tonoyan lorsqu’il a été interrogé sur les premiers résultats des vols Ilyushin-72. “M. le ministre, s’ils continuent ainsi, nous terminerons le travail. “

Plus tôt dans la journée, le président Serge Sarkissian a tenu une réunion d’urgence avec Tonoyan et d’autres responsables impliqués dans l’effort pour canaliser l’incendie. “Je tiens à remercier les gens et les structures qui combattent le feu“, a t-il dit lors de la réunion. “Et je formule des remerciements particuliers à nos partenaires russes qui ont rapidement répondu à notre demande et participent activement à ce travail important“.

La réserve de Khosrov englobe environ 25 000 hectares de terres, dont 9 000 sont couverts de forêts initialement plantées par un roi arménien au 4e siècle, Khosrov III. Les responsables ont déploré hier le fait que l’incendie a déjà détruit environ 400 hectares de forêts.

Certains groupes de protection de l’environnement ont accusé le service de sauvetage et d’autres divisions du ministère de Tonoyan pour l’ampleur du dommage, soulignant que les autorités n’étaient pas préparées à faire face à une telle catastrophe. Les responsables du ministère rejettent la critique. Ils font valoir que, sur ce terrain montagneux il leur est pratiquement impossible de déployer des pompiers près des flammes.

La réserve de Khosrov est également un sanctuaire majeur d’animaux sauvages. Ghazarian a insisté sur le fait que les ours bruns, les sangliers, les renards, les vautours et les centaines d’autres espèces qui habitent la région ne sont pas en danger.

« Les animaux sont plus intelligents que nous », a lâché le chef du service de secours aux journalistes. “Ils ont quitté la zone de combustion depuis bien longtemps. Nous devons juste sauver les arbres. “

posté le 16 août 2017 par Claire/armenews

Reprinted with permission from RFE/RL Copyright(c)2007 Radio Free Europe / Radio Liberty, Inc.1201 Connecticut Ave, t N.W. Washington DC 200



GLA GLA
Températures sibériennes en Arménie
L’Arménie et le Haut Karabagh traversent l’un des hivers les plus froids de ces dix dernières années, avec des températures sibériennes et des chutes abondantes de neige. Ce week-end, « Hayhydromet », la météo arménienne prévoyait une chute de 3 à 5 degrés des températures sur une grande partie de la république. Zarouhi Bedrossian, la responsable de la météo arménienne donné quelques éléments concernant les températures en Arménie. Ainsi, dans les régions de Tavouche et de Siunik jusqu’au 12 janvier, le thermomètre était descendu sous la barre des -20 degrés. Sur le relief, à Sissian, cette température était même descendue à -26 degrés. En janvier sur la plaine de l’Ararat, la température était inférieure de 16° par rapport aux températures moyennes de la saison, avec des pics de froid atteignant 21 à 23°. Erévan enregistrait -15° la nuit de jeudi dernier.
posté le 27 janvier 2008 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : Meteo 


Le mauvais temps continue à sévir sur l’Arménie
Fermés depuis lundi en raison des importantes chutes de neige, les aéroports arméniens, celui d’Erevan et celui de Gumri, devraient progressivement reprendre leur fonctionnement normal. Les intempéries continuaient pourtant ce matin mercredi, bien que les précipitations neigeuses soient un peu moins importantes que les jours passés. La fermeture de l’aéroport d’Erevan a obligé les vols à se dérouter vers Tbilissi ou Sotchi, les passagers étant ensuite acheminés jusqu’à Erevan par bus. Un vol à destination d’Erevan a même du faire une escale à ...Bakou... La capitale et l’ensemble du pays, sans être paralysés, éprouvent de nombreuses difficultés à faire face à ces difficultés météo. Les artères de la capitale sont toujours aussi mal dégagées, certains axes du pays impraticables, tandis que les températures,qui n’étaient que modérément froides depuis le début des chutes de neige, devraient accuser une forte baisse dans les jours qui viennent. On ne sent pas encore vraiment les effets du mauvais temps sur la consommation d’énergie, mais les citoyens d’Arméniesont appelés à l’économie tant que le gazoduc russe n’est pas réparé. En revanche, les Erevantsi contraints d’emprunter des taxis pour rejoindre leur travail dans le centre se plaignent déjà d’une certaine hausse des tarifs. Beaucoup de salariés, faute de bus, qui ne peuvent circuler normalement, mettent plus d’une heure pour rejoindre le centre depuis des quartiers périphériques comme celui de Zeitoun, et ont souvent recours à la simple marche à pied pour se rendre malgré tout au travail. La plupart des écoles sont fermées depuis hier mardi, et ne projettent pas de rouvrir avant une réelle amélioration de la situation.
posté le 25 janvier 2006 par Ara/armenews


CLIMAT
Très importantes chutes de neige à Erevan et dans tout le reste de l’Arménie
Erevan, dont le climat est d’habitude un peu plus clément qu’ailleurs en Arménie, est sous une neige ininterrompue depuis hier midi, lundi 23. Les Erevatnsi patinent, à pieds, sur des trottoirs recouverts par endroits de 20 bons centimètres d’une neige par ailleurs très pure... Sur les chaussées, en dépit du passage de quelques chasse-neige, les voitures n’avancent guère à plus de 20 kilomètres\heure, de peur de glisser, chaque couche de neige un peu dégagée par le passage des véhicules se reformant presque aussitot. Les températures de la nuit sont largement négatives - jusqu’à - 10 - aux alentours de 0° dans la journée, mais le plafond nuageux reste très bas. Dans d’autres régions, les chutes de neige sont encore plus importantes. Le col de Sélim est fermé selon les informations d’Arminfo. Contrairement à ce qui se passe en Géorgie, et meme si le gouvernement arménien a appelé les citoyens à utiliser le gaz avec parcimonie tant que le gazoduc russe, endommagé par un attentat il y a quelques jours, n’est pas réparé, le pays semble encore faire face à la demande accrue d’énergie. A midi, mardi, les chutes de neige semblaient vouloir redoubler, alors que les services météo promettaient une amélioration du temps aujourd’hui.
posté le 24 janvier 2006 par Ara/armenews


Meteo
L’Arménie sous une abondante couche de neige. Mais toutes les voies de circulation de la République sont ouvertes
L’Arménie est sous la neige. Les abondantes chutes de neige qui sont tombées ces derniers jours, recouvrent d’un manteau blanc l’ensemble du territoire de la République atteignant jusqu’à 60 centimètres à certains endroits. Sonia Atamian de l’agence « Hayavdodjan » (Surveillance des routes) affirmait en milieu de semaine que toutes les routes d’Arménie étaient ouvertes à la circulation. Toutefois les passages étaient rendus difficiles au col de Sélim et la route reliant Mardouni à Yegheknatsor. La neige continuait mardi dernier à tomber en abondance à Meghri, Kavar, Stepanavan, Tashir. A Meghri la neige atteignait 40 cm, à Tashir 35 cm, à Mardouni et Vartenis 45 cm, à Kashatagh 50 cm, à Stepanavan 35 cm, dans la région de Kegharkounik 50 cm et 60 cm au col de Sélim.
posté le 14 janvier 2006 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : Meteo 


Méteo
Les chutes de neige du 25 décembre ont rendu difficiles à la circulation, les routes de la république d’Arménie
Les abondantes chutes de neige du 25 décembre en Arménie, ont rendu difficile la circulation sur nombre de routes de la république. Ainsi la route reliant Erévan à Gumri, ainsi que Taline-Masdara et Erévan-Vanatsor étaient dangereuses et difficiles pour les transports. Mais le 26 décembre, l’organisme « Hayavdodjan » chargé de surveiller l’état de la circulation de la république annonçait que toutes les routes d’Arménie étaient ouvertes à la circulation.
posté le 31 décembre 2005 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : Gumri  Meteo 


a
Violentes chutes de neige en Arménie
en arménie aussi, les météorologues sont pris de court par les caprices du climat. ces jours derniers, de violentes chutes de neige se sont abattues sur le pays, provoquant des embarras de circulation, comme sur la route gyumri-achotsk, dans le nord-ouest, où 35 automobilistes, bloqués par la neige, ont dû être secourus par les pompiers. pratiquement tout le pays a été recouvert d´un épais manteau neigeux, qui atteignait presque un mètre dans les stations d´altitude de djermouk, dilijan et dzaghkadzor. un phénomène exceptionnel en cette saison, et qui n´avait pas été observé depuis 1979. la neige était alors tombée pendant tout le mois d´avril, provoquant d´importants dommages à l´agriculture.
les météorologues estiment toutefois que le phénomène n´atteindra pas cette ampleur, et sera de courte durée, épargnant ainsi les cultures, notamment fruitières, les plus vulnérables. mais la neige s´accompagne de grands froids, le thermomètre descendant jusqu´à -15° durant la nuit dans les régions montagneuses et -3 à erevan. si ce froid persistait, les cultures pourraient en souffrir.
posté le 5 avril 2005 par Spidermian/armenews


A
Les fortes chutes de neige dans la région de Kégharkounik bloquent de nombreuses routes
une neige abondante recouvre la région de kégharkounik, avec près de 40 cm à mardouni ou vartenis. des précipitations qui ont rendu très difficiles les axes routiers entre kavar-mardouni-vardenis ou mardouni-yegheknatsor. selon kevork khatchatrian, le responsable des transports et de la sécurité routière de la région de kégharkounik, la forte chute de neige du matin du 20 décembre a une nouvelle fois recouvert les routes interdisant la circulation sur les routes mardouni-kavar, tcholakar-dzovinar et le col de sélim. ce dernier fut réouvert dans l´après-midi de lundi 20 décembre, grâce à l´intervention des services techniques de la ville de kavar. une brigade d´intervention rapide est actuellement en poste pour la surveillance de la route de sélim. krikor amirzayan
posté le 25 décembre 2004 par Spidermian/armenews
THEMES ABORDES : Economie  Europe  Meteo  Transports