Nouvelles d'Arménie
ACCUEIL   ACTUALITE   FORUMS   REDACTEURS   AIDE   VOS ARTICLES    |    Recherche  
 
Musique


PARIS
Entre ciel et terre : le chœur Sipan-Komitas

L’église Saint-Roch était comble le 6 avril dernier pour le nouveau concert du Chœur arménien de Paris intitulé « Entre ciel et terre ». Les choristes et la soprano lyrique Naïra Abrahamian ont livré une très belle prestation sous la baguette du maestro Haïg Sarkissian. Depuis qu’il a pris la direction de Sipan-Komitas en 2010, le chef de chœur natif du Caire a donné un nouveau souffle à la première chorale arménienne de Paris en mettant au jour des œuvres inédites de compositeurs arméniens. Vouant un véritable culte à Komitas, Haïg Sarkisssian lui avait consacré la plupart de la première partie du concert avec plusieurs compositions chantées pour la première fois : une trinité de chants liturgiques dont « Hoki Asdoudzo » (l’esprit de Dieu) interprété uniquement par les chanteurs de la chorale ainsi qu’une version inédite de « Hayr Mer » plus enlevée que celle « traditionnelle ». A signaler la belle interprétation de Naïra Abrahamian dans « Tchinar es » et celle du chœur dans le requiem « Keta Der » d’Haroutounian.

JPEG - 7.7 Mo

Lors de la deuxième partie, la voix pure et cristalline de la soprano a ému l’auditoire avec l’ « Aria » de Babadjanian. Après deux œuvres de Garbis Aprikian, présent au premier rang, après une entrée remarquée au beau milieu de la première partie du concert, le chœur a interprété pour la première fois « Asadzvadz hor hamar » une œuvre très émouvante que le grand Tigran Mansourian a composé à l’occasion du centenaire de la naissance du R.P. Komitas. Comme toujours « Guiliguia » a remporté un vif succès auprès du public ainsi que les extraits de l’opéra « Anouch ». Ce très beau concert de Sipan-Komitas a permis également de découvrir le grand talent du pianiste Yves Meierhans. Ce soir-là, la chorale Sipan-Komitas a une fois de plus conquis son fidèle public.

Elisabeth Baudourian Photos Roger Kasparian.

posté le 10 avril 2018 par Claire/armenews


MUSIQUE
Le nouveau clip d’Agop est en ligne

Le clip Only happy when we’re high d’Agop, réalisé par Damien Bonnaire, est visible sur Youtube. La chanson est issue de son premier album Songs of good hope.

Avec sa voix magnétique et ses mélodies imparables, Agop ravive le paysage musical à grand coup de folk enthousiaste et de pop langoureuse teintée d’électro. Le tout saupoudré de sonorités arméniennes, clin d’œil à ses origines orientales.

posté le 9 avril 2018 par Claire/armenews
THEMES ABORDES : Culture  Image 450  Musique 


MUSIQUE
Raffi Arto : avec un hommage à Johnny, il se qualifie pour les directs de The Voice

Alors qu’il enflammait la Péniche Anako hier soir, sa prestation des Duels de l’émission The Voice était diffusée sur TF1... Une nouvelle fois, Raffi Arto a séduit le public et les coachs, et plus particulièrement Florent Pagny qui a décidé de lui faire continuer l’aventure. C’est face à la voix roc d’Aurélien que Raffi Arto a performé, sur la chanson Toute la musique que j’aime de Johnny Halliday. Un bel hommage au “taulier“, pour ce jeune rocker influencé par Elvis Presley. “D’abord, même si vous êtes différents, vous êtes généreux et vous n’avez pas de prétention. Vous avez du pouvoir, donc on s’est amusés avec une chanson qui a du pouvoir. Pour la suite, évidemment, je garde Raffi“, a tranché Pagny.

PNG - 152.9 ko

En attendant les directs de l’émission où ce sera au coach mais aussi aux téléspectateurs de voter pour leur candidat préféré, vous pouvez découvrir un cover inédit de Raffi Arto avec Aurélien, sur un titre des Beatles, “A hard day night“.

https://www.tf1.fr/tf1/the-voice/videos/vox-talents-raffi-arto-vs-aurelien-ou-a-hard-day-night-ou-the-beatles.html

posté le 8 avril 2018 par Claire/armenews


LYON
Concert de Mahaleb avec le joueur de doudouk Arsen Petrosyan
JPEG - 38.7 ko

Concert exceptionnel de Mahaleb le jeudi 12 avril 2018 à “la Boite à Gants “ à Lyon avec un invité exceptionnel : le grand joueur de doudouk Arsen Petrosyan.

Dans un voyage emprunt d’aventure et de nostalgie, Mahaleb réunit les musiques turques et arméniennes. Amours passionnés, amours lointains, départs, exil, fêtes. Mahaleb, à travers ces thèmes, souhaite un retour aux racines profondes et sensibles. Les langues se délient, les musiques se lient. Un délice de rêve, de voyage et d’espoir.

Le trio Mahaleb (Carole Marque-Bouaret au chant, clarinette turque, duduk, saz ; Elsa Ille à l’accordéon ; Jérome Salomon aux percussions) doit son nom à l’épice aromatique tirée du noyau de la cerise noire de Sainte Lucie. Elle est utilisée au Moyen Orient. Un parfum entre l’amande amère et la cerise, le tout rappelant subtilement la fleur d’oranger.

Concert le jeudi 12 avril 2018 à 20h30
La Boite à Gants - 6 rue Pierre Blanc - Lyon 1er
https://laboiteagant.wixsite.com/laboiteagants
Réservations : 04 72 00 20 56
Tarif : 8 euros

posté le 3 avril 2018 par Claire/armenews


VALENCE (DRÔME)
Belle soirée arménienne avec le chanteur Koko Asayan

Beaucoup de monde samedi 31 mars au dîner dansant organisé par Kévork Khachkazian à la salle Victoria de Saint-Péray (Ardèche) avec le chanteur Koko Asayan accompagné par Roupig Kirazian pour la musique. Cette « Soirée arménienne orientale » a tenu toute sa promesse avec Koko Asayan -natif de Syrie et résidant au Canada- doté d’une très belle voix et qui sut mettre l’ambiance. La piste ne désemplissant pas jusqu’à trois heures du matin. Le public fut ravi de passer cette soirée arménienne très chaleureuse et rythmée par la musique et les danses arméniennes et orientales.

Krikor Amirzayan

JPEG - 1.1 Mo
JPEG - 1.4 Mo
JPEG - 1.6 Mo
JPEG - 1.2 Mo
posté le 2 avril 2018 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : Chanson  Image 450  Musique  Valence 


MUSIQUE
Nouveau disque d’Astrig Siranossian

Portrait par Bernard Martinez

La jeune et talentueuse violoncelliste a consacré son premier disque avec orchestre aux concertos d’Aram Khachaturyan et Krysztof Penderecki. Un choix dicté à la fois par ses origines et par le 1er prix du Concours International de violoncelle Krysztof Pendecki qu’elle remporta en 2013. Accompagnée par l’orchestre Sinfonia Varsovia dirigé par Adam Klocek, Astrig Siranossian interprète avec brio un répertoire aussi intéressant que peu joué.

JPEG - 55.5 ko

Dans la vidéo, ci-dessous, la musicienne que l’on voit lors de l’enregistrement, nous explique ses choix musicaux et nous fait partager sa passion. Astrig Siranossian nous révèle aussi que lors de la remise du prix, Krysztof Pendecki lui a confié l’existence d’une grand-mère arménienne.

Un album déjà qualifié par la presse musicale de “ voyage musical hors du commun “.

Elisabeth Baudourian

Plus d’infos : http://www.astrigsiranossian.com/fr/

posté le 31 mars 2018 par Claire/armenews


OPERA DE MONTPELLIER
Aik Karapetian, metteur en scène visionnaire de Carmen

Jusqu’au 22 mars, le jeune metteur en scène, né à Riga, en Lettonie, au sein d’une famille arménienne, offre une mise en scène spectaculaire du chef-d’œuvre de Bizet. Sa lecture a la fois inventive et cohérente de l’opéra le plus célèbre du répertoire lyrique français est d’une originalité stupéfiante et tout en étant fidèle à la musique et à l’histoire, elle témoigne de son esprit créatif, hors de toutes les conventions et des codes du répertoire pour nous entraîner vers les sphères où l’imagination se déploie dans l’univers à la fois tendre et cruel, déconcertant et même terrifiant des contes de fées pour adultes.

JPEG - 3.3 Mo

La beauté et le mystère se côtoient comme par magie sur cette planète, loin de notre quotidien, où l’esprit s’évade et rêve en toute liberté pour suivre le destin d’une Carmen déifiée (Anaïk Morel, mezzo-soprano), de son amoureux Don José (Robert Watson, ténor) et d’Escamillo, sombre toréro impitoyable (Alexandre Duhamel, baryton). La douce et fantomatique Micaëla qui porte l’ombre des souvenirs maternels et le mal du pays de Don José est interprétée par la brillante soprano Ruzan Mantashyan, voix ronde et ductile, aux aigus lumineux, aux graves profonds qui parcourt la palette vocale avec une magnifique aisance.

JPEG - 1.8 Mo

Remarqué à l’occasion d’un court-métrage, People out of There, présenté en première au concours Karlovy Vary en 2012, Aik Karapetian s’engage sur la voie du cinéma. Il produit un film d’horreur, The Man in the orange Jacket en 2014 qui remporte un vif succès, puis il réalise un nouveau thriller qui rencontre l’intérêt du public et des professionnels, Firstborn présenté à Sitges, en Espagne et au FantasticFest.

Parallèlement à son activité de cinéaste, Aik Karapétian travaille pour l’Opéra de Riga et participe activement à la réalisation de deux ouvrages : Le Barbier de Séville de Rossini en 2011 et Faust de Gounod en 2016, deux mises en scènes qualifiées de « meilleures productions de l’année ».

JPEG - 10.8 Mo

Voici un jeune artiste qui a déjà fait preuve de dons exceptionnels qui se distingue par sa singularité et dont il faut découvrir la création de « sa » Carmen à l’Opéra de Montpellier, sa première expérience en France soutenue par Valérie Chevalier, directrice générale de cette belle maison qui a eu l’audace et le courage, par son ouverture d’esprit et sa curiosité, d’accorder sa confiance à Aik Karapetian.

Marguerite Haladjian

Jusqu’au 22 mars à 20h
Carmen
Opéra Comédie - 11 Boulevard Victor Hugo - 34000 Montpellier
www.opera-orchestre-montpellier.fr - Tél. : 04 67 60 19 99

posté le 21 mars 2018 par Claire/armenews

Copyright photos : Marc Ginot.



MUSIQUE
Le Chœur de Paris Sipan-Komitas en concert le 6 avril

C’est un nouveau programme musical intitulé « Chants d’Arménie, Entre Ciel et Terre » que propose le Chœur mixte arménien Sipan-Komitas, vendredi 6 avril à 20h 30 en l’église Saint Roch.

Aussi discret à la ville que tourbillonnant sur scène, le maestro Haïg Sarkissian qui s’applique à étoffer le répertoire de la chorale, a invité la merveilleuse soprano Naïra Abrahamian ainsi que le talentueux pianiste Yves Meierhans.

Au programme des Chants d’amour, chants populaires et chants sacrés du R.P. Komitas 1869-1935) ; le Requiem d’Alexandre Haroutounian (1920-2012) ; des chants patriotiques de Yervant Yerganian, Garo Zakarian (1895-1967) ; une Berceuse et Poésie de Garbis Aprikian (1926) ; des extraits de l’opéra Anouch d’A. Dikranian (1879-1950) et une composition de Tigran Mansourian (1939) à la mémoire du R.P. Komitas.

JPEG - 2.6 Mo

Un concert à ne pas manquer, surtout si l‘on se remémore la magnifique prestation donnée par le Chœur de Paris Sipan-Komitas, lors de son dernier concert, le 25 novembre 2016 en l’église Saint Eustache.

Elisabeth Baudourian

Vendredi 6 avril à 20h30
Eglise Saint Roch - 296 rue Saint Honoré - 75001 Paris
Prix sur place 20 € - Pré-vente : 18 €
Contact : contatct@sipan-komitas.com

posté le 20 mars 2018 par Claire/armenews

Naïra Abrahamian / Photo : Lydia Kasparian



THE VOICE
Ca passe pour le prodige Raffi Arto !

Ce fan de rock n’roll à l’ancienne avait secoué les auditions à l’aveugle de The Voice saison 7 avec une reprise de Proud Mary de Creedance Clearwater Rival et rejoint l’équipe de Florent Pagny.

JPEG - 107.1 ko

Hier soir, lors de l’audition finale, Raffi Arto était le premier candidat à se présenter sur scène avec une reprise de Umbrella, le tube de Rihanna, réarrangé à la manière du groupe allemand de rockabilly, The Baseballs. Bien loin de se laisser démonter par l’idée de commencer le bal, le prodige de 16 ans a livré une très belle performance assis à son piano, mélangeant paroles en anglais et en français, s’attirant les faveurs du public... et de son coach, qui l’a choisi pour continuer l’aventure, intrigué par son potentiel, alors que les trois autres stars de l’émission lui préféraient la mutine Renanata et l’écorchée Morgane.

Revoir sa prestation : https://www.tf1.fr/tf1/the-voice/videos/raffi-arto-umbrella-rihanna.html

Prochaine étape dans quelques semaines : les “duels“, avant de peut-être pouvoir se présenter directement au public lors des directs de l’émission.

posté le 18 mars 2018 par Claire/armenews