Nouvelles d'Arménie
ACCUEIL   ACTUALITE   FORUMS   REDACTEURS   AIDE   VOS ARTICLES    |    Recherche  
 
Musique


MUSIQUE
Agop en concert au Bus Palladium

Elégance dandy légèrement tâchée d’arrogance, song-writing sensible et gracieux, Agop ravive le paysage musical à grand coup de folk enthousiaste et de pop langoureuse teintée d’électro. Le tout saupoudré de sonorités arméniennes, clin d’oeil à ses origines.

Son live dans l’émission de France 2, Rendez-Vous en Terre Inconnue, l’a hissé l’an dernier dans le top 30 des meilleurs ventes pop sur Itunes avec son premier single « You Light Up My Way ».

Son 2e single « Always On », est sorti le 9 juin, accompagné d’un clip très foot. Le ballon rond, c’est l’autre obsession d’Agop, qui cite volontiers Eric Cantona ou Marcelo Bielsa parmi ses influences. Songs of good hope, le premier album du Marseillais, sera disponible en janvier 2018.

Infos pratiques :
Le 28 octobre à 21h : Concerts - 7 €
Le Bus Palladium : 6, rue Pierre Fontaine 75009 Paris
01 45 26 80 35
Plus d’infos : http://www.buspalladium.com/ ?p=13424

posté le 23 octobre 2017 par Claire/armenews
THEMES ABORDES : Culture  Musique  Paris 


EXPOSITION
Alexis Pazoumian : ça swingue à la Nouvelle Orléans !

Pendant la “Second Line“, cette vieille tradition dominical où des membres des différents clubs de danse défilent dans la rue.

Photo et musique : Alexis Pazoumian réunit ses deux passions lors d’une exposition à Paris. 15 clichés et plusieurs prises de son enregistrées en Nouvelle Orléans nous permettent de plonger dans l’univers jazz du berceau de la culture afro-américaine. Le livre Faubourg Treme est également disponible, un vrai bel objet imprimé en offset.

JPEG - 256.3 ko

La propriétaire du Candlelight Club, mythique club de jazz au centre de Treme, assoupie à l’entrée.

Tout commence pour le photographe lors d’un voyage à la Nouvelle Orléans, où il est confronté à la question de la reconstruction : il observe, dans ce berceau de la musique afro-américaine, comment la force continue à animer la population malgré l’adversité. “Les similitudes sont nombreuses entre la Louisiane et mon pays d’origine, l’Arménie. Qu’elles soient victimes d’une catastrophe naturelle ou d’un crime contre l’humanité, un acharnement de l’histoire a meurtri ces population mais n’est jamais venu à bout, bien au contraire même, de leur combativité“, explique Alexis Pazoumian.

JPEG - 381.9 ko

Presque tous les dimanches, je me suis rendu à l’église Mount Zion Baptist Church de Treme. Dans cette église, le choeur des adeptes a fait résonner le gospel dans mon coeur.

Et c’est ce souffle de vie qui émane des clichés exposés à la Galerie En Transe : “Chaque espace est habité par la musique“, note le passionné de jazz, qui arrive à capter l’essence de la vitalité des personnes qu’il rencontre grâce à la force de leur regard.

JPEG - 396.4 ko

A Saint Augustine, High School, les élèves sont pour la plupart issus des quartiers défavorisés mais la musique participe à leur équilibre quotidien.

C’est en 2012 qu’Alexis Pazoumian réalise son premier long projet photographique, dans une favela de Rio. Son appareil en bandoulière, il aime partir à la rencontre des populations, comme ce fut le cas pendant quatre mois entre 2015 et 2016, dans le Faubourg Treme. Grâce à deux musiciens, il est admis dans la communauté jazz et assiste à des mariages, des enterrements, des carnavals, ... Une plongée passionnante dans une Nouvelle Orléans pleine de swing.

JPEG - 289.9 ko

Money et son frère posent fièrement devant leur maison. Si de l’extérieur les habitations paraissent modernes, l’intérieur est souvent très modestes.

Exposition du 12 octobre au 9 novembre
Art En Transe Gallery - 4 rue Roger Verlomme - 75003 Paris

Livre Faubourg Treme, éditions André Frère, 37 €
Signature lors du Salon de la Photo en novembre à Paris

JPEG - 3.5 Mo

En couverture du premier livre d’Alexis Pazoumian : la tradition surprenante des Indiens de Mardi gras. Les Afro-Américains, descendants d’esclaves, rendent hommage aux Amérindiens Séminoles qui recueillaient les esclaves noirs fugitifs.

posté le 12 octobre 2017 par Claire/armenews

Texte : Claire Barbuti / Photos : Alexis Pazoumian.



FRANCE
L’excitation de Monica Nikoghosyan avant les battles de The Voice Kids

Les Battles de The Voice Kids commencent ce soir ! L’occasion d’écouter et d’encourager la jeune Lyonnaise Monica Nikoghosyan, 14 ans, dans l’équipe de Patrick Fiori. Elle avait fait se retourner les trois coachs lors des auditions à l’aveugle sur un titre technique et parfaitement maîtrisé de Whitney Houston.

Participer au concours sur TF1, c’est elle qui l’a voulu : “J’ai envie de devenir chanteuse. Et je voulais me montrer aux autres, me frotter à la scène“, nous confie celle qui vient de faire sa rentrée en 2nde.

Chanter, c’est un loisir qu’elle pratique depuis l’âge de 3 ans, mais toute seule chez elle. “J’ai jamais pris de cours d echant, je sais pas ce que c’est !, plaisante la jeune fille qui espère, au contact de Patrick Fiori, “apprendre à mieux chanter, à mieux respirer“.

D’ailleurs, pourquoi avoir choisi ce coach ? Lors de l’émission, elle a déclaré faire ce choix du Corso-Arménien car c’est le premier qui s’était retourné... En réalité, Monica est fan de l’artiste depuis toujours, et admirative de la carrière qu’il a eue... Même si, pour cette patriote “fière d’être Arménienne“, les origines du coach ont également pesé dans la balance. Elle pourra ainsi parler en Arménien avec lui, langue qu’elle pratique tout le temps à la maison.

Reste à découvrir le choix de chanson et de battle que le coach à réserver à Monica... “Dans tous les cas, j’ai chanté “I have nothing“ lors des auditions à l’aveugle car, quand je suis entrée sur scène, je n’avais rien. Maintenant, grâce à l’émission, je vais engranger de l’expérience : j’ai tout gagné !

posté le 16 septembre 2017 par Claire/armenews

Claire Barbuti



PARIS
Concert de l’ensemble dirigé par Eric Van Lauwe : Reger, Mozart, Strauss

Premier concert de la saison pour l’ensemble dirigé par Eric Van Lauwe. Il aura lieu le samedi 23 septembre à 20 h 30, en la cathédrale Sainte-Croix des Arméniens catholiques, 13 rue du Perche, Paris 3e.

Le concert débutera par une œuvre rare, L’Ermite au violon, un poème symphonique délicat et raffiné du compositeur allemand Max Reger, inspiré d’un tableau du peintre suisse Arnold Böcklin, devenu une grande figure du symbolisme allemand. Ce tableau exposé à la Alte Nationalgalerie de Berlin représente un vieil homme seul jouant du violon sous le regard attentif et ému des anges.

Puis, ce sera le 24e concerto pour piano de Mozart, composé en mars 1786, œuvre magistrale et dramatique faisant partie de la série des grands concertos pour piano de la maturité du compositeur. Suscitant notamment l’admiration de Beethoven et de Brahms, il est considéré par certains musicologues comme étant le plus grand des concertos mozartiens.

Enfin sera interprété le concerto pour violon du jeune Richard Strauss, alors âgé de 17 ans. Sans rivaliser avec les grands poèmes symphoniques et opéras qui ont assuré la gloire du compositeur, cette belle œuvre juvénile et virtuose, injustement négligée, n’est pas sans rappeler Mendelssohn, mais elle révèle aussi «  un talent peu ordinaire », dixit Eduard Hanslick, ami de Brahms et célèbre critique musical viennois influent et redouté.

Les deux solistes Alain Stepanian et Haïk Davtian apporteront leur brillant concours.

posté le 1er septembre 2017 par Claire/armenews
THEMES ABORDES : Concert  Musique  Paris 


MUSIQUE
L’acteur John Malkovich attendu en Arménie en octobre pour le 5ème Festival international de musique Aram Khatchatourian

L’acteur star d’Hollywood, John Malkovich se rendra en Arménie en octobre. John Malkovich participera à Erévan au 5ème Festival international de musique Aram Khatchatourian nous apprend le site de l’Ensemble national de Musique de jeunes d’Arménie. John Malkovich sera notamment présent le 11 octobre à la salle de concert Aram Khatchatourian d’Erévan pour l’ouverture du Festival international de musique.

Krikor Amirzayan

posté le 20 août 2017 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : Arménie  Image 450  Musique 


THE VOICE KIDS
Monica : l’Arménienne de 13 ans qui a fait se retourner les trois coachs

Je représente l’Arménie “ : c’est en lâchant ces mots que Monica, Lyonnaise de 13 ans, est montée sur la scène de The Voice Kids dont le premier épisode est diffusé ce samedi 19 août sur TF1. Elle a littéralement enflammé le public, et les trois coachs sur le difficile et technique titre I was nothing de Whitney Houston.

JPEG - 50 ko

La fan d’Aznavour et des grandes voix internationales, entourée de ses parents parlant en Arménien, n’a pas perdu ses moyens : elle a fait se retourner les trois coachs, qui se sont livrés à un rude bataille pour la récupérer dans leur équipe. Elle a choisi de rejoindre l’équipe de celui qui s’était retourné le plus vite... A savoir l’Arménien Patrick Fiori ! “ A Lyon, il y a une lumière qui brille plus que les autres : toi, a commenté le coach. Avant d’ajouter : Toi, tu es entré dans mon coeur“.

On retrouvera la jeune chanteuse pour la prochaine étape de l’émission. En attendant, vous pouvez revoir sa prestation : https://www.tf1.fr/tf1/the-voice/videos/monica-i-have-nothing-withney-houston-blind-1-voice-kids-4.html

posté le 19 août 2017 par Claire/armenews


RECORDS
Nikolay Madoyan joue du violon durant 33 heures à Erévan et entre dans le livre Guinness des records

Le violoniste Nikolay Madoyan est entré dans le livre Guinness des records. « Le 24 juillet le comité international du livre Guinness des records a confirmé la validation de ce record » écrit Nilolay Madoyan sur son site Facebook et de « dédier cette victoire à tous les combattants volontaires de la guerre de libération de l’Artsakh ». Le record s’est réalisé à la salle philarmonique à Erévan. Nikolay Madoyan joué durant 33 heures -en s’arrêtant 5 minutes à chaque heure- 59 partitions de célèbres compositeurs. Très beau record qui ne sert qu’à entrer dans le livre Guinness des records...

Krikor Amirzayan

posté le 31 juillet 2017 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : Image Panoramique  Musique 


MEDIAS
Le Dauphiné Libéré (édition de Valence) : succès du 1er Festival international du duduk à Valence (Drôme)

Lu dans « Le Dauphiné Libéré » (édition de Valence) du Dimanche 9 Juillet 2017 l’article « L’âme arménienne a vibré » avec mon reportage sur « Les grands noms du duduk sur la scène de la Comédie de Valence » lors du 1er Festival international du duduk qui s’est déroulé le 5 juillet à Valence. Bravo à Levon Chatikyan l’organisateur de ce superbe festival.

Krikor Amirzayan

JPEG - 897.4 ko
Le Dauphiné Libéré (édition de Valence) : succès du 1er Festival international du duduk à Valence (Drôme)
posté le 10 juillet 2017 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : Médias  Musique  Valence 


ROMANS (DRÔME)-MUSIQUE
Eblouissant concert de l’Orchestre Franco-Arménien de jeunes à Romans (Drôme)

L’Orchestre Franco-Arménien de jeunes formé d’une quarantaine de musiciens dont 25 venus d’Arménie ont donné un concert éblouissant à l’Auditorium-Cité de la Musique de Romans (Drôme) ce vendredi 7 juillet.

Parmi le public et les invités, notons la présence de Samvel Mouradian, le chef du cabinet du ministère arménien de la Culture, et des responsables du monde associatif de la région. Le public applaudit chaleureusement les prestations des jeunes musiciens, véritables talents venus d’Arménie. Les solistes Alain Jucquon (Directeur du Conservatoire de Lyon, piano), Eva Aroutyunian (Directrice du Conservatoire de Genève, piano) et Martun Kostandyan (Conservatoire Tchaïkovski à Erévan, violon) furent également fortement applaudis. Puis l’Orchestre Franco-Arménien de jeunes, sous la direction de Marie-Hortense Lacroix (Conservatoire de Musique de Valence-Romans) éblouit le public par la qualité de ses talents.

Le concert était organisé en partenariat avec le Conservatoire de Musique de Valence-Romans, du Ministère arménien de la Culture et l’association France-Ashtarak-Arménie présidée par le dudukiste Levon Chatikyan.

Krikor Amirzayan texte et reportage-photo à Romans (Drôme)

JPEG - 1.8 Mo
JPEG - 1.5 Mo
JPEG - 1.8 Mo
JPEG - 1.5 Mo
JPEG - 1.6 Mo
JPEG - 1.5 Mo
JPEG - 1.5 Mo
JPEG - 1.5 Mo
JPEG - 1.3 Mo
JPEG - 850.2 ko
JPEG - 796.3 ko
JPEG - 674.1 ko
JPEG - 1.4 Mo
JPEG - 902.4 ko
JPEG - 898.4 ko
JPEG - 625.1 ko
JPEG - 859 ko
JPEG - 2.7 Mo
JPEG - 2 Mo
JPEG - 2.4 Mo
JPEG - 2.4 Mo
JPEG - 2.2 Mo
JPEG - 2 Mo
JPEG - 3 Mo
JPEG - 3 Mo
JPEG - 3 Mo
JPEG - 2.9 Mo
JPEG - 2.7 Mo
JPEG - 2.8 Mo
posté le 8 juillet 2017 par Krikor Amirzayan/armenews