Nouvelles d'Arménie
ACCUEIL   ACTUALITE   FORUMS   REDACTEURS   AIDE   VOS ARTICLES    |    Recherche  
 
Médias


Courrier International
Arménie : Le grand nettoyage anticorruption a commencé

À peine élu Premier ministre le 8 mai dernier à l’issue d’une révolution pacifique, Nikol Pachinian a mis en œuvre une vaste campagne anticorruption. Depuis, les révélations se succèdent. L’État arménien a d’ores et déjà recouvert près de 30 millions d’euros de préjudices, de quoi renflouer sensiblement son budget.

Lire la suite, voir lien plus bas

posté le 2 juillet 2018 par Jean Eckian/armenews
THEMES ABORDES : Arménie  Corruption  Image 450  Médias 


Dans la presse
Erdogan, le despote turc : « Son talent, c’est l’opportunisme »

Dans le numéro du Nouvel Obs, daté du 21 juin, Guillaume Perrier signe un portrait du président turc, au pied du mur avant les élections, présidentielle et législatives, qui se déroulent dimanche. En essayant de comprendre pourquoi le “reis“ est de plus en plus perçu comme une menace...

Dans ce dossier aussi, sa correspondance avec Ahmet Altan, écrivain condamné à la prison à vie, qui observe ces élections avec espoir, depuis la prison de Silivri.

Enfin un sujet sur les réseaux pro-Erdogan en France. Et sur certains soutiens inattendus.

Recep Tayyip Erdogan peut-il perdre ? Lorsque le président turc a annoncé la tenue d’élections anticipées mi-avril, l’idée paraissait incongrue. Deux mois plus tard, elle obsède la Turquie. Après quinze ans de pouvoir sans partage, une bonne douzaine de scrutins nationaux et locaux remportés à la suite, l’intraitable dirigeant du Parti de la Justice et du Développement (AKP) joue peut-être sa survie politique le 24 juin.

La suite, lien plus bas (par abonnement)

posté le 21 juin 2018 par Jean Eckian/armenews


DOCUMENTAIRE SUR ARTE
Immersion dans une troupe de danse arménienne composée de retraités

Regarder One, two, three, c’est partir à la rencontre d’une petite troupe de danse traditionnelle arménienne uniquement composée de retraités.

Ils étaient artisans, ouvriers, médecins ou enseignants. Si Maryam, Hovsep, Aida, Anahit et Mikhail ne sont plus tout jeunes - ils ont entre 60 et 80 ans -, leur âge ne les a pas empêchés de rejoindre un groupe amateur de danse traditionnelle, sous la houlette de la dynamique professeure Jasmina. Originaires d’Erevan, les membres de cette petite troupe pleine d’entrain n’ont rien perdu de leur optimisme et de leur humour.

Sous le regard tendre d’Arman Yeritsyan, qui a suivi pendant de longs mois les préparatifs de leur spectacle, ils partagent leurs souvenirs et leurs rêves, toujours vivaces malgré le temps qui passe. Il s’agit du second documentaire sur le patrimoine de la danse en Arménie du réalisateur, après The Last Tightrope Daner in Armenia (2010).

A revoir en replay ici : https://www.arte.tv/fr/videos/074582-000-A/one-two-three/
Rediffusé sur Arte mardi 12 juin à 00h25

posté le 11 juin 2018 par Claire/armenews


PARIS
Nouvelles d’Arménie Magazine a fêté ses 25 ans !

Nouvelles d’Arménie Magazine a 25 ans ! Et toute la rédaction a célébré cet anniversaire symbolique le jeudi 7 juin lors d’une soirée mémorable au restaurant l’Etable Saint-Germain dans le 6e arrondissement de Paris, en compagnie de ses collaborateurs, de ses amis, de ses soutiens, de ses annonceurs et de quelques uns de ses fidèles abonnés.

Ara Toranian, fondateur et rédacteur en chef du magazine, a remercié les 150 personnes présentes, et notamment Alain Mikli qui les accueillait dans son nouveau restaurant. “Pourquoi nous avons fait ce journal ?, a-t-il déclaré. Dans un soucis d’indépendance. Et aujourd’hui nous sommes dans une seconde Révolution qui, je crois, redonne encore plus de légitimité à nos fondamentaux“. Ajoutant que ces événements récents permettaient “un second souffle à l’Arménie, à la diaspora, et aux Nouvelles d’Arménie“. Concluant sur une citation de Victor Hugo : “La souveraineté est l’âme du pays. Elle se manifeste sous deux formes : d’une main, elle écrit, c’est la liberté de la presse ; de l’autre, elle vote, c’est le suffrage universel“. Faire les NAM, c’est donc aider à son échelle à la souveraineté de l’Arménie.

JPEG - 5.4 Mo

Puis la nouvelle ambassadrice d’Arménie en France, Hasmik Tolmajian, a pris la parole pour souligner le rôle particulier que joue les Nouvelles d’Arménie depuis un quart de siècle. “C’est aussi pour accompagner, pour soutenir, encourager les premiers pas - ces derniers jours on aurait dit les premières marches - de la République arménienne. Nouvelles d’Arménie magazine a fait cela avec détermination, et beaucoup de professionnalisme“. Avant de partager une anecdote personnelle : “J’ai été une fidèle lectrice, lorsque j’étais étudiante en Arménie. Et c’est avec beaucoup de chaleur que je me souviens encore quel plaisir j’avais de toucher le numéro quand j’arrivais à me le procurer, de le feuilleter, et de découvrir des choses qui ne pourraient pas être publiées en Arménie“. Avant de finir son discours par ces mots plein d’espoir : “Merci pour cette vision, pour cette audace, pour l’espoir que vous transmettez. Et je vous souhaite, et je nous souhaite à tous, que vous ayez beaucoup de nouvelles encourageantes à partager avec nous“.

Voici quelques photos de l’événement :

JPEG - 6 Mo
JPEG - 5.5 Mo
JPEG - 4.7 Mo
JPEG - 5.5 Mo
JPEG - 311.8 ko
JPEG - 1.2 Mo
JPEG - 5.6 Mo
JPEG - 5.2 Mo
JPEG - 6.4 Mo
JPEG - 5.8 Mo
JPEG - 6 Mo
JPEG - 7 Mo
JPEG - 1.7 Mo
JPEG - 4.9 Mo
JPEG - 6.5 Mo
JPEG - 6.9 Mo
JPEG - 6.6 Mo
JPEG - 5.2 Mo
JPEG - 5.3 Mo
JPEG - 4.1 Mo
JPEG - 5.8 Mo
JPEG - 6.5 Mo
JPEG - 5.5 Mo
JPEG - 6.8 Mo
JPEG - 5.8 Mo
JPEG - 6.3 Mo
JPEG - 6.7 Mo
JPEG - 5.7 Mo
posté le 11 juin 2018 par Claire/armenews

Texte : Claire Barbuti Photos : Claire Barbuti et Jean Eckian



Polémique
La lettre de protestation de l’ambassade de Turquie au magazine Le Point

Hier, mardi 29 mai, l’ambassadeur de Turquie en France, Ismail Hakki MUSA, a adressé une lettre de protestation à la direction du magazine Le Point, suite à l’article de Franz-Olivier Giesbert consacré au président turc Recep Tayyip Erdogan, que la Une du journal qualifie de “Dictateur“.

Cette lettre a été publiée par un certain “citoyen“ sur Twitter.

JPEG - 965.1 ko
JPEG - 1.2 Mo
JPEG - 724.4 ko

Cliquer sur les documents pour agrandir

posté le 30 mai 2018 par Jean Eckian/armenews


Médias
L’Affaire de la Une du magazine Le Point fait le buzz (ajout video Valence)

Les journaux turcs « Internet Haber, dikgazete.com, haberler.com, Sabah, Akasyam haber, Beyaz Gazete, Türkiye, Yeni Safak, Arti33, Anadolu Ajansi, Mynet Haber, Hürriyet, Ensonhaber, Arti49, Ajans Haber, Güdemkibris, Konhaber, Star, etc, relatent dans les moindres détails l’affaire de l’enlèvement de la Une du magazine Le Point à Avignon (Le Pontet) montrant un portrait du président turc Recep Tayyip Erdogan, sous le titre « Le Dictateur ».

Chaque publication y va de son commentaire. Les uns soutenant les jeunes turcs pour leur initiative, quand d’autres emploient le terme de « diffamation », accusant le journal français d’être à la solde d’une propagande dont la source est anonyme, mais dont le dessein serait de déstabiliser le président Erdogan à la veille des élections.

JPEG - 596 ko

Sur les réseaux sociaux, ce sont des milliers de turcs et franco-turcs qui expriment leur colère, employant des noms d’oiseaux à l’égard du magazine, tandis que du côté français, la nouvelle fait un buzz exponentiel de la part de politiques et du public.

Moralité de l’histoire ; en faisant ce geste, les pro-Erdogan d’Avignon et du Pontet ont-ils réellement servi la cause de leur leader, ou serait-ce le contraire ? Côté français probablement pas vu les réactions sur les réseaux sociaux.

A Valence, une video postée par “Renaissance turque“ (Loups gris), reproduisant l’action d’Avignon

posté le 27 mai 2018 par Jean Eckian/armenews


Avignon
L’affiche du magazine Le Point remise en place sous protection de la gendarmerie

Une vingtaine de gendarmes de la compagnie d’Avignon dont ceux du Psig se trouvent actuellement sur la place Joseph Thomas en plein centre ville du Pontet. À la demande du maire, la Une du magazine Le Point consacrée à “Erdogan, le dictateur“ a été remise en place dans la sucette publicitaire par l’annonceur JC Decaux, au kiosque à journaux. Des membres de la communauté turque se trouvent aussi sur les lieux.

Lire la suite, voir lien plus bas

posté le 26 mai 2018 par Jean Eckian/armenews
THEMES ABORDES : Avignon  Derniere minute  Médias 


Avignon
Affaire du kiosque, le commentaire de l’afficheur JCDecaux

L’afficheur JCDecaux interpellé par notre rédaction après l’affaire de l’enlèvement de l’affiche du Point par des franco-turcs sur un kiosque à journaux à Avignon, présentant le portrait du président turc Recep T. Erdogan, sous la légende « Dictateur », la société nous a envoyé le message suivant :

« Bonjour, il s’agit d’un cas isolé concernant un seul kiosque en cours de réaffichage. MédiaKiosk, filiale de JCDecaux, ne désaffiche jamais les campagnes presse car seul le Ministère de l’Intérieur, dans des cas très spécifiques, peut interdire l’affichage de titres de presse, la liberté de la diffusion de la presse et de son affichage étant indissociables. La campagne d’affichage du Point est assurée sur tout le territoire, et nous veillons à son respect. »

posté le 26 mai 2018 par Jean Eckian/armenews
THEMES ABORDES : Avignon  Derniere minute  Médias 


Avignon
Des franco-turcs font décrocher la Une du magazine Le Point avec Erdogan en couverture

La liberté d’expression à la turque...

À Avignon, des partisans d’Erdogan ont pris pour cible un kiosque à journaux qui affichait la première page du magazine Le Point, titrant « Le Dictateur ».

L’afficheur a été contraint de répondre aux injonctions d’un groupe de franco-turcs demandant à ce que l’affiche, représentant le président Erdogan en “dictateur“, soit enlevée.

JPEG - 201.2 ko
posté le 26 mai 2018 par Jean Eckian/armenews