Nouvelles d'Arménie
ACCUEIL   ACTUALITE   FORUMS   REDACTEURS   AIDE   VOS ARTICLES    |    Recherche  
 
Médias


LE 29 MAI A 22H40 SUR FRANCE 3
La Comédie française, dont Serge Bagdassarian, reprend Georges Brassens

Après le succès du cabaret Boris Vian, c’est au tour de Georges Brassens d’être repris en chœur par 6 comédiens-chanteurs du “ Français“ - dont Serge Bagdassarian - dans la collection “Les cabarets de la Comédie-Française“.

De La Mauvaise Réputation aux Amoureux des bancs publics en passant par une interprétation inoubliable de Fernande, ce sont 13 des plus grandes chansons de Brassens qui sont mises à l’honneur dans un film musical enlevé, drôle et émouvant, où la complicité et l’amitié ne font jamais défaut.

Un film en immersion dans l’oeuvre de Brassens, plein de poésie et de fantaisie.

Avec des titres incontournables, les comédiens/chanteurs nous racontent aussi une histoire légère et savoureuse, qui nous emmène du présent vers le passé et nous fait changer de dimensions.

JPEG - 654.4 ko

Avec Sylvia Bergé, Éric Génovèse, Julie Sicard, Serge Bagdassarian, Hervé Pierre et Jérémy Lopez.

Le mardi 29 mai à 22h40
Sur France 3

posté le 12 mai 2018 par Claire/armenews
THEMES ABORDES : Culture  France  Image 450  Médias  Théâtre 


CANADA
Miriam Baghdassarian finit 2e du télécrochet « La Voix »

Si Raffi Arto s’est qualifié ce weekend pour la finale de The Voice sur les écrans français de TF1, au Canada, c’est Miriam Baghdassarian qui a fait des merveilles en finissant 2e du télécrochet.

Miriam Baghdassarian, 18 ans, a recueilli 20 % des votes pour la finale de La Voix, grâce à sa prestation sur l’énergique Je veux donner de sa coach Lara Fabian, qui a probablement écrit pour sa jeune protégée d’origine arménienne la meilleure chanson originale parmi les quatre en finale. Mais cela n’a pas été suffisant pour s’imposer face à la touchante Hawaïtienne, Yama (équipe Garou).

« Tu as 18 ans, je n’ose même pas imaginer ce que tu vas faire plus tard », a commenté la coach de Miriam Baghdassarian, Lara Fabian. A chacune de ses prestations, cette véritable bête de scène a enflammé la scène, sans jamais se départir de son chapeau. Un talent à suivre...

posté le 7 mai 2018 par Claire/armenews
THEMES ABORDES : Canada  Culture  Image 450  Médias  Musique 


Manifestations à Erevan
Le syndrome de Mai 68 en Arménie

Mai 68 en Arménie ; Les manifestants ont chassé Serge Sarkissian du pouvoir...

Il était au pouvoir depuis dix ans, deux mandats présidentiels. La constitution ne l’autorisait pas en faire de troisième. C’est bête mais quand l’Arménie s’est évadée de l’Union Soviétique, elle a importé le modèle américain. Deux mandats et au suivant ! Ce n’est pas une garantie de démocratie mais c’est un début d’alternance, ...

Lire la suite, voir lien plus bas

posté le 24 avril 2018 par Jean Eckian/armenews
THEMES ABORDES : Arménie  Médias 


EREVAN
Une journaliste agressée par la police

Une journaliste du service arménien de RFE / RL (Azatutyun.am), Naira Bulghadarian, a été agressée par un policier masqué alors qu’elle couvrait les manifestations de l’opposition à Erevan dimanche.

L’officier portant une cagoule noire a attrapé et jeté l’appareil photo de Bulghadarian qui filmait la vidéo en direct pour Azatutyun TV de la place centrale de la capitale.

Bulghadarian s’est immédiatement plaint au colonel Valeri Osipian, un chef adjoint du département de police d’Erevan coordonnant les actions de police sur les lieux, au sujet de l’attaque. “Il a fait une très mauvaise chose“, a déclaré Osipian. “Montrez-le moi et nous le punirons.“

“La police effectue une opération spéciale ici“, a-t-il ajouté. “S’il vous plaît, restez maintenant dans une section [de la place] où vos caméras ne seront pas endommagées.“

Plusieurs autres policiers ont battu un producteur d’émission, Anatoly Yeghiazarian, samedi soir sur une autre place d’Erevan. Yeghiazarian a été attaqué alors qu’il tentait de filmer avec son téléphone portable les forces de sécurité dispersant les voitures des manifestants bloquant la place.

posté le 23 avril 2018 par Claire/armenews


PEOPLE
Christian Karembeu ne veut plus que son ex-épouse Adriana porte son nom

La Slovaque Adriana Karembeu -née Sklénarikova- divorcée depuis sept ans du footballeur français Christian Karembeu devra changer son nom. Le footballeur l’exige. Il a confié le 19 avril au journal suisse « Le Matin » : « J’espère que nous n’aurons pas à attendre que des juges décident à ce sujet (...) cela me dérange. Je suis le premier à dire basta ! ».

JPEG - 581.9 ko
Adriana Karembeu lors d’une soirée de gala franco-arménienne à Marseille en juin 2013 (photo : Krikor Amirzayan)

Andriana Karembeu (46 ans) remariée à l’entrepreneur marseillais d’origine arménienne Aram dont elle attend un enfant devra prendre son nom de jeune fille ou le nom de son actuel mari Ohanian. En 2013, interrogée par l’hebdomadaire « Télé 7 Jours » sur le sujet de garder le nom de Karembeu après son divorce, la belle mannequin avait confié « Chez moi, en Slovaque, une femme divorcée garde son nom d’épouse à vie, sauf si elle se remarie. »

Krikor Amirzayan

posté le 22 avril 2018 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : Image 450  Médias 


ARMENIE
Certains journalistes ne pourront pas assister à l’investiture d’Armen Sarkissian

Les journalistes ne seront pas autorisés à assister à l’inauguration aujourd’hui du nouveau président arménien, Armen Sarkissian, a annoncé vendredi un haut responsable.

Sarkissian prêtera serment lors d’une session spéciale du Parlement qui l’a massivement élu président le mois dernier. La session aura lieu dans un grand auditorium à Erevan.

Le chef du service de presse du Parlement, Arsen Babayan, a déclaré que les correspondants parlementaires ne pourraient qu’assister à une retransmission en direct de la cérémonie depuis la salle de presse de l’Assemblée nationale. Seuls les responsables de 53 « principaux médias » seront invités à assister à l’inauguration, a-t-il précisé.

“Les journalistes accrédités auprès de l’Assemblée nationale n’ont pas le droit d’entrer dans l’auditorium principal de l’Assemblée nationale“, a expliqué Babayan. “Ils couvrent [les sessions parlementaires] depuis des salles spéciales. Le même principe s’appliquera à la couverture de la session spéciale du Parlement. “

Babayan a également déclaré que les chefs des médias invités seront autorisés à “exercer librement leurs activités professionnelles“ lors de l’inauguration. Il n’a pas précisé quels étaient les organes de presse dont les directeurs généraux recevront de telles invitations.

Les leaders de l’opposition ont dénoncé ces restrictions. L’un d’entre eux, Nikol Pashinian, s’est insurgé : “C’est ce que nous voulons dire quand nous disons que [le président sortant] Serge Sarkissian est en train de construire un Etat à la mode azerbaïdjanaise trompeuse“.

On s’attend à ce que Sarkisian devienne Premier ministre quelques jours après avoir terminé son dernier mandat présidentiel.

Armen Sarkissian a déclaré à plusieurs reprises ces dernières semaines que, malgré l’absence de pouvoirs exécutifs, il entend jouer un rôle majeur dans la vie politique et économique de l’Arménie. En particulier, il a promis de s’efforcer de guérir ce qu’il considère comme de sérieuses divisions existant au sein de la société arménienne.

posté le 9 avril 2018 par Claire/armenews

Reprinted with permission from RFE/RL Copyright(c)2007 Radio Free Europe / Radio Liberty, Inc.1201 Connecticut Ave, t N.W. Washington DC 200



EREVAN
Restriction pour l’accès des journalistes dans l’enceinte du Conseil municipal

Le Parlement a approuvé vendredi une proposition du gouvernement visant à restreindre l’accès des journalistes aux sessions du conseil municipal d’Erevan.

Le maire de la capitale arménienne, Taron Markarian, a décidé d’imposer une telle interdiction le mois dernier, quelques jours seulement après une bagarre embarrassante dont ont été témoins des journalistes.

Deux membres du conseil municipal représentant le parti d’opposition Yerkir Tsirani se sont disputés avec leurs collègues pro-gouvernementaux lorsqu’ils ont essayé de remettre des récipients en verre à Markarian remplis d’eaux usées collectées dans un tuyau d’égout endommagé dans le district de Nubarashen.

Marina Khachatrian de Yerkir Tsirani a giflé un conseiller masculin représentant le parti républicain au pouvoir (HHK) après avoir été bousculée par lui. Ce dernier a giflé Khachatrian tandis qu’un autre conseiller du HHK lui a arraché les cheveux. Khachatrian et deux autres membres de Yerkir Tsirani, dont le chef du parti, Zaruhi Postanjian, ont ensuite été physiquement forcés de quitter la salle.

Une semaine après l’incident, Markarian a appelé à « réguler » le travail de la presse accréditée par la municipalité. Un porte-parole du maire a ensuite déclaré que les journalistes pourront désormais regarder les débats du conseil uniquement à travers des écrans placés dans une salle de presse.

Le gouvernement a accepté les restrictions proposées, en rédigeant les amendements juridiques en conséquence qui ont été adoptés par l’Assemblée nationale. Ils stipulent que la presse aura désormais besoin d’une autorisation spéciale du maire pour pouvoir assister aux sessions du Conseil.

Le ministre de la Justice, Davit Harutiunian, a fait valoir que les mêmes règles sont déjà en place pour la couverture médiatique des sessions du Parlement arménien. “Nous n’interférons pas avec [les journalistes] et ils n’interfèrent pas avec nous“, a-t-il commenté au Parlement. “Les mêmes règles seront introduites pour les sessions du conseil d’Erevan.“

Edmon Marukian, un des leaders de l’alliance de l’opposition Yelk, a dénoncé ces nouvelles règles, affirmant qu’elles “restreindront les droits des journalistes“. Il les a reliées aux violences du 13 février au Conseil.

Le porte-parole de Markarian, Artur Gevorgian, a insisté plus tôt sur le fait que les restrictions ne visent pas à dissimuler les incidents de ce genre. Il a ajouté que l’administration municipale installera plus de caméras vidéo dans la chambre pour assurer la transparence des procédures. Le responsable a toutefois noté que la diffusion en direct des débats pourrait être interrompue en cas d’“hooliganisme“ de la part des conseillers.

posté le 26 mars 2018 par Claire/armenews

Reprinted with permission from RFE/RL Copyright(c)2007 Radio Free Europe / Radio Liberty, Inc.1201 Connecticut Ave, t N.W. Washington DC 200



CONCOURS FACEBOOK
Pour les 25 ans des NAM, la parole est aux jeunes !

Pour les 25 ans des NAM, nous vous donnons la parole ! Vous avez entre 18 et 30 ans ? Répondez à ce questionnaire (les réponses pourront paraître dans un prochain numéro du magazine) en MP sur Facebook ou en envoyant un mail à barbuti.c@live.fr, en précisant votre nom, votre prénom et votre âge, et ce avant le 25 mars.

A la clé : une participation au tirage au sort parmi l’ensemble des répondants pour gagner un an d’accès gratuit à notre nouveau site internet bientôt en ligne.

1) Pour vous, qu’est-ce qu’être Arménien aujourd’hui ?

2) Quelle critique pourriez-vous faire à la précédente génération de diaspora, et à celle d’Arménie ?

3) Aujourd’hui, quelle cause de la communauté arménienne mérite d’après vous le plus qu’on se batte pour elle, et pourquoi ?

4) Vous êtes la 3e - voire 4e - génération d’Arménien en France : est-ce que la transmission est passée jusqu’à vous ? Comment réussir à allier intégration à cette France qui est la vôtre, et fidélité à ses racines arméniennes ? Comment réussir à réinventer votre arménité ?

https://www.facebook.com/armenews/

posté le 25 mars 2018 par Claire/armenews


Médias
Éric Zemmour (RTL) : « Les Kurdes vivent la malédiction des petits, des sans-grade »

Ce matin sur RTL, Éric Zemmour, affirme que la prise de la ville kurde d’Afrine, au nord de la Syrie, par les forces turques, consacre la défaite des Kurdes et enterre leur rêve de Kurdistan.

« Il leur a manqué deux jours. Deux jours pour pouvoir célébrer leur nouvel an. Deux jour pour célébrer leur Norouz, comme ils disent. Les Kurdes d’Afrine ne fêteront rien du tout, occupés à fuir et à se cacher.

Depuis des semaines, ils étaient noyés sous les bombes des avions turcs et chassés par les islamistes syriens. La défaite kurde est sans appel. La défaite kurde est cruelle. La défaite kurde est une belle revanche pour Daesh. »

Lire la suite et voir la vidéo - Lien plus bas

posté le 20 mars 2018 par Jean Eckian/armenews
THEMES ABORDES : Derniere minute  Médias  Syrie