Nouvelles d'Arménie
ACCUEIL   ACTUALITE   FORUMS   REDACTEURS   AIDE   VOS ARTICLES    |    Recherche  
 
Corruption


JUSTICE
Deux anciens Gouverneurs s’accusent mutuellement

Deux anciens Gouverneurs de la province d’Ararat, dans le sud de l’Arménie, se sont mutuellement accusés d’infractions pénales graves. Les forces de l’ordre ont ouvert une enquête.

Le Comité d’Enquête a rapporté mercredi qu’Alik Sargsian, à la tête de la région de 2000 à 2008, a affirmé la semaine dernière qu’il avait été victime, pendant des années, d’un chantage de la part d’un autre ancien gouverneur qu’il n’a pas nommé. Selon le comité, Sargsian a déclaré que le maitre chanteur a menacé de diffuser des informations compromettantes à son sujet, à moins qu’il ne paye 60 000 $.

Dans un communiqué, la police a déclaré que l’ancien gouverneur en question a allégué pour sa part, avoir payé Sargsian en 2008 afin d’aider un jeune homme à obtenir un emploi dans la police arménienne. Sargsian, qui était le chef du Service de Police National à l’époque, aurait accepté le pot-de-vin mais n’a pas engagé l’homme, indique la déclaration.

Le Comité a ajouté qu’il a ouvert une affaire pénale en vertu des articles correspondants du Code Pénal arménien. Il a également précisé que l’affaire a été transférée à un autre organisme d’application de la loi, le Service d’Enquête Spécial (SES), car il implique deux anciens hauts fonctionnaires. Aucune procédure n’a encore été lancée.

Sargsian est actuellement membre du Parlement arménien, affilié au Parti Républicain (HHK). Il n’est pas encore clair lequel de ses prédécesseurs prétend l’avoir corrompu il y a une décennie.

Sargsian avait succédé en tant que Gouverneur d’Ararat à Hovik Abrahamian, Premier Ministre arménien de 2014-2016.

posté le 19 juillet 2018 par Claire/armenews

Reprinted with permission from RFE/RL Copyright(c)2007 Radio Free Europe / Radio Liberty, Inc.1201 Connecticut Ave, t N.W. Washington DC 200



Arménie
Qu’en est-il du palais de l’ancien ministre de la Défense Seyran Ohanian ?

A l’instar du Château de Vaux-le-Vicomte que Nicolas Fouquet avait fait construire à l’image du Château de Versailles, l’ancien ministre de la Défense de la R.A, Seyran Ohanian, aurait fait construire une maison-palais, ressemblant étrangement à l’Hôtel Matignon, dont on dit, que depuis, elle aurait été détruite ? Quelle est la réalité et pourquoi ?

C’est Haykakan Zhamanak qui apporte une réponse selon laquelle, pour échapper aux fourches caudines de la justice, Seyran Ohanian inquiet d’être soupçonné de détournement de fonds, aurait eu l’intention de la détruire. Mais en fait sa construction a été interrompue...

Haykakan Zhamanak précise que l’ancien ministre avait annoncé qu’il n’en était pas propriétaire mais qu’il la louait... Trouvez l’erreur...

posté le 15 juillet 2018 par Jean Eckian/armenews
THEMES ABORDES : Arménie  Corruption 


JUSTICE
Le Premier Ministre arménien ne voit aucune répression ciblée contre la famille Sarkissian

Le Premier Ministre arménien Nikol Pachinian nie un acharnement des forces de l’ordre concernant les proches de l’ancien Président Serge Sarkissian.

Jeudi, dans des déclarations séparées, le Comité d’Enquête et le Service National de Sécurité ont annoncé que deux neveux de Sarkissian sont impliqués dans différentes accusations criminelles. En particulier, Hayk Sarkissian a été désigné comme suspect dans une affaire de tentative de meurtre et Narek Sarkissian est actuellement recherché par la police car il est soupçonné de vol et de possession illégale d’armes et de drogues.

Ces déclarations ont été faites après une perquisition de la résidence d’Alexandre Sarkissian, le père de Hayk et Narek. Une vidéo de la perquisition effectuée dans l’appartement d’Alexandre Sarkissian, a montré de grosses sommes d’argent, des montres et des objets d’art, de nombreuses pièces d’or et des bijoux trouvés dans le logement. Le SNS a déclaré que la légalité des articles sera vérifiée dans le cadre d’une enquête criminelle.

Alexandre Sarkissian aurait amassé une large fortune au cours des deux dernières décennies. Selon des informations de la presse arménienne, il aurait dépensé des millions de dollars pour acheter des biens immobiliers en Europe et aux États-Unis.

Pendant ce temps, le Comité des Impôts a lancé fin juin une enquête contre un autre frère de l’ancien Président, Levon Sarkissian, et ses deux enfants soupçonnés « d’enrichissement illégal » après la découverte de près de 7 millions de dollars leur appartenant dans une banque.

« Nous ne poursuivons pas la famille ou l’individu, nous suivons les alertes reçues par les forces de l’ordre et utilisons les informations dont elles disposent », a déclaré vendredi le Premier Ministre.

Pachinian, qui a annoncé une répression de la corruption après avoir été élu Premier Ministre le 8 mai, a exclu les résolutions « politiques » des affaires judiciaires impliquant des crimes.

Pachinian a pendant des années a parlé de la corruption généralisée du gouvernement en tant que membre de l’opposition. Il a annoncé être choqué par le « cynisme » de certains cas. Il a également nié que l’ancien Président Sarkissian ait essayé de le contacter au cours des enquêtes concernant les membres de sa famille.

posté le 9 juillet 2018 par Claire/armenews

Reprinted with permission from RFE/RL Copyright(c)2007 Radio Free Europe / Radio Liberty, Inc.1201 Connecticut Ave, t N.W. Washington DC 200



Arménie
Le choc des images

Jeudi 5 juillet, un reportage de TV 5 monde et le documentaire “J’irai dormir chez vous“ sur France 5, nous montrent le visage contrasté d’une nouvelle Arménie en lutte contre la corruption et d’autre part celle des campagnes et sa pauvreté... qui, malgré ses austères conditions de vie demeure souriante.

Entre tristesse et révolte, il est a souhaiter que les tenants de la “Révolution de velours“ mènent à bien la lourde tâche qui les attend en rééquilibrant d’urgence les inégalités criantes.

France 5 : Antoine de Maximy parcourt l’Arménie, en plein hiver, en commençant par Vanadzor, dans le nord du pays. Il tente d’établir le contact avec trois femmes riantes, croisées lors d’une promenade entre les vieux immeubles staliniens de la ville. A Erevan, la capitale, où peu de gens parlent anglais ou français, le globe-trotteur rencontre Narek et Sirarpi, deux jeunes hommes qui rêvent de théâtre et l’emmènent en soirée. Le périple prend fin dans les montagnes. Antoine déambule dans les rues d’un village enneigé et rejoint Tsakhkadzor, la principale station de ski. Il rencontre deux choristes pendant la messe dominicale.

Voir J’irai dormir chez vous ici

Ce document, loin des images carte-postale de l’Arménie, livre, entre autre, la froide réalité de la vie paysanne.

posté le 6 juillet 2018 par Jean Eckian/armenews


JUSTICE
Le directeur exécutif du Fonds Hayastan est également accusé de corruption

Le Service National de Sécurité (SNS) a arrêté le directeur exécutif d’une organisation caritative arménienne dont le siège est à Erevan, l’accusant de détournement de fonds.

La SNS a déclaré mardi qu’Ara Vartanian, qui gère le Fonds Hayastan All-Armenian depuis dix ans, a admis utiliser ces fonds principalement donnés par la diaspora arménienne pour des jeux en ligne et d’autres « fins personnelles » après avoir été placé en détention lundi.

« Rien que la semaine dernière, Vartanian a transféré environ 14 millions de drams (29 000 dollars) d’une carte bancaire du fonds vers des casinos en ligne », peut-on lire dans un communiqué du SNS. « Ces montants ont totalisé environ 130 millions de drams entre 2016 et 2018. »

Selon la déclaration, Vartanian a annoncé aux enquêteurs qu’il a utilisé ainsi les nouveaux fonds levés par Hayastan de même que ses ressources personnelles pour tenter de compenser le « gaspillage » de l’association.

L’agence de sécurité a ajouté qu’elle est en train de vérifier les documents financiers d’Hayastan pour détecter d’éventuels autres détournements et « vérifier la légalité » de ses dépenses. Il n’a pas précisé si Vartanian serait officiellement inculpé.

Hayastan a mis en œuvre plus de 350 millions de dollars de projets en Arménie et au Haut-Karabagh depuis sa création en 1992. Le Conseil d’Administration actuel du Fonds est dirigé par Armen Sarkissian et comprend le Premier Ministre Nikol Pashinian, ainsi que d’autres hauts fonctionnaires arméniens et des membres éminents des diasporas arméniennes du monde entier.

Ces dernières années, le fonds a partiellement financé, entre autres, la construction d’une deuxième autoroute reliant le Haut-Karabagh à l’Arménie. La route de 116 kilomètres a été inaugurée l’année dernière.

La plupart des contributions financières à Hayastan ont été faites dans des téléthons annuels diffusés depuis Los Angeles. L’organisme de bienfaisance a recueilli plus de 12,5 millions de dollars au dernier téléthon diffusé en novembre. La plus grande partie de cet argent doit être consacrée à deux projets de développement agricole au Karabagh.

posté le 4 juillet 2018 par Claire/armenews

Reprinted with permission from RFE/RL Copyright(c)2007 Radio Free Europe / Radio Liberty, Inc.1201 Connecticut Ave, t N.W. Washington DC 200



Arménie
Arrestation du Directeur du Fonds Arménien pour détournement de fonds

Le directeur du fonds arménien Hayastan, Ara Vardanyan, a été arrêté le 2 juillet, soupçonné de détournement de fonds et abus de son autorité, rapporte le service de sécurité national arménien.

Sous la pression des circonstances factuelles, Vardanyan a avoué avoir utilisé les moyens financiers du Fonds Hayastan à des fins personnelles, en les utilisant pour parier sur différents casinos en ligne.

Vardanyan a transféré 14 millions d’AMD (25 000 €) de la carte de crédit de l’Hayastan Fund aux casinos en ligne la semaine dernière. Et de 2016 à 2018 ce montant ce monte à environ 130 millions d’AMD (229 000€).

Une enquête est en cours au Hayastan All-Armenian Fund pour révéler tout abus et détournement possible, et pour vérifier la légitimité des fonds levés.

Ara Vardanyan a été arrêté. L’enquête sur l’affaire est en cours.

Entre 2000 et 2002, Vardanyan a travaillé pour le Ministère arménien du commerce et du développement économique, Département des relations avec les organisations internationales et de 2002 à 2004, il a été le chef du Département des relations avec l’ Organisation mondiale du commerce et l’ Union européenne .

En 2004, il a été nommé à la tête des relations extérieures du Fonds Hayastan All-Armenian Fund et vice-président du fonds à partir de 2006. En 2008, il a été nommé responsable de l’administration du fonds et en 2009, directeur exécutif du fonds. . Sa nomination a été renouvelé en mai 2012.

posté le 3 juillet 2018 par Jean Eckian/armenews


Courrier International
Arménie : Le grand nettoyage anticorruption a commencé

À peine élu Premier ministre le 8 mai dernier à l’issue d’une révolution pacifique, Nikol Pachinian a mis en œuvre une vaste campagne anticorruption. Depuis, les révélations se succèdent. L’État arménien a d’ores et déjà recouvert près de 30 millions d’euros de préjudices, de quoi renflouer sensiblement son budget.

Lire la suite, voir lien plus bas

posté le 2 juillet 2018 par Jean Eckian/armenews
THEMES ABORDES : Arménie  Corruption  Image 450  Médias 


JUSTICE
La femme de l’ancien Général Manvel Grigorian a été arrêtée

L’épouse de Manvel Grigorian, un Général à la retraite poursuivi pour corruption, a été arrêtée mercredi soir, deux jours après que les forces de l’ordre ait émis un mandat d’arrêt contre elle.

Le Service Spécial d’Enquête (SSE) a déclaré que Nazik Amirian est soupçonnée d’avoir aidé son mari à acquérir de « grandes quantités » d’armes et de munitions et de les garder dans ses villas situées dans la ville d’Echmiadzin et aux alentours.

Grigorian a été arrêté lorsque les forces de sécurité ont fouillé ses propriétés le 16 juin. Ils y ont trouvé beaucoup d’armes, de munitions, de médicaments et de rations pour les soldats fournis par le Ministère de la Défense arménien. Ils ont également découvert des aliments en conserve et plusieurs véhicules donnés par des Arméniens dans l’une des demeures de Grigorian.

Le Parlement arménien a autorisé la semaine dernière les poursuites à l’encontre de Grigorian ainsi que sa détention préventive pour possession illégale d’armes et détournement de fonds. Grigorian, qui a été député au parlement depuis 2012, nie ces accusations.

Le SSE, qui mène une enquête de grande envergure, a décidé lundi d’arrêter également Amirian. En expliquant cette décision, le SSE a annoncé que deux jours après l’arrestation de l’ancien Général, la police a saisi deux camions chargés de viande en conserve également destinés au personnel militaire arménien.

Selon un communiqué du SSE, les conducteurs ont déclaré à la police qu’Amirian leur avait ordonné le 16 juin de transporter de toute urgence la nourriture du quartier général d’Yerkrapah - l’organisme de charité dirigé par Grigorian depuis près de deux décennies.

Les forces de l’ordre n’ont fait aucune mention des rations alimentaires confisquées lorsqu’elles ont annoncé l’arrestation d’Amirian. Celle-ci se serait livrée d’elle-même aux chargés de l’enquête.

Amirian est la belle-mère de Karen Grigorian, qui a démissionné de son poste de maire d’Echmiadzin au lendemain de l’arrestation de son père. Il a été accusé vendredi dernier d’avoir aidé l’ancien Général à s’approprier trois fourgonnettes données à l’armée par une organisation de la diaspora arménienne en Russie, en 2016.

Le SSE n’a pas arrêté Grigorian Jr. mais lui a demandé de signer un engagement à ne pas quitter le pays avant la fin de l’enquête.

posté le 28 juin 2018 par Claire/armenews


ARMENIE-LUTTE ANTI-CORRUPTION
Le maire du village de Goravan dans la région d’Ararat aurait détourné 7,3 millions de drams

La lutte anti-corruption du gouvernement de Nikol Pachinian s’intensifie chaque jour. C’est au tour du maire du village de Goravan dans la région d’Ararat d’être pris pour corruption. Arsen Bazikyan le maire de Goravan est accusé d’utiliser pour un profit personnel la carrière de sable se situant dans l’espace de la réserve protégée de Khosrof. Sur les fonds de sa commune, Arsen Bazikyan aurait acheté pour sa propre utilisation une voiture et l’aurait revendue. Il aurait par ailleurs réalisé plusieurs opérations personnelles avec le financement de la commune. Le préjudice de ce détournement de fonds est estimé à 7,3 millions de drams. La police a présenté le détail de cette corruption.

Krikor Amirzayan

posté le 24 juin 2018 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : Arménie  Corruption  Image 450