Nouvelles d'Arménie
ACCUEIL   ACTUALITE   FORUMS   REDACTEURS   AIDE   VOS ARTICLES    |    Recherche  
 
Russie


RUSSIE
Epiphanie orthodoxe : environ 2 millions de Russes se baignent dans l’eau glacée

Près de 2 millions de Russes se sont baignés dans la nuit de mercredi à jeudi dans des rivières et étangs gelés dont l’eau est censée les purifier, à l’occasion de l’Epiphanie orthodoxe.

Malgré des températures glaciales, plongeant jusqu’à -16 degrés à Iékatérinbourg, environ 1,8 million de Russes ont sauté dans l’eau glacée, selon le ministère des Situations d’urgence cité par les agences russes. “Je le fais tous les ans, je le fais depuis l’époque soviétique“, raconte à l’AFP le cinéaste Alexeï Winns, frigorifié mais souriant. “Pour moi, c’est une vieille tradition“.

Selon la tradition orthodoxe, il faut s’immerger dans l’eau trois fois, au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, en souvenir du baptême de Jésus dans le Jourdain. “Si vous n’avez pas le moral, ou si vous êtes malade, vous pouvez juste rincer votre visage avec cette eau ou la boire, et d’un coup, vous vous sentez mieux“, confie Irina, fonctionnaire.

A Moscou, plus de 140.000 personnes sont attendues dans les lieux aménagés spécialement pour ce rituel qui prend place chaque année dans la nuit du 18 au 19 janvier, à partir de minuit, et qui continue dans la journée du 19, a indiqué la mairie de Moscou dans un communiqué.

“Vérifiez que l’échelle est stable, ne plongez pas la tête la première“, a-t-elle recommandé. “Ne restez pas plus qu’une minute dans l’eau afin de ne pas risquer une hypothermie.“

“Après l’immersion, buvez du thé chaud et c’est encore mieux si c’est une tisane à base de baies, de fruits ou d’herbes“, a-t-elle ajouté, interdisant l’accès des lieux de baignade aux personnes en état d’ivresse.

A l’occasion de cette fête, des prêtres orthodoxes ont béni les étangs et les rivières mais aussi les mers et les océans entourant la Russie, comme la mer Noire et la mer Caspienne, a annoncé l’agence de presse Interfax.

posté le 20 janvier 2017 par Stéphane/armenews
THEMES ABORDES : Russie 


SYRIE
Syrie : le Kremlin ne se prononce pas sur une invitation des États-Unis à Astana

La Russie ne peut pas se prononcer pour le moment sur une éventuelle invitation des États-Unis aux pourparlers de paix sur la Syrie qui doivent se tenir au Kazakhstan le 23 janvier, a indiqué le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

“Je ne peux pas me prononcer. Bien sûr, nous sommes favorables à une représentation la plus large possible de toutes les parties“ prenantes au dossier syrien, a déclaré M. Peskov aux journalistes.

“Mais je ne peux pas répondre concrètement pour l’instant“, a-t-il ajouté.

Sollicité, le ministère russe des Affaires étrangères n’avait pas répondu vendredi en début d’après-midi.

Le chef de la diplomatie turque Mevlut Cavusoglu avait estimé jeudi soir que les États-Unis “devraient certainement être invités“ aux pourparlers du 23 janvier à Astana et affirmé qu’Ankara et Moscou étaient d’accord sur ce point.

Ces négociations sur l’avenir de la Syrie sont parrainés par la Russie, l’Iran et la Turquie et ont été annoncées fin décembre après l’instauration d’un nouveau cessez-le-feu, pour la première fois sans l’implication des États-Unis, acteur présent à toutes les discussions ayant mené aux trêves précédentes.

Le 29 décembre, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov avait déjà indiqué en présence du président Vladimir Poutine que Moscou était prêt à élargir les discutions de paix à l’Egypte et aux autres pays arabes, ainsi qu’à s’assurer de la participation de l’Onu. “J’espère que lorsque l’administration de Donald Trump entrera en fonction, ils pourront également s’associer à ces efforts, afin que nous puissions travailler dans une même direction amicalement et de manière collective“, avait alors déclaré M. Lavrov, sans préciser s’il faisait référence aux discussions à Astana ou au processus de règlement dans son ensemble.

Donald Trump est investi le 20 janvier, trois jours avant la rencontre de Astana. Il succède à Barack Obama qui s’est désengagé ces derniers mois du dossier syrien au fur et à mesure de la montée en puissance, notamment militaire, de la Russie. Moscou espère une amélioration des relations avec Washington à la faveur de l’arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche et une meilleure coopération dans le dossier syrien. La réunion d’Astana doit normalement constituer un préalable à des négociations de paix à Genève, sous l’égide des Nations unies, négociations que l’émissaire de l’Onu Staffan de Mistura a fixées au 8 février.

posté le 15 janvier 2017 par Stéphane/armenews
THEMES ABORDES : Russie 


RUSSIE
Russie : protestations contre le retour d’une célèbre cathédrale à l’Eglise orthodoxe

Plus de 100.000 personnes ont signé une pétition contre le retour d’une célèbre cathédrale russe dans le giron de l’Eglise orthodoxe, décidé par l’administration de Saint-Pétersbourg (nord-ouest), la deuxième ville de Russie.

La décision de rendre la cathédrale Saint-Isaac, la plus grande en Russie, transformée en musée à l’époque soviétique, a été annoncée mardi soir par les autorités de l’ancienne capitale impériale russe.

Mercredi, une pétition contre cette décision, lancée sur la plateforme change.org et appuyée par l’opposition locale, a recueilli plus de 100.000 signatures.

Ses auteurs s’inquiètent notamment que le retour à l’Église orthodoxe de cette cathédrale, “un monument historique qui est la carte de visite de Saint-Petersbourg n’aboutisse à la restriction des visites touristiques“ et ne mette fin aux expositions et aux concerts de musique classique qui y sont organisés régulièrement.

“A mon avis, cette décision est une grande erreur“, a écrit sur Facebook le député d’opposition au parlement local Boris Vichnevski, l’un des soutiens les plus fervents de la pétition.

Des militants locaux ont également créé un site pour protester contre cette décision, sous le slogan “Gardons la cathédrale pour la ville !“.

Selon la presse locale, la cathédrale Saint-Isaac a gagné plus de 800 millions de roubles (12,6 millions d’euros selon le taux de mercredi) en 2016 après avoir accueilli plus de 3,9 millions de touristes.

En 2015, l’Eglise orthodoxe russe avait déjà demandé aux autorités de Saint-Pétersbourg de lui rendre la cathédrale Saint-Isaac, mais sa demande n’avait pas abouti.

La cathédrale Saint-Isaac, construite d’après un projet de l’architecte français Auguste Ricard de Montferrand entre 1818 et 1858, avait à l’époque impériale le statut de principale cathédrale de Russie.

Sous l’URSS, elle est devenue un musée de l’athéisme puis, à partir de 1937, un musée d’histoire et d’art. Les offices religieux y ont repris à partir de 1990 à l’occasion d’importantes fêtes religieuses, avec l’autorisation de la direction du musée.

L’Eglise orthodoxe russe est ressortie traumatisée de l’époque soviétique, au cours de laquelle de nombreux édifices religieux ont été détruits ou transformés en dépôts, centres de sport, usines ou bâtiments administratifs.

Mais l’influence de l’Église a connu une remontée spectaculaire sous la présidence de Vladimir Poutine, qui a approuvé notamment la restitution au clergé orthodoxe de biens confisqués par les communistes.

posté le 15 janvier 2017 par Stéphane/armenews
THEMES ABORDES : Russie 


ENERGIE
Accord entre la Géorgie et Gazprom pour fournir du gaz à l’Arménie

Après près d’un an de négociations, le gouvernement géorgien et le monopole russe Gazprom ont conclu un nouvel accord sur le transit par la Géorgie de gaz naturel russe fourni à l’Arménie.

L’Arménie importe annuellement environ 2 milliards de mètres cubes de gaz russe, ce qui correspond à plus de 80% de sa demande de ressources énergétiques. Les redevances de transit perçues par la Géorgie ont jusqu’à présent pris la forme de gaz russe gratuit équivalant à 10 % de ce volume d’approvisionnement.

L’année dernière, Gazprom a proposé de payer les autorités à Tbilissi en espèces. Les deux parties ont tenu une série de négociations depuis lors. La dernière ronde des pourparlers a eu lieu mardi à Minsk, capitale de la Biélorussie.

Le ministre géorgien de l’Energie, Kakha Kaladze, a annoncé le lendemain que les représentants de Gazprom proposaient de nouvelles conditions financières pour le transit. Le gouvernement géorgien a accepté la proposition, a-t-il révélé après une réunion du cabinet à Tbilissi.

Kaladze n’a pas divulgué le nouveau coût en dollars de l’utilisation par Gazprom d’un pipeline de l’ère soviétique passant par la Géorgie, expliquant seulement qu’il sera “l’un des plus élevés d’Europe.“ Il a ajouté que la Géorgie sera également en mesure d’acheter plus de gaz à la Russie à un prix réduit.

“La consommation de gaz en Géorgie est en hausse et nous pourrons acheter, si nécessaire, du gaz russe pour 185 $, plutôt que 215 $, pour mille mètres cubes“, a déclaré Kaladze aux journalistes.

La Géorgie achète actuellement la majeure partie de son gaz naturel à l’Azerbaïdjan. Au cours de l’année écoulée, le gouvernement géorgien a annoncé son souhait d’assouplir la dépendance du pays à l’égard du gaz azerbaïdjanais, ce qui a suscité de vives critiques de la part des groupes d’opposition en faveur d’une ligne plus dure sur la Russie. Ces derniers pensent que l’augmentation de la fourniture de gaz en provenance de Russie ne pouvait que donner à Moscou un levier supplémentaire contre la Géorgie.

Le prix du gaz russe pour l’Arménie est actuellement de 150 $ par mille mètres cubes. Il n’a pas baissé après que les régulateurs des services publics arméniens ont approuvé en novembre une importante réduction des prix intérieurs du gaz. Les réductions de prix ont été demandées par Gazprom-Arménie, le réseau de distribution de gaz appartenant à la Russie.

Le directeur général de Gazprom-Arménie, Hrant Tadevosian, a déclaré que la société espère compenser une perte anticipée de revenus grâce à des économies de coûts et une consommation accrue attendue à la suite d’un gaz proposé à meilleur marché. Tadevosian a également affirmé que l’opérateur arménien du gaz permettra d’économiser plus d’argent si la Géorgie accepte de réduire ses frais de transit. “Nous nous attendons à ce que ces chiffres soient importants“, a-t-il déclaré.

posté le 12 janvier 2017 par Claire/armenews

Reprinted with permission from RFE/RL Copyright(c)2007 Radio Free Europe / Radio Liberty, Inc.1201 Connecticut Ave, t N.W. Washington DC 200



ARMENIE
Karen Karapetian pourra-t-il se présenter aux élections législatives ?

Le Premier ministre Karen Karapetian pourrait ne pas être éligible aux prochaines élections législatives en Arménie, a annoncé hier le Parti républicain (HHK).

Un haut responsable du HHK a précisé en même temps que Karapetian conserverait son poste si le parti républicain gagne les élections prévues pour le 2 avril.

La Constitution arménienne stipule que seuls les citoyens résidant en permanence dans le pays depuis cinq ans peuvent se présenter à l’Assemblée nationale. Karapetian a travaillé en Russie à partir de 2011 jusqu’à ce que le président Serge Sarkissian le nomme Premier ministre en septembre 2016.

“ Nous souhaitons organiser des élections de grande qualité et ne tolérerons aucune violation“, a assuré le président adjoint du HHK, Armen Ashotian. “La question de la certification de la résidence du Premier ministre est une question légale, et non politique.“

“Que le Premier ministre soit ou non inclus dans la liste électorale du HHK, il décidera de la forme, de l’essence et de l’intensité de sa participation aux élections“, a-t-il déclaré. “Qu’il soit ou non sur la liste, je suis sûr qu’il participera aux efforts du Parti républicain dans la période pré-électorale aussi.“

Ashotian a souligné qu’en vertu de la loi arménienne, le Premier ministre n’a pas à être élu au prochain Parlement afin de conserver son poste actuel. À cet égard, il a réaffirmé la récente déclaration de Sarkissian selon laquelle Karapetian resterait Premier ministre si le parti au pouvoir remporte les élections d’avril.

Le président a fait cette déclaration dans son discours lors d’un congrès du HHK tenu fin novembre. Il n’a pas précisé s’il envisageait de remplacer Karapetian après avoir terminé son deuxième et dernier mandat en avril 2018.

Ancien dirigeant d’entreprise, Karapetian ainsi que quatre nouveaux ministres ont rejoint le HHK quelques jours avant le congrès du parti. Le Premier ministre a expliqué que le gouvernement récemment réorganisé de l’Arménie avait besoin d’une base de pouvoir solide pour mener à bien les grandes réformes économiques promises.

M. Karapetian a indiqué début décembre qu’il souhaiterait continuer à diriger le Cabinet après avril 2018 si son gouvernement parvient à améliorer la situation économique en Arménie.

posté le 12 janvier 2017 par Claire/armenews

Reprinted with permission from RFE/RL Copyright(c)2007 Radio Free Europe / Radio Liberty, Inc.1201 Connecticut Ave, t N.W. Washington DC 200



RUSSIE
Russie : des centaines de cyclistes bravent les records de froids à Moscou

Plus de 500 courageux cyclistes ont bravé les températures glaciales dimanche à Moscou, où le thermomètre est descendu jusqu’à -27°C, pour une parade à vélo organisée à travers les rues de la capitale russe.

Les participants, certains déguisés en Père Noël ou en son équivalent slave, Ded Moroz, ont pédalé sous les murs du Kremlin et le long des berges de la Moskova, la rivière traversant la capitale russe.

Selon la municipalité de Moscou, “plus de 500“ cyclistes avaient pris le départ de cette parade, organisée sur un circuit de 15 kilomètres et destinée à promouvoir l’usage du vélo dans une ville où la voiture est traditionnellement reine.

Les organisateurs avaient refusé d’annuler l’évènement malgré les craintes provoquées par les températures et “aucun participant de la parade cycliste hivernale n’a terminé chez le docteur“, s’est satisfait la ville de Moscou dans un communiqué. Comme quasiment partout en Europe, un pic de froid s’est abattu ces derniers jours sur la capitale russe. Selon les médias russes, Moscou a même connu son plus froid Noël orthodoxe en 120 ans avec des températures s’établissant à environ -30°C dans la nuit de vendredi à samedi. Le thermomètre devrait toutefois remonter dans les jours à venir avec des températures plus raisonnables attendues à -7°C mardi.

posté le 9 janvier 2017 par Stéphane/armenews


RUSSIE
Soirée pour les 5 ans du journal The Herald of Armenians in Petersburg

Le 24 décembre à Saint-Pétersbourg dans la Bibliothèque des littératures nationales, s’est tenue une soirée culturelle consacrée au 5e anniversaire du journal The Herald of Armenians in Petersburg.

Au début de l’événement, Alexander Nazarov, rédacteur en chef de la publication, a lu les lettres de félicitations de Granush Hakobyan, ministre de la Diaspora de la République d’Arménie, de la directrice du festival « Semaine Internationale du Conservatoire » Lydia Volchek, du président de JSC Eduard Gasparyan, du président de la fondation du patrimoine créatif, du compositeur Mikael Tariverdiev, et de Vera Tariverdieva, publiciste chez Konstantin Voeodskiy.

L’artiste Yura Tumasyan a souligné l’importance du support informationnel pour les représentants des professions créatives.

Yury Grigoryan, membre du comité de rédaction, a exprimé sa satisfaction que le journal parvienne à maintenir une mission créative pour le monde arménien, mais aussi pour la Russie.

À la fin de la soirée, le Conseil « Les Arméniens de Saint-Pétersbourg » a remis une distinction à la figure publique Karina Adamyants, pour la récompenser pour sa participation active dans la vie publique des Arméniens de la ville de Leningrad - Saint-Pétersbourg.

posté le 9 janvier 2017 par Claire/armenews


RUSSIE
L’église arménienne de Moscou reçoit la relique de St Grégoire l’Illuminateur comme cadeau d’un bienfaiteur russo-arménien

La célébration du jour de Noël à la cathédrale arménienne à Moscou a été marquée par une cérémonie solennelle d’acceptation d’un cadeau unique, une relique de Saint Grégoire l’Illuminateur.

La relique était un cadeau d’Artur Janibekyan, un homme d’affaires arménien basé à Moscou, qui dirige aujourd’hui Gazprom Media Holding. Il a acheté l’article à une vente aux enchères à Paris après avoir découvert qu’elle avait été pendant trois ans sous la possession de Giom Aral, un collectionneur franco-arménien. L’homme avait acheté la pièce sacrée d’un magasin d’antiquités népalais, en acquérant tous les documents d’accompagnement nécessaires. La boîte porte un sceau par un évêque catholique, qui affirme les origines authentiques de la relique, a rapporté Armeniatv.am.

Dans son discours lors de la cérémonie, l’archevêque Yezras Nersisyan, prélat du diocèse arménien de Russie et du nouveau Nakithchevan, a hautement félicité le bienfaiteur pour le geste généreux qui, selon lui, contribuera largement à enrichir la collection de l’église.

« Je suis reconnaissant au Seigneur d’avoir cette occasion d’apporter la relique à notre église pour le bénéfice et dans l’intérêt de notre peuple et de nos croyants », a déclaré Artur Janibekyan en réponse.

La relique sacrée sera exposée quatre fois par an aux fêtes religieuses consacrées au premier patriarche.

posté le 9 janvier 2017 par Stéphane/armenews


SYRIE
La Russie affirme avoir commencé à réduire ses effectifs militaires en Syrie

La Russie a commencé à alléger son dispositif militaire mobilisé pour la Syrie, avec le prochain départ de la région de son groupe aéronaval, ont affirmé des agences russes citant le chef d’état-major russe.

En application des décisions du président russe Vladimir Poutine, “le ministère de la Défense russe a commencé à réduire les forces militaires déployées pour la Syrie“, ont affirmé plusieurs agences russes citant le chef d’état-major de l’armée russe, le général Valeri Guérassimov. Elles ont précisé que cet allègement débuterait par le départ de la région du groupe aéronaval autour du porte-avions Amiral Kouznetsov.

posté le 7 janvier 2017 par Stéphane/armenews
THEMES ABORDES : Russie