Nouvelles d'Arménie
ACCUEIL   ACTUALITE   FORUMS   REDACTEURS   AIDE   VOS ARTICLES    |    Recherche  
 
Paris


PARIS
Concert de l’ensemble orchestral dirigé par Eric Van Lauwe

Concert de l’ensemble dirigé par Eric Van Lauwe le samedi 11 mars en la cathédrale Sainte-Croix des Arméniens catholiques.

Le programme comportera trois œuvres rares, dont deux écrites par des compositeurs britanniques.

Le concert débutera par une courte et charmante pièce, A Song before Sunrise, de Frederick Delius, compositeur à l’écriture musicale raffinée et unique, qui passa une grande partie de son existence en France, à Grez-sur-Loing.

Puis, ce sera le superbe et original concerto pour alto (première audition en France) de Malcolm Arnold, compositeur prolixe de 9 symphonies, de nombreux concertos, de musique de chambre et de musique de films, dont celle du célèbre Pont de la rivière Kwaï.

La deuxième partie comportera le brillant 2e concerto pour piano de Tchaïkovsky, victime injuste du célébrissime 1er concerto, et qui pourtant, ne démérite en rien. Sans doute, sa longueur inhabituelle (50 minutes, mais après tout, le 2e concerto pour piano de Brahms dure autant !) et la redoutable partie soliste ont fait qu’il soit extrêmement rarement joué en concert. Rupert Bawden (alto) et Chris Underhill (piano) viendront d’outre-Manche pour relever le défi d’être les solistes de ces œuvres difficiles sortant des sentiers battus !

Samedi 11 mars à 20h30
Cathédrale Sainte-Croix des Arméniens catholiques
13 rue du Perche, Paris 3e

posté le 22 février 2017 par Claire/armenews
THEMES ABORDES : Concert  Culture  Paris 


PARIS
Conférence-débat d’Ohvanesse G. Ekindjian

Conférence-débat d’Ohvanesse G. Ekindjian, organisé par l’Association Sainte-Croix des Arméniens Catholiques de France.

Enseignant universitaire et biologiste, Ohvanesse G. Ekindjian d’origine arménienne par son père part à la recherche de ses racines. Il découvre avec émerveillement la ville de ses ancêtres et lui consacre son premier livre : Édesse, joyau chrétien aux confins arméno-syriens. Interpellé par l’attitude des Gouvernants français face à l’épuration ethnique des chrétiens d’Édesse par les kémalistes, il veut comprendre. De sa recherche est né le présent ouvrage, La France et les Chrétiens des territoires de l’Est de l’Empire ottoman - Le temps des reniements 1919-1932.

Samedi 25 février à 15h
Centre culturel Saint Mesrob
10 bis rue Thouin - 75005 Paris
Entrée libre - Cocktail

posté le 21 février 2017 par Claire/armenews
THEMES ABORDES : Paris 


COMPTE-RENDU DU RDV DES NAM
Jacques Faure : « Le président de la République a tout dit dans son discours au dîner du CCAF »

Salle comble, vendredi 10 février, au Rendez-Vous des NAM, pour venir écouter Jacques Faure, ancien ambassadeur de France et coprésident français du Groupe de Minsk, chargé par l’OSCE de rétablir la paix dans le conflit du Haut-Karabakh. En partenariat avec l’UGAB-France, la conférence dont le thème était “le Quai d’Orsay et la Question arménienne“ s’est ouverte par une introduction de Claire Mouradian, directrice de recherche au CNRS, dans laquelle l’historienne, qui travaille sur les archives diplomatiques françaises, a présenté les grandes lignes de la diplomatie française dans l’histoire de la Question arménienne de la deuxième moitié du XIXe siècle à la fin de la Première guerre mondiale en 1918, avec quelques éclairages sur la période soviétique.

JPEG - 4.7 Mo

Mais l’essentiel de la soirée a été consacré aux analyses de Jacques Faure dont l’exposé très précis et réaliste a été l’occasion de rappeler que le président François Hollande, lors du dîner du CCAF, avait dit l’essentiel avec une nouveauté d’importance capitale selon laquelle “les principes de Madrid (base de travail du conflit du HK - comme on l’appelle au Quai d’Orsay - je ne vais pas les énoncer ici, mais nous savons qu’ils déboucheront s’ils sont appliquées sur l’autodétermination du Haut-Karabakh“. C’est en effet la première fois depuis le début du processus de paix que l’un des Chefs d’Etat qui coprésident le Groupe de Minsk évoque publiquement, explicitement et personnellement le droit à l’autodétermination du Haut-Karabakh.

L’ambassadeur Jacques Faure a aussi détaillé certains volets du processus de paix, notamment le poids de l’histoire et l’obsession de la sécurité des Arméniens, l’affaire Safarov pour laquelle Bakou n’a pas mesuré l’impact de sa décision d’élever cet assassin au rang de “héros national“, “Ilham Aliev tirant là une balle dans le pied de son argumentaire sur l’autonomie du Haut-Karabakh dans le cadre de l’Azerbaïdjan“, a-t-il ajouté. Il a également évoqué le volet équivoque du droit international à propos des quatre résolutions du Conseil de sécurité sur le conflit du Haut-Karabakh, résolutions (822, 853, 874, 884) qui, rappelons-le, ne mentionnent jamais l’Arménie comme actrice du conflit, sauf une seule fois et encore puisqu’on lui demande d’user de son influence auprès des autorités de facto du Haut-Karabakh pour apaiser les tensions. Se pose alors la question du pourquoi d’un tel investissement de l’Arménie dans le dossier alors que les textes officiels du droit ne lui imposent rien puisqu’elle n’est même pas reconnue comme actrice du conflit... A Erevan de répondre...

JPEG - 4.6 Mo

Après avoir longuement rappelé le fonctionnement de l’OSCE, dont les dispositions ne sont pas contraignantes - il faut insister sur ce point - l’ancien co-président a également rappelé que les bases d’un accord doivent reposer sur le compromis. Et à la question, “quels sont les gestes de compromis fournis par le président Aliev ?“, Jacques Faure est resté évasif dans sa réponse alors que dans ces échanges avec la salle il s’est montré plus à l’aise, notamment sur le fait que la procédure par étape est dans une impasse. Il a également rappelé qu’une reprise des hostilités n’était pas à prendre à la légère avant de s’interroger sur la fermeté des autorités azerbaïdjanaises qui font leur possible pour que le bureau de l’OSCE à Erevan soit fermé comme à Bakou. Or Erevan et les autres pays de l’OSCE souhaitent maintenir cette représentation, mais comme les décisions se prennent à l’unanimité à l’OSCE, le dossier est aujourd’hui bloqué, malgré les pressions de Washington et le jeu équivoque de la Russie, qui ne voit pas d’un mauvais oeil la fermeture de ce bureau, car cela permettrait de réduire le caractère international du conflit, de surcroît quand les Etats-Unis sont membres de l’OSCE.

Enfin, l’ancien coprésident a rappelé comment le Groupe de Minsk était intervenu pour écarter deux des trois résolutions anti-arméniennes et anti-Groupe de Minsk présentées par l’Azerbaïdjan au Conseil de l’Europe, quelques semaines avant le déclenchement de la Guerre des Quatre jours par Bakou.

Prochain Rendez-Vous des NAM, le vendredi 19 mai, à 20h, avec Hamit Bozarslan, directeur d’études à l’EHESS et Galia Ackerman, historienne et journaliste à RFI, autour du thème “Turquie-Russie, Erdogan-Poutine, je t’aime moi non plus“.

posté le 17 février 2017 par Claire/armenews


PARIS
Atelier culinaire avec Viken Takvorian

Organisé par les Naregatsi, atelier culinaire avec Viken Takvorian. L’atelier sera suivi d’un repas convivial au centre.

Samedi 18 février à 15h
Au Centre Culturel Arménien Saint Mesrob
10 bis rue Thouin, 75005 Paris
Conditions de participation : Avoir entre 18 et 38 ans
Tarif : 15€ prévente et 20€ sur place
Réservation sur le site : www.armeniencatholique.fr

posté le 14 février 2017 par Claire/armenews
THEMES ABORDES : Paris 


PARIS
Conférence sur L’actualité du message de Vartanantz, par Mgr Norvan Zakarian

Conférence sur “L’actualité du message de Vartanantz“, avec pour orateur Monseigneur Norvan Zakarian, avec la participation artistique de Yerso.

Samedi 25 février à 20h30
Eglise évangélique arménienne
8 rue du Groupe Manouchian - 94140 Alfortville
Contact : 06 33 30 39 49
Entrée libr

posté le 10 février 2017 par Claire/armenews
THEMES ABORDES : Paris  Religion 


ARMENEWS WEB TV
Réactions au dîner du CCAF : Patrick Poivre d’Arvor

Patrick Poivre d’Arvor, journaliste : Venir ici ? “C’est sentimental.“

posté le 10 février 2017 par Claire/armenews

Claire Barbuti

THEMES ABORDES : CCAF  France  Image 450  Médias  Paris 


ARMENEWS WEB TV
Réactions au dîner du CCAF : Audrey Pulvar

Audrey Pulvar, journaliste : “Toujours important de témoigner sa solidarité.“

posté le 10 février 2017 par Claire/armenews

Claire Barbuti

THEMES ABORDES : CCAF  France  Image 450  Médias  Paris 


ARMENEWS WEB TV
Réactions au dîner du CCAF : Valérie Boyer

Valérie Boyer, députée-maire : “Soutien d’affection, soutien de conviction à ce que fait le CCAF.“

posté le 10 février 2017 par Claire/armenews
THEMES ABORDES : CCAF  France  Image 450  Paris  Politique 


ARMENEWS WEB TV
Réactions au dîner du CCAF : Jean-Christophe Lagarde

Jean-Christophe Lagarde, président de l’UDI : “Savoir d’où l’on vient permet de mieux construire ensemble.“

posté le 10 février 2017 par Claire/armenews
THEMES ABORDES : CCAF  France  Image 450  Paris  Politique