Nouvelles d'Arménie
ACCUEIL   ACTUALITE   FORUMS   REDACTEURS   AIDE   VOS ARTICLES    |    Recherche  
 
Suisse


GENEVE
Concert de Sergeÿ et Lusiné Khatchatryan

Le violoniste Sergeÿ Khatchatryan donne un concert avec sa soeur, Lusiné, pianiste, au Victoria Hall à Genève vendredi 24 novembre. Au programme : Mozart, Prokofiev, Khachaturian, Vardapet et Mirzoyan.

Ce concert est dédié au 25e anniversaire de l’adhésion de l’Arménie aux Nations Unies et de l’établissement des relations diplomatiques entre l’Arménie et la Suisse.

Il est mis sous le haut patronage et en présence de Son Excellence Charles Aznavour, en sa qualité d’ambassadeur.

Le 24 novembre à 20h
Victoria Hall de Genève (Suisse)

posté le 10 novembre 2017 par Claire/armenews
THEMES ABORDES : Culture  Genève  Suisse 


SUISSE
Une commission revoit la définition du négationnisme

La notion de négationnisme devrait être revue dans le droit pénal suisse. Par 13 voix contre 11, la commission des affaires juridiques du National a donné suite à une initiative parlementaire d’Yves Nidegger, déposée après l’affaire Perinçek.

La norme antiraciste stipule que celui qui “niera, minimisera grossièrement ou cherchera à justifier un génocide ou d’autres crimes contre l’humanité“ sera puni de l’emprisonnement ou de l’amende. L’UDC genevois demande de biffer la mention de génocide ou de préciser qu’il doit être “constaté par un tribunal compétent“.

Le chef du Parti des travailleurs de Turquie Dogu Perinçek avait été condamné pour avoir déclaré que le génocide arménien est “un mensonge international“. La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a toutefois jugé que cette condamnation était une violation de la liberté d’expression.

Après le jugement de la CEDH, Dogu Perinçek a obtenu du Tribunal fédéral que le jugement de la justice vaudoise soit révisé. Le TF a annulé sa condamnation pour discrimination raciale. Selon Yves Nidegger, la formulation de la norme antiraciste pose problème.

“On ne sait pas si les juridictions censées l’appliquer doivent décider elles-mêmes si tel ou tel événement historique mérite le qualificatif de ’génocide’ et, dans l’affirmative, sur quel fondement“. Selon l’avocat genevois, qui a représenté la Fédération des associations turques de Suisse romande à Strasbourg, ce doute risque de trop compromettre la liberté d’expression.

posté le 16 mai 2017 par Stéphane/armenews


SUISSE
Pas de poursuites pour les organisateurs d’une manifestation anti-Erdogan

Genève, 8 mai 2017 (AFP) - Les autorités suisses ont abandonné les poursuites contre les organisateurs d’une manifestation lors de laquelle une banderole appelant à “tuer“ le président turc Recep Tayyip Erdogan avait suscité la fureur d’Ankara, ont indiqué lundi les médias.

Les autorités judiciaires du canton de Berne avaient ouvert une procédure pour appel public au crime ou à la violence.

La municipalité de Berne a cependant estimé que les organisateurs de cette manifestation en mars n’avaient pas contrevenu aux règles en vigueur, selon l’agence ATS.

La banderole, montrant M. Erdogan avec un pistolet sur la tempe avec l’inscription “Kill Erdogan with his own weapons“ (Tuez Erdogan avec ses propres armes), avait été brandie par un groupe d’autonomistes de gauche, selon ATS.

Alors que la campagne pour le référendum sur les pouvoirs accrus du président turc battait son plein, des associations kurdes, ainsi que le parti socialiste et celui des Verts suisses avaient appelé à manifester pour réclamer plus de liberté, de démocratie et le respect de l’Etat de droit en Turquie.

Ankara avait jugé le contenu de cette banderole “inacceptable“, et convoqué l’ambassadeur suisse.

posté le 9 mai 2017 par Ara/armenews


GENEVE
Colloque sur Les identités religieuses de l’Arménie antique

Les unités d’archéologie classique et de langue et littérature arméniennes de l’Université de Genève présentent une école doctorale sur la question des identités religieuses de l’Arménie antique. Cette rencontre permettra une réflexion commune et interdisciplinaire sur les traces des religions antiques de l’Arménie. La seconde journée d’étude mettra l’accent sur les différentes méthodes et les approches d’étude de la religion de l’Arménie.

Ces journées ont pour objectif de donner une esquisse des travaux et études en cours sur les identités religieuses de l’Arménie antique. Comment approcher la religion antique en Arménie ? Les intervenants proposeront une réflexion à travers les traces matérielles et les traces littéraires. Une réflexion commune à travers plusieurs prismes : l’archéologie, la philologie, l’histoire de l’art et l’histoire des religions. Quelles méthodes peuvent amener à une réflexion transversale ? Comment combiner ces différentes lectures et quelles clefs méthodologiques pour une étude pluridisciplinaire ?

La seconde journée d’étude s ’axera sur les problématiques de la recherche et des fouilles en Arménie. La participation à l’école doctorale de spécialistes qui connaissent, travaillent et fouillent régulièrement en Arménie permettra une discussion autour des méthodes de travail. Les ateliers amèneront des éléments de réponse afin de faciliter aux chercheurs l’accès aux objets, au matériel ou aux manuscrits. Il sera aussi question d’une réflexion commune sur la méthodologie et l’approche à avoir pour les études arméniennes à travers des cas d’étude concrets.

La rencontre est ouverte aux étudiant‐e‐s et à toute personne intéressée.

Les 17 et 18 mai
Université de Genève - Uni Bastions - 2 ru De Candolle - Aile Jura - Salle des moulages

Organisation : Prof. Lorenz E. Baumer et Prof. Valentina Calzolari, UniGe / Coordination : Armenuhi Magarditchian

posté le 3 mai 2017 par Claire/armenews
THEMES ABORDES : Arménie  Genève  Suisse 


UAS EURO ARMENIAN GAMES
L’équipe Sassoun de Lugano avec une photo de Hrant Dink sur leur maillot

Le 11e Tournoi Européen Intercommunautaire “UAS Euro Armenian Games 2017“, organisé par l’Union Arménienne de Suisse (UAS), s’est déroulé à Genève du 14 au 17 avril 2017.

L’équipe Sassoun de la ville de Lugano y a participé avec le portrait d’Hrant Dink sur leurs maillots pour commémorer les 10 ans de la mort du journaliste.

Un grand nombre de membres de la communauté arménienne de Lugano étaient des amis proches de Hrant. Ils ont activement soutenu la construction de Camp Armen.

posté le 27 avril 2017 par Claire/armenews
THEMES ABORDES : Dink  Image 450  Sports  Suisse 


REVUE DE PRESSE - LECOURRIER.CH
Un livre de photos raconte la place des Nations à Genève

Les Editions Slatkine publient un ouvrage regroupant les photos prises par Demir Sönmez sur la place des Nations et qui avaient déjà eu l’honneur d’une exposition in situ.

L’ouvrage est tout chaud sorti de presse. Place des Nations, Places des Peuples, l’Honneur de Genève1, publié par les Editions Slatkine, se présente comme la compilation des photos qu’a prises Demir Sönmez dans ce lieu emblématique de la Genève internationale et des droits humains.

Depuis une dizaine d’années, la silhouette de ce Suisse d’origine arménienne et kurde installé à Genève est familière à toutes celles et ceux qui couvrent les multiples facettes du mouvement social au bout du lac. Pas une manif, pas une grève, pas une assemblée de parti ou de manifestations officielles qui ne voie débarquer le photographe, sa casquette à l’envers et son zoom baladeur qui cherche le bon angle.

Lire la suite : https://www.lecourrier.ch/148676/un_livre_de_photos_raconte_la_place_des_nations

posté le 21 avril 2017 par Claire/armenews


REVUE DE PRESSE
Affaire Perinçek : le leader turc qui avait nié le génocide arménien indemnisé par la justice vaudoise

Le leader turc Dogu Perinçek, qui avait été condamné par la justice vaudoise pour négation du génocide arménien, sera finalement indemnisé. La Cour européenne des droits de l’homme l’avait acquitté au nom de la liberté d’expression.

La justice vaudoise a décidé d’octroyer plus de 16’000 francs d’indemnisation à Dogu Perinçek. Elle n’accorde en revanche rien pour tort moral au leader turc qui a qualifié le génocide arménien de “mensonge international“. Le politicien a obtenu gain de cause à Strasbourg au nom de la liberté d’expression.

Le jugement publié lundi par le Tribunal cantonal vaudois et révélé mercredi par 24 heures marque sans doute la fin de la saga Perinçek commencée en 2005. A trois reprises cette année-là, le chef du Parti des travailleurs de Turquie a nié publiquement en Suisse l’existence du génocide perpétré sur le peuple arménien en 1915.

En 2007, le Tribunal de police de Lausanne a condamné Dogu Perinçek pour discrimination raciale. Un jugement confirmé en appel puis par le Tribunal fédéral. Toutefois, devant la Grande Chambre de la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH), le responsable turc a obtenu gain de cause en octobre 2015 au nom de la liberté d’expression.

En août 2016, le Tribunal fédéral a admis la demande de révision du procès et prié l’autorité cantonale de rendre une nouvelle décision. La Cour d’appel pénale n’a pu que s’exécuter et libérer Dogu Perinçek de l’accusation de discrimination raciale au sens de l’article 261 bis du Code pénal, explique le jugement.

La justice a établi son décompte des dépenses et dommages occasionnés au recourant et indemnise Dogu Perinçek de plus de 16’000 francs. Elle rejette en revanche les 30’000 francs demandés pour tort moral, rappelant qu’une telle mesure “n’est envisageable que si le prévenu acquitté a subi une peine ou une mesure privative de liberté“. Ce jugement peut encore faire l’objet d’un recours devant le Tribunal fédéral.

http://www.arcinfo.ch/articles/suisse/affaire-perincek-le-leader-turc-qui-a-nie-le-genocide-armenien-indemnise-par-la-justice-vaudoise-659979

posté le 15 avril 2017 par Stéphane/armenews


REVUE DE PRESSE
Le nationaliste turc Dogu Perinçek indemnisé par la justice vaudoise

La justice vaudoise a décidé d’octroyer plus de 16’000 francs d’indemnisation à Dogu Perinçek. La Cour européenne de Strasbourg avait annulé une condamnation contre le chef du Parti des travailleurs de Turquie pour négation du génocide arménien.

Le jugement publié lundi par le Tribunal cantonal vaudois et révélé mercredi par 24 heures devrait marquer la fin de la saga Perinçek commencée en 2005. A trois reprises cette année-là, le chef du Parti des travailleurs de Turquie a nié publiquement en Suisse l’existence du génocide perpétré sur le peuple arménien en 1915. Condamnation en 2007

En 2007, le Tribunal de police de Lausanne a condamné Dogu Perinçek pour discrimination raciale. Un jugement confirmé en appel puis par le Tribunal fédéral. Toutefois, devant la Grande Chambre de la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH), le responsable turc a obtenu gain de cause en octobre 2015 au nom de la liberté d’expression.

La justice a établi son décompte des dépenses et dommages occasionnés au recourant et indemnise Dogu Perinçek de plus de 16’000 francs. Elle rejette en revanche les 30’000 francs demandés pour tort moral, une mesure liée à une peine ou une mesure privative de liberté.

https://www.rts.ch/info/regions/vaud/8538701-le-nationaliste-turc-dogu-perincek-indemnise-par-la-justice-vaudoise.html

posté le 14 avril 2017 par Stéphane/armenews


SUISSE/ARMÉNIE
Nicolas Aznavour dément tout clash entre son père et le gouvernement arménien
Le quotidien Jamanak a fait ce matin ses gros titres avec une information selon laquelle Charles Aznavour ne serait plus ambassadeur d’Arménie en Suisse, en raison de ses divergences avec le gouvernement arménien. Interrogé ce matin par Nouvelles d’Arménie sur le sujet, Nicolas Aznavour, son fils, a démenti cette “information“.
posté le 12 avril 2017 par Ara/armenews
THEMES ABORDES : Arménie  France  Suisse