Nouvelles d'Arménie
ACCUEIL   ACTUALITE   FORUMS   REDACTEURS   AIDE   VOS ARTICLES    |    Recherche  
 
Uruguay


URUGUAY
Les Arméniens de Montevideo vont manifester contre la venue du président turc Erdogan en Uruguay du 7 au 8 février

Les membres de la communauté arménienne de Montevideo vont manifester contre la venue du président turc Recep Erdogan en Uruguay écrit le journal El Pais. Les membres de la communauté arménienne sont indignés par cette visite du président turc au regard de la politique négationniste d’Erdogan à propos du génocide des Arméniens ajoute El Pais. La ministre du Tourisme d’Uruguay, Liliam Kéchichian, d’origine arménienne a refusé de commenter sur cette visite du président turc. Dans le cadre de sa tournée en Amérique latine, le président Erdogan se rendra en Uruguay du 7 au 8 février.

L’Uruguay avait été en 1965 le premier pays à reconnaître le génocide des Arméniens.

Krikor Amirzayan

posté le 31 janvier 2018 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : Image 450  Turquie  Uruguay 


FOOTBALL
Adrian Sarkissian, sur le banc des entraîneurs de l’AJA Auxerre

Pablo Correa devient le nouvel entraîneur de l’équipe de l’AJA Auxerre. L’ancien footballeur franco-uruguayen s’entoure sur les bancs de l’Yonne d’Adrian Sarkissian, ancien joueur de l’ASNL qui était ces dernières années entraîneur en Uruguay.

Le natif de Montevideo de 38 ans fait donc son retour en France, alors qu’il avait fini sa carrière sur les terrains à Nancy (il avait gagné notamment la Coupe de la ligue avec ce club en 2006).

Titulaire d’un baccalauréat de philosophie, il était le plus souvent utilisé comme milieu offensif gauche (plus rarement comme 2e attaquant). Après une bonne saison 2005-06 dans les rangs nancéens, il avait été convoqué en équipe d’Uruguay A.

Il a pris sa retraite du football depuis le 4 mars 2008 en raison d’une blessure récurrente au genou. En 2010, il repart à son pays d’origine et reçoit son diplome d’entraîneur PRO.

Entre les années 2014 et 2015, il a travaillé avec la sélection Uruguayenne U-17 participant du projet d’Oscar Washington Tabárez (actuel entraîneur de l’équipe uruguayenne). Suite à cela, il dirigera le Racing CM et le Danubio FC.

posté le 9 janvier 2018 par Claire/armenews


URUGUAY
Inauguration de la Place « République d’Arménie » à Punta del Este

Le dimanche 7 janvier 2018 est un grand jour pour la communauté arménienne d’Uruguay. En effet, le Maire de la ville de Punta del Este, Enrique Antia, et l’Ambassadrice d’Arménie, Estera Mkrtumyan, ont procédé à l’inauguration de la Place “République d’Arménie“ à l’emplacement d’un rond-point important de la ville.

JPEG - 427.8 ko

Punta del Este est située à 140 kms au nord de Montevideo, sur les bords de l’océan atlantique. C’est une station balnéaire prestigieuse qui attire des touristes du monde entier. Une foule nombreuse a assisté à cet événement. Non seulement d’Uruguay, mais aussi d’Argentine. Plusieurs personnes, dont le maire et l’ambassadrice, ont pris la parole pour exprimer l’importance des relations entre l’Uruguay et l’Arménie. Ils ont rappelé que, non seulement l’Uruguay est le premier pays qui, en 1965, a reconnu le génocide des Arméniens, mais aujourd’hui encore, les relations entre les deux pays se développent et se renforcent. La Ministre du Tourisme et des Sports de la République d’Uruguay, Liliam Kechichian, a exprimé également sa satisfaction.

JPEG - 353.4 ko

Une sculpture venue spécialement d’Arménie, qui manifeste le symbole fort de l’amitié entre l’Arménie et l’Uruguay se trouve désormais au centre de la “Place d’Arménie“. Cette œuvre a été réalisée par le sculpteur Gor Davtyan, de la ville d’Idjevan en Arménie. Par ailleurs, les villes de Punta del Este et d’Idjevan envisagent un jumelage. Signalons que la ville d’Idjevan est jumelée depuis de nombreuses années avec la ville de Valence (Drôme). En fin de cérémonie, une prière de bénédiction a été prononcée par Mgr Hagop Kelendjian, Archevêque de l’Église Apostolique Arménienne d’Uruguay.

JPEG - 347.5 ko

Les responsables des différentes institutions et organisations arméniennes d’Uruguay étaient largement représentés. Les 2 radios arméniennes d’Uruguay, Radio Gomidas et Radio Arax, ont couvert l’événement. L’Église Évangélique Arménienne d’Uruguay était représentée par le Pasteur René Léonian, actuellement en mission en Amérique du Sud.

JPEG - 350.2 ko
posté le 9 janvier 2018 par Ara/armenews


VŒUX PASTORAUX
Bonne Année depuis Montevideo ! Par René et Sylvie Léonian

Depuis le 22 décembre 2017, je me trouve à Montevideo pour une mission pastorale de 6 mois en Uruguay, mais aussi en Argentine et au Brésil. J’en profiterai pour donner, périodiquement, quelques nouvelles des communautés arméniennes de ces pays. Ma mission sera, principalement, dans le cadre des Églises Évangéliques Arméniennes, mais également avec l’ensemble des composantes de la vie arménienne.

Aujourd’hui, il fait plus de 30 degrés à Montevideo, c’est le début de l’été. J’ai une pensée toute particulière pour nos amis de France et pour tous les francophones qui suivent fidèlement les nouvelles du site “armenews“ ;

Bonne Année à vous tous !
Que la bénédiction de Dieu repose sur chacun d’entre nous.

posté le 30 décembre 2017 par Ara/armenews
THEMES ABORDES : France  Image 450  Religion  Uruguay 


URUGUAY
Disparition d’Araxie Roupenian la co-fondatrice de Radio Armenia à Montevideo (Uruguay)

Le 1er juin vient de disparaître Araxie Roupenian l’une des figures de la communauté arménienne d’Uruguay et bienfaitrice. Araxie Roupenian était avec son mari Haroutioun Roupenian -également disparu il y a quelques années- la co-fondatrice et animatrice de Radio Armenia durant plusieurs décennies. Radio Armenia, diffusée en Amérique du Sud maintenait l’arménité auprès des communautés arméniennes du continent sud-américain. Le « Club Hentchakian » de Montevideo (Uruguay) portait son nom en reconnaissance de ses services à la communauté arménienne. Elle avait également occupé des postes importants dans la direction du parti Hentchakian en Amérique du Sud.

Krikor Amirzayan

posté le 3 juin 2017 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : Uruguay 


GENOCIDE DES ARMENIENS
A Montevideo, la communauté arménienne d’Uruguay a commémoré le 102ème anniversaire du génocide

L’Uruguay fut en 1965 le premier pays à reconnaitre le génocide des Arméniens. La communauté arménienne de Montevideo (capitale de l’Uruguay) a commémoré le 21 avril le 102ème anniversaire du génocide des Arméniens. La manifestation organisée par les « Jeunes Arméniens d’Uruguay » sur la place de l’Indépendance a réuni des centaines de personnes. Au nom des organisateurs, Mikhaïl Demirdjian a remercié l’Uruguay pour son soutien aux Arméniens par la reconnaissance du génocide. M. Demirdjian a également rappelé les évènements de 1915 et l’attitude négationniste des gouvernements turcs. Il a également affirmé que la revendication des Arméniens ne s’arrêtait pas à la simple reconnaissance du génocide car les Arméniens ont également des revendications territoriales et économiques et financières.

Krikor Amirzayan

posté le 24 avril 2017 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : Génocide  Image 450  Uruguay 


Uruguay-Haut-Karabagh
Le Parlementaire Uruguayen appelle à la Reconnaissance du Haut-Karabagh

6 mai 2016

Siranush Ghazanchyan

USA Armenian Life Magazine

Le député au Parlement Uruguayen Daniel Radio s’est adressé aux autorités de son pays afin que l’Uruguay reconnaisse la République du Haut-Karabagh, lors de la commémoration, à Montevideo, du 101ème anniversaire du Génocide des Arméniens, lundi 25 avril, rapporte Agensia Prensa Armenia.

Radio a appelé à la reconnaissance de la République du Haut-Karabagh par l’Uruguay, dans la mesure où “ ses traditions invitent notre pays à faire ce choix. Il ne s’agit pas là d’une utopie : il est temps pour l’Uruguay de s’y préparer sérieusement, et nous l’espérons, de s’engager dans cette voie “.

“ J’aimerais que dans cinquante ans, le petit-fils de l’un quiconque d’entre nous puisse entendre un législateur exprimer sa fierté parce que l’Uruguay aura été le premier pays à reconnaître le Haut-Karabagh “, a poursuivi Radio.

La cérémonie, dirigée par le Président de la Chambre des députés Gerardo Amarilla, s’est déroulée au palais de l’Assemblée de l’Uruguay en présence des sénateurs Luis Lacalle Pou, Luis Alberto Delgado, Rafael Michelini, Ruben Martinez Huelmo et Pablo Mieres, ainsi que les députés Gerado Amarilla, Pablo Abdala, Daniel Radio, Ope Pasquet, Alfredo Asti, Jorge Gandini Graciela Bianchi, Gustavo Penades, Amin Niffouri, Martin Lema, Eduardo Rubio, Juan Jose Olaizola, José Luis Satdjian, Antonio Zoulamian et Pedro Jisdonian. À l’événement assistaient également le Ministre des Affaires étrangères Rodolfo Nin Novoa et les ambassadeurs de Russie et d’Israël.

Au cours de cette manifestation organisée par le Comité National Arménien d’Uruguay et la Chambre de députés, des documents relatifs au processus du vote de la Loi n° 13.326 (la première loi dans le monde reconnaissant le Génocide des Arméniens en 1965), ont été remis à l’organisation arménienne.

JPEG - 18.4 ko

Le Comité National Arménien a également rendu hommage au travail parlementaire fourni par le député Daniel Radio [qui a visité l’Artsakh en 2012 avec une délégation parlementaire ; ndt], mentionnant son nom dans une plaque commémorative.

“ Ce 24 avril ne ressemble pas aux autres. Ce 24 avril est tâché de sang. Aujourd’hui, nous ne souvenons pas seulement de nos 1 500 000 martyrs ; nous honorons la mémoire de dizaines de jeunes gens qui ont perdu leur vie en défendant les frontières du Haut-Karabagh contre la brutale agression de l’Azerbaïdjan “, a déclaré Sarkis Panosian s’exprimant pour le Comité national arménien d’Uruguay.

Traduction Gilbert Béguian pour Armenews

posté le 15 mai 2016 par Jean Eckian/armenews


URUGUAY
Le maire de Montevideo : Il faut faire connaître la vérité sur les atrocités commises pendant le génocide arménien

Le maire de Montevideo, Daniel Martinez, était le conférencier d’honneur lors de la cérémonie organisée par l’ensembles des institutions arméniennes d’Uruguay qui s’est tenue lundi dans le square Arménie pour commémorer le 101e anniversaire du génocide commis par l’Etat turc entre 1915 et 1923.

Daniel Martinez a dit que se rappeler les faits, est une question « d’éthique et d’honorer l’engagement de la vie.“

« Le peuple uruguayena a eu l’honneur d’être la première nation dans le monde, à travers son Parlement, qui a reconnu le génocide arménien,“ a-t-il rappelé.

Daniel Martinez a dit que l’être humain “n’a pas traversé des milliers d’années sur terre pour faire empirer les choses, mais les améliorer et de devenir de meilleures personnes.“

“Nous pouvons avoir des nuances, les croyances, les races, différentes façons de voir la vie, mais nous sommes tous des êtres humains et nous devons apprendre à vivre en paix“, a-t-il dit.

Engagement à la vérité

D’autre part, Daniel Martinez a souligné l’engagement d’inculquer la vérité à propos de chacune des atrocités commises, ce qui est essentiel pour construire l’avenir.

“Ici, en Uruguay aussi nous avons vécu des moments sombres de notre histoire, et nous avons vu clairement que la seule façon de les surmonter et de ne pas répéter ces atrocités, est de connaître la vérité“ a-t-il conclu.

posté le 26 avril 2016 par Stéphane/armenews


HAUT KARABAGH-SOLIDARITE
Manifestation en faveur du Haut Karabagh à Montevideo (Uruguay)

Le 13 avril, plusieurs centaines d’Arméniens ont manifesté pour le soutien au Haut Karabagh à Montevideo, la capitale de l’Uruguay. De nombreux Uruguayens étaient également venus soutenir le Haut Karabagh et condamner l’agression de l’Azerbaïdjan. Le sénateur Uruguayen Ruben Huelmo, le député Daniel Radino, la représentante de la Ligue des Droits de l’Homme Belela Herera, la ministre du Tourisme et de la Jeunesse Liliane Kéchichian et les députés d’origine arménienne au Parlement de l’Uruguay Antonio Zoulamian et José Satjian participaient également à la manifestation de soutien au Haut Karabagh. Les manifestants qui portaient des dizaines de drapeaux de l’Arménie et du Haut Karabagh ont distribué des dépliants auprès des passants, afin d’expliquer le conflit du Haut Karabagh. Les médias de l’Uruguay ont largement fait écho de cette manifestation.

Krikor Amirzayan

posté le 14 avril 2016 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : Diaspora  Image 450  Karabagh  Uruguay