Nouvelles d'Arménie
ACCUEIL   ACTUALITE   FORUMS   REDACTEURS   AIDE   VOS ARTICLES    |    Recherche  
 
Karabagh


ARTSAKH
Un soldat arménien Mhér Arzoumanian (19 ans) tué ce matin au front de l’Artsakh (Haut-Karabagh)

Ce matin à 9h30 sur la ligne de contact au nord de la République de l’Artsakh (Haut-Karabagh) un soldat arménien a été tué victime d’une balle ennemie. Le soldat arménien mortellement blessé est un appelé, Mhér Arzoumanian (19 ans). Le ministère de la Défense de l’Artsakh effectue son enquête pour déterminer les conditions dans lesquelles le jeune soldat a trouvé la mort. Il a présenté à la famille et aux amis de la victime ses condoléances. Mhér Arsoumanian était du village d’Aratchadzor dans la région du Siyunik au sud de l’Arménie. David Movsesyan le maire de la commune d’Aratchadzor a informé que le soldat tué ce matin avait 3 frères ainés -qui ont tous fait leur service militaire dans l’Armée arménienne- et une jeune sœur. Sa famille vit dans des conditions précaires.

Krikor Amirzayan

posté le 28 avril 2017 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : Image 450  Karabagh 


KARABAGH
La beauté du Karabagh

En entrant dans la ville de Shoushi, un des premiers sites est la forteresse médiévale qui fut érigée par le (prince) mélikat de Saranda.

Les mélikats du Karabagh sont les sept mélikats (de mélik, en arménien Մելիք, « prince », de l’arabe malik, « roi ») situés sur le territoire du Karabagh et partiellement sur celui de la Siounie1. Khatchen, Goulistan, Jraberd, Varanda, Dizak, Tzar et Gardam sont des principautés autonomes qui perdurent jusqu’à l’annexion par l’Empire russe au début du XIXe siècle et qui trouvent leur origine dans la principauté de Khatchen, un ancien état féodal arménien qui occupe la région à partir du Xe siècle.

posté le 28 avril 2017 par Stéphane/armenews
THEMES ABORDES : Image 450  Karabagh 


HAUT-KARABAGH
Moscou accueillera demain les ministres des Affaires étrangères arménien et azéri

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, organisera un rassemblement trilatéral avec ses homologues arménien et azerbaïdjanais à Moscou vendredi, dans une nouvelle tentative pour relancer le processus de paix au Haut-Karabagh.

Le ministère russe des Affaires étrangères a déclaré hier que Lavrov, Edouard Nalbandian et Elmar Mammadyarov discuteraient des moyens de résoudre le conflit du Karabagh lors de leur réunion.

Le ministère arménien des Affaires étrangères a confirmé l’annonce mais n’a pas donné plus de précisions.

En visite à Erevan à la fin du mois dernier, le coprésident américain du groupe Minsk de l’OSCE, Richard Hoagland, a annoncé que Nalbandian et Mammadyarov se rencontreraient probablement à Moscou pour essayer de “préparer le terrain“ pour un nouveau sommet arméno-azerbaïdjanais.

Lavrov a tenu des entretiens distincts avec Nalbandian et Mammadyarov dans la capitale russe fin de février et début mars. Il a confié après la réunion avec le ministre azerbaïdjanais que les parties en conflit s’accordaient largement sur un accord cadre de paix proposé par la Russie, les États-Unis et la France. Mais il a ajouté qu’ils sont encore très éloignés sur “deux ou trois“ éléments du règlement proposé.

Les principes fondamentaux d’une paix au Karabagh ont d’abord été rédigés par les trois coprésidents du groupe Minsk en 2007. Ils appellent à un retrait progressif des Arméniens dans pratiquement tous les districts autour du Karabagh. En retour, la population majoritairement arménienne du Karabagh déterminerait le statut internationalement reconnu du territoire contesté lors d’un référendum.

Le projet d’accord encore non publié a été modifié à plusieurs reprises au cours de la dernière décennie. Hoagland n’a pas nié les rapports des médias selon lesquels sa version la plus récente a été établie par la Russie suite aux hostilités d’avril 2016 au Karabagh.

“Je ne vais pas commenter cela“, a déclaré le diplomate américain aux journalistes à Erevan le 27 mars. “Mais je dirai que c’est un très bon plan approuvé à l’échelle internationale. L’OSCE l’appuie et les coprésidents et leurs gouvernements le soutiennent. “

posté le 27 avril 2017 par Claire/armenews

Reprinted with permission from RFE/RL Copyright(c)2007 Radio Free Europe / Radio Liberty, Inc.1201 Connecticut Ave, t N.W. Washington DC 200

THEMES ABORDES : Arménie  Azerbaïdjan  Image 450  Karabagh  Moscou  Nalbandian  OSCE  Russie 


TOURISME
L’Artsakh a participé au salon international du tourisme « In Tour Expo » à Erévan

L’Artsakh (Haut-Karabagh) a participé par un stand au salon international du tourisme « In Tour Expo » qui s’est déroulée du 21 au 23 avril à Erévan. « L’Artsakh a participé à cette exposition avec 6 sociétés spécialisées dans le tourisme » a communiqué le ministère de l’Economie de la République de l’Artsakh qui était l’organisateur du stand qui enregistra de très nombreux visiteurs, citoyens d’Arménie mais également étrangers venus à ce salon international. L’Artsakh participait à cette « In Tour Expo » pour la troisième fois. Selon E. Shahverdyan le représentant du ministère de l’Economie de l’Artsakh cette participation à un salon international consolide le tourisme en Arménie et en Artsakh.

Krikor Amirzayan

posté le 26 avril 2017 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : Karabagh  Tourisme 


ARTSAKH (HAUT-KARABAGH)
Un jeune soldat Arménien, Nareg Haroutiounian (20 ans) tué le 24 avril au front de l’Artsakh (Haut-Karabagh)

Lundi 24 avril alors que les Arméniens de la planète commémoraient le 102ème anniversaire du génocide des Arméniens, sur le front de l’Artsakh (Karabagh) un jeune soldat Arménien tombait sous les balles azéries alors qu’il défendait la terre arménienne de ses ancêtres... Nareg Haroutiounian (20 ans) était originaire du village de Lernoud dans la région de Chirag (Arménie). Il effectuait son service militaire sur le front à l’est de l’Artsakh (Haut-Karabagh). Le 24 avril à 17h50 Nareg Haroutiounian était mortellement blessé d’une balle ennemie. Le ministère de la Défense de la République de l’Artsakh a présenté ses condoléances à la famille et aux amis du jeune soldat Arménien tombé lors de défense de la patrie.

Krikor Amirzayan

posté le 25 avril 2017 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : Image 450  Karabagh 


KARABAGH
Le president Bako Sahakian soutient les projets de développement à Martouni
Le président de l’Artsakh (Haut-Karabagh) Bako Sahakian, s’est rendu le 21 avril dans la localité de Martuni, où il a visité des sites mettant en valeur le développement économique de la région. Dans le centre régional de Martuni, le president Sahakian s’est tenu informé de l’état d’avancement des travaux de construction et de rénovation de ses axes routiers. Il a à cette occasion souligné la nécessité de maintenir le niveau de qualité du réseau routier et a rappelé les objectifs en ce sens aux différents responsables des projets de développement présents lors de cette visite. Le même jour, le président a visité la localité de Chartar, dans l’Artsakh, où il a rencontré le personnel enseignant de l’école secondaire n°5. A cette occasion, il a rappelé les défis auxquels faisaient face les proviseurs et les enseignants des écoles de l’Artsakh. Lors de cette autre rencontre, il a souligné le caractère prioritaire de l’éducation et de la construction d’établissements scolaires dans la politique menée par son gouvernement.
posté le 25 avril 2017 par Gari/armenews
THEMES ABORDES : Karabagh 


KARABAGH
La beauté du Karabagh
Le monastère de Gandzasar
posté le 25 avril 2017 par Stéphane/armenews
THEMES ABORDES : Image 450  Karabagh 


GENOCIDE DES ARMENIENS-102ème ANNIVERSAIRE
L’Artsakh (Haut-Karabagh) a commémoré le 102ème anniversaire du génocide des Arméniens

A Stepanakert (capitale de la République de l’Artsakh) ce matin le président Bako Sahakian, accompagné des membres de son gouvernement, des militaires et des personnalités politiques et publiques s’est rendu au mémorial du génocide. Le président Bako Sahakian y a déposé une gerbe de fleurs à la mémoire des 1,5 million de victimes arméniennes du génocide de 1915 exécuté dans l’Empire ottoman par le gouvernement Jeune-Turc. Des cérémonies pour le 102ème anniversaire du génocide des Arméniens se déroulèrent également dans d’autres villes ou localités de l’Artsakh.

Krikor Amirzayan

posté le 24 avril 2017 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : Génocide  Image Panoramique  Karabagh 


DIPLOMATIE
Erevan reste prudente sur le potentiel poids de Khachaturov à la tête de l’OTSC

L’Organisation du Traité de sécurité collective (OTSC) n’assurera pas nécessairement un soutien accru pour l’Arménie dans le cadre du conflit du Haut-Karabagh malgré la nomination de son nouveau secrétaire général arménien, a déclaré vendredi le ministre de la Défense Vigen Sargsian.

Ces dernières années, l’Arménie a critiqué à plusieurs reprises la position d’autres ex-États soviétiques alignés dans l’alliance dirigée par la Russie, car certains n’ont pas ouvertement critiqué l’Azerbaïdjan pour les violations du cessez-le-feu dans la zone de conflit. L’Arménie a également dénoncé certains États membres de l’OTSC pour avoir signé des déclarations pro-azerbaïdjanaises par les pays musulmans ou turcs.

À cet égard, Sargsian a mis en garde contre les attentes excessives qui pèsent sur Yuri Khachaturov, l’ancien général de l’armée arménienne qui assumera le poste de nouveau secrétaire de l’OTSC à partir du mois prochain. Il a expliqué que les déclarations possibles de Khachaturov pourraient porter moins de poids en dehors de l’Arménie que celles faites par son prédécesseur russe, Nikolay Bordyuzha.

“Cela peut même compliquer les choses parce que les déclarations du citoyen russe Nikolay Bordyuzha ont eu énormément de poids et ont été perçues différemment que n’importe quelle déclaration potentielle du secrétaire général arménien“, a expliqué Sargsian lors d’une conférence de presse.

“De toute évidence, beaucoup penseront que Khachaturov est un citoyen arménien et qu’il ne pouvait tout simplement pas agir autrement, même s’il n’agira pas en tant que citoyen arménien, mais en tant que fonctionnaire international contraint par les règlements de l’OTSC“, a-t-il ajouté.

Les Etats membres de l’OTSC ont convenu en 2015 que leur représentant se relayera pour exécuter l’organisation. Un fonctionnaire arménien devait remplacer Bordyuzha peu de temps après. Cependant, ce n’est que la semaine dernière que les présidents de la Russie, de l’Arménie, de la Biélorussie, du Kazakhstan, du Kirghizistan et du Tadjikistan ont approuvé à l’unanimité la candidature de Khachaturov.

On pense que le conflit du Karabagh est la raison principale de ce retard. Certains États de l’OTSC, dont le Kazakhstan et la Biélorussie, auraient été réticents à voir un Arménien occuper le poste en raison de leurs liens chaleureux avec l’Azerbaïdjan.

posté le 24 avril 2017 par Claire/armenews