Nouvelles d'Arménie
ACCUEIL   ACTUALITE   FORUMS   REDACTEURS   AIDE   VOS ARTICLES    |    Recherche  
 
Karabagh


KARABAGH
Bako Sahakian reçoit le représentant de l’OSCE à Stepanakert
Le président de la République du Haut-Karabagh (Artsakh) Bako Sahakian, a reçu mardi 17 janvier à Stepanakert, le représentant personnel du président en exercice de l’OSCE, l’ambassadeur Andrzej Kasprzyk. La discussion a porté sur différentes questions relatives à la sécurité le long de la frontière entre le Karabagh et l’Azerbaïdjan, désignée sous l’appellation de « Ligne de contact » selon la terminologie en vigueur dans le processus de règlement du conflit arméno-azéri géré par le Groupe de Minsk de l’OSCE. L’Azerbaïdjan a une nouvelle fois violé le régime de cessez-le-feu en vigueur depuis mai 1994 en attaquant les positions arméniennes dans la nuit du 17 au 18 janvier, sur le tronçon nord de la Ligne de contact ; « quelque 490 tirs ont visé les positions arméniennes”, selon le ministère de la défense de l’Artsakh. Un appelé arménien, Andranik Musikyan, avait été tué par les tirs azéris visant le 18 janvier un poste militaire arménien dans le tronçon sud de la ligne de contact.
posté le 20 janvier 2017 par Gari/armenews
THEMES ABORDES : Karabagh 


HAUT-KARABAGH
Un soldat arménien Antranik Mousikian (19 ans) tué aujourd’hui à 14 heures au front sud-est du Haut-Karabagh

Aujourd’hui à 14 heures sur une position arménienne de défense au sud-est de la frontière du Haut-Karabagh un soldat arméniens, Antranik Mousikian (19 ans) fut tué par une balle ennemie. A. Mousikian était du village de Kéghahovit dans la région de Kégharkounik (Arménie). Il était le dernier enfant d’une famille de trois garçons. En 24 heures il est le deuxième soldat arménien à trouver la mort sur la ligne de contact au Haut-Karabagh.

Krikor Amirzayan

posté le 18 janvier 2017 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : Derniere minute  Image Panoramique  Karabagh 


HAUT-KARABAGH
Un soldat Arménien, Arayik Sarkissian, tué ce matin au sud-est du Haut-Karabagh

La nuit dernière l’Azerbaïdjan a violé) plus de 680 reprises le régime du cessez-le-feu avec près de 680 projectiles tirés en direction des positions arméniennes sur la ligne de contact au Haut-Karabagh. Aujourd’hui vers 12h30, un soldat arménien engagé depuis plus d’un an, Arayik Sarkissian (né en 1995) originaire du village d’Agnaghpiur dans la région de Hadrout (Haut-Karabagh) a été tué vers le sud-est de la frontière. Il était l’aîné d’une famille de quatre enfants dont le père, ancien combattant de l’Artsakh est blessé.

Krikor Amirzayan

posté le 17 janvier 2017 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : Derniere minute  Image Panoramique  Karabagh 


HAUT-KARABAGH
Intenses échanges de tirs de mortier sur la ligne de contact

Les armées arménienne et azerbaïdjanaise se sont mutuellement accusées lundi d’avoir utilisé des mortiers et d’avoir intensifié les violations du cessez-le-feu autour du Haut-Karabakh pendant la nuit.

Les deux parties belligérantes ont rapporté des tirs intenses le long de la « ligne de contact » du Karabakh le lendemain de la mort d’un soldat azerbaïdjanais qui y servait.

Le ministère de la Défense d’Azerbaïdjan a déclaré que le soldat Fikret Bashirov, 26 ans, avait été abattu par un feu ennemi. L’armée arménienne du Haut-Karabakh a nié la responsabilité de la mort de Bashirov, affirmant qu’il avait été tué par d’autres militaires azerbaïdjanais.

L’armée de défense a également rapporté lundi que l’un de ses soldats, Arayik Sargsian, a été retrouvé mort tôt dans l’après-midi à l’un de ses postes de première ligne « dans des circonstances encore floues. » Les autorités militaires à Stepanakert enquêtent sur l’événement.

Il a également été annoncé qu’un autre soldat arménien, Garik Vartanian, est décédé dimanche dans un hôpital militaire à la suite de blessures par balle subies au Karabakh le 30 décembre. Vartanian, 20 ans, aurait été abattu par un tireur d’élite azerbaïdjanais.

Dans une autre déclaration publiée plus tôt dans la journée, l’armée arménienne du Karabakh a déclaré que les troupes azerbaïdjanaises « avaient violé » intensément le régime de cessez-le-feu dans la nuit du dimanche au lundi. Il est mentionné qu’elles auraient tiré plus de 50 obus de mortier sur ses troupes stationnées à l’est de Karabakh.

Une déclaration de l’armée a ajouté que les forces arméniennes du Karabakh ont riposté « à certaines sections » de la ligne de front. « Si l’ennemi continue dans cette direction, l’Armée de la Défense prendra des mesures plus sévères », a-t-elle averti.

Le ministère de la Défense de Bakou a prétendu le contraire, en affirmant que ses troupes de première ligne ont subi d’intensifs tirs de mortier arménien. « Les forces armées de l’Azerbaïdjan ont pris des mesures de rétorsion adéquates pour empêcher l’activité de l’ennemi », est-il déclaré.

Les deux parties ont déclaré qu’elles n’avaient subi aucune perte durant l’échange de coups de feu qui ont eu lieu pendant la nuit.

La dernière escalade a eu lieu une semaine après que les coprésidents américain russe et français du Groupe de Minsk de l’OSCE ont de nouveau exhorté les parties en conflit à éviter les violations de la trêve. Ils avaient notamment enjoint les parties à « respecter strictement » les accords de confiance qui ont été conclus par les présidents de l’Arménie et de l’Azerbaïdjan lors de leurs deux dernières réunions tenues en mai et juin.

Les accords appellent à des mesures concrètes visant à prévenir les incidents armés sur « la ligne de contact » et la frontière entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan. Il s’agit notamment des enquêtes internationales sur les violations de la trêve et le déploiement d’un plus grand nombre d’observateurs de l’OSCE dans la zone de conflit.

Davit Babayan, haut fonctionnaire du Karabakh, a réaffirmé lundi le soutien inconditionnel de la partie arménienne aux mesures de sauvegarde de la trêve recherchées par les médiateurs américains, russes et français. « Plus vite seront prises les mesures de confiance, moins il y aura de victimes et plus il y aura de stabilité dans la région », a-t-il déclaré au service arménien de la RFE / RL (Azatutyun.am).

Les dirigeants arméniens ont maintes fois accusé Bakou de traîner les pieds sur les mesures convenues.

posté le 17 janvier 2017 par Ara/armenews

P.S Reprinted with permission from RFE/RL Copyright(c)2007 Radio Free Europe / Radio Liberty, Inc.1201 Connecticut Ave, t N.W. Washington DC 200



DEBAT
Tables rondes réussies de la FRA à l’Assemblée Nationale

Environ deux cents personnes ont assisté samedi 14 janvier aux deux tables rondes organisées par la FRA Dachnaktsoutioun sur le thème : les Arméniens face aux bouleversements géopolitiques internationaux.

JPEG - 538 ko

La première table ronde a traité de la question de la « sécurité de l’Arménie et de l’Artsakh dans le bouleversement géopolitique régional ». Modéré par Harout Mardirossian, le premier débat a évoqué les enjeux de sécurités liés à la région. Giro Manoyan, membre de la direction du parti en Arménie a remplacé Harout Sassounian, qui n’a pu se déplacer. Hovanes Guévorguian, représentant de la délégation du Haut Karabagh en France s’est montré confiant sur la capacité des Arméniens à juguler la menace azerbaïdjanaise. Il a notamment relativisé le différentiel de moyens existant sur la papier entre les forces arméniennes et celles de l’Azerbaïdjan. Vicken Chétérian, journaliste et géopoliticien venu de Suisse a notamment évoqué les risques de répercussion sur le conflit du Karabagh des grandes mutations secouant actuellement la région et le monde musulman. Giro Manoyan a apporté sa vision synthétique de membre du parti, soulignant notamment sur la question du Haut-Karabagh le fait que malgré la tension régnant sur le front et les morts, les parties arméniennes et azerbaidjanaises avaient pour l’instant réussie à maintenir la guerre dans certaine limites et à ne pas lâcher toutes leur forces dans une guerre totale dont elles risquaient de sortir toutes les deux perdantes. Ce débat, particulièrement intéressant a donné une vision plus précise des questions touchant aux équilibres militaires dans la région.

JPEG - 518.7 ko

La deuxième table ronde avait pour thème « la stratégie et les moyens du renforcement de l’Arménie et de la diaspora. Haig Oshagan, membre de la direction de la FRA venu des Etats-Unis, a invité les Arméniens au réalisme en défendant l’idée qu’il fallait penser à organiser la diaspora comme une fin en soir, comme s’il elle devait vivre et devoir se maintenir dans le temps indéfiniment. Un point de vue non vraiment partagé par son homologue du Liban, qui a de son coté notamment plaider pour mettre l’effort sur le maintien de la langue arménienne et la permanence des fondamentaux de la cause arménienne. Anahid Ter Minassian, a tenté de remettre la question des relations Arménie-diaspora dans leur perspective historique. Ara Toranian, a quant à lui insisté sur la nécessité, dans cette étape de réorganisation du monde arménien, en Arménie comme en diaspora, d’inscrire la norme démocratique au centre des préoccupations.

JPEG - 566.5 ko

Mourad Papazian membre du bureau mondial de la FRA a conclu la réunion en rappelant la nécessité impérieuse de soutenir l’Arménie. Se félicitant de la haute tenue des débats il a promu de renouveler cette expérience dans le futur.

JPEG - 495.6 ko
JPEG - 473.7 ko
JPEG - 409.6 ko
JPEG - 387.4 ko
posté le 16 janvier 2017 par Ara/armenews

Photos : Jean Yérémian

THEMES ABORDES : Arménie  France  Image 450  Karabagh 


HAUT-KARABAGH
La Fondation « Tashir » offre 4 000 dollars pour la naissance du 4ème enfant au Haut-Karabagh

La Fondation « Tashir » va octroyer aux familles qui ont enregistré la 4ème naissance d’un enfant en 2016 au Haut-Karabagh, une somme de 4 000 dollars à titre d’aide. Annonce effectuée lors d’une visite du village d’Agnaghpiur dans la région de Hadrout (Artsakh) par Arayik Haroutiounian, le Premier ministre de la République du Haut-Karabagh. Les versements se dérouleront dès le 20 janvier. Le chef du gouvernement de l’Artsakh (Karabagh) a également précisé que cette initiative du milliardaire arménien de Russie, Samvel Garabédian se portera sur les trois années, de 2016 à 2018. Une très belle initiative qui vise à encourager les naissances au Haut-Karabagh.

Krikor Amirzayan

posté le 16 janvier 2017 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : Karabagh 


CONSEIL DE L’EUROPE
Thorbjørn Jagland soutient les coprésidents du Groupe de Minsk de l’OSCE

« Le Conseil de l’Europe n’intervient pas directement dans les négociations et s’en rapporte systématiquement au Groupe de Minsk de l’OSCE, dont il soutient le rôle.

Nous sommes toutefois préoccupés par les aspects humanitaires du conflit. Je sais que les violations du cessez-le-feu intervenues le 29 décembre ont fait des victimes et que les forces armées arméniennes détiennent toujours le corps d’un militaire azerbaïdjanais tué lors des combats. J’exhorte toutes les parties à respecter le cessez-le-feu et je souscris pleinement à l’appel lancé par le Groupe de Minsk pour que la dépouille mortelle soit restituée immédiatement, conformément aux accords du sommet d’Astrakhan de 2010, compte tenu du caractère humanitaire de cette question. »

M. Thorbjørn Jagland

Secrétaire Général du Conseil de l’Europe.

posté le 15 janvier 2017 par Stéphane/armenews
THEMES ABORDES : Karabagh 


ARMENIE-DIASPORA-ARTSAKH
En juin prochain un grand festival « Pour toi, Karabagh » organisé par le ministère arménien de la Diaspora

Lors d’une conférence de presse à Erévan, Serge Srapionyan le vice-ministre arménien de la Diaspora a affirmé que l’opération lancée par son ministère « Que fais-tu pour le Karabagh ? » organisera un grand festival. Selon S. Srapionyan dans le cadre de cette mobilisation pour la Karabagh, sous la direction du père Diradour Sartarian à la tête de la communauté arménienne de l’Etat de Bade-Wurtemberg, en Allemagne, 25 tonnes d’aides humanitaires comprenant de la nourriture, des vêtements, des fournitures de bureau sont acheminés vers le Haut-Karabagh. « Le développement du mouvement nous a permis de déclarer l’année 2017 comme l’Année du Karabagh. En juin prochain nous envisageons de réaliser un grand Festival « Pour toi, Karabagh » en présence de groupes venus de la diaspora » dit le vice-ministre de la Diaspora.

Krikor Amirzayan

posté le 14 janvier 2017 par Krikor Amirzayan/armenews
THEMES ABORDES : Arménie  Diaspora  Humanitaire  Image 450  Karabagh 


KARABAGH
La beauté du Karabagh
Le Monastère de Dadivank est situé sur la rive gauche du fleuve Tartar, 100 km au nord de Stepanakert en Artsakh
posté le 14 janvier 2017 par Stéphane/armenews
THEMES ABORDES : Image 450  Karabagh