Nouvelles d'Arménie
ACCUEIL   ACTUALITE   FORUMS   REDACTEURS   AIDE   VOS ARTICLES    |    Recherche  
 
Arménie


ARMENIE
Elections présidentielles : neuf formations politiques en lice

Le 16 février, à la date butoir pour déposer à la Commission électorale centrale (CEC) les documents requis à la participation aux élections législatives, 9 formations politiques se sont présentées à la CEC presqu’au même moment pour présenter leurs listes de candidats. Seront en lice pour les prochaines élections législatives cinq partis politiques et quatre alliances. Les partis politiques sont le parti Républicain, FRA/Dachnaksoutioun, Renaissance arménienne, Démocrates libres et le parti Communiste. Les alliances sont « l’Alliance Tsaroukian », « Yelk »(Issue), « l’Alliance CNA-Parti Populaire », et l’alliance « Ohanian-Raffi-Oskanian ».

Les quotidiens publient les photos des trois têtes de listes de chacune de ces formations politiques. Ainsi la liste nationale du parti Républicain est dirigée par le Ministre de la Défense Viguen Sarkissian, suivi par le maire d’Erevan Taron Margarian et la Ministre de la Justice Arpiné Hovhannissian.

Celle du parti Dachnak est dirigé par le député Armen Roustamian, suivi par le député Aghvan Vardanian et le Ministre de l’Aménagement territorial David Lokian.

La liste du parti Renaissance arménienne est dirigée par le président du parti Arthur Baghdassarian, suivi par les députés Mher Chahgueldian et Heguiné Bicharian.

La liste du parti pro-occidental Démocrates libres est dirigée par le président du parti Khatchadour Kokobelian. Le numéro 2 de la liste est Hrant Bagratian, ancien PM, qui pourtant n’est pas membre dudit parti. Le parti a aussi réservé la troisième place de sa liste nationale au politologue connu Stiopa Safarian.

La liste du parti Communiste d’Arménie est dirigée par trois leaders, Tachat Sarkissian, Vazguen Safarian et Gaguik Manoukian.

Les quotidiens remarquent qu’en dépit de son engagement de constituer une large alliance d’opposition, Gaguik Tsaroukian a échoué à la constituer, les négociations avec quelques partis n’ayant pas débouché sur un résultat. Son parti Arménie prospère s’est donc rallié pour former un bloc électoral avec le parti Alliance, dont le président est un ancien membre d’Arménie prospère et le parti Mission. M. Tsaroukian est la tête de liste de son alliance, suivi par Ichkhan Zakharian, son chef de campagne, et Mme Naïra Zohrabian.Les quotidiens remarquent la présence sur cette liste, en 9ème place, du fils de l’ex-PM Hovik Abrahamian, Argam, maire de la ville d’Artachat.

La liste de l’alliance « Yelk », alliance des partis Arménie lumineuse, République et Contrat civil, est respectivement dirigée par les leaders des trois partis Edmon Maroukian, Aram Sarkissian et Nikol Pachinian.

En ce qui concerne l’alliance « Congrès national arménien-Parti Populaire », les têtes de liste sont respectivement les présidents des deux partis Levon Ter-Petrossian et Stépan Démirtchian, suivi par le vice-président du CNA, Levon Zourabian.

Enfin, la liste de l’alliance de trois anciens Ministres « Ohanian-Raffi-Oskanian » est bien évidemment dirigée par l’ancien Ministre de la Défense Seyran Ohanian. Contrairement aux attentes, Raffi Hovhannissian n’est pas le N°2 de la liste : il est positionné à la 11ème place, après avoir cédé la place de N°2 au vice-président de son parti Héritage, Armen Martirossian. L’ancien Ministres des AE Vartan Oskanian est en troisième position.

La Commission électorale centrale a jusqu’au 26 février pour enregistrer ces formations politiques. Mise à part leurs listes nationales, les 9 formations politiques ont présenté des listes régionales pour chacune des 13 circonscriptions à travers le pays. Nombreux sont les candidats inclus à la fois sur les listes nationales et régionales des formations politiques.

Extrait de la revue de presse de l’Ambassade de France en Arménie en date du 17 février 2017

posté le 24 février 2017 par Stéphane/armenews
THEMES ABORDES : Arménie 


ARMENIE
Le Ministre des AE a rencontré les coprésidents du Groupe de Minsk, ainsi que son homologue azerbaïdjanais à Munich

Se trouvant à Munich pour la conférence sur la sécurité, le Chef de la diplomatie arménienne s’est entretenu avec les coprésidents du Groupe de Minsk et, à l’initiative de ceux-ci, avec le Ministre azerbaïdjanais des AE Elmar Mammédiarov. S’agissant de la première rencontre, un communiqué du MAE arménien relève que le Ministre arménien a attiré l’attention des coprésidents sur le fait qu’en dépit de ses engagements et de nombreux appels des pays coprésidents du Groupe de Minsk, l’Azerbaïdjan continue de violer les accords trilatéraux sur le régime de cessez-le-feu,accompagnant ses actions par des menaces de régler le conflit par la voie militaire. Les interlocuteurs ont souligné la nécessité de la mise en œuvre des accords conclus à Vienne et à Saint-Pétersbourg visant à créer des conditions propices pour relancer le processus de paix au HK.

S’agissant de la rencontre Nalbandian-Mammédiarov, le MAE se borne à indiquer qu’ont été discutées des questions relatives aux prochaines rencontres des Ministres des AE et à la visite des coprésidents dans la zone du conflit.

Les agences de presse reproduisent la déclaration des coprésidents du Groupe de Minsk à l’issue de leurs entretiens avec les Ministres des AE des deux pays à Munich (http://www.osce.org/mg/300591) dans laquelle les médiateurs disent avoir discuté avec ceux-ci de la situation actuelle le long de la ligne de contact et sur la frontière arméno-azerbaïdjanaise. Les coprésidents ont souligné qu’il n’y a pas d’alternative à une solution pacifique du conflit et que la guerre ne saurait être une option. Ils ont appelé les parties à faire preuve de retenue sur le terrain et dans la communication publique, ainsi qu’à préparer leur population à la paix et non à la guerre. Les coprésidents ont également exhorté les parties à respecter strictement les accords de cessez-le-feu des années 1994/95 qui constituent le fondement de la cessation des hostilités. Les coprésidents ont rappelé les déclarations conjointes de leurs présidents à Deauville en soulignant que l’utilisation de la force ne ferait qu’apporter plus de souffrances et serait condamnée par la communauté internationale. Les coprésidents ont eu un échange avec les Ministres sur la mise en œuvre des accords des sommets de Vienne et de Saint-Pétersbourg. Ils ont reconnu que la récente décision des autorités arméniennes de retourner le corps d’un militaire azerbaïdjanais était un geste humanitaire utile. Les deux Ministres ont réitéré leur engagement à respecter strictement leurs obligations humanitaires internationales, y compris celles de la déclaration Astrakhan d’octobre 2010 faite par les Présidents d’Arménie, d’Azerbaïdjan et de la Fédération de Russie.Les coprésidents prennent note du fait qu’un « référendum constitutionnel » doit avoir lieu au Haut-Karabakh le 20 février. Bien que les coprésidents notent que les autorités de facto du Haut-Karabakh considèrent l’utilisation d’une telle procédure comme un effort pour organiser la vie publique de leur population, ils soulignent à nouveau qu’il n’y a pas de pays, dont l’Arménie et l’Azerbaïdjan, qui reconnaisse le Haut-Karabakh comme un Etat indépendant et souverain. En conséquence, les coprésidents disent ne pas percevoir les résultats du référendum comme une circonstance pouvant influer sur le statut juridique du HK. Les coprésidents soulignent également que les résultats ne définissent en aucun cas le statut définitif du Haut-Karabakh ou l’issue des négociations en cours pour apporter une solution durable et pacifique au conflit du Haut-Karabakh.Les coprésidents prévoient de se rendre dans la région en mars.

Extrait de la revue de presse de l’Ambassade de France en Arménie en date du 17 février 2017

posté le 24 février 2017 par Stéphane/armenews
THEMES ABORDES : Arménie 


ALFORTVILLE
Tigran Hamasyan au Pôle culturel le 29 mars

Le génial pianiste arménien revient à la formule du solo avec un nouvel album.

Depuis 2010 et son album solo “A Fable“, le pianiste arménien Tigran Hamasyan s’est imposé comme l’un des jazzmen les plus créatifs de sa génération. Outre sa virtuosité, il a la faculté unique de marier avec génie musique classique, airs traditionnels, groove et influences rock. Il s’arrête au Pôle pour la 2ème fois, ne le manquez pas !

Rens + résa = 01 58 73 29 18 ou www.pole-culturel.fr

posté le 24 février 2017 par Stéphane/armenews
THEMES ABORDES : Arménie 


ARMENIE
Le candidat du parti Socialiste à l’élection présidentielle a condamné la profanation de la stèle de Missak Manouchian à Marseille

Dans un tweet, Benoît Hamon a écrit : « Honte à ceux qui ont profané la stèle de Missak Manouchian. Lui et ses camarades fusillés par les nazis étaient la France ». / Hayastani Hanrapetoutioun

Extrait de la revue de presse de l’Ambassade de France en Arménie en date du 17 février 2017

posté le 24 février 2017 par Stéphane/armenews
THEMES ABORDES : Arménie 


ALFORTVILLE
Grande soirée de soutien aux Arméniens du Djavakh
JPEG - 62.1 ko
posté le 24 février 2017 par Stéphane/armenews
THEMES ABORDES : Arménie  Image 450 


CHAVILLE
Le spectacle de Pascal Légitimus au profit des Arméniens de Syrie
JPEG - 44.6 ko
JPEG - 36 ko
posté le 24 février 2017 par Stéphane/armenews
THEMES ABORDES : Arménie  Image 450 


NICE
L’Association SOS Arménie Côte d’Azur organise la réception et le cocktail de fin de stage des étudiants arméniens de l’UFAR (Université Française en Arménie)

L’association SOS Arménie Côte d’Azur avec le soutien de la Métropole Nice-Côte d’Azur sera heureuse de vous accueillir vendredi 24 février à 17h30 au Complexe Barsamian 281 Boulevard de la Madeleine à Nice pour la réception et le cocktail de fin de stage des 4 étudiants arméniens de l’UFAR (Université Française en Arménie). Monsieur Rudy Salles député des Alpes Maritimes, adjoint au Maire, délégué au Tourisme, aux Relations Internationales et à l’Animation des Quartiers, recevra Monsieur Arayik Navoyan Vice-recteur de l’UFAR venu spécialement d’Arménie pour l’occasion.

À l’instar des années précédentes, nos quatre étudiants ont effectué leur stage de fin de Cycle dans des entreprises et institutions de la Côte d’Azur grâce au concours et au soutien de notre association qui a également pris en charge leurs frais de déplacement et d’hébergement.

Nous vous attendons toutes et tous très nombreux pour venir rencontrer ces jeunes gens porteurs de belles promesses.

À l’issue de la réception, à 19h00, notre association vous invite à participer à son Assemblée Générale Ordinaire avec l’ordre du jour suivant :

- Lecture et vote du bilan moral de l’année 2016.

- Lecture et vote du bilan financier de l’année 2016.

- Élection du nouveau Conseil d’Administration (cf Article 6 de nos statuts).

- Présentation des activités de l’année 2017.

- Conférence de Monsieur Taner Akcam début mars.

- Rencontre avec l’historien Monsieur Yves Ternon fin mars.

- Déplacement en Arménie et conférence à l’UFAR, de l’ancien Procureur Monsieur Éric de Montgolfier.

Tous ceux qui sont dans l’impossibilité de participer à cette AG, sont cordialement invités à se faire représenter en s’adressant sosarmeniecotedazur@gmail.com

SOS-ARMÉNIE Côte d’Azur 281, Bd de la Madeleine 06000 NICE Association loi 1901, n°W062001180 Tél : 0950310951 Fax : 0955310951

sosarmeniecotedazur@gmail.com

posté le 24 février 2017 par Stéphane/armenews
THEMES ABORDES : Arménie 


ARMENIE
L’Arménie et la NEFCO signent un accord-cadre

La Nordic Environment Finance Corporation (NEFCO) et le gouvernement arménien ont signé un accord cadre qui reconnaît le statut de la NEFCO en tant qu’institution financière internationale en Arménie. Cela ouvrira la voie à de nouveaux projets avec des avantages environnementaux dans le pays, a indiqué la NEFCO dans un communiqué de presse.

L’accord-cadre nouvellement signé et le mandat géographique élargi de la NEFCO sont conformes aux objectifs du Partenariat pour l’efficacité énergétique et l’environnement en Europe de l’Est (E5P) d’étendre les opérations à d’autres pays d’Europe du Sud-Est et du Caucase. L’accord entre la NEFCO et le gouvernement arménien entrera en vigueur après la ratification par le Parlement arménien, qui devrait avoir lieu prochainement.

« Nous nous réjouissons à l’idée de tirer parti de la bonne coopération que nous avons eu pendant le processus de négociation mené par le ministère des Finances d’Arménie », a déclaré la vice-présidente Tita Anttila de la NEFCO.

“Nous sommes ravis de la possibilité d’étendre nos activités à l’Arménie. Notre présence renforcée ici dans la région du Caucase est en ligne avec la nouvelle stratégie de la NEFCO qui est en train de se faire. Nous espérons être en mesure de financer une gamme de nouveaux projets d’efficacité énergétique en Arménie dans un proche avenir “, a déclaré le directeur général de la NEFCO Magnus Rystedt à Erevan.

posté le 24 février 2017 par Stéphane/armenews
THEMES ABORDES : Arménie 


ARMENIE
Le gouvernement continuera à réduire l’appareil d’État

Le gouvernement arménien va constamment progresser vers la réduction de l’appareil d’Etat, a déclaré le vice-premier ministre Vache Gabrielyan lors d’une discussion parlementaire.

Vache Gabrielyan a minimisé les affirmations des députés de l’opposition selon lesquelles l’appareil d’État est gonflé, surtout que le gouvernement a réduit le nombre de ses structures depuis septembre.

Il a indiqué que quatre bureaux de mise en œuvre de projets ont déjà été supprimés et plusieurs organismes publics à but non lucratif, et par une autre décision le gouvernement a réduit le nombre de structures d’urbanisme.

“Nous allons poursuivre la politique d’optimisation de l’appareil d’État, qui est parmi les priorités du gouvernement et systématiquement examiner tous les systèmes de gestion et des programmes pour stimuler leur productivité“ a dit Vache Gabrielyan.

Il a également dit que le gouvernement a réduit le nombre de véhicules officiels de 791 unités.

posté le 24 février 2017 par Stéphane/armenews
THEMES ABORDES : Arménie