Annonce

Tout message posté sur ce forum engage la responsabilité civile et pénale de son auteur. Les messages racistes, homophobes, etc... sont donc interdits !

#1 05-02-2018 13:06:38

Pascal Nicolaides
@rmenaute

Ecrivains arméniens d'origine arménienne

Marjorie Housepian Dobkin

https://en.wikipedia.org/wiki/Marjorie_Housepian_Dobkin

Marjorie Anais Housepian Dobkin (Armenian: Մարջըրի Հուսեփյան-Դոբկին; November 21, 1922 - February 8, 2013) was Professor Emerita in English at Barnard College, Columbia University, New York. Her books include the novel A Houseful of Love (a New York Times bestseller) and the history Smyrna 1922.

Marjorie Housepian Dobkin was born to Armenian parents in New York City in 1922, two and a half months after her grandfather was killed by a Turkish soldier during the burning of Smyrna, from which her grandmother fled as a refugee. Dobkin attended Barnard College, graduating in 1944. She was both a professor of literature and writing as well as associate dean of studies at Barnard from 1957 until 1993.
She was awarded the Anania Shirakatsi prize of the Academy of Sciences of Soviet Armenia and was also the recipient of an honorary doctorate from Wilson College. (...)
https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/41PXNYJRSSL._SX298_BO1,204,203,200_.jpg

http://www.tallarmeniantale.com/pics/professors/MarjorieHousepianDobkin.JPG


.

A l'inverse du généraliste, le spécialiste est celui qui en sait toujours plus sur un sujet de plus en plus restreint. Le spécialiste parfait est donc celui qui sait absolument tout sur absolument rien.

Hors ligne

 

#2 06-02-2018 15:32:57

Pascal Nicolaides
@rmenaute

Re: Ecrivains arméniens d'origine arménienne

Ben Haig Bagdiikian


https://en.wikipedia.org/wiki/Ben_Bagdikian

Ben Haig Bagdikian  (30 janvier 1920 - 11 mars 2016) était un journaliste arméno-américain , critique et commentateur des médias et professeur d'université.

Un survivant su Génocide arménien, Bagdikian a déménagé aux États-Unis enfant et a commencé une carrière en journalisme après avoir servi dans la Seconde Guerre mondiale . Il a eu une carrière réussie en tant que journaliste local, journaliste d'investigation et correspondant à l'étranger pour The Providence Journal . Pendant son séjour là-bas, il a remporté un prix Peabody et un prix Pulitzer . En 1971, il a reçu des parties du Pentagon Papers de Daniel Ellsberg et a réussi à persuader le Washington Post de les publier malgré les objections et les menaces de l' administration Richard Nixon . Bagdikian a enseigné plus tard à laUniversité de Californie, Berkeley Graduate School of Journalism et a servi comme son doyen de 1985 à 1988.

Bagdikian était un critique bien connu des médias d'information. Son livre de 1983 The Media Monopoly , mettant en garde contre la concentration croissante de la propriété corporative d'organes de presse, a traversé plusieurs éditions et influencé, entre autres, Noam Chomsky . Bagdikian a été salué pour ses normes éthiques et a été décrit par Robert W. McChesney comme l'un des meilleurs journalistes du 20ème siècle.

https://fair.org/home/ben-bagdikian-visionary/

https://fair.org/wp-content/uploads/2016/03/WPBagdikian-e1457809684878-670x1024.jpg

Dernière modification par Pascal Nicolaides (06-02-2018 15:34:09)


.

A l'inverse du généraliste, le spécialiste est celui qui en sait toujours plus sur un sujet de plus en plus restreint. Le spécialiste parfait est donc celui qui sait absolument tout sur absolument rien.

Hors ligne

 

#3 06-02-2018 17:44:09

Pascal Nicolaides
@rmenaute

Re: Ecrivains arméniens d'origine arménienne

Aram Haygaz


https://en.wikipedia.org/wiki/Aram_Haigaz

http://ovenk.com/aram-haigaz/

https://www.youtube.com/watch?v=_wOwGmoaD9I



Aram Haigaz ( Arménien : March Հայկազ - 22 mars 1900 - 10 mars 1986) était le nom de plume d'Aram Chekenian, un écrivain arménien né dans la ville de Shabin Karahisar , Empire ottoman , et qui a survécu au génocide arménien en 1915. Il était un jeune garçon quand son lieu de naissance a été attaqué, et son premier livre, The Fall of the Aerie , publié en traduction anglaise en 1935, est souvent cité par les chercheurs et les historiens pour ses détails de témoin oculaire. [1] Il a écrit dix livres dans sa vie, aussi bien que des articles et des essais pour des journaux et des magazines arméniens.


Les premières années
La ville natale d'Aram Haigaz était située au pied d'une montagne dans la région nord-est de la Turquie actuelle . Au cours de l'été 1915, alors que les forces militaires de l'ennemi étaient proches, au cours de ce qui devint le soulèvement de Shabin-Karahisar , toute la population arménienne de 5 000 hommes mit le feu à leurs maisons et à leurs champs et grimpa sur la montagne. Fort romain à son apogée. Ils ont pris de la nourriture et des animaux avec eux et se sont battus pendant près d'un mois, jusqu'à ce que la famine les oblige à se rendre. Sur les plus de 5 000 qui ont grimpé au fort, seulement une poignée a survécu. Les frères d'Aram Haigaz, son père et d'autres parents étaient parmi ceux qui ont été tués. Lui et sa mère ont été envoyés en déportation , une marche forcée menant au désert syrien. [2]Aram Haigaz a survécu en se convertissant à l' islam , ce qui lui a permis de vivre en tant que musulman, avec un maître turc, jusqu'à ce qu'il s'échappe à la liberté. [3] Son mémoire de l'époque, Quatre ans dans les montagnes du Kurdistan , décrit sa vie de berger et de serviteur, et comment il a grandi de l'enfance à un jeune homme parmi les tribus kurdes et les chefs, alors que la Turquie était encore l' Empire ottoman .

Amérique
Après s'être échappé à Istanbul en 1919, Aram Haigaz a été réuni avec une tante; il a passé quelque temps dans un orphelinat dirigé par des missionnaires américains, et a également assisté à la Getronagan High School, où la littérature était l'un de ses sujets, enseigné par le célèbre écrivain et critique littéraire Hagop Oshagan . En deux ans, en 1921, il a navigué pour les États-Unis . Il a travaillé comme apprenti photo-graveur au Daily Mirror , un journal de New York , et a étudié l'anglais la nuit, en lisant abondamment le grand monde et les classiques américains, de Kipling et Balzac à Poe.. En 1922, il a commencé à écrire pour des publications arméniennes et a pris un nom de plume parce qu'il craignait la stigmatisation des rejets. À l'âge de 22 ans, Aram Chekenian est devenu Aram Haigaz.
(...)

Dernière modification par Pascal Nicolaides (06-02-2018 17:46:02)


.

A l'inverse du généraliste, le spécialiste est celui qui en sait toujours plus sur un sujet de plus en plus restreint. Le spécialiste parfait est donc celui qui sait absolument tout sur absolument rien.

Hors ligne

 

#4 07-02-2018 10:08:18

Pascal Nicolaides
@rmenaute

Re: Ecrivains arméniens d'origine arménienne

Anna Astvatsaturian Turcotte

Anna Astvatsaturian Turcotte (née Anna Astvatsaturova en 1978) est une écrivaine arméno-américaine , conférencière et militante. Elle est l' auteur d' une histoire d'exil et a donné de nombreuses conférences sur le sort des Arméniens en Azerbaïdjan dans le cadre des droits de l' homme et du droit international , ainsi que la défense des droits politiques des Arméniens à établir l' autonomie dans le Haut-Karabakh et a joué un rôle dans l' État de la résolution de 2013 du Maine reconnaissant l'indépendance de la République du Haut-Karabakh. En 2015, elle a été élue membre du Westbrook Maine City Council.


Turcotte est née à Bakou , en Azerbaïdjan ,la fille de deux artistes.  Elle a fui avec sa famille en raison du pogrom des Arméniens 1990 à Bakou ,  et a passé trois ans en Arménie comme réfugiée avant de venir aux États-Unis en 1992.  Sa famille a été placée à Wahpeton , Dakota du Nord où elle est devenue un citoyen américain en 1997.

https://encrypted-tbn0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTaOmFBtipdM5m9ucpCgigEiBeLnuG_i4rjOeBCwrHFZaYw4Slr


.

A l'inverse du généraliste, le spécialiste est celui qui en sait toujours plus sur un sujet de plus en plus restreint. Le spécialiste parfait est donc celui qui sait absolument tout sur absolument rien.

Hors ligne

 

#5 07-02-2018 19:42:04

Pascal Nicolaides
@rmenaute

Re: Ecrivains arméniens d'origine arménienne

Carol Edgarian née en avril 1962

https://en.wikipedia.org/wiki/Carol_Edgarian

Carol Edgarian (née le 29 avril 1962) est un auteur, éditeur et éditeur américain. Elle est connue pour ses romans, Rise the Euphrates et Three Stages of Amazement . Elle est également cofondatrice, éditrice et éditrice de Narrative Magazine , un magazine littéraire en ligne.


Vie et carrière
Edgarian est né à New Britain, Connecticut et a grandi dans la région de Hartford, principalement à West Hartford et Glastonbury. Elle a fréquenté la Phillips Academy à Andover, au Massachusetts, où elle a obtenu son diplôme cum laude, recevant le prix Kingsbury et le prix Pamela Weidenman en art. Elle a obtenu son BA en anglais avec mention très bien de l'Université de Stanford en 1984.

Elle a déménagé à San Francisco peu après le collège et a travaillé comme rédacteur pigiste, rédacteur de discours, et consultant en relations publiques pour diverses entreprises de haute technologie et de détail, y compris Levi Strauss et le Fonds Mayfield.

Elle est entrée dans la scène littéraire nationale avec un premier roman de grande envergure, Rise the Euphrates (1994). Dans sa revue The Washington Post citait Rise the Euphrates comme «un livre dont la générosité d'esprit, d'intelligence, d'humanité et finalement d'ambition est ce que la littérature devrait être et rarement aujourd'hui - audacieuse, déchirante et affirmative, donnant ordre et sens à notre vies au hasard. » le Miami Herald appelle le roman « un » magazine et Mademoiselle appelé l'écriture de Edgarian « débuts superbe si bien qu'il peut soulever les poils sur votre cou ».

Situé à San Francisco en 2009 et au début de la crise financière, Three Stages of Amazement (2011) est à la fois une histoire d'amour et une chronique sociale d'une Amérique turbulente. Le roman a atteint la liste des best - sellers du New York Times lors de sa première semaine de publication, O Magazine l'a choisi comme Top Pick, et Indiebound l'a choisi comme un choix du mois. Three Stages of Amazement a été qualifié de "furieusement irrésistible" par Janet Maslin au New York Times ,  "superbement travaillé, habilement tracé" par le Washington Post , et "généreux et gracieux et vrai" par O Magazine .

Parmi ses autres œuvres de fiction et de non-fiction est La vie de l'écrivain: pensées intimes sur le travail, l'amour, l'inspiration et la renommée, dont elle a co-édité avec Tom Jenks (Vintage). Edgarian a également écrit pour de nombreuses publications dont Vogue , Voyage et loisirs , et W .

En 2003, Edgarian a co-fondé Narrative Magazine .

Prix
Prix ​​de la liberté ANC 1994
Prix ​​de la meilleure fiction Fiction des critiques de livres de Bay Area (nominé)
Meilleur début de l'année (Chicago Tribune)
Œuvres
Levez l'Euphrate (1994)
La vie de l'écrivain: pensées intimes sur le travail, l'amour, l'inspiration et la célébrité (1997)
Trois étapes de l'étonnement (2011)


.

A l'inverse du généraliste, le spécialiste est celui qui en sait toujours plus sur un sujet de plus en plus restreint. Le spécialiste parfait est donc celui qui sait absolument tout sur absolument rien.

Hors ligne

 

#6 08-02-2018 10:22:06

Pascal Nicolaides
@rmenaute

Re: Ecrivains arméniens d'origine arménienne

M.M.Mangasarian(1859-1943) A NE PAS CONFONDRE AVEC: Olvi Mangasarian Mathématicien

https://en.wikipedia.org/wiki/M._M._Mangasarian

Mangasar Magurditch Mangasarian (29 Décembre, 26 1859-Juin 1943) était un Américain rationaliste et laïque d'origine arménienne

Biographie
Né à Mashger (aujourd'hui en Turquie ) dans l' Empire ottoman , il étudie au Robert College de Constantinople et est ordonné ministre à Marsovan en 1878. Vers 1880, il s'inscrit à l'Université de Princeton . Il a été pasteur dans une église presbytérienne à Philadelphie de 1882 à 1885, date à laquelle il a démissionné, devenant un prédicateur indépendant et un conférencier sur "la religion indépendante" à New York. En 1892, il devint chef de l' Ethical Culture Society de Chicago, un groupe créé par Felix Adler . En 1900, il a organisé l' Independent Religious Society de Chicago , ungroupe rationaliste , dont il est resté pasteur jusqu'en 1925. Il s'est retiré à Piedmont, en Californie , où il a vécu pour le reste de sa vie.

Au cours de sa vie Mangasarian a écrit un certain nombre de livres. Son plus populaire, y compris la vérité sur Jésus - est-il un mythe? (1909) et La Bible Dévoilée (1911), traitent des preuves contre l'existence d'un Jésus historique . Il a également écrit des centaines d'essais et de conférences sur des questions de l'époque. Ses livres et essais ont été traduits en français, allemand, espagnol et autres langues étrangères. Le sujet général de son écriture était la critique religieuse et la philosophie de la religion.

Mangasarian se considérait comme un rationaliste ou un laïciste, pas un athée, puisqu'il considérait l'athéisme comme un système de croyance non vérifiable.
Bibliographie


Une voix d'Orient (JG Ditman, 1885)
Un nouveau catéchisme (Chicago: Independent Religious Society, 1902)
Christian Science, une comédie en quatre actes (Chicago: Independent Religious Society, 1903)
Moralité sans Dieu: y compris la lettre à droite Mgr Anderson (Chicago: Independent Religious Society, 1905)
Le débat Mangasarian-Crapsey sur la question: "Jésus a-t-il jamais vécu?" (Chicago: Société religieuse indépendante, 1908)
L'histoire de mon esprit ou, Comment je suis devenu un rationaliste (Chicago: Independent Religious Society, 1909)
La vérité sur Jésus, est-il un mythe? (Chicago: Société religieuse indépendante, 1909)
Comment la Bible a été inventée (Chicago: Independent Religious Society, 1910)
La vie vaut-elle la vie sans l'immortalité? (Chicago: Société religieuse indépendante, 1910)
La Bible dévoilée (Chicago: Independent Religious Society, 1911)
Les jésuites et leurs morales, (The Rationalist) (Éditeur inconnu, 1913)
L'histoire de Jeanne d'Arc le Sorcier-Saint (Chicago: Independent Religious Society, 1913)
La question irlandaise: Rapport d'une conférence prononcée devant la société religieuse indépendante (Chicago: Independent Religious Society, 1919)
Qu'est-ce que la science chrétienne? (Londres: Watts & Co, 1922)
Le livre négligé ou la Bible dévoilée (New York: Truth Seeker Company , 1926)
Réimpressions

Mangasarian, Mangasar Magurditch (2006). La vérité sur Jésus, est-il un mythe? . Charleston, Caroline du Sud : BiblioBazaar . ISBN  1-4264-1499-4 .
Mangasarian, Mangasar Magurditch (2008). Comment la Bible a été inventée: une conférence . Whitefish, Montana : Kessinger Publishing . ISBN  0-548-90823-0 .
Mangasarian, Mangasar Magurditch (2008). La vie vaut-elle la vie sans l'immortalité? . Whitefish, Montana : Kessinger Publishing . ISBN  0-548-85500-5 .
Mangasarian, Mangasar Magurditch (2008). Moralité sans Dieu: y compris la lettre au très révérend évêque Anderson . Whitefish, Montana : Kessinger Publishing . ISBN  0-548-84313-9 .
Mangasarian, Mangasar Magurditch (2008). Règle de Rome en Irlande: conférence prononcée devant la Société religieuse indépendante, Orchestra Hall, Chicago (1909) . Whitefish, Montana : Kessinger Publishing . ISBN  0-548-88281-9 .
Références
Mangasar Magurditch Mangasarian " . Athées américains . Récupéré le 2007-12-01 .
Liens externes
Œuvres de MM Mangasarian au projet Gutenberg
Fonctionne par ou sur MM Mangasarian à Internet Archive
Œuvres de MM Mangasarian à LibriVox (audiobooks du domaine public)

Théorie du mythe du Christ
Minimalisme biblique L'historicité de la Bible Critique textuelle La critique de la Bible Les personnes dont l'existence est contestée
Gens   
Liste des partisans de la théorie du mythe du Christ Critiques
Organisations   
Mythicist Milwaukee
Documentaires   
Batman et Jésus Le Dieu qui n'était pas là Le Christ païen Zeitgeist: le film
Publications   
Anacalypsis Les seize sauveurs crucifiés du monde Le mythe du Christ Le déni de l'historicité de Jésus dans le passé et le présent Jésus a-t-il existé? (Puits) Les mystères de Jésus Le Christ païen Le Messie de César Le Puzzle de Jésus Le champignon sacré et la croix Journal of Higher Criticism

Dernière modification par Pascal Nicolaides (08-02-2018 10:35:27)


.

A l'inverse du généraliste, le spécialiste est celui qui en sait toujours plus sur un sujet de plus en plus restreint. Le spécialiste parfait est donc celui qui sait absolument tout sur absolument rien.

Hors ligne

 

#7 08-02-2018 13:31:03

Pascal Nicolaides
@rmenaute

Re: Ecrivains arméniens d'origine arménienne

Karen Kondazian (née le 27 janvier 1950 à Newton, Massachusetts )

https://encrypted-tbn0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSewukqkMXYRIu7r4meiPQMmrL6rmipPPRm1vre5Z-73ZDbm6t4

https://en.wikipedia.org/wiki/Karen_Kondazian

Karen Kondazian (née le 27 janvier 1950 à Newton, Massachusetts ) est une actrice et auteur américaine.  Elle est un récipiendaire du prix de la meilleure actrice du Los Angeles Drama Critics Circle Award et est lauréat quatre fois des prix Drama-Logue . Elle avait un rôle régulier vedette dans CBS ' Shannon , en tant qu'invité et mettant en vedette des rôles sur Wiseguy , Frasier et NYPD Blue , entre autres.


Vie et carrière
Karen Kondazian a fréquenté la Abraham Lincoln High School, et a obtenu un BA du San Francisco State College , et est diplômée de l' Académie de Musique et d'Art Dramatique de Londres .  Elle a commencé à travailler dans le théâtre, en jouant dans des productions telles que The Rose Tattoo et Master Class .
Enfant, elle est apparue sur les Kids Say the Darndest Things de Art Linkletter
Elle a remporté le prix de la meilleure actrice du Los Angeles Drama Critics Circle Award pour son rôle dans la pièce Tennessee Williams The Rose Tattoo et quatre prix Drama-Logue pour Sweet Bird of Youth (1980), Lady House Blues (1981), Vieux Carré ( 1983) et Tamara (1985).  Kondazian a rencontré Williams à un déjeuner de Los Angeles Drama Critics Circle l'honorant, et Williams aurait permis à Kondazian de produire n'importe laquelle de ses pièces.  Elle a également été nommée pour un Ovation Best Actress Award en Master Class .

Son travail sur scène a donné lieu à de nombreux rôles à la télévision et au cinéma, dont un rôle récurrent dans la série CBS Shannon dans le rôle d'Irene Lokatelli et dans Wiseguy , Frasier , NYPD Blue et dans le film biographique James Dean . Elle peut également être vu dans Oui, Giorgio et Cobra .

En 2000, Kondazian a écrit l' ouvrage de référence The Actors Encyclopedia of Casting Directors et The Whip en 2012, publié par Hansen Publishing Group, un roman historique sur le chauffeur de diligence Charley Parkhurst . Le fouet a été bien examiné pour sa précision historique et son histoire. ]

Kondazian est membre du Actors Studio et de l' Academy of Television Arts and Sciences .


Karen Kondazian et Tennessee Williams
Travail de théâtre
An    Production    Rôle    Récompenses / Nominations / Notes
1972    Richard II ( Théâtre Ahmanson , LA)    Dame de la Reine en attente   
1974    Hamlet ( Mark Taper Forum Théâtre, LA)    La dame de Gertrude en attente   
1978-79    Le Tattoo Rose ( Beverly Hills Playhouse )    Serafina    Gagnant - Los Angeles Drama Critics Circle Award - Meilleure actrice
1980    Sweet Bird of Youth (Théâtre Gene Darnyasky, LA)    Princesse Kosmonopolis    Gagnant - Prix Drama-Logue
1981    Lady House Blues ( Théâtre de répertoire de la côte sud )    Liz Madden    Gagnant - Prix Drama-Logue
1983    Vieux Carré ( Beverly Hills Playhouse )    Mme Wire    Gagnant - LA Weekly Theatre Award - Meilleur acteur
- Drama-Logue Award
1984    Oeufs brisés ( Ensemble Studio Theatre , NY)    Sonia   
1985-86    Tamara (Il Vittoriale, LA)    Aelis    Gagnant - Prix Drama-Logue
1987    La nuit de l'iguane ( Old Globe Theatre , SD)    Maxine   
1989    Freedomland ( South Coast Repertory Theatre)    Claude    play (Nominé) - Prix ​​Pulitzer
Bénédictions mixtes ( Coconut Grove Playhouse )    Velia Martinez   
1991    Qui a peur de Virginia Woolf? ( Berkeley Repertory Theatre )    Martha    Nominé - San Francisco Drama Critics Circle Award - Meilleure actrice
1996    Orphée Descendant ( Le Théâtre Fountain , LA)    Dame    Nominé - Ovation Award - Meilleure actrice
2000    La nuit de l'iguane ( The Fountain Theatre , LA)    Maxine    Gagnant - Prix Back Stage Garland
2003-04    Master Class ( The Fountain Theatre , LA),
(Théâtre Odyssey, LA),
( Théâtre Lobero , SB)    Maria Callas    Gagnant - Prix ​​Ovation - Meilleure production de l'année
Gagnant - Gagnant du prix Back Stage Garland
-
Gagnant du prix Maddy - Prix Entertainment Today - Meilleure actrice
2005    Embrasser Fidel (42nd Street Theatre, NY)    Miriam    [11]
2007    Le train de lait ne s'arrête plus ici ( The Fountain Theatre , LA)    Mme Goford    Nominé - LA Weekly Theatre Award - Meilleure actrice
2016    Baby Doll ( Le Théâtre Fountain , LA)    Tante Rose Confort   

Luciano Pavarotti embrasse Karen Kondazian sur le tournage de Yes, Giorgio
Filmographie
An    Film    Rôle
1982    Oui, Giorgio    Francesca Giordano
1986    Cobra    Infirmière Irene
1995    Voler Big Steal Little    Mme Agopian
1998    Mon frère Jack    Rose Casale
2007    L'heure bleue    Tello
2009    Le passage    Sophia
Rôles TV
An    Film    Rôle    Remarques
1972    La nomination de David L. Wolper au destin    Kate Elder Holliday    1 Showdown épisode
à OK Corral
Le Chien des Baskerville    Mme Mortimer    Téléfilm - avec Stewart Granger
1973    Les Waltons    Franzia    1 épisode
Les Gitans
1980    Une rumeur de guerre    Mme Modesta    Téléfilm
1981    The Gangster Chronicles (récurrent)    Mme Luciano    Mini-série ( NBC )
Lucky Luciano
1982    Shannon    Irene Locatelli    9 épisodes ( CBS )
L'éveil de John
battant la prime Prime
pour un ennemi
Copscam
Rideau appelle
Secret Rage
L'intouchable
Ni un emprunteur
Gotham Swansong
Hill Street Blues    Veuve Alessi    1 Episode
Le tireur
1986    Cagney et Lacey    Mme Arroyo    1 Episode
Capitalisme
1987    Clair de lune    Margaret Renborn    1 Épisode
Poltergeist III - Dipesto Rien
La mariée de Boogedy de Walt Disney    Madeleinska    Film TV
1988    Wiseguy    Linda DeSica    1 épisode
Aria pour Don Aiuppo
1990    Ferris Bueller    Marjorie Ganesha    1 épisode
Ferris Bueller ne peut pas gagner
1991    Le meurtre qu'elle a écrit    Rosalee Rossari    1 Épisode
Lignes d'excellence
1992    Baywatch    Bella    1 Episode
Summer of '85
Péchés mortels    Rose Croce    Téléfilm
1995    Le spectacle Ellen    Gitane Fortune Teller    1 Episode
Ellen's Choice
Land's End    Mme Commandante    Pilote
El Perico
1997    Tracey prend ...    Casaba Femme    1 épisode
sexe
2000    Frasier    Adrianna Pettibone    2 épisodes
et le plat a couru avec la cuillère - partie 1
et le plat a couru avec la cuillère - partie 2
2001    James Dean    Mme Pierangeli    ( TNT ) téléfilm
2002    NYPD Bleu    Mme Kilik    1 Épisode
Oh, Maman!
2005    McBride: Le docteur est sorti ... vraiment sortir    Infirmière Williams    ( Hallmark Channel ) téléfilm
2009    Le spectacle Bill Engvall    Fatima    1 épisode de
la façon dont nous étions
Bibliographie
The Actors Encyclopedia of Casting Réalisateurs (2000)
Le fouet (2012)
Jeu vidéo
La ressemblance de Kondazian a été utilisée dans le jeu vidéo Zork Némésis

An    Nom du jeu    Rôle
1996    Némésis de Zork    Patiente (Maria) # 2
Prix

Récompense du Los Angeles Drama Critics Circle de la meilleure actrice, The Rose Tattoo (1979)
Drama-Logue Award pour Sweet Bird of Youth (1980)
Prix ​​Drama-Logue pour Lady House Blues (1981)
Prix ​​LA Weekly de la meilleure actrice, Vieux Carré (1983)
Prix ​​Drama-Logue pour Vieux Carré (1983)
Drama-Logue Award pour Tamara (1985)
Prix ​​Back Stage Garland pour la nuit de l'iguane (2000)
Prix ​​Ovation pour Master Class , Meilleure production de l'année (2004)
Prix ​​Back Stage Garland pour Master Class (2004)
Maddy Award pour Master Class (2004)
Prix ​​Entertainment Today de la meilleure actrice pour Master Class (2004)

Prix ​​de la médaille d'or préféré des lauréats 2014 pour le gagnant Best Western Fiction The Whip
2013 Global Ebook Awards Première place - Gagnant Meilleure fiction historique The Whip
Récompense de nouvelles du livre des Etats-Unis pour la meilleure fiction historique pour le fouet (2012)
Prix ​​d'excellence national indépendant pour le meilleur western pour le fo (...)


.

A l'inverse du généraliste, le spécialiste est celui qui en sait toujours plus sur un sujet de plus en plus restreint. Le spécialiste parfait est donc celui qui sait absolument tout sur absolument rien.

Hors ligne

 

#8 08-02-2018 20:40:33

Pascal Nicolaides
@rmenaute

Re: Ecrivains arméniens d'origine arménienne

Chris Bohjalian né en 1962

https://en.wikipedia.org/wiki/Chris_Bohjalian


Chris Bohjalian ( Arménien : Քրիս Պոհճալեան ), est un romancier américain et l'auteur de 20 romans, dont des best-sellers comme Midwives , The Sandcastle Girls et The Guest Room . Son travail a été publié dans plus de 30 langues et trois fois devenu des films.

Biographie
Chris Bohjalian est diplômé du Summa Cum Laude d' Amherst College , où il était membre de la Phi Beta Kappa Society . Au milieu des années 1980, il a travaillé comme représentant de compte pour J. Walter Thompson , une agence de publicité, à New York . Il a déménagé avec sa femme à Lincoln, Vermont , en 1988.

À Lincoln, Bohjalian a commencé à écrire des chroniques hebdomadaires pour un journal local et un magazine sur la vie dans la petite ville, qui comptait une population d'environ 975 habitants.  La colonne a couru dans la presse libre de Burlington de 1992 à 2015 et a gagné une colonne de meilleur style de vie de la Vermont Press Association. Bohjalian a également écrit pour des magazines tels que Cosmopolitan , Reader's Digest, The New York TImes , et le Boston Globe Sunday Magazine . ]

Le premier roman de Bohjalian, A Tuer dans le monde réel , a été libéré en 1988. Son troisième roman, Past the Bleachers , a été libéré en 1992 et a été adapté à un téléfilm de Hallmark Channel en 1995.
En 1998, Bohjalian a écrit son cinquième livre, Midwives , un roman axé sur la sage-femme rurale du Vermont, Sibyl Danforth, qui se retrouve mêlée à une bataille juridique après la mort d'un de ses patients suite à une césarienne d' urgence . Le roman a été acclamé par la critique et a été choisi par Oprah Winfrey comme la sélection d'octobre 1998 de son Oprah's Book Club . Il est devenu le n ° 1 du New York Times et le n ° 1 des best-sellers USA Today .  En 2001, le roman a été adapté dans un film télévisé de Lifetime Movie Network avec Sissy Spacekdans le rôle principal. Spacek a déclaré que le personnage de Danforth lui plaisait parce que «le cœur de l'histoire est le combat intérieur de mon personnage avec le doute de soi, la route solo que vous parcourez quand vous avez un secret».

Carrière ultérieure
Bohjalian a suivi Midwives avec le roman de 1999 The Law of Similars , sur un avocat veuf souffrant d'angoisses sans nom qui commence à sortir avec une femme qui pratique la médecine alternative. Le roman s'inspire de la visite de Bohjalian à un homéopathe pour tenter de guérir les rhumes qu'il attrapait dans la garderie de sa fille. Bohjalian a dit de la visite: "Je ne pense pas avoir imaginé qu'il y avait un roman en homéopathie, cependant, jusqu'à ce que je rencontre l'homéopathe et elle m'a expliqué les protocoles de guérison. J'entends en visitant un médecin conventionnel. "  Le protagoniste, un père, est basé en partie sur Bohjalian lui-même, et sa fille de quatre ans est largement basée sur la fille de Bohjalian, qui avait trois ans quand il écrivait le livre. Liz Rosenberg du New York Times a dit dans sa revue, "Peu d'auteurs peuvent manipuler un complot avec la grâce et le pouvoir de Bohjalian." Mais elle sentait que le roman partageait trop de similitudes avec les sages-femmes ; Rosenberg a déclaré: «Contrairement à son prédécesseur, il ne profite pas du grand don de Bohjalian pour créer une fiction réfléchie mettant en scène des personnages dans lesquels le lecteur nourrit un vif intérêt.  Megan Harlan du Boston Phoenix l'a décrit comme "fiction formula" et a dit que Bohjalian s'est trop focalisé sur la création d'un complot complexe et pas assez de caractérisations complexes. La loi des similitudes , comme les sages - femmes , a fait la liste des best - sellers du New York Times .

Il a remporté le New England Book Award en 2002.

The Double Bind était une sélection de recommandations de Barnes & Noble en 2007 et a débuté au # 3 sur la liste des best-sellers du «New York Times».

En 2008, Bohjalian a publié Skeletons at the Feast , une histoire d'amour qui s'est déroulée au cours des six derniers mois de la Seconde Guerre mondiale en Pologne et en Allemagne. Le roman a été inspiré par un journal inédit écrit par la citoyenne allemande Eva Henatsch de 1920 à 1945. Le journal a été donné à Bohjalian en 1998 par le petit-fils de Henatsch Gerd Krahn, un ami de Bohjalian qui avait une fille dans la même classe que la fille de Bohjalian. . Bohjalian était particulièrement fasciné par le récit de Henatsch sur la marche de sa famille vers l'ouest avant l' armée soviétique , mais il ne fut pas inspiré d'en écrire un roman jusqu'en 2006, quand il lut Armageddon: La Bataille pour l'Allemagne , Max Hastings'histoire des dernières années de la Seconde Guerre mondiale. Bohjalian a été frappé non seulement par la fréquence avec laquelle l'histoire de Henatsch reflétait les expériences de la vie réelle, mais aussi par les «moments de connexion humaine idiosyncratique» communs que l'on retrouve dans les deux. Squelettes à la fête a été considéré comme un départ pour Bohjalian, car il était non seulement situé à l'extérieur du Vermont, mais dans un moment historique particulier.  Le roman a été un énorme succès commercial et critique: C'était le cinquième best-seller de New York Times de Bohjalian et a été choisi un "Meilleur livre de l'année" par le "Washington Post" et le "St. Louis Post-Dispatch". C'était également un choix d'été du «Top Ten» du NBC Today Show en 2008.

Son roman de 2010, Secrets of Eden, a également été un succès critique, recevant des critiques étoilées de trois des quatre revues spécialisées (Booklist, Library Journal et Publishers Weekly), ainsi que de nombreux journaux et magazines. Il a fait ses débuts au # 6 sur les listes de best-sellers du New York Times et du Publishers Weekly. Il a été créé en tant que film de Lifetime Television le 4 février 2012, avec John Stamos, Dorsa Giyahi et Anna Gunn. C'était la troisième fois qu'un des romans de Bohjalian était adapté pour un film, après Past the Bleachers en 1995 et Midwives en 2001.

Son treizième roman, The Night Strangers, a été publié en 2011. C'est une histoire de fantômes et il a reçu d'excellentes critiques et des comparaisons avec le travail de Nathaniel Hawthorne, Margaret Atwood, Alice Sebold, Stephen King et Ira Levin. Mais la réponse du lecteur était mitigée, certains lecteurs étant frustrés par la fin et l'utilisation par Bohjalian de la deuxième personne pour des parties de la narration. Le livre a remporté le prix du livre de la New England Society pour la fiction en avril 2012.

Son film The Sandcastle Girls (2012) traite du génocide arménien et de son déni séculaire de la Turquie . Le roman comprend deux histoires en une: l'histoire d'Elizabeth Endicott et d'Armen Petrosian, amants qui se rencontrent en Syrie pendant le génocide; et l'histoire de Laura Petrosian, leur petite-fille, qui après un siècle essaie de comprendre pourquoi ils étaient si silencieux au sujet de leur jeunesse, alors que son existence suburbaine est très différente du contexte violent dans lequel ses grands-parents sont tombés amoureux. Selon USA Today, Bohjalian fait vivre "un événement vieux de près d'un siècle d'une manière qui fera que les lecteurs seront choqués qu'un événement aussi terrible - la détermination de la Turquie à tuer tous les Arméniens dans leur pays - est une si petite partie de notre connaissance de l'histoire du monde".  Oprah Winfrey l'a choisi comme un livre de la semaine : "Cette interprétation de l'une des plus grandes tragédies de l'histoire est une représentation nuancée et sophistiquée de ce que signifie non seulement endurer mais aussi espérer".

Depuis lors, il a écrit d'autres best-sellers du New York Times comme The Light in the Ruins; Fermez les yeux, tenez les mains; La chambre d'amis Le somnambule et le prochain, The Flight Attendant .

Ses livres ont été choisis comme meilleurs livres de l'année par le Washington Post, le St. Louis Post-Dispatch, le Hartford Courant, le Milwaukee Journal-Sentinel, le Publishers Weekly, le Library Journal, le Kirkus Reviews, le Bookpage et le Salon.

Le 1er septembre 2017, Bohjalian a prononcé un discours sur la Journée des Vardanants à la Bibliothèque du Congrès . ]

Style d'écriture
Les romans bohjaliens se concentrent souvent sur une question spécifique, comme le sans - abrisme , les droits des animaux et l' environnementalisme , et tendent à être axés sur les personnages, tournant autour de protagonistes complexes et imparfaits et de personnages secondaires. Bohjalian utilise des caractéristiques de sa vie réelle dans ses écrits; en particulier, beaucoup de ses romans se déroulent dans des villes fictives du Vermont, et les noms des villes du New Hampshire sont souvent utilisés tout au long de ses histoires. Bohjalian a déclaré: "Les écrivains peuvent parler avec une arrogance déchirante pour trouver leur voix, mais pour moi, c'est au Vermont que j'ai découvert des problèmes, des choses qui m'importent."Ses romans ont également tendance à se concentrer sur des gens ordinaires confrontés à des situations extraordinairement difficiles résultant de circonstances imprévues, souvent déclenchées par d'autres parties. ]

Vie personnelle
Chris Bohjalian est né d'un père arménien et d'une mère suédoise . Ses grands-parents arméniens étaient des survivants du génocide arménien . Le 13 octobre 1984, Bohjalian a épousé Victoria Schaeffer Blewer lors d'une cérémonie à la Brick Presbyterian Church de New York ; son frère, Andrew Peter Bohjalian, a été son meilleur homme.  Chris et Victoria vivent au Vermont. Leur fille, Grace Experience, est un acteur basé à Manhattan. ]

Ouvrages publiés
L'agent de bord (2018)
Le somnambule (2017)
La chambre d'hôte (2016)
Fermez les yeux, tenez les mains (2014)
La lumière dans les ruines (2013)
The Sandcastle Girls (2012)
Les étrangers de la nuit (2011)
Secrets d'Eden (2010)
Squelettes à la fête (2008)
La double liaison (2007)
Avant de connaître la gentillesse (2004)
Idyll Banter: Excursions hebdomadaires dans une très petite ville (2003)
Le soldat de Buffalo (2002)
Trans-Sister Radio (2000)
La loi des semblables (1999)
Sages-femmes (1997)
Sorcières de l'eau (1995)
Passé les gradins (1992)
Pendu (1991)
Une tuerie dans le monde réel (1988)
Références
Auteurs contemporains en ligne, Gale, 2009. Reproduit dans Biography Resource Center. Farmington Hills, Michigan:Gale, 2009.http://galenet.galegroup.com/servlet/BIORC. Numéro du document: H1000111689. Frais. Accédé le 2009-11-24 viala bibliothèque publique du comté de Fairfax.
"Miss Blewer a des noces" . Le New York Times . 1984-10-14 . Récupéré le 2009-05-05 .
Shouldis, Victoria (2007-10-18). "Des taxis, des classiques et de l'embrassement d'Oprah" . Concord Monitor . Archivé de l'original le 2016-03-03 . Récupéré le 2009-05-05 .
Matsushita, Elaine (2 septembre 2009). "Le nœud reste" . Snooping avec les étoiles . Archivé de l'original le 16 décembre 2009 . Récupéré le 2009-11-24 .
"Idyll Banter par Chris Bohjalian" . Maison au hasard . Récupéré le 2009-05-05 .
"Chris Bohjalian, auteur des squelettes de la fête" . Radio publique du Nord . Récupéré le 2009-05-05 .
Walker, Rebecca (1997-07-06). "Mystères de la naissance, la mort la plus impérieuse que nous affrontons" . San Antonio Express-Nouvelles . San Antonio, Texas . Récupéré le 2009-05-07 .
"Appel d'Oprah donne une nouvelle notoriété à l'auteur du Vermont" . Télégramme et gazette . 1999-02-12.
Mills, Bart (2001-04-01). "Spacek se sent chez soi dans" Les sages-femmes " " . Nouvelles quotidiennes (New York) . Récupéré le 2009-05-05 . [ lien mort permanent ]
Bohjalian, Chris. "Chris Bojhalian: Derrière le livre" . Maison au hasard . Récupéré le 200


.

A l'inverse du généraliste, le spécialiste est celui qui en sait toujours plus sur un sujet de plus en plus restreint. Le spécialiste parfait est donc celui qui sait absolument tout sur absolument rien.

Hors ligne

 

#9 08-02-2018 23:38:50

Pascal Nicolaides
@rmenaute

Re: Ecrivains arméniens d'origine arménienne

Kenneth L. Khachigian (né le 14 septembre 1944 à Visalia en Californie )

https://en.wikipedia.org/wiki/Ken_Khachigian

extrait:

Kenneth L. Khachigian (né le 14 septembre 1944 à Visalia en Californie ) est un consultant politique, un rédacteur de discours et un avocat arméno-américains . Il est surtout connu pour avoir été un collaborateur de longue date du président Richard Nixon et rédacteur en chef du président Ronald Reagan .

Il a été rédacteur en chef de la campagne électorale fructueuse de Reagan en 1980 et a continué à rédiger des discours dans l'administration Reagan, rédigeant le premier discours inaugural de Reagan , ses trois principaux discours économiques et le discours de bienvenue aux otages iraniens . Bien qu'il ait démissionné après plusieurs mois pour retourner dans le secteur privé en Californie, il a continué à écrire de nombreux discours politiques et politiques en tant que rédacteur en chef sur la campagne de réélection de Reagan en 1984 et tout au long du second mandat. , les remarques de 1985 à l'ancien camp de concentration de Bergen-Belsen en Allemagne, et le discours d'adieu de la Convention nationale républicaine de 1988.

Il est un vétéran de neuf campagnes présidentielles. Plus récemment, il a été conseiller principal des campagnes présidentielles de Bob Dole (1996), John McCain (2000) et Fred Thompson (2008).

Contenu
1    Première vie et éducation
2    travail pour Nixon
2.1    campagne présidentielle de 1968
2.2    Administration de Nixon, premier mandat (1970-1972)
2.3    Campagne présidentielle de 1972
2.4    Administration de Nixon, deuxième mandat (1973-1974)
2.5    Mémoires présidentiels et interviews de Frost / Nixon (1975-79)
3    Travailler pour Reagan
3.1    Campagne présidentielle de 1980
3.2    Administration de Reagan, premier mandat (1981-1984)
3.3    Campagne présidentielle de 1984
3.4    Administration Reagan, deuxième mandat (1985-1988)
4    Travailler sur les campagnes en Californie
5    Travail sur les campagnes présidentielles
6    discours remarquables
7    Vie personnelle
8    Références
9    Liens externes
Les premières années de la vie et de l'éducation
Khachigian est né le 14 septembre 1944 à Visalia en Californie . Il fut élevé avec ses trois frères dans une ferme de 60 acres de coton, de noix et de raisin fondée par son grand-père paternel, qui s'était échappé d'Arménie avant le génocide arménien et avait immigré aux États-Unis en 1912

Il a assisté au Mt. Whitney High School à Visalia, où il a été élu deuxième, deuxième et président de la classe supérieure, et a obtenu son diplôme en 1962.

Il a obtenu son BA en sciences politiques, avec mention, de l' Université de Californie à Santa Barbara en 1966 et son JD de la Columbia Law School en 1969.

Travailler pour Nixon
Campagne présidentielle de 1968
Khachigian était en faculté de droit à l'université de Columbia à l'époque où l'ancien vice-président Richard Nixon a décidé de briguer la présidence. Il écrivit à la campagne en offrant de faire du bénévolat et, en décembre 1967, il fut embauché par Pat Buchanan pour travailler au quartier général de la campagne de New York où il répondait à des lettres entre les cours de droit. l a continué à manipuler de petits projets de recherches, tels que localiser des citations et des figures pour des discours de Nixon. Au cours de l'été 1968, il rédigea des articles sur l'agriculture, le logement et les transports en tant qu'adjoint de recherche et de politique relevant directement d' Alan Greenspan , conseiller en politique économique et politique de la campagne.

L'administration de Nixon, premier mandat (1970-1972)
En janvier 1970, peu après avoir obtenu son diplôme de la Columbia Law School , il s'est joint à l'administration de Nixon dans le cadre du personnel de recherche sur les objectifs nationaux. En août 1970, il devint assistant du directeur des communications, Herbert Klein . Il s'est impliqué dans les élections de mi-mandat du Congrès en 1970 , rédigeant des discours et préparant des analyses politiques. Au cours des premiers mois de 1971, il était chargé de générer du soutien pour des propositions d'administration spécifiques. Au printemps de 1971, il a été transféré avec la plupart du personnel de Klein à Charles Colson , le conseiller spécial du président, ses fonctions demeurant inchangées.

Campagne présidentielle de 1972
En mai 1971, Khachigian travaillait sur la campagne présidentielle de réélection de 1972 . Dans un mémorandum du 27 mai 1971, Buchanan décrivait au chef d'état-major, HR Haldeman , les tâches qu'il proposait de déléguer à Khachigian: «garder un œil sur les candidats, garder la recherche« pertinente »en main, écrire des documents besoin de se mettre entre les mains de différents intervenants, de communiquer avec les chefs de parti et autres dans les États où les candidats de l'opposition apparaissent. " la fin du printemps de 1972, il était considéré comme source principale de recherche sur la de la Maison Blanche McGovern campagne.

L'administration Nixon, deuxième mandat (1973-1974)
Au début de 1973, Khachigian a transféré à l'équipe de rédaction de discours du président, travaillant sous le rédacteur en chef David Gergen , avec le titre d'assistant spécial adjoint du président. Au début, ses domaines d'expertise étaient l'agriculture, les ressources naturelles et l'environnement, ainsi que les affaires politiques et juridiques. À partir de juin 1973, il assuma les fonctions de chercheur et d'écrivain sur les problèmes et les problèmes découlant du cambriolage du Watergate .

Mémoires présidentiels et interviews Frost / Nixon (1975-79)
Khachigian a travaillé pour le président Gerald Ford pendant deux mois, jusqu'à l'automne de 1974. Il a ensuite déménagé à San Clemente, en Californie, pour aider Nixon avec ses mémoires présidentielles.

En 1977, il a été chercheur en chef pour les interviews de Nixon avec David Frost .Il a été décrit par l' acteur Gabriel Jarret dans le 2008 drame historique le film Frost / Nixon qui raconte l'histoire derrière les interviews Frost / Nixon .

Les mémoires de Nixon furent achevées au printemps 1978, cependant, Khachigian continua de travailler pour Nixon pendant une année supplémentaire, aidant à plusieurs activités post-publication, incluant l'organisation de livres d'information pour les voyages de Nixon en Europe et décrivant les idées de discours. Il attribuera plus tard une grande partie de son expertise aux quatre années passées à travailler en étroite collaboration avec Nixon sur ses mémoires.

Travailler pour Reagan
Campagne présidentielle de 1980
Khachigian a rejoint la campagne présidentielle de Ronald Reagan en 1980 , après avoir été recruté par le directeur de campagne de Reagan, Stu Spencer . Khachigian a voyagé sur l'avion de la campagne pour des discours de punch-up entre les arrêts de campagne. [10] Il a aidé à inventorier le terme "fatalement vicié", qui a été utilisé pendant toute la campagne, en référence aux discussions stratégiques de limitation d'armement (SALT) II avec l' Union Soviétique . [11]

Administration Reagan, premier mandat (1981-1984)
En 1981, Khachigian a été nommé rédacteur en chef et conseiller spécial du président. Au cours des 100 premiers jours, Khachigian a écrit l'allocution inaugurale de Reagan , ses trois principaux discours économiques et la bienvenue aux otages iraniens .

Campagne présidentielle de 1984
Pendant la campagne présidentielle de 1984 , Khachigian a été rédacteur en chef de la campagne, conseiller principal et directeur des questions et de la recherche. [2] Il a écrit le discours d'acceptation de nomination de 1984 et était l'un des deux aides de campagne qui ont accompagné le Président Reagan à bord d' Air Force One tout au long de sa réélection de glissement de terrain. Khachigian aussi, avec Stuart Spencer , James A. Baker III , Richard Darman , David Stockman et Michael Deaver , ont aidé à préparer Reagan pour ses débats présidentiels avec le démocrate Walter Mondale .

Administration Reagan, deuxième mandat (1985-1988)

Khachigian avec le président Ronald Reagan , la première dame Nancy Reagan , le secrétaire de presse Larry Speakes , le chef de cabinet Don Regan et l'aide de Dennis Thomas à bord de l' Air Force One vers 1986.
En mai 1985, Reagan prononça un discours artisanal khachigien dans l'ancien camp de concentration de Bergen-Belsen en Allemagne. Le mois précédent, l'administration avait annoncé que Reagan visiterait le cimetière de Kolmeshohe près de Bitburg , à la suggestion du chancelier Helmut Kohl de l'Allemagne de l'Ouest, pour rendre hommage aux soldats enterrés là. La visite devait être symbolique de la bienveillance entre les deux pays, mais à l'insu de l'administration Reagan, 49 des tombes contenaient les restes d'hommes qui avaient servi dans la Waffen-SS . Dans un effort pour apaiser les manifestants, Reagan a ajouté une visite au camp de concentration de Bergen-Belsenà son itinéraire. Reagan a déclaré: "... nous pouvons et devons nous engager: plus jamais." Le magazine TIME a salué l'adresse comme un «exercice habile à la fois dans l'art de l'éloge funèbre et le contrôle des dommages politiques».  Le biographe de Reagan, Edmund Morris considère ceci comme le meilleur discours de la carrière de Reagan.

En août 1988, Khachigian rédigea le discours d'adieu de Reagan à la Convention nationale républicaine à la Nouvelle-Orléans, puis se joignit à la campagne présidentielle de Bush en tant qu'aide du vice-président Dan Quayle . Il a voyagé avec Quayle pendant 10 semaines le jour du scrutin, le préparant aux débats et rédigeant des discours de campagne.

Travailler sur des campagnes en Californie
Khachigian a été actif dans les élections en Californie depuis le début des années 1980. Il est considéré comme le «lion» de la politique GOP en Californie.  Le commentateur politique de renommée nationale Bob Novak a écrit que Khachigian est "peut-être le premier stratège et le forgeron républicain de l'état." (...)


En 1989, il a reçu le Distinguished Alumni Award de l'Université de Californie à Santa Barbara.

En 2015, il figurait sur la liste des 100 Arméniens qui ont changé le monde.

Il est marié à Meredith Khachigian, qui a servi pendant trois mandats en tant que président du conseil d'administration de l'Université de Californie.(...)


.

A l'inverse du généraliste, le spécialiste est celui qui en sait toujours plus sur un sujet de plus en plus restreint. Le spécialiste parfait est donc celui qui sait absolument tout sur absolument rien.

Hors ligne

 

#10 09-02-2018 11:19:52

Pascal Nicolaides
@rmenaute

Re: Ecrivains arméniens d'origine arménienne

William Michaelian né en 1956 à Dinuba Californie

https://en.wikipedia.org/wiki/William_Michaelian


William Michaelian

Née    20 mai 1956
Dinuba, Californie
Occupation    Romancier, auteur de nouvelles, poète
Nationalité    américain
Période    1997-
Site Internet

www .williammichaelian .com

extrait :

William Michaelian , (né le 20 mai 1956) est un romancier arméno-américain , un écrivain de nouvelles et un poète. Né à Dinuba , en Californie , une petite ville au sud-est de Fresno , Michaelian a grandi sur la ferme de sa famille. Il a vécu à Salem, Oregon , depuis 1987.  Ses histoires, poèmes et dessins sont apparus dans les périodiques littéraires aux Etats-Unis et en Arménie ; Son travail a été réalisé sur la radio nationale arménienne. [3] Sa fiction et sa poésie sont apparues dans Ararat(New York), revue trimestrielle consacrée au travail littéraire et historique sur les sujets arméniens. Il contribue également au projet de poésie arménienne multilingue, organisé et produit à New York par Lola Koundakjian. En 2003, il lance un dialogue littéraire en ligne ouvert, "The Conversation Continues", avec John Berbrich, éditeur et rédacteur en chef de la revue littéraire de petite presse, Barbaric Yawp (Russell, New York).


Le travail de Michaelian a été comparé par les critiques à celle de Walt Whitman , James Thurber , Samuel Beckett , ] et Dostoïevski .  L'analyse du comportement humain contemporain, la sympathie pour les opprimés, l'humour, la satire , et un fort sentiment anti-guerre sont des caractéristiques de son travail. Une grande partie de sa poésie et de sa prose porte une qualité lyrique et rythmique; dans de nombreuses pièces, son aspect visuel ajoute à cet effet.  D'autres influences incluent Richard Brautigan , Thomas Wolfe , Guy de Maupassant , et William Saroyan , ]le cousin germain de l'auteur.

Michaelian a également publié de nombreux dessins. La plupart sont des portraits de personnes imaginaires avec un accent exagéré placé sur les yeux, qui attirent l'attention et aident à transmettre une gamme d'émotions. Une étude de progression des dessins sur le site Web de Michaelian révèle que ses sujets ont pris un aspect plus douloureux ou troublé au fil du temps. Cela est particulièrement évident dans les dessins au crayon qui accompagnent ses chansons et ses lettres , une collection de poésie et de prose pour la plupart autobiographique qu'il a commencé en 2005.

Site Web
Le site Web de Michaelian, «Je vous dis tout ce que je sais», est une archive complète [9] qui inclut des versions complètes et autorisées d'une grande partie du travail de l'auteur; matériel autobiographique qui se concentre sur diverses périodes de sa vie, y compris le présent; et des critiques , des commentaires, des recettes de famille et des centaines de dessins de l'auteur . Le matériel est organisé en départements; le but de chaque département est clairement défini dans une introduction ou une préface. Le site contient également des travaux en cours qui, lorsqu'ils sont terminés, sont conservés pour un accès public. Des notes utiles et des informations générales concernant les publications imprimées de l'auteur et d'autres publications en ligne sont incluses sur une page de nouvelles .

Une chose à l'écoute


.

A l'inverse du généraliste, le spécialiste est celui qui en sait toujours plus sur un sujet de plus en plus restreint. Le spécialiste parfait est donc celui qui sait absolument tout sur absolument rien.

Hors ligne

 

#11 10-02-2018 09:53:15

Pascal Nicolaides
@rmenaute

Re: Ecrivains arméniens d'origine arménienne

Vahan Kurkjian 1863-1961

Vahan M. Kurkjian ( arménien : Վահան Մ. Քուրքջյան ; 1863-1961) était un auteur arménien , un historien, un enseignant et un leader communautaire.

En 1904, au Caire , il publia le journal arménien Loussaper ( L'Étoile du Matin ), dans lequel il appelait, avec d'autres intellectuels, une union nationale pour le peuple arménien. L'idée s'est finalement concrétisée sous la forme de l' Union générale des Arméniens bienveillants . En 1907, il a émigré aux États-Unis et a étudié le droit à l'Université de Boston . Deux ans plus tard, également à Boston, il a fondé le premier chapitre américain de l'Union générale arménienne bienveillante. Depuis sa création, il était inséparablement identifié avec cette organisation, servant de son directeur exécutif jusqu'à sa retraite en 1939. Kurkjian était un contributeur fréquent d'articles aux journaux arméniens, et a publié un certain nombre de livres et de brochures, dont le meilleur souvenir est son histoire de l' Arménie .

Editions
Une histoire de l'Arménie
Union générale arménienne bienveillante d'Amérique, 1964
Éditions indo-européennes, 2008, ISBN  978-1-60444-012-6
Liens externes
Histoire de l'Arménie par Vahan M. Kurkjian
Kurkjian


.

A l'inverse du généraliste, le spécialiste est celui qui en sait toujours plus sur un sujet de plus en plus restreint. Le spécialiste parfait est donc celui qui sait absolument tout sur absolument rien.

Hors ligne

 

#12 10-02-2018 14:03:58

Pascal Nicolaides
@rmenaute

Re: Ecrivains arméniens d'origine arménienne

Berge Bulbulian  1925-2017


https://en.wikipedia.org/wiki/Berge_Bulbulian

Berge Bulbulian (November 10, 1925 – January 26, 2017) was an American writer of Armenian descent. Born in Mexico, he grew up in the Del Ray area in a farm. He served in the Navy of the United States during World War II. He attended Fresno State College. He continued his studies at UCLA and graduated in 1950 with a B.A. in philosophy. During the 1970s he was president of a local Fresno grassroots group National Land for People (1974), formerly the Western Water Resources Council.In 1990 he became an editorial writer for The Fresno Bee and started work on The Fresno Armenians: History of a Diaspora Community (2000). a book written by him published in November 2001 and published by the California State University, Fresno Press has been an important scholarly research into the Fresno Armenian community


.

A l'inverse du généraliste, le spécialiste est celui qui en sait toujours plus sur un sujet de plus en plus restreint. Le spécialiste parfait est donc celui qui sait absolument tout sur absolument rien.

Hors ligne

 

#13 10-02-2018 16:32:00

Pascal Nicolaides
@rmenaute

Re: Ecrivains arméniens d'origine arménienne

Edward N. Costikyan 1924-2012

Edward N. Costikyan (24 septembre 1924 - 22 juin 2012) était un politicien du Parti démocrate qui était connu pour réformer le parti démocrate à New York. Il a également été l'auteur de nombreux livres et articles sur des sujets variés de politique publique et de science politique. Il était d'origine arménienne et suisse.


Les premières années de la vie et de l'éducation
Costikyan est né à Weehawken, New Jersey , le 24 septembre 1924.  En 1940, lui et sa famille (son père, Mihran Nazar Costikyan, sa mère, Berthe Muller Costikyan et son frère aîné Andrew M. Costikyan) ont déménagé à West 122nd. Rue dans le quartier de Morningside Heights à Manhattan .  Son père était un marchand oriental de tapis d' origine arménienne tandis que sa mère était indigène si la Suisse.  Il est diplômé de Horace Mann School , où sa mère a enseigné, et a servi dans la Seconde Guerre mondiale .  Il est diplômé deColumbia University en 1947, et Columbia Law School en 1949. Il a travaillé pendant un an pour le juge Harold R. Medina à la Cour de district des États-Unis.

Carrière
En 1951, il a rejoint le cabinet de Paul, Weiss, Rifkind, Wharton & Garrison , à son premier poste d'avocat associé. Il est devenu un associé de cette société en 1960.  En 1962, Costikyan a été élu président du Comité démocratique du comté de New York , en battant Carmine DeSapio , et a servi deux ans. Il a été crédité pour avoir enlevé l' influence de Tammany Hall , réformant ainsi le Parti Démocrate et l'apportant au 20ème siècle.  Il était le directeur de campagne d' Abraham Beame dans la campagne Mayoral 1965. Il a servi sur des commissions enquêtant sur le gouvernement de New York pour le gouverneur Nelson A. Rockefeller et Mario M. Cuomo. Il a laissé tomber de sa campagne pour le maire en 1977, mais a plutôt rejoint la campagne d' Edward I. Koch , autrefois un adversaire politique.
Pendant de nombreuses années jusqu'à sa mort, il a servi en tant que membre du conseil consultatif pour le centre pour le droit de ville de New York à la faculté de droit de New York .

Vie personnelle
Costikyan a été marié deux fois. Son premier mariage avec Frances Holmgren s'est terminé par un divorce.  En 1977, il s'est marié avec Barbara Heine, un auteur indépendant et une fille de l'excécutif publicitaire, Arthur C. Fatt dans une cérémonie unitarian . Il a deux enfants de son premier mariage en incluant le concepteur de jeu Greg Costikyan . Il était un fondateur et chef d'orchestre pour l'Occasional Oratorio et Orchestral Society.

Coskityan est décédé le 22 juin 2012, à l'âge de 87 ans, au domicile de sa fille à Mount Pleasant, en Caroline du Sud .

Bibiolographie partielle
Costikyan est l'auteur de nombreux ouvrages sur le droit, les politiques publiques et les sciences politiques , notamment:

Livres
Edward N. Costikyan, Derrière des portes closes: la politique dans l'intérêt public ( Harcourt Brace 1966).
Edward N. Costikyan, Nouvelles stratégies pour la coopération régionale; un modèle pour la région des trois états de New York-New Jersey-Connecticut (1973)
Edward N. Costikyan, Comment gagner des votes: La politique de 1980 (Harcourt 1980) ISBN  9780151422210 .
Edward N. Costikyan, Qu'est-il arrivé au corps politique: peut-il être restauré? (Publier America 2005) ISBN  9781413762143 .
Edward N. Costikyan, Commentaires par Edward N. Costikyan: La chance du tirage et d'autres essais (livres de Peachland 2006) ISBN  9781413762136 .
Articles
Costikyan, Edward (Hiver 1992). "La politique ethnique joue un œuf" . Journal de la ville . Récupéré le 8 octobre 2012 .
Costikyan, Edward (Hiver 1994). "Couper le gouvernement de la ville à la taille" . Journal de la ville . Récupéré le 8 octobre 2012 .
Edward N. Costikyan et Maxwell Lehman (octobre 1980). "La ville céleste" . Harper . Récupéré le 8 octobre 2012 .
ecensement de 1940" . Ancestry.com . 1er avril 1940 . Récupéré le 8 octobre 2012 .
New York: "BERTHE M. COSTIKYAN" 16 novembre 1981
New York Times: "Mihran Costikyan meurt à 85" 8 mai 2014
Conseil consultatif de New York Law School pour le Centre de New York City Law ArchivedOctobre 8, 2012, à laWayback Machine. Accédé le 8 octobre 2012.
"Costikyan, Greg 1959-". Auteurs contemporains, nouvelle série de révisions . Grand vent. 2006 . Récupéré le 2012-04-18 . (abonnement requis)
New York Times: "Bridal All Souls Pour Barbara Heine, Edward Costikyan" 7 Mars, 1977

Dernière modification par Pascal Nicolaides (10-02-2018 16:39:44)


.

A l'inverse du généraliste, le spécialiste est celui qui en sait toujours plus sur un sujet de plus en plus restreint. Le spécialiste parfait est donc celui qui sait absolument tout sur absolument rien.

Hors ligne

 

#14 12-02-2018 14:43:50

Pascal Nicolaides
@rmenaute

Re: Ecrivains arméniens d'origine arménienne

David Barsamian (né en 1945)

https://en.wikipedia.org/wiki/David_Barsamian

David Barsamian (né en 1945) est un animateur de radio arméno-américain , écrivain, et fondateur et directeur d' Alternative Radio , un programme hebdomadaire d'affaires publiques syndicales basé à Boulder, au Colorado, diffusé sur quelque 250 stations de radio dans le monde.

Barsamian a commencé à travailler à la radio en 1978 à KGNU à Boulder, au Colorado , puis à KRZA à Alamosa, au Colorado .
Des articles (et des interviews) de Barsamian ont paru régulièrement dans The Progressive , The Sun et Z Magazine . Barsamian donne également des conférences sur la politique étrangère américaine , le contrôle des entreprises, les médias et la propagande. Il est particulièrement connu pour ses séries d'interviews perspicaces avec Noam Chomsky, Arundhati Roy, Edward Saïd, Eqbal Ahmad, Howard Zinn et Tariq Ali, qui ont été rassemblées dans des livres.

En 1986, David Barsamian a pris l'initiative de faire plus que critiquer les médias. Frustré par le manque de voix progressistes et radicales des médias d'entreprise, il a fondé Alternative Radio. Maintenant diffusé sur plus de 250 stations de radio, le journalisme de Barsamian est très respecté dans le monde entier pour analyser les problèmes sociaux, économiques et environnementaux les plus urgents du monde et explorer les solutions possibles.

Barsamian est né à New York en 1945 de réfugiés qui avaient fui le génocide turc des Arméniens. Il a grandi avec un fort intérêt pour les questions internationales, qui s'est développé en Inde pendant les années 1960. Il considère cette période comme une influence majeure: «J'ai été entouré de quelques-uns des plus grands musiciens et poètes de ce pays, j'ai appris beaucoup de choses, y compris l'ourdou, l'hindi et le bengali. Ces premières expériences lui ont donné la conscience culturelle et politique qui a été la base de son journalisme.

En 1978, Barsamian s'est porté volontaire à la radio communautaire KGNU à Boulder, au Colorado. Pendant huit ans à KGNU, il a appris l'essentiel du journalisme radiophonique - écouter, interviewer, écrire, produire, acquérir des compétences en ondes. Il a même édité des bandes magnétiques avec des lames de rasoir et des crayons de cire. Il a accueilli et produit deux émissions de KGNU, «Ganges to the Nile», un programme culturel international, et «Hemispheres», un programme politique. En 1986, il a transmis un programme de deux heures et demie avec Noam Chomsky au satellite de radio publique. Bien que la plupart des stations de radio préfèrent les segments d'une demi-heure ou d'une heure, quelques stations ont repris le programme. Cette longue conversation avec Chomsky a été le début de la radio alternative.

Barsamian critique le pouvoir aux États-Unis et ailleurs, ce qui a des conséquences. En 2011, à l'aéroport de New Delhi, il s'est vu refuser l'entrée en Inde. Les fonctionnaires de l'immigration l'ont forcé à retourner aux États-Unis, sans fournir d'explication. Certains théorisent qu'il a été mis sur la liste noire après avoir diffusé la critique d'Arundhati Roy sur le traitement de l'Inde au Cachemire. Beaucoup d'Indiens éminents se sont prononcés contre l'interdiction de voyager, et Barsamian a fait de même: «Cette action arbitraire ... n'est pas un signe de force de la démocratie indienne; c'est plutôt un signe de faiblesse. Une démocratie saine et dynamique devrait inclure un arc-en-ciel d'opinions, de perspectives et de points de vue différents et devrait embrasser ces différences plutôt que de chercher à imposer une uniformité de pensée et d'opinion. »Depuis sa visite en Iran en 2016, et interrogé aux États-Unis

La radio alternative fondatrice était la tentative personnelle de Barsamian d'atteindre les objectifs de la radiodiffusion publique: «servir de forum pour la controverse et le débat» et «donner une voix à des groupes qui autrement ne seraient pas entendus». Selon Barsamian, «il était inacceptable que plusieurs des voix radicales les plus grandes et les plus articulées de ce pays n'aient pas de forum sur la radio publique. La radio alternative a été créée pour être le véhicule de perspectives progressistes qui sont autrement ignorées ou données à court terme. "

Après plus de trente ans de RA, Barsamian continue de parler pour ceux qui ne sont pas entendus ou ignorés.


Bibliographie
An    Titre    Éditeur    ISBN    Remarques
1992    Chroniques de la dissidence    Commun Courage Press    ISBN  0-96288-388-3    Entretiens avec Noam Chomsky
Les sténographes au pouvoir: médias et propagande    Commun Courage Press    ISBN  0-96288-385-9   
1994    Garder la canaille en ligne    ISBN  1-56751-033-7    Entretiens avec Noam Chomsky
Le stylo et l'épée    Haymarket Books (réimpression 2010)    ISBN  1-93185-995-7    Entretiens avec Edward Said
Secrets, mensonges et démocratie    Odonian Press    ISBN  1-87882-504-6    Des entrevues avec Noam Chomsky; une partie de la trilogie Chomsky ( ISBN  1-87882-507-0 ); une partie du Quatuor Chomsky ( ISBN  1-87882-516-X )
Les quelques prospères et les agités    ISBN  1-87882-503-8
Ce que l'oncle Sam veut vraiment    ISBN  1-87882-501-1
e    Haymarket Livres    ISBN  0-89608-615-1    Entretiens avec Eqbal Ahmad
2001    Le déclin et la chute de la radiodiffusion publique    ISBN  0-89608-654-2   
Propagande et esprit public    Pluto Press    ISBN  0-74531-788-X    Entretiens avec Noam Chomsky
9-11    Sept histoires de presse    ISBN  1-58322-489-0
Terrorisme: Vos et Ours    ISBN  1-58322-490-4    Entretiens avec Eqbal Ahmad
2003    Le chéquier et le missile de croisière    Haymarket Livres    ISBN  0-89608-710-7    Entretiens avec Arundhati Roy
Culture et Résistance    Pluto Press    ISBN  0-74532-017-1    Entretiens avec Edward Said
2004    Louder Than Bombs: interviews du magazine The Progressive    South End Press    ISBN  0-89608-725-5   
2005    Ambitions impériales: Conversations avec Noam Chomsky sur le monde post-11 septembre (The American Empire Project)    Macmillan    ISBN  1-42998-081-8   
Parlant de l'Empire et de la Résistance: Entretiens avec Tariq Ali    La nouvelle presse    ISBN  1-56584-954-X   
2006    Original Zinn: Conversations sur l'histoire et la politique avec David Barsamian    HarperCollins (réimpression 2009)    ISBN  0-06175-141-3    Entretiens avec Howard Zinn
2007    Cibler l'Iran    City Lights Livres    ISBN  0-87286-458-8    Entretiens avec Noam Chomsky, Ervand Abrahamian et Nahid Mozaffari
Ce que nous disons: Conversations sur le pouvoir des États-Unis dans un monde en évolution (The American Empire Project)    Macmillan    ISBN  0-80508-671-4    Entretiens avec Noam Chomsky
2012    Occuper l'économie: un capitalisme difficile    City Lights Livres    ISBN  0-87286-568-1    Entretiens avec Richard Wolff
2013    Power Systems: Conversations sur les soulèvements démocratiques mondiaux et les nouveaux défis de l'Empire américain (The American Empire Project)    Macmillan    ISBN  0-80509-616-7    Entretiens avec Noam Chomsky   
2017    Discontinents mondiaux: Conversations sur les menaces croissantes à la démocratie (The American Empire Project)    Macmillan    ISBN  1-250-14618-6    Entretiens avec Noam Chomsky   
Filmographie
An    Film    Remarques
1992    Consentement à la fabrication: Noam Chomsky et les médias    Reconnu dans les remerciements comme une source d'archivage audio, [4] est apparu à l'écran en tant qu'intervieweur [5]
2006    Intervention indépendante   
2013    Cibler l'Iran    Interviewé dans un documentaire basé sur son livre du même nom [6]
Voir aussi
Liste des Arméniens Américains
Références
Référence d'Aztag Daily, le quotidien de la communauté arménienne libanaise.
"David Barsamian frappe Calgary" . FFWD - Calgary Blogs - Le Hurleur . Archivé de l'original le 31 octobre 2009 . Récupéré le 19 avril 2010 .
"David Barsamian - Les Américains qui disent la vérité" . Américains qui disent la vérité . Récupéré le 23 mai 2014 .
"David Barsamian" . IMDb . Récupéré le 24 février 2014 .
Roy, Arundhati (29 septembre 2011). "Les morts commencent à parler en Inde" . Le gardien . Récupéré le 24 février 2014 .
" Ciblant l'Iran (2013)" . IMDb . Récupéré le 24 février 2014 .
Liens externes
A propos de David Barsamian , avec la liste des programmes avec lui, à Radio Alternative site web de l »
Site Web Alternative Radio (Australie)
Déclaration de protestation South Asia Citizens Web, 28 sept. 2011
Apparitions sur C-SPAN
Contrôle d'autorité   
Identités WorldCat VIAF : 2688520 LCCN : n92053436 ISNI : 0000 0001 1020 1277 GND : 1048307476 SUDOC : 060249722 BNF : cb14430506g (données) BIBSYS : 90695661 MusicBrainz : 57dd8a39-a7e0-4507-afd0-37e01127618b NDL : 00907960
Catégories :Journalistes alternatifs américainsMilitants anti-guerre américainsMilitants américains contre la guerre en IrakJournalistes de radio américainsÉcrivains masculins américainsÉcrivains américains d'origine arménienneÉcrivains de Boulder, ColoradoDes gens vivants1945 naissances


.

A l'inverse du généraliste, le spécialiste est celui qui en sait toujours plus sur un sujet de plus en plus restreint. Le spécialiste parfait est donc celui qui sait absolument tout sur absolument rien.

Hors ligne

 

#15 12-02-2018 17:55:51

Pascal Nicolaides
@rmenaute

Re: Ecrivains arméniens d'origine arménienne

Pete Najarian né en 1940 et son cousin Art Pinajian


Peter "Pete" Najarian (né en 1940) est un auteur américain de trois romans, une collection d'œuvres courtes, et deux romans de non-fiction. Il est aussi peintre et sculpteur, et cousin du peintre Art Pinajian .


Biographie
Après avoir été diplômé de l'Université Rutgers en 1958, où il a logé avec le poète Robert Pinsky , Najarian était un enquêteur social pour le Département du bien-être de la ville de New York, où son cas était à Harlem .

Il a ensuite vécu à Londres pendant trois ans, où il a enseigné les études anglaises au Kingsway Day College, et l'étude du film pour le département de l'éducation du British Film Institute .

Il est retourné aux États-Unis lorsqu'il a reçu la bourse Stegner à l'Université Stanford pour l'année universitaire 1967-1968.

Il a reçu une maîtrise en création littéraire à l'Université d'État de San Francisco en 1970, où il a étudié avec son ami, le romancier Leo Litwak .

Il était un conférencier Fulbright en Arménie soviétique dans l'année académique 1988-1989. Pendant son séjour en Arménie, il a aidé à récupérer les survivants après le tremblement de terre, et le court métrage intitulé «The Girl» dans sa collection «The Great American Loneliness» parle de son expérience là-bas.

Il a enseigné la création littéraire à San Francisco State University , Wayne State University , Scripps College for Women, Université de Californie à San Diego , Université de Hawaii , Université de Californie à Davis , et l' Université de Californie à Berkeley . Il a contribué à la Revue Serving House des Arts Littéraires,  et à une compilation intitulée The Sixties ,  édité par Peter Stine et publié par Wayne State University Press.

En 2000, il a reçu une bourse de la Fondation Nationale pour les Arts . Ses travaux ont été cités lors d'une discussion sur la littérature arménienne américaine  lors d'un symposium célébrant le 40e anniversaire de la Société des études arméniennes.

Najarian est également un peintre de plein air et un sculpteur, et son travail a été exposé dans l'Union des artistes à Erevan, en Arménie; dans la Hearst Gallery au Saint Mary's College de Californie ; dans le Napa Valley Museum en Californie; et à la bibliothèque publique de Berkeley .

Ses quatre derniers livres sont illustrés de ses dessins et peintures.


Les peintures de l'art Pinajian, une histoire de famille , est un roman de non-fiction illustré par Pete Najarian au sujet de son cousin, Art Pinajian .

Comme Najarian raconte l'histoire, Pinajian lui avait laissé verbalement ses peintures mais n'a laissé aucune volonté écrite. Son livre raconte comment ces peintures lui ont été enlevées après la mort de Pinajian et vendues plus tard à Lawrence E. Joseph, qui a ensuite engagé Peter Hastings Falk pour les promouvoir. Le livre cherche à prouver que Pinajian n'a jamais voulu que son travail "jeté à la poubelle", comme l'a déclaré Falk dans son livre promotionnel, Pinajian, Maître de l'Abstraction Découvert, qui stipule, "Pinajian a laissé des instructions pour sa collection jeté dans la décharge de la ville. "

Le livre de Najarian cherche également à prouver au cours des lettres de Pinajian que son cousin était en fait un «être humain très sain d'esprit» qui était un homme «populaire, séduisant et plein d'humour et qui sortait et socialement responsable et dont l'isolement dans ses dernières années n'étaient que le résultat de sa pauvreté. "

Des lettres d'Art à son cousin Pete: «C'est entre moi et moi que je travaille maintenant ... Mon travail est le reflet de ce que je veux que ma vie soit ... Comprendre la totalité de l'art, c'est arriver à sa création .... Si tu es conscient de Totalité, le temps fusionnera tout en un ... La recherche de formes est une thérapie formidable et me fait me sentir bien et rafraîchi ... Personne ne le remarque, bien sûr, sauf le créateur et parfois même pas lui.

L'art de Pinajian a ensuite été évalué à 30 millions de dollars.

The Naked & The Nude
« Pete Najarian écrit en prose dans la tradition américaine très particulière qui comprend Thomas Wolfe, William Saroya et Jack Kerouac. The Naked & The Nuest, selon moi, le septième volume de son récit autobiographique épique qui travaille le territoire entre l'autobiographie lyrique et le roman pour raconter son histoire et l'histoire de sa génération. Le sujet de Najarian - comme les Saroyans de Wolfe, Kerouac - est l'artiste masculin et la manière insupportable dans laquelle un mélange de faim sexuelle et d'ambition littéraire, la faim d'un foyer et une croyance dans le pouvoir transformateur de l'art deviennent à la fois une blessure et un moyen. dans le monde. Dans le cas de Najarian, cette histoire a pour fondement l'Arménie, l'histoire du génocide du début du XXe siècle, une vie immigrée en Amérique, et un courant féroce de dommages et d'amour qui se fraye un chemin à travers les générations. En ce qui concerne l'art, Najarian est aussi un peintre remarquable qui fait The Naked & The Nudeautant un livre sur la vision et la fabrication que sur un livre sur la sexualité. Les peintures et les dessins intensément vifs reproduits ici sont une raison suffisante pour avoir le livre sur votre étagère. "-Robert Hass

Bibliographie
Voyages,  un roman, publié par Pantheon Books , 1971
"Wash Me On Home, Mama", un roman, publié par Berkeley Poets Co-op, 1978
"Daughters of Memory, " un roman, publié par City Miner, 1986
"The Great American Loneliness,  " une collection, publiée par Blue Crane Books, 1998
"The Artist and His Mother,  " un roman de non-fiction, publié par The Press à la California State University, Fresno
"Les Peintures de l'Art Pinajian, A Family Story", un roman de non-fiction publié par Regent Press,  2015
"The Naked & The Nude", un roman de non-fiction publié par Regent Press,  2017
Références
"Peter Najarian: Peindre le modèle" .
"Les années soixante" .
"La société pour les études arméniennes marque le 40ème anniversaire à Erevan" .
"Les artistes d'East Bay capturent plus que les yeux" .
Les peintures de Pete Najarian à la bibliothèque publique de Berkeley " .
"Pinajian, Maître de l'Abstraction Découvert" .
Arthur Pinajian Art Worth 30 millions de dollars trouvés dans le garage " .
"Voyages" .
"Un homme arménien et sa mère" .
"La grande solitude américaine" .
"L'artiste et sa mère" .


.

A l'inverse du généraliste, le spécialiste est celui qui en sait toujours plus sur un sujet de plus en plus restreint. Le spécialiste parfait est donc celui qui sait absolument tout sur absolument rien.

Hors ligne

 

#16 13-02-2018 11:21:23

Pascal Nicolaides
@rmenaute

Re: Ecrivains arméniens d'origine arménienne

Arthur Derounian 1909-1991

John Roy Carlson (9 avril 1909, Alexandroupoli - 23 avril 1991, New York City [1] ) est l'un des nombreux pseudonymes d' Arthur Derounian , né Avedis Boghos Derounian, [2] [3] [4] [5 ] ] le journaliste et auteur à succès d' Under Cover . [6]

Derounian a écrit pour Armenian Mirror-Spectator , le Fortune Magazine , le Council Against Intolerance et les Amis de la démocratie. [7] Dans les années 1950 il a fondé et a dirigé le service d'information arménien, qui a fait un certain nombre de publications. Son exposé exposé a fait l'objet de poursuites judiciaires. [8] [9]

Derounian est également remarquable pour l' édition du manifeste de l' Arménie premier du premier ministre , Hovannès Katchaznouni . [dix]


Contenu
1    Vie personnelle
2    travail Undercover
2.1    "Les traceurs"
2.2    "UnderCover"
2.2.1    Poursuites liées à Under Cover
2.3    "Le Caire à Damas"
3    Bibliographie
4    Voir aussi
5    Références
6    Liens externes
Vie personnelle
Il est né à Boghos Derounian et Eliza Aprahamian à Dedeagach, Andrinople Vilayet , Empire ottoman (aujourd'hui Alexandroupolis , Grèce ). Les guerres des Balkans et la Première Guerre mondiale ont eu un effet troublant sur toute la région, et sa ville natale a changé de mains à plusieurs reprises. La famille a déménagé plusieurs fois, passant du temps en Turquie et à Sofia , en Bulgarie , où son frère Steven Derounian (qui est devenu plus tard un représentant républicain) est né. [11] [12] Finalement la famille a émigré aux États-Unis, en s'installant à Mineola, New York. Il a poursuivi ses études à l' école de journalisme de l' Université de New York . Plus tard, il a épousé Marie Nazarian et a eu une fille nommée Elyse et un fils nommé Robert.

Il est décédé d'une crise cardiaque le 23 avril 1991 alors qu'il faisait des recherches à la bibliothèque du Comité juif américain sur East 56th Street.

Undercover travail
En 1933, l'archevêque Léon Tourian a été brutalement assassiné sur l'autel de son église de New York. Les assassins étaient des membres des Dachnaks , un groupe arménien radical qui accusait l'archevêque de trahison de la cause nationale arménienne. Profondément choqué, Derounian passa le reste de sa vie à s'opposer aux Dachnaks ainsi qu'à d'autres radicaux violents - en particulier, en combattant le fascisme et toutes les formes de racisme.

Au cours de la guerre israélo-arabe de 1948 , Derounian s'est également infiltré parmi les Arabes qui combattaient le nouveau-né d' Israël , voyageant intensivement dans les parties arabes de la Palestine mandataire expirante ainsi qu'en Egypte et en Syrie. Il a pris une position très partisane sur le conflit israélo-arabe , déclarant à la fin de son livre "Le Caire à Damas" que "dans le plus simple des termes, Israël représentait le bien, le monde arabe représentait le mal". [13]

"Les Plotters"
"UnderCover"
"Sous couverture: Mes quatre années dans le monde souterrain nazi d'Amérique - La révélation étonnante de la façon dont les agents de l'Axe et nos ennemis intérieurs sont en train de comploter pour détruire les États-Unis" est devenu un best-seller quand publié en 1943.

Derounian était un enquêteur infatigable de l'activité subversive, et infiltré de nombreux groupes "patriotiques", dont certains énumérés dans l'ouverture de son livre Under Cover : Bund allemand américain , Front chrétien , Parti nationaliste américain , American Women Against Communism , The Grey Shirts , American First Committee , Christian Mobilizers , American Defence Society , Fédération anglo-saxonne d'Amérique , National Workers League , Yankee Freemen , Flanders Hall , Patriots américains parmi beaucoup d'autres.

Parmi les groupes qu'il a également contribué à exposer, il y avait l'agence internationale de nouvelles de propagande nazie World-Service .

Il était aussi l'enquêteur en chef de l' organisation antifasciste Friends of Democracy . [14]

Dans un discours que le représentant Arthur G. Klein a tenté de faire à la US House en 1944 et qui a été imprimé dans The Nation , Klein fait l'éloge du livre de Derounian Under Cover :

Ils (Américains) ne comprennent pas, par exemple, les raisons et le caractère de l'attaque contre John Roy Carlson, dont le livre Under Cover a ouvert les yeux de tant de gens à l'existence de propagande subversive et de propagandistes parmi nous. Ils sont intrigués que les valeurs larges et profondes du livre devraient être négligées et écartées en raison de trivialités ..... Pour les questions qui sont traitées dans le livre, les révélations qui sont faites, et leur haute moyenne d'exactitude sont loin trop important pour un léger renvoi. [15]

Poursuites liées à Under Cover
Cet exposé a fait de lui des ennemis, et plusieurs parties ont intenté des actions contre lui pour de prétendus documents diffamatoires. Trois des quatre affaires ont échoué devant le jury, laissant un verdict en faveur de l'avocat Jeremiah Stokes, qui a été annulé par la suite. Le procès a prétendu que Derounian avait tenu Stokes pour le ridicule. Stokes est d'abord mentionné à la page 365 de Under Cover , et son patriotisme a été remis en question dans le chapitre suivant, qui commence:

J'étais seul dans la pièce avec deux hommes. Celui qui avait pompé mes deux mains en guise de bienvenue était un petit homme rond avec un dôme chauve et un visage rond. Il avait de petits yeux perçants et il te regardait par derrière des lunettes cerclées. Il était définitivement du type zélote intransigeant et sans compromis. Jeremiah Stokes avait laissé couler sa pratique du droit et consacrait la plus grande partie de son temps à l'écriture de tracts «patriotiques».

Derounian a interjeté appel; la cour d'appel a infirmé le tribunal de district et renvoyé l'affaire, en indiquant dans l'aperçu: [9]

La cour a trouvé une erreur dans la soumission au jury d'une description physique de l'individu comme étant de petite taille et de forme ronde, chauve, ronde et ayant des yeux petits et vifs. La description de l'individu n'était pas raisonnablement calculée pour le soumettre au ridicule public. C'était une erreur de soumettre au jury le ridicule de la comparution personnelle comme élément de dommages-intérêts.

"Le Caire à Damas"

Reddition du quartier juif, photo d'Arthur Derounian "John Roy Carlson" au Caire à Damas - Rabbi Ben Zion Hazzan Ireq (72), Jérusalem, 28 mars 1948

Soldat de la Légion arabe en ruines de Hurva - photo d'Arthur Derounian ("John Roy Carlson") au Caire à Damas
Peu de temps après la publication de Under Cover , Derounian et John Roy Carlson se sont assignés une mission: infiltrer à nouveau et enquêter sur la collaboration des peuples et organisations nazis et antisémites avec les Arabes dans la guerre civile qui a éclaté en Palestine après la résolution de l' ONU pour diviser le pays , une guerre qui serait le début de la guerre arabo-israélienne de 1948 .

Il décida de se rendre en Palestine en 1947 via l'Angleterre et l'Egypte pour faire la chronique de la guerre. Voyager avec sa caméra, il a documenté ce qu'il a vu et le matériel pour cette aventure est devenu son livre Le Caire à Damas , publié en 1951.

Au cours de son enquête, Carlson a couvert, non seulement le sujet original, mais de nombreux autres aspects de la guerre. Tout au long de la guerre, Carlson n'a pas voyagé avec les journalistes occidentaux. Il a voyagé avec des Arabes, se faisant passer pour un sympathisant antisémite, pro-nazi et pro-arabe afin de gagner leurs confidences. En général, partout où il a visité le monde arabe, Carlson a présenté des opinions anti-juives extrêmes, par lesquelles il pouvait entendre ses interlocuteurs, qu'il s'agisse de civils arabes et militaires, de mercenaires nazi-allemands ou de volontaires bosniens du Grand Mufti. et leur aspiration à mettre fin à l'existence juive en Palestine. Il a voyagé entre les deux côtés, traversant la zone chaude au milieu du conflit armé, tandis que dans le côté juif de Jérusalem, il s'est identifié avec sa véritable identité, en tant qu'écrivain deSous couverture .

Carlson a été un témoin oculaire du retrait des troupes britanniques, des activités de la Haganah et de la remise des forces des Nations Unies . Il a observé de première main les activités de la Légion arabe entraînées et armées par les Britanniques et la bataille pour l'état d'Israël. [la citation nécessaire ]

En janvier 1948, Carlson arrive à Londres, où il se présente comme Charles L. Morey, «directeur des ventes de la Homestead Farm Appliance Corporation, avec des bureaux et une usine à St. John, Indiana» - une identité qu'il avait déjà utilisée en 1945, dans sa correspondance avec «tous les haineux et anti-démocrates britanniques» qu'il lisait ou entendait. [16] A Londres , il a rencontré Fascistes britanniques qui ont soutenu Oswald Mosley , ainsi que des mercenaires qui étaient sur le point de rejoindre les Arabes et combattre aux côtés avec eux.

Carlson quitta Londres et arriva au Caire le 2 mars 1948. Lorsqu'il tenta de prendre des photos dans la ville, il fut arrêté par la police sous le prétexte d'être un espion juif. Sur le chemin du poste de police, Carlson et les deux policiers ont été suivis par une foule qui criait "Juif!". Quand Carlson s'est retourné et a crié "Je suis un Américain!", Il a été crié en arrière: "Alors vous êtes pire qu'un Juif!". [17] Au Caire, il a rencontré des membres des Frères musulmans et les a amenés à parler de leur haine envers les Juifs.

Le 1er avril 1948, Carlson quitte le Caire en compagnie des volontaires égyptiens «Green Shirts» en tant que photographe. Ils sont entrés en Palestine par Rafah . Non loin de Be'er Sheba , Carlson vit pour la première fois une colonie juive communale - le kibboutz Beit Eshel - «contrastant fortement avec la sordide des villages arabes». [18] Par Hébron , les hommes atteignirent Jérusalem . Carlson a accompagné les combattants arabes, se déplaçant entre différents points de conflit. Le 13 avril 1948, le massacre du convoi médical Hadassaha eu lieu, après quoi Carlson dit que les Arabes ont affirmé "qu'ils avaient été faussement informés de la forte concentration de groupes juifs rassemblés près de l'hôpital et de l'université". Lorsqu'on leur a demandé qui les avait informés, les Arabes d'Aboutor ont répondu: "The English!". [19]

Carlson est allé avec ses amis en Egypte afin d'acheter plus d'armes. Sur leur chemin, ils passèrent tout près de Kfar Etzion , où il assista à une bataille entre la légion arabe et le kibboutz juif. [20] Sur le chemin du retour d'Egypte en Palestine, le camion des combattants volontaires s'est approché des ruines du kibboutz Kfar Darom , vers la ville de Gaza . Sur la plage, un membre du conseil municipal dit à Carlson: «Vois cette eau, dans un mois, elle sera noire jusqu'à l'horizon avec les corps nus de Juifs flottants. [21] Carlson et ses amis ont procédé à Jérusalem, pendant une vague de défaites arabes partout dans le pays. Dans son livre, Carlson fait référence à l' exode palestinienAprès ces défaites: «Cette psychose de fuite qui prévalait parmi les Arabes ... est un phénomène difficile à expliquer: une hystérie de masse induite par un mauvais moral et par la peur de la vengeance et de la rétribution des massacres et pillages arabes de 1920. sur." [22]

Carlson affirme que la Légion arabe a été vue à Gaza, à Hébron et à Jérusalem, tandis que les Britanniques ont formellement déclaré que «toutes les unités de la Légion arabe avaient quitté la Palestine pour la Transjordanie avant la fin du mandat ». Dans la nuit du 14 mai - la veille de la déclaration d'indépendance israélienne , Carlson a vu brûler Gush Etzion . Son bon ami Moustafa lui a dit cette nuit: "Chaque Arabe sait que nous serons à Tel-Aviv un mois à partir de demain, nous nous asseyons dans les cafés au bord de la mer, buvons du café, mangeons du baklawa et apprécions les filles juives!" [23]

Carlson a décidé de traverser la partie juive de Jérusalem, afin qu'il puisse "être avec les Juifs le premier jour du nouvel Etat juif". Tenant un petit drapeau américain, il traversa juste à temps pour couvrir le départ d' Alan Cunningham , les hauts commissaires de Palestine et de Transjordanie . [24] Il a éprouvé le siège de la partie juive de Jérusalem de l'intérieur, et a dépeint les difficultés des habitants, la pénurie, la faim, le bombardement continu et le chagrin au-dessus des morts.

Carlson allait et venait entre les côtés juif et arabe. Il a rencontré Abdullah el-Tell , le commandant de la Légion arabe à Jérusalem, et sous sa protection, il a assisté à la chute du quartier juif de Jérusalem et à l'évacuation de ses habitants juifs le 28 mai 1948, après un siège de six mois. . [25] Il a également pris la chance de prendre une photographie du Roi Abdallah I de Jordanie quand il est venu à Jérusalem juste après la reddition juive. [26]

Carlson a ensuite visité Bethléem , Jéricho , Amman et Damas , où il a rencontré des cercles arabes pro-nazis qui admiraient le Führer allemand , et l'a présenté à un nazi allemand avec qui il a levé un verre et a grillé "Heil Hitler". [27] À Damas, Carlson a réussi à être accepté pour une courte entrevue avec Haj Amin al-Husseini . [28] La dernière visite de Carlson dans le côté arabe du conflit était à Beyrouth , la capitale du Liban , qui l'a étonné avec sa modernité en comparaison de la simplicité d'Amman et de Damas. [29]À Beyrouth, il a rencontré des chrétiens qui aspiraient à la démocratie et certains d'entre eux ont même osé exprimer des opinions pro-sionistes. [30] Sa tentative d'interviewer Fawzi al-Qawuqji a échoué, quand Qawuqji a décidé de partir avec colère après avoir été interrogé sur ses mensonges au sujet de ses victoires et de son séjour en Allemagne. [31]

Le voyage de Carlson parmi les Arabes a pris fin quand, par Nicosie , il a atteint Haïfa sur un bateau avec 280 personnes juives déplacées , survivants de l' Holocauste des camps d'internement chypriotes . Il a fait une tournée complète en Israël, par ses propres moyens, sans aucune direction officielle, [32] une tournée qui l'a profondément affecté et a apporté une comparaison entre la renaissance nationale du peuple juif et une possible telle renaissance des Arméniens:

Israël a prouvé, aussi, une patrie sentimentale pour moi. Depuis deux mille ans, les Juifs rêvaient de l'indépendance; depuis mille ans, les Arméniens ont rêvé d'une patrie souveraine, démocratique, à laquelle on pourrait aller et venir librement. J'ai ravi par procuration la bonne fortune d'Israël. Les Arméniens n'avaient-ils pas souffert sous les Turcs, quoique dans une moindre mesure, comme les Juifs sous Hitler? A quel point l'arrière-plan torturé de ces deux peuples antiques est-il semblable, combien leur aspiration à la liberté est-elle commune ... Comme il est naturel, alors, pour une naissance arménienne de trouver l'inspiration en Israël! En bougeant et en rêvant d'un bout à l'autre d'Israël, je me suis retrouvé dans mon esprit à substituer l'arménien aux caractères hébreux de l'alphabet. J'ai vu une démocratie arménienne; Je lis les journaux arméniens. J'ai vu des Arméniens créatifs au travail, consommé avec l'énergie d'un peuple libéré. J'ai vu l'Arménie être reconstruite ".[33]

En revenant d'Israël en novembre 1948, Carlson a visité son lieu de naissance, Alexandropolis , en Grèce . À la fin de son voyage, il a volé d' Athènes aux États-Unis.

En 1952, le livre a été traduit en hébreu par le journaliste Shalom Rosenfeld et publié par la maison d'édition Ahisasaf (הוצאה לאור אחיאסף) de Jérusalem.

Bibliographie
Sous couverture . New York: EP Dutton . 1943.
Les Traceurs . New York: EP Dutton . 1946.
Le Caire à Damas . New York: Alfred Knopf . 1951.
Voir aussi
Florence Mendheim - pour une enquête secrète similaire mais moins connue sur les Amis de la Nouvelle-Allemagne et le Bund allemand américain .
Hovhannes Kajaznuni
Références
Avedis Derounian [ lien mort permanent ] ,indice de décès de la sécurité sociale
Alpers, Benjamin L. (2003). Dictateurs, démocratie et culture publique américaine . University of North Carolina Press. p. 383. ISBN  978-0-8078-5416-7 .
Hewsen, Robert H. (octobre 1963). "Noms arméniens en Amérique". Discours américain . Duke University Press. 38 (3): 214-219. doi : 10.2307 / 454102 . JSTOR  454102 .
Parlement du Canada. Chambre des communes (le 8 août 2008). Débats: Rapport officiel . 5 . Imprimeur de la Reine. p. 5212. Son vrai nom est Avedis Boghos Derounian, un immigrant arménien. Le nom de l'auteur de Under Cover est donné comme Derounian, alias Carlson, alias Paige, ...
Joshi, Sunand Tryambak (1998). Documents of American Prejudice: Une anthologie d'écrits sur la course de Thomas Jefferson à David Duke . Livres de base. p. 406. ISBN  978-0-465-01624-2 . Cette beauté est une Arménienne née en Grèce, dont le vrai nom, si l'on peut dire qu'un tel nom possède un vrai nom, est Avedis Boghos Derounian, alias John Roy Carlson, parmi une chaîne de quinze alias. (autre citation élue)
Sarles, Ruth; Kauffman, Bill (2003). Une histoire de l'Amérique d'abord: Les hommes et les femmes qui s'opposaient à l'intervention américaine dans la Seconde Guerre mondiale . Greenwood Press. pp. xvii. ISBN  978-0-275-97512-8 .
Fowler, Glenn (25 avril 1991). "Arthur Derounian, 82 ans, un auteur de livres sur les fascistes et les bigots" . Le New York Times .
Sanctuary c. Thackrey, [NO NUMERO IN ORIGINAL], Cour Suprême de New York, Terme du procès, Comté de New York, 189 Misc. 724; 72 NYS2d 104; 1947 NY Divers LEXIS 2709, 29 juillet 1947. (Le New York Post , publié par Dorothy S. Thackrey, avait imprimé en sérieUnder Cover àpartir du 16 octobre 1943.)
Derounian v. Stokes, n ° 3526, COUR DES APPELS DES ETATS-UNIS, DIXIÈME CIRCUIT, 168 F.2d 305; 1948 US App. LEXIS 3253, 11 mai 1948.
*Katchaznouni, Hovhannes (août 1955). Carlson, John Roy, éd. La Fédération Révolutionnaire Arménienne (Dashnagtzoutiun) n'a plus rien à faire . Traduit par A. Callender, Matthew. New York: Service d'information arménien. (Couverture de livre),Texte intégral en ligne
Kelly, Lee (5 novembre 1994). "Austin s'est souvenu de l'honnêteté dans 'Quiz Show ' " . Austin Américain-homme d'État .
Fowler, Glenn (25 avril 1991). "Arthur Derounian, 82 ans, un auteur de livres sur les fascistes et les bigots" . Le New York Times . Récupéré le 8 août 2008 .
"Le Caire à Damas"Ch. 24
Kahn, EJ (26 juillet 1947). "Profils: 'L'ami de la démocratie ' " . New Yorker . Récupéré le 6 août 2008 . L'un des accomplissements les plus fructueux de Friends of Democracy a été la découverte d'un homme nommé Avedis Derounian, mieux connu sous son pseudonyme de John Roy Carlson.
La Nationle 26 avril 1944. pg 3
John Roy Carlson,Le Caire à Damas, pp. 19-20.
John Roy Carlson,Le Caire à Damas, pp. 48-49.
John Roy Carlson,Le Caire à Damas, p. 164.
John Roy Carlson,Le Caire à Damas, p. 182.
John Roy Carlson,Le Caire à Damas, p. 185.
John Roy Carlson,Le Caire à Damas, p. 209
John Roy Carlson,Le Caire à Damas, p. 234.
John Roy Carlson,Le Caire à Damas, pp. 239-240.
John Roy Carlson,Le Caire à Damas, pp. 245-246.
John Roy Carlson,Le Caire à Damas, pp. 325-337.
John Roy Carlson,Le Caire à Damas, p. 337.
John Roy Carlson,Le Caire à Damas, p. 398.
John Roy Carlson,Le Caire à Damas, pp. 408-409.
John Roy Carlson,Le Caire à Damas, p. 425.
John Roy Carlson,Le Caire à Damas, pp. 427-429.
John Roy Carlson,Le Caire à Damas, p. 432-423.
John Roy Carlson,Le Caire à Damas, pp. 450-451.
John Roy Carlson,Le Caire à Damas, pp. 457-458.
Liens externes
Téléchargez la version complète gratuite en pdf de la version cartonnée originale de Under Cover -2 parties de John Roy Carlson : [1] [2]
Le Caire à Damas - 2 parties
Under Cover de John Roy Carlson , Martin Solomon
Du Caire à Damas de John Roy Carlson , Martin Solomon


.

A l'inverse du généraliste, le spécialiste est celui qui en sait toujours plus sur un sujet de plus en plus restreint. Le spécialiste parfait est donc celui qui sait absolument tout sur absolument rien.

Hors ligne

 

#17 13-02-2018 23:18:56

Pascal Nicolaides
@rmenaute

Re: Ecrivains arméniens d'origine arménienne

David Kherdian né en 1931

https://en.wikipedia.org/wiki/David_Kherdian
   


À partir de San Francisco: Une vie dans l'écriture - Couverture de livre
David Kherdian (né en 1931) est un écrivain, un poète et un éditeur arméno-américain . Il est mieux connu pour The Road from Home (Greenwillow Books, 1979), basé sur l'enfance de sa mère cataloguée comme biographie par certaines bibliothèques, comme fiction par d'autres.
Contenu
1    Biographie
2    Premières années
3    prix
4    œuvres sélectionnées
5    Références
6    Liens externes
Biographie
Kherdian est né à Racine, Wisconsin , en 1931. En 1971, il a épousé Nonny Hogrogian , un illustrateur et écrivain arméno-américain. Pendant deux ans, ils ont vécu à Lyme Center, New Hampshire , où il était l'état «poète-dans-les-écoles». La bibliothèque de l'université d'état est un dépôt pour leurs travaux (dans une collection commune). [Hogrogian a illustré certains de ses livres, les deux anthologies de poésie éditées par Kherdian et ses propres écritures.  Une nouvelle édition de The Road from Home a été publiée avec ses illustrations en 1995.tion nécessaire ]

Les premières années
La réputation de David Kherdian s'étend à tous les genres dans lesquels il a travaillé, de ses nombreux livres aux trois journaux qu'il a édités, en passant par ses trois petites presses qu'il a fondées. Il fut le premier à placer les écrivains ethno-américains dans le canon de la littérature américaine , ce qu'il fit à travers des anthologies et des revues, et tout aussi important avec ses propres écrits. En tant que rédacteur, écrivain et éditeur, Kherdian a toujours été en avance sur son temps; il descend la longue lignée intermittente des poètes mystiques américains, à savoir Walt Whitman , Henry Thoreau et Emily Dickinson - des poètes qui sont rarement appréciés dans leur vie.

Prix
Kherdian a remporté le Boston Globe-Horn Book Award en 1979 pour la non-fiction des enfants , et il a été le deuxième finaliste de la médaille Newbery 1980 ,  reconnaissant The Road from Home (1979) sur l'enfance de sa mère Veron. Dumehjian avant et pendant le génocide arménien . Le livre a été publié dans la plupart des pays européens et dans beaucoup d'autres endroits, y compris le Japon.  Il a été réédité plusieurs fois aux États-Unis et est de plus en plus lu dans les collèges à travers le pays. Dans la suite Finding Home (1981), elle s'installe en Amérique en tant que mariée par correspondance. Il est aussi parfois catalogué comme fiction.

Œuvres choisies
Les bibliothèques membres de WorldCat indiquent détenir plus de 20 livres de Kherdian, dont The Road from Home est de loin le plus courant.

Une bibliographie de William Saroyan, 1934-1964 (1964)
Six poètes de la Renaissance de San Francisco: portraits et listes de contrôle (1967)
Hommage à Adana (1970)
Visions d'Amérique (1973)
Settling America: L'expression ethnique de 14 poètes contemporains (1974)
Poèmes ici et maintenant (1976)
Voyager en Amérique avec les poètes de Goday (1977)
Le chien écrit sur la fenêtre avec son nez et d'autres poèmes (1977)
The Road from Home (1979) - biographie dans certains catalogues de bibliothèques, fiction dans d'autres [1]
Finding Home (1981) - continue le chemin de la maison [7]
La chanson dans le bosquet de noix (1982) (Illustré par Paul O. Zelinsky )
En ce moment (1983)
L'animal (1984)
Course de la rivière Root (1984)
Bridger: L'histoire d'un homme de montagne (1987)
Une chanson pour oncle Harry (1989)
Le jambon d'été du chat (1990)
Plumes et queues: Fables d'animaux du monde entier (1991)
Sur un vaisseau spatial avec Beelzebub: Par un petit-fils de Gurdjieff (1991)
Berceuse pour Emily (1995)
Beat Voices: Une anthologie de Beat Poetry (1995)
Le sourire de la rose: Farizad des mille et une nuits (1997)
Le bracelet d'or (1997)
Je l'ai appelé à la maison (1997)
Les années de voisinage (2000)
Revenez, lune (2013)
À partir de San Francisco: Une vie dans l'écriture (2017)


.

A l'inverse du généraliste, le spécialiste est celui qui en sait toujours plus sur un sujet de plus en plus restreint. Le spécialiste parfait est donc celui qui sait absolument tout sur absolument rien.

Hors ligne

 

#18 19-02-2018 09:17:46

Pascal Nicolaides
@rmenaute

Re: Ecrivains arméniens d'origine arménienne

[bMichael J. ARLEN  né en 1930 [/b]

https://en.wikipedia.org/wiki/Michael_J._Arlen

Michael John Arlen (né le 9 décembre 1930 à Londres, Angleterre )  est un écrivain arméno-américain et un ancien critique de télévision pour le New Yorker .

Arlen est le fils d'un britannique - arménien écrivain, Michael Arlen . Il a grandi en Angleterre et est allé dans un internat en France avant le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale . À la suite de la guerre, la famille d'Arlen déménage aux États-Unis et devient citoyen américain à l'âge de 21 ans.  Il étudie à l'Université Harvard (1948-1952), après quoi il travaille comme reporter à la vie à partir de 1952 à 1956.

Il est l'auteur de Living Room War , un livre sur la représentation de la guerre du Vietnam et de la culture sociale américaine par les médias . Il est également l'auteur d' Exiles et du Passage to Ararat acclamé par la critique , deux récits autobiographiques de l' ascendance arménienne d'Arlen .  Des parties d' Exilés et tout le Passage à Ararat sont apparus à l'origine dans le New Yorker .
Pour Passage to Ararat , Arlen a remporté le US National Book Award dans la catégorie Contemporary Affairs .]

Un verdict américain (1974)
Exilés (1970)
Passage à Ararat (1975) - Prix national du livre, affaires contemporaines [6]
Le point de vue de l'autoroute 1 (1976)
Trente secondes (1980)
L'âge de la caméra (1981)
Dites adieu à Sam (1984)

Dernière modification par Pascal Nicolaides (19-02-2018 09:20:40)


.

A l'inverse du généraliste, le spécialiste est celui qui en sait toujours plus sur un sujet de plus en plus restreint. Le spécialiste parfait est donc celui qui sait absolument tout sur absolument rien.

Hors ligne

 

#19 22-02-2018 16:20:34

Pascal Nicolaides
@rmenaute

Re: Ecrivains arméniens d'origine arménienne

http://www.armenews.com/forums/viewtopi … 32#p158932

Mariné Pétrossian

Mariné PÉTROSSIAN

http://www.leshommessansepaules.com/images/auteur_285.jpg


Lorsqu'en 1993 Mariné Pétrossian (née en 1960 à Erevan, Arménie) publie son premier livre de poèmes, la jeune République d'Arménie se trouve en proie aux pires difficultés, totalement démunie et ruinée par le séisme de 1988, par la guerre et le chaos écobomique découlant de la disparition de l'URSS, et par le blocus opéré par la Turquie. Liée à des événements antérieurs tout aussi dramatiques (la sale guerre d'Afghanistan, la catastrophe de Tchernobyl, la guerre du Karabagh), l'Arménie, au passé déjà si douloureux, se relève difficilement. on comprendra donc aisément le ton dramatique de la poésie de Mariné Pétrossian qui, avec Violette Krikorian (née en 1966), est l'une des voix les plus singulières de la nouvelle poésie arménienne. Mariné Pétrossian est licenciée ès lettres de l’Université d’État d’Erevan. Nourrie des littératures de l’Antiquité, passionnée par François Villon, elle commence à publier ses poèmes en 1987, à la fin de l’ère soviétique, dans la revue Karoun, qui comptait alors 70.000 lecteurs. Aujourd’hui, si l’écrivain a gagné en liberté, il est devenu vulnérable, rejoignant l’anonymat des critères économiques. Elle prône une véritable liberté linguistique (Je veux qu'au loin mon écriture / oscille comme une fleur épineuse), pour « écrire quelque chose qui irait au-delà de la langue », comme un moyen de se « resituer » dans ce monde. Elle n’hésite pas à publier des articles sur la situation socio-politique d’une Arménie égocentrée, pour rappeler que la poésie aussi doit sortir de son isolement. À Lire (en français) : J’apporterai des pierres, traduit par Vahé Godel, (Comp’Act, 1995) et Erevan, traduit par Vahé Godel, (Comp’Act, 2002).

Christophe DAUPHIN

(Revue Les Hommes sans Épaules).


.

A l'inverse du généraliste, le spécialiste est celui qui en sait toujours plus sur un sujet de plus en plus restreint. Le spécialiste parfait est donc celui qui sait absolument tout sur absolument rien.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Droits de reproduction et de diffusion réservés
© Nouvelles d'Arménie Magazine / www.armenews.com - 2018
armenews.com a acueilli 557288670 visiteurs depuis le début du siècle.