Nouvelles d'Armenie    
KARABAGH
Vartan Oskanian met la pédale douce


En visite à Strasbourg le 11 mai, le ministre arménien des affaires étrangères est revenu sur ses propos tenus deux jours auparavant et dans lesquels il qualifiait de « territoires occupés » les régions adjacentes du Karabagh libérées par les forces arméniennes pendant la campagne de 1993 et qui faisaient partie de la grande Arménie sous l’antiquité. Il a affirmé à radio Free Europe que ces propos ne signifiait pas que l’Arménie serait obligée de faire des concessions majeures à l’Azerbaïdjan. Cependant, ces propos ont été considérées comme une aubaine par l’opposition, qui a sauté les pieds joints. Aram Sarkissian a condamné la politique du gouvernement visant à conclure à n’importe quel prix un accord sur le Karabagh, tandis que Babken Arartsian, ancien président du parlement, affirmait que le pouvoir était sous le feu d’immenses pressions pour céder davantage que ce que Lévon Ter Pétrossian aurait concédé de son temps ?
samedi 12 mai 2001,
Spidermian ©armenews.com


CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...
Envoyer l'article à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)

    
     Imprimer l'article




THEMES ABORDES :
Karabagh

Oskanian

Strasbourg