Nouvelles d'Armenie    
Héléna Demirdjian
"La Mouche du coche, lettre ouverte à Pierre Nora"


Très cher Monsieur, Honorable et Très Vénérable Historien, que vous vous opposiez à une loi pénalisant la négation du génocide arménien, voilà qui est votre droit le plus absolu. Le débat est ouvert et je suis démocrate, je suis donc ravie d’avoir des contradicteurs. Cependant, j’aime les contradicteurs compétents.
Que vous vous opposiez à une loi spécifique pénalisant la négation du génocide arménien, passe, mais que vous tergiversiez à admettre que ce qu’ont subi les Arméniens en 1915 était un génocide, tout en reconnaissant que vous n’êtes pas spécialiste de la question, voilà qui me dépasse. Que vous alliez jusqu’à appeler “génocide“ le fait d’écraser trois mouches, voilà qui me consterne. Je conçois tout à fait votre affection démesurée pour les mouches, tout bon théologien vous dira par ailleurs qu’elles ont aussi leur Seigneur, mais de là à mettre le “massacre“ de trois mouches sur le même plan que le massacre d’1,5 million de personnes innocentes, voilà qui relève clairement de l’insulte.
Il reste des survivants du génocide. Il reste des descendants de victimes. Il reste enfin le mensonge continuel de l’Etat turc, qui est une insulte permanente à ces victimes et à leurs descendants. C’est pour ne plus avoir à subir ces insultes ici, dans le pays des Droits de l’Homme, que nous demandons une loi pour nous protéger. Je n’apprécie pas que l’on compare mes grands-parents à des mouches, pas plus que je n’apprécie que l’on nie ce qu’ils ont subi.
“Mais en quoi cela concerne-t-il la France ?“ demandez-vous. Et bien Monsieur, selon vous, en quoi les Arméniens étaient-ils concernés par la défense de la France pendant la guerre de 40 ? Faut-il vous rappeler le nombre de Résistants armeniens fusillés pendant la deuxième guerre mondiale ? Et pourtant, en quoi étaient-ils concernés ? C’est que, Monsieur, le sentiment d’appartenir à l’humanité ne connaît pas de frontières. Oui, 1,5 millions de femmes, d’enfants, de vieillards et d’hommes massacrés, voilà qui concerne le pays des Droits de l’Homme, d’autant plus quand ce pays a ouvert ses bras aux réfugiés.
Enfin, faut-il vous rappeler que les Jeunes-Turcs avaient pour modèle... La France ?

Aussi Monsieur, si vous voulez débattre, faites-le, mais gardez je vous prie le respect dû à toute créature vivante, fût-elle inférieure à vos yeux à une mouche.

Bien à vous
La Mouche du Coche

mercredi 12 octobre 2011,
Ara ©armenews.com

CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...
Envoyer l'article à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)

    
     Imprimer l'article




THEMES ABORDES :
France