Nouvelles d'Armenie    
Muriel Mirak-Weissbach
Pardonner et oublier. Mais pour pardonner, vous devez tout d’abord reconnaître ce qui s’est passé. La paix ne peut advenir que si chaque partie s’engage dans l’intérêt et au bénéfice de l’autre

samedi21 mai 2011, par Stéphane/armenews


ARLINGTON, Massachusetts - Muriel Mirak-Weissbach a beau avoir grandi dans les banlieues paisibles de Winchester et d’Arlington, elle n’est pas indifférente aux retombées des conflits.
Bien au contraire, pour l’A., fille de deux survivants du génocide arménien, tout cela l’entourait, tandis qu’elle grandissait. Même si elle n’en avait pas encore conscience. Même si cela devint de plus en plus clair, à mesure qu’elle avançait en âge.
Le moment clé de cet éclairage intervint lorsque Muriel, (...)



Pour accéder à la version complète de cet article,
vous devez être abonné.
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :

Vous utilisez fréquemment armenews ?
Merci alors de penser à vous abonner.