Nouvelles d'Armenie    
Jean Eckian
Le grave manquement de Nicolas Sarkozy













France : LETTRE OUVERTE AU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE

(JPEG)

Monsieur le Président de la République,

En soi, un manquement est plus où moins grave. Mais certains confinent à la trahison au sens éthique et à l’ordre moral dès lors qu’ils touchent à la fibre de tout un peuple.

« Indignez-vous » dit un livre pour protester contre toutes les formes d’injustice. Eh bien oui, en tant que français d’origine arménienne par mon père, survivant du génocide, ancien combattant de la seconde guerre mondiale, je suis indigné et je pense que vos autres concitoyens de même origine, « si bien intégrés », comme aiment à le rappeler nos représentants sur les bancs de l’Assemblée et du Sénat, sont également indignés quand ils apprennent par des « fuites » diplomatiques, révélées par Wikileaks, que le Président de la République française, après avoir promis à la communauté arménienne de France de la soutenir dans son combat contre le négationnisme, s’est soudainement repris. Je vous cite :

« Je partage pleinement votre volonté que la France s’oppose au négationnisme d’État, à une propagande qui vous meurtrit, une propagande indigne. Et la France doit non seulement condamner le négationnisme par la loi, mais ne jamais accepter une quelconque propagande d’État.

C’est au Parlement, aux représentants de la Nation, de donner à notre pays ses lois. Il lui appartient de tracer la frontière entre l’acceptable et l’inacceptable. Et il peut, à ce titre décider que la négation du génocide est un acte qui franchit cette frontière. Au-delà de l’insulte à la mémoire des victimes et à leurs descendants, la négation porte atteinte à l’ensemble de la société. La liberté d’expression, ce n’est pas celle de manipuler l’histoire ni celle de nier les évidences historiques.

Je suis pour la liberté d’expression individuelle, pour la liberté de pensée des historiens et chercheurs, même si la réalité du génocide est indéniable. Par contre, je n’accepte pas que les Arméniens de France soient menacés ou empêchés de dénoncer le négationnisme en France. » [...]

C’était un courrier que vous aviez adressé, avant votre investiture, Monsieur le Président, le 24 avril 2007, jour de la commémoration du génocide, au président des Organisations arméniennes de France. Quelques semaines plus tard, le 16 mai 2007, votre émissaire et conseiller diplomatique, Jean-David Levitte, s’empressait de rassurer la Turquie en votre nom.

Ainsi, ce sont 500 000 français d’origine arménienne qui se sont sentis trahis, à juste titre. Ainsi, un gouvernement étranger aurait quelque influence sur la politique menée par la France... On serait enclins le croire, lorsque que dans l’enceinte même du Sénat, Egeman Bagis, ministre turc des affaires européennes, s’est permis, le 7 avril 2011, de mettre en garde les sénateurs sur la question.

Si Charles Aznavour, particulièrement modéré dans ses propos à l’égard des revendications de la communauté, entre dans le débat, c’est bien que le vase déborde. S’il dit qu’on le suivra dans nos votes futurs si par mégarde la loi ne passait pas au Sénat sur votre « recommandation », c’est bien que le phénomène du négationnisme turc a atteint un point culminant, mettant en danger l’ordre public. Un signal fort.

Ne croyez-vous pas que cela suffit Monsieur le Président pour justifier du passage d’une loi pénalisant le déni du génocide des Arméniens. Faudra-t-il qu’il y ait réellement de graves incidents pour agir en ce sens ? Vous n’y croyez pas ? Demandez au sénateur Bernard Piras. Bernard Piras a reçu des menaces de mort pour lui-même et des intimidations vis à vis de ses enfants. Comment sur les réseaux sociaux d’Internet l’extrémisme turc, non seulement nie l’existence du génocide des Arméniens, mais injurie et insulte les descendants des victimes de ce crime contre l’humanité. Oui, il est temps de mettre un terme à la haine et à la provocation à l’heure des bilans

« Monsieur le Président je vous fais cette lettre, que vous lirez peut-être si vous avez le temps ». Les Français d’origine Arménienne n’ont pas vocation à se présenter en victimes ad vitam aeternam devant la violence. A la veille de la 96ème commémoration du Génocide des Arméniens et de la mise à l’ordre du jour du Sénat de la loi adoptée par l’Assemblée nationale en 2006, pénalisant la négation du dit génocide, revenez sur votre reculade et tenez votre promesse Monsieur le Président.

Veuillez agréer, Monsieur le Président de la République, l’expression de ma très haute considération.

Jean Eckian

(courrier envoyé par voie électronique à l’Élysée le 15 avril 2011)


Voici une liste non exhaustive de ce négationnisme idéologique sur le sol français, « stade suprême du génocide » (BHL).

La Négation du Génocide des Arméniens en France et en Belgique

2002 - 14 Avril, Alfortville  : Stèle arménienne profanée

2003 - 23 Avril, Paris : Mémorial arménien recouvert de drapeaux turcs

2005 - 11 Avril, Marseille : Stèle du génocide des arméniens profanée

2006-2007 Année de l’Arménie en France

2006 - 5 Mars, Paris : La « Pensée Kémaliste » appelle 300 associations franco-turques à réfuter les « allégations du soit-disant génocide arménien ». Publication dans plusieurs quotidiens à grand tirage d’une page entière niant le génocide Arménien.

2006 - 18 Mars, Lyon : Défilé négationniste de 3000 turcs brandissant pancartes et drapeaux : « Il n’y a jamais eu de génocide arménien »

2006 - 17 Avril, Lyon : Profanation du mémorial arménien. Inscriptions injurieuses et négationnistes en français et en turc.

2006 - 17 juin, Valentigney (Doubs) : Exposition photo d’Antoine Agoudjian censurée sur pression de la communauté turque.

2006 - 14 Octobre, Chaville : Profanation du Mémorial Arménien

2006 - 16 Octobre, Paris : Vol d’ordinateurs chez des dirigeants de la communauté arménienne

2006 - 21-22 Octobre, Paris : Rassemblement négationniste turc Place de la Bastille à l’appel du Comité Talaat Pacha

2006 - 30 Octobre, France : Plusieurs sites web du gouvernement français attaqués par des hackers turcs

2006 - 26 Novembre, Marseille : 18 tombes arméniennes profanées

2006 - 27 Novembre, Valence : Agression turque contre de jeunes arméniens

2007 - 19 Janvier, Istanbul : Assassinat du journaliste Hrant Dink

2007 - 22 Mars, Bruxelles : Un adolescent d’origine arménienne agressé par un groupe d’origine turque

(JPEG)

2007 - 14 Avril, Plaine Saint-Denis : Conférence négationniste du Comité Talaat Pacha

2007 - 30 Juin, Suisse, Winterthur : Trois turcs déclarent que le génocide arménien « est un mensonge international »


2007 - 25 Août, Lyon : Profanation du Mémorial arménien

2007 - 21 Octobre, Bruxelles : Manifestation insultante de l’extrême droite turque

***

2008 - 24 Avril, Internet : Attaques de hackers turcs contre le site de la mémoire arménienne « Imprescriptible »

2009 - Novembre, Pont-à-Mousson : Un collégien d’origine turque écrit sur une copie « Le génocide arménien est mérité »

***

2010 - 17 Janvier, Bruxelles : Un groupe de nationalistes d’origine turque célèbrent les assassins de Hrant Dink

2010 - Mars, Strasbourg : Une collégienne contredit son professeur sur le génocide des arméniens : « Les Arméniens sont responsables, ils ont trahi la Turquie »

2010 - 5 Juin, Avignon : Profanation du Mémorial arménien

2010 - Publication d’un ouvrage négationniste sur le sol français : Et si on vous avait menti ? »

***

2011 - 25 Janvier, Strasbourg : Le président turc Abdullah Gül nie le génocide des Arméniens

2011 - Mars : l’État turc édite en 11 langues, dont le français, un ouvrage promotionnel consacré à la Turquie dans lequel un chapitre affirme la négation du génocide arménien

(JPEG) 2011 - 18-21 Mars, Salon du Livre : Distribution gratuite du livre « 2000 ans d’Histoire de la Turquie », dans lequel est nié le génocide arménien

2011 - 6 Avril, Sénat français : Le Secrétaire d’État turc Egemen Bagis déclare « Il n’y a pas eu de génocide arménien en Turquie »

Et en permanence sur le réseau internet : Face Book, You Tube et autres publications de “presse“ d’origine turque, en langue française, affirment, parfois en termes insultants la non existence du génocide des Arméniens.

Une liste que les sénateurs et les conseillers municipaux devraient prendre en compte à l’approche des sénatoriales en septembre 2011.

Cliquer pour agrandir

JPEG - 133.2 ko
Télégramme
lundi 18 avril 2011,
Jean Eckian ©armenews.com


CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...
Envoyer l'article à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)

    
     Imprimer l'article




THEMES ABORDES :
France

Génocide

Negationnisme

Politique

Sarkozy