Nouvelles d'Armenie    
ARMENIE
Antonia Arslan - La Strada di Smirne / Interview

mardi12 avril 2011, par Stéphane/armenews


Un oubli impossible
Entretien avec Antonia Arslan sur La Strada di Smirne
par Stefania Garna
Deportate, esuli, profughe, n° 15, janvier 2011
Le 16 février, l’an dernier, j’ai eu un entretien avec Antonia Arslan, chez elle à Padoue, sur son dernier ouvrage.
Stefania Garna : A la fin de La Strada di Smirne, tu écris à nouveau : « Un roman est l’œuvre d’un récitant amoureux : il n’étudie pas l’histoire, mais raconte amoureusement les histoires vraisemblables de ses personnages. » Et pourtant (...)



Pour accéder à la version complète de cet article,
vous devez être abonné.
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :

Vous utilisez fréquemment armenews ?
Merci alors de penser à vous abonner.