Nouvelles d'Armenie    
Jacques REMILLER - Député maire UMP de Vienne
La ville de Vienne deuxième terre d’Arménie


En ma qualité de secrétaire du groupe d’amitié France-Arménie à l’Assemblée Nationale, et aux côtés de Bernard SAUGEY et de François ROCHEBLOINE , j’ai eu l’honneur de rencontrer le Président Arménien Monsieur KOTCHARIAN. Ensemble, nous avons travaillé, réfléchi à l’avenir de l’Arménie et à sa place dans le monde. Cette jeune nation doit grandir et prospérer dans la paix intérieure et extérieure. L’Arménie doit être regardée par les autres pays du monde avec les mêmes yeux que la France. Un regard fait d’amitié et de profond respect. Lors de mon voyage en Arménie à la tête d’une délégation viennoise, j’ai pu découvrir l’âme profonde arménienne : chaleur humaine et générosité.

J’ai eu à plusieurs reprises, l’occasion de m’entretenir avec Son Excellence Edward NALBANDIAN, Ambassadeur d’Arménie en France. Il connaît bien Vienne et sa communauté et nous a fait fréquemment l’honneur de sa visite. Au-delà de la politique internationale en ma qualité de Secrétaire de la Commission des Affaires Etrangères à l’Assemblée Nationale, c’est en tant que maire de Vienne dans l’Isère que je souhaite aussi m’exprimer : car à Vienne, ville au passé deux fois millénaire nous avons tissé un lien très fort avec Goris notre ville jumelle, lien historique et fraternel qui lie Vienne à l’Arménie. Vienne fût en effet dès le début du siècle dernier une terre d’accueil pour la diaspora du peuple Arménien. Une ville où les Arméniens ont fait preuve du formidable atout qui fait la noblesse de son sang : l’intégration. Les nombreuses familles présentes à Vienne, nous montrent que leur cœur est tout autant Arménien, que Français. Cet attachement s’est traduit en 1992 par un jumelage avec Goris.

Depuis mon arrivée aux responsabilités de la ville, j’ai voulu donner un nouvel élan aux relations bilatérales établies entre nos deux villes. Offrir à Goris par de multiples actions de nouvelles voies de développement .C’est dans un esprit de continuité et de développement que nous apportons un soutien résolu à toute initiative ou échange dont l’objectif sera d’enrichir la vie culturelle, sociale et économique de Goris.

Avec l’association Vienne-Goris, présidée par Jacques KECHICHIAN, association qui regroupe l’ensemble des associations Arméniennes de notre ville, nous travaillons main dans la main à faire avancer les projets. Ensemble nous réfléchissons et nous agissons dans le cadre d’une réelle politique de coopération décentralisée. Ainsi il y a deux ans, nous avons initié avec l’hôpital de Vienne un projet de don d’un scanner pour l’hôpital de Goris. Par ce don, nous avons offert à l’Arménie le 3ème scanner du pays. Grâce à cette solidarité, Goris et toute une région peuvent désormais bénéficier d’une technologie de pointe pour améliorer la santé des habitants. Nous avons encore bien des projets : comme l’implantation d’un hôtel à Goris pour permettre le développement du tourisme dans une région qui possède un patrimoine hors du commun ou encore le développement de la francophonie pouvoir développer l’enseignement du Français. Une langue si chère au cœur des Arméniens et qu’ils ont su honorer si dignement lors de la visite du Président Jacques Chirac en septembre 2006. En ma qualité de parlementaire, j’étais du voyage et plusieurs années après je ressens encore l’émotion palpable durant le concert de Charles Aznavour sur la place de France à Erevan.

Jacques Remiller

Député-maire de Vienne

Secrétaire de la Commission des Affaires Etrangères

Secrétaire du groupe d’amitié avec l’Arménie

samedi 27 décembre 2008,
Stéphane ©armenews.com


CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...
Envoyer l'article à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)

    
     Imprimer l'article




THEMES ABORDES :
Arménie

France