Nouvelles d'Armenie    
Un abricot d’Arménie apparaîtra sur le « plateau » de Cannes


COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Un abricot d’Arménie apparaîtra sur le « plateau » de Cannes

Par Karine Grigoryan, traduit de l’arménien par Merry Mazmanian

Le Festival du film Abricot d’Or (« Voské Dziran »), qui a tout juste 5 ans, continue sa promotion mondiale non seulement grâce à la programmation de films de qualité, à l’invitation de cinéastes mondialement reconnus, mais également avec l’aide de ses amis. Grâce à eux, cette année, le festival arménien se prépare à se présenter au Festival International de Cannes. Le 23 mai, à Cannes, au 115 boulevard de la Croisette aura lieu la présentation du Festival Abricot d’Or. Les invités seront accueillis par le Président du Festival Atom Egoyan, par le Directeur du Festival le réalisateur Haroutioun Khatchatrian, et le représentant de l’Abricot d’Or en France Raymond Yezeguelian. Ce dernier a mis à la disposition du Festival d’Erevan un bureau à Cannes et un bureau de représentation sur l’avenue des Champs Elysées à Paris, les inaugurations auront lieu pendant le Festival de Cannes. Désormais, c’est à ces adresses à Cannes et à Paris que seront organisées les rencontres avec les cinéastes participant à l’Abricot d’Or. Cette année, le film « Adoration » d’Atom Egoyan sera présenté au Festival de Cannes, et la première projection arménienne du film aura lieu le 19 juillet, avant la cérémonie de clôture de l’Abricot d’Or.

En parallèle du travail de l’organisation de la 5ème édition du festival à Erevan, un séminaire a été organisé du 9 au 11 mai pour les journalistes s’intéressant à l’actualité cinématographique, dans le cadre du programme « Reporters sans frontières ». Ce séminaire était présidé par Kiril Razlogov, directeur de l’Institut de Recherches Culturelles de Moscou. Il a évoqué l’histoire du cinéma commercial, en expliquant le positionnement hiérarchique des festivals dans le monde, ainsi que la nature de leur influence sur le développement de la cinématographie mondiale ou locale. Le financement de la production locale fait partie de la politique adoptée par l’Abricot d’Or. Ce Festival offrira, cette année aussi, un programme permettant aux jeunes artistes de présenter leurs projets afin d’obtenir des financements de leurs futurs films. L’Abricot d’Or se bâtit une expérience dans le domaine du financement de la production cinématographique en collaboration avec les festivals internationaux de Pusan et de Rotterdam et des différents fonds mondiaux. Cette année, par exemple, un programme identique du Festival de Cannes assurera le financement d’un film arménien.

Kiril Razlogov a parlé de l’histoire et des critères internationaux de la critique du cinéma laissant penser à la nécessité de la participation des journalistes arméniens aux festivals internationaux. Cependant, la barrière linguistique n’est pas le seul obstacle sur ce chemin, le financement l’est également, car aucun journal ne prendra en charge les dépenses pour envoyer un reporter au festival du film à Cannes, par exemple. Un autre moteur du développement du cinéma - l’intérêt de la population arménienne pour l’art cinématographique mondial - est strictement limité. Ainsi, dans le climat actuel, il ne se dessine pas un « champ cinématographique » favorable à la création de films en Arménie.

Afin de faire progresser l’art de la critique cinématographique, un concours spécial, organisé dans le cadre du Festival Abricot d’Or 2008, récompensera les 3 meilleurs contributions médiatiques. D’après le directeur de l’Abricot d’Or Haroutioun Khatchatrian, le gagnant de ce projet se verra offrir la possibilité de participer à un festival international. En attendant, le prochain séminaire pour les journalistes d’Arménie, de Géorgie, de Turquie, de Moldavie et d’Ukraine sera organisé grâce à la collaboration du Festival l’Abricot d’Or et l’Association des cinéphiles et critiques du cinéma d’Arménie. Les intervenants seront les hollandais Peter van Bueren et André Wanderburg, célèbres critiques du cinéma.

Les « Nouvelles d’Arménie » magazine des arméniens de la diaspora a reçu son agrément professionnel pour le Festival de Cannes 2008 et rendra compte.

mardi 20 mai 2008,
Arsène ©armenews.com


CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...
Envoyer l'article à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)

    
     Imprimer l'article