Nouvelles d'Armenie    
Nous sommes tous des oxymorons par Ayda Erbal

mardi22 mai 2007, par Stéphane/armenews


Traduction Gisèle Garabedian
Armenian Weekly
Voir le corps sans vie de Hrant sur un trottoir si familier d’ Istanbul a suscité chez chaque membre de la communauté Arménienne de Turquie, des cauchemars que, consciemment ou inconsciemment, elle s’efforce d’occulter afin de conserver sa raison. Parce que nous sommes les meilleurs solliciteurs dans un océan de millions d’autres solliciteurs. Ce qui nous unit tous, en tant que citoyens turcs, sans compter la langue, la culture etc. c’est notre (...)



Pour accéder à la version complète de cet article,
vous devez être abonné.
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :

Vous utilisez fréquemment armenews ?
Merci alors de penser à vous abonner.