Nouvelles d'Armenie    
Les mains de la mère
de BAROUYR SEVAG


Les mains de la mère

Ces mains de mère

Des temps anciens, mais neuves

Comment dire ce que n’ont pas fait ces mains

Ces mains à couronner et à danser

Avec quelle grâce

et imagination !

Comment dire ce que n’ont pas fait ces mains

C’est une lumière qu’elles n’éteignent jamais ces mains,

Tout d’abord elles nous donnent le jour

Puis leur bon lait.

Comment dire ce que n’ont pas fait ces mains

Elles se sont privées, elles ont souffert de nos soucis,

ces mains,

Océan de justice

Et de patience

Comment dire ce que n’ont pas fait ces mains

Jusqu’à devenir mains de grand’mère

Ayant perdu leur force,

Mais l’ayant retrouvée pour leurs petits-enfants.

Elles ont transporté des pierres, déplacé des montagnes,

ces mains,

Quelle valeur, quelle valeur, quelle valeur ont ces mains,

Ces mains fines,

Ces mains saintes

Venez aujourd’hui embrasser tous ensemble

ces mains

Qui nous ont protégés dans le monde

Qui ne se sont jamais lassées de nous

Essuyant la poussière, lavant le linge,

Toujours jugeant, travaillant sans cesse

Ces mains,

Devenues ridées ou desséchées

Mais pour nous toujours soyeuses

Ces mains divines.

BAROUYR SEVAG

Traduction Louise Kiffer

dimanche 24 juin 2007,
Stéphane ©armenews.com


CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...
Envoyer l'article à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)

    
     Imprimer l'article