Nouvelles d'Armenie    
Erdogan répond à Nicolas Sarkozy : « que la France s’occupe de ses propres affaires »


Le premier ministre turc a rejeté les 3 conditions demandées par Nicolas Sarkozy pour éviter le vote jeudi d’une proposition de loi visant à pénaliser la négation du génocide arménien en déclarant « que la France s’occupe de ses propres affaires ».

Recep Tayyip Erdogan a énoncé les trois conditions de M.Sarkozy pour mieux les rejeter :

1)Qu’il y ait une commission bilatérale et paritaire entre l’Arménie et la Turquie pour que ces deux pays fassent ce travail l’un vers l’autre. Réponse : La Turquie est ouverte et transparente sur cette question.

2)Que la Turquie renonce à la législation pénale qui fait interdiction en Turquie de parler du Génocide. Réponse : L’article 301 n’a rien à voir avec cette question. La France n’a pas le droit de commander la Turquie à ce sujet, que la France s’occupe des ses propres affaires.

3)Que la Turquie rouvre ses frontières avec l’Arménie. Réponse : Les négociations concernant l’ouverture de la frontière continuent.

mercredi 11 octobre 2006,
Stéphane ©armenews.com


CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...
Envoyer l'article à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)

    
     Imprimer l'article




THEMES ABORDES :
Négationnisme

Turquie