Nouvelles d'Armenie    
Le négationnisme, une infraction
Dénier la réalité d’un génocide n’équivaut pas simplement à mal interpréter un crime politique. C’est y participer

lundi9 octobre 2006, par Stéphane/armenews


« Il n’appartient pas au Parlement d’écrire l’Histoire ». A la faveur de cette formule a priori convaincante, certains historiens demandent l’abrogation de la loi dite Gayssot, sanctionnant pénalement la contestation de la Shoah et s’opposent au vote par l’Assemblée nationale d’une proposition de loi pénalisant la négation du génocide arménien.
Le débat est légitime et nous interpelle. Mais la formule, aussi séduisante soit-elle, trouve ses limites en ce qu’elle occulte la grande (...)



Pour accéder à la version complète de cet article,
vous devez être abonné.
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :

Vous utilisez fréquemment armenews ?
Merci alors de penser à vous abonner.



THEMES ABORDES :
Négationnisme