Nouvelles d'Armenie    
"L’Arménie" par l’AFP


Le samedi 30 septembre 2006

L’Arménie

Agence France-Presse

EREVAN

- L’Arménie est une ancienne république soviétique du Caucase, indépendante depuis 1991.

SITUATION GEOGRAPHIQUE : 29.740 km2. Sans accès maritime. Situé entre l’Azerbaïdjan à l’est, l’Iran au sud, la Turquie à l’ouest et la Géorgie au nord.

CAPITALE : Erevan.

POPULATION : 3 millions. Au moins 4 millions d’Arméniens vivent à l’étranger, la plus grande partie ayant émigré à la suite des massacres d’Arméniens de l’Empire ottoman entre 1915 et 1917, considérés comme un génocide par l’Arménie et la France notamment.

RELIGION : Majoritairement chrétiens, membres de l’Eglise grégorienne autocéphale (rite oriental).

HISTOIRE : L’Arménie, soumise notamment à la domination ottomane, a connu des périodes d’indépendance du XIIe au XIVe siècles. Disputée entre les empires perse, turc et russe aux XVIIIe et XIXe siècles, elle retrouve son indépendance en 1918, avant d’être soviétisée deux ans plus tard.

L’Arménie a proclamé son indépendance le 23 septembre 1991. L’ex-dissident Levon Ter-Petrossian est élu président en octobre 1991, puis réélu en 1996.

Le Nagorny Karabakh, une province majoritairement peuplée d’Arméniens de souche, rattachée en 1921 à l’Azerbaïdjan par Staline, a proclamé unilatéralement son indépendance en 1991, avec le soutien de l’Arménie. Un conflit armé avec l’Azerbaïdjan (1988-1994) a fait plus de 20.000 morts et des centaines de milliers de réfugiés.

Un cessez-le-feu a été signé en 1994, mais aucune solution diplomatique n’a encore été trouvée.

En 1988, l’Arménie a subi un tremblement de terre (25.000 morts). La structure économique et celle des communications ont été détruites dans le nord, qui comptait pour 52% du potentiel industriel du pays.

SITUATION POLITIQUE :

- En novembre 2005, les Arméniens ont voté en faveur d’un projet de réforme constitutionnelle destiné à renforcer le Parlement.

- Président : Robert Kotcharian. "Président" du Nagorny Karabakh depuis 1994, Kotcharian est nommé Premier ministre d’Arménie en mars 1997. Il est élu président en 1998, succédant à Ter-Petrossian, démissionnaire après avoir perdu le soutien du Parlement pour sa politique de concessions dans les négociations de paix sur le Karabakh. Kotcharian a été réélu en 2003.

ECONOMIE : Jusqu’au début des années 1990, l’Arménie était une république très industrielle. Exsangue après la chute de l’URSS et la guerre du Haut-Karabakh, l’économie sa connu un redressement grâce à une forte croissance.

L’augmentation des transferts de la diaspora a permis une consolidation des réserves en devises.

Le pays souffre de son enclavement, de ses faibles ressources naturelles et de l’obsolescence de l’appareil industriel, auxquels s’ajoutent un fort endettement de l’Etat, la faiblesse de la collecte fiscale et la corruption.

PNB/habitant : 1470 dollars (2005).

Chômage : 9,4%.

samedi 30 septembre 2006,
Stéphane ©armenews.com


CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...
Envoyer l'article à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)

    
     Imprimer l'article




THEMES ABORDES :
Arménie