Nouvelles d'Armenie    
GENOCIDE
Génocide Arménien : Un témoignage par jour


Récit n° 94 de Siranouche Nassoyan

Née en 1900 à Erzeroum

Pendant la révolte contre les Turcs, Antranig combattait, avec son sabre brillant il délivrait les Arméniens.

Notre forteresse était dans un endroit riche, on avait une écurie, du blé, des marchandises, des moutons, on avait de tout ; on vivait tranquille ; le malheur turc s’est abattu sur nous, il nous a massacré cruellement.

Ils jetaient les enfants au berceau par terre , les mères pleuraient, suppliaient...

Soudain, le général Antranig est arrivé, sur son cheval blanc. Que de coups de fusils ont été tirés sur lui, mais il n’a pas été touché, on disait qu’il avait sur lui des signes de saints. Le général Antranig est venu, il s’est dressé près du pont Araza Küprü, il s’est battu jusqu’à ce que le peuple ait traversé le pont. Antranig a dit : "Ramassez tous les enfants par terre, rendez-les à leur mère !"

Lui était un héros. Les Turcs avaient terriblement peur de lui, ils se sauvaient en disant : " Antranik Pacha kaldi !"("est venu").

Le général Antranig a effrayé les Turcs, il a dit : "Ne touchez pas à mon peuple, ne levez pas la main sur mes orphelinats, sinon je vous massacre !

Ainsi, il a délivré le peuple, il a envoyé les orphelins en Amérique.

Témoignage recueilli par Verjine Svazlian

Traduit par Louise Kiffer

le 9 septembre 06

samedi 9 septembre 2006,
Stéphane ©armenews.com


CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...
Envoyer l'article à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)

    
     Imprimer l'article