Nouvelles d'Armenie    
GENOCIDE
Génocide Arménien : Un témoignage par jour


Récit n° 92 d’Ovsanna Nalbandian Née en 1905 à Erzeroum

A Erzeroum, nous étions tous arméniens. Nous parlions le pur arménien. Il y avait paraît-il à Erzeroum un riche Arménien qu’on appelait "Tchorbadji". Il vivait là avec sa femme.

Un Turc voulait lui prendre sa femme.

A la tête des déportés, il y avait des aghas kurdes. Ils enlèvent la femme du tchorbadji.

L’un des aghas s’étonne, il dit : "Olan ! cette montagne va fondre ! tu sais qui est le mari de cette femme ? Comment avez-vous fait ?

Le tchobadji apprend la nouvelle qu’on a enlevé sa femme. Ils commencent à le battre pour qu’il ne fasse pas d’histoires....

Je ne pas laquelle raconter, tant de choses se sont passées, tant de malheurs pour nous...

Finalement les Américains sont venus, ils ont ouvert des orphelinats. Ils ont inspecté les maisons des Turcs, ils ont ramassé les enfants arméniens dans le désert et les ont emmenés. Ils ont ouvert des orphelinats dans huit maisons.

Mais au patriarcat, il ne restait plus de prêtres. Ils avaient tous été exterminés.

A cette époque-là, il n’y avait plus de médecins, plus de marchés, plus de pharmacies. Ma mère est tombée malade. Ma tante est venue chez nous avec sa belle-mère, au bout de quelques jours, cette belle-mère est morte. Nous avons acheté un âne, pour que maman s’assoie dessus. Mais que de deuils, que d’agitation ! Ma grand’mère et maman, ainsi que les autres femmes ne faisaient que pleurer, pleurer...

Lorsque nous étions à Erzeroum mon père avait porté chez le Kaymakam de la ville, le service à thé en argent de notre maison. Le Kaymakam avait sauvé mon père et sa famille de la déportation, en lui disant : "Je veux bien te sauver toi et ta famille de la déportation, mais vous ne devez pas sauver d’autres personnes avec vous."

Et pourquoi les a-t-il sauvés ? Parce que mon père était maréchal-ferrant, et eux n’avaient personne pour ferrer les chevaux, à part mon père.

En 1936, nous sommes venus d’Arapkir en Arménie.

Témoignage recueilli par Verjine Svazlian

Traduit par Louise Kiffer.

Le 8 septembre 2006

vendredi 8 septembre 2006,
Stéphane ©armenews.com


CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...
Envoyer l'article à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)

    
     Imprimer l'article




THEMES ABORDES :
Génocide