Nouvelles d'Armenie    
L’Arménienne, le port de Beyrouth, et la machine à remonter le temps

jeudi17 août 2006, par Stéphane/armenews


En 1982, elle a vu de sa fenêtre surplombant le port de Beyrouth débarquer les Israéliens puis les Américains, Yasser Arafat partir en exil, et, 24 ans plus tard, des milliers d’étrangers se faire évacuer pour ne pas être pris au piège de la dernière guerre israélienne au Liban.
A 60 ans, Makrouhié Yerganian peut se targuer d’être depuis des décennies aux avant-postes du cortège d’horreurs qui ont frappé son pays d’adoption.
Mais cette enseignante d’origine arménienne, qui vit avec sa mère (...)



Pour accéder à la version complète de cet article,
vous devez être abonné.
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :

Vous utilisez fréquemment armenews ?
Merci alors de penser à vous abonner.



THEMES ABORDES :
Liban