Nouvelles d'Armenie    
Sept 2005
Texte présenté à Washington par la baronne COX
Reconnaissance de l’indépendance du Nagorny Karabagh

jeudi19 janvier 2006, par Louise Kiffer/armenews


Mon implication dans cette situation a commencé en mai 1991, quand j’ai été invitée par Elena Bonner Sakharov pour aider à organiser un Congrès International des Droits Humains. Le représentant élu du Nagorno Karabagh, le docteur Zori Balayan, a témoigné des déportations systématiques de villages arméniens entreprises par les forces azéries. On m’a demandé de conduire une délégation d’experts distingués des Droits Humains dans la région pour enquêter sur ces déclarations. En Arménie, nous avons rencontré des victimes de déportations de villages, comprenant Getashen, Martunashen, et Berdadzor. Leurs preuves verbales et l’évidence physique de mauvais traitements ne nous ont laissé aucun doute sur la véracité des rapports de déportation forcée associée à une brutalité physique. J’essaie de suivre l’exemple d’Andrei Sakharov, qui a été prié d’être « du côté de la victime ». Nous avons été convaincus que les Arméniens du Karabagh étaient vraiment les victimes - non pas les agresseurs...

Traduction Louise Kiffer




Pour accéder à la version complète de cet article,
vous devez être abonné.
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :

Vous utilisez fréquemment armenews ?
Merci alors de penser à vous abonner.



THEMES ABORDES :
Karabagh

Washington