Nouvelles d'Armenie    
TURQUIE
Sport et politique


Le 22 novembre 2005, sur LCI, au cours de l’émission « On refait le match » (consacrée au football), les journalistes présents reviennent sur les incidents qui ont marqué le match Turquie-Suisse au cours de la semaine précédente. Gilles Verdez journaliste au Parisien : « On a l’impression que cela était préparé, c’était un piège...Pour moi, c’est du hooliganisme d’Etat... Je demande que ...Je ne veux pas de ces gens-là dans l’Europe. ». Quelques instants plus tard, Eugène Saccomano : « Ce rude accueil était quand-même prévu ». L’explication vient peu après : « Les turcs n’apprécient pas les suisses parce que les suisses ont demandé que les livres scolaires parlent du génocide arménien, ce qu’ils ont refusé ». Bernard Tapie interrompt alors l’animateur en lui disant que « ça n’a rien à voir ». Mais Eugène Saccomano renchérit : « Attendez, vous pouvez moduler votre accueil si c’est un ennemi ». Quand on vous disait que le sport est pacifique et apolitique.
vendredi 30 décembre 2005,
Stéphane ©armenews.com


CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...
Envoyer l'article à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)

    
     Imprimer l'article




THEMES ABORDES :
Sports

Suisse

Turquie