Nouvelles d'Armenie    
Claude Goasguen
La Turquie ne fait pas partie de l’Europe
Le point de vue de Claude Goasguen


L’Union Européenne ouvre les négociations d’adhésion avec la Turquie le 3 octobre. La Commission européenne a estimé que la Turquie répondait suffisamment aux critères politiques de Copenhague pour ouvrir des négociations d’adhésion sous conditions.
Il y a quelques jours, la Turquie refusait une nouvelle fois de reconnaître la République de Chypre, alors que la reconnaissance de tous les Etats membres est une condition nécessaire du processus d’accession à l’Union européenne. Que dire de plus ? Que les Français ont pris une position sans ambiguïté par le NON massif à la Constitution Européenne en mai dernier. Nous n’accepterons pas que s’ouvrent des négociations. J’aurais personnellement souhaité que la France refuse de rentrer dans le processus d’adhésion tant que la Turquie ne reconnaîtrait le génocide arménien, et qu’elle ne reconnaîtrait pas la souveraineté de la république de Chypre.
Je me suis opposé depuis des années à ce que l’on laisse croire aux Français que la Turquie a la vocation de rentrer dans l’Union Européenne. Je conteste totalement l’affirmation qui voudrait faire des Turcs des héritiers de Byzance. Si la ville d’Istanbul peut apparaître comme de culture européenne, elle ne représente que 3% du territoire national. Géographiquement, la situation est claire : la Turquie ne fait pas partie de l’Europe. Culturellement, la gestion du pouvoir par un Parti Musulman et un Premier Ministre qui ne cache pas, avec une certaine arrogance, ses opinions et qui a plusieurs reprises a eu des mots très durs à l’égard de la France, me confortent dans l’idée que la Turquie n’a pas vocation à partager notre culture fondée sur la tolérance et l’acceptation de l’autre.
De plus, je ne peux pas accepter, pour tous ceux qui sont les descendants des familles arméniennes massacrées sans pitié par les Turcs, et qui vivent à Paris, à Marseille et à ailleurs, et qui constituent une minorité que nous aimons, que leur histoire soit jetée au panier pour des intérêts économiques et financiers, qu’il faudrait toutefois démontrer...
samedi 1er octobre 2005,
Spidermian ©armenews.com

Claude Goasguen est député de Paris et président du groupe UMP au Conseil de Paris.



CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...
Envoyer l'article à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)

    
     Imprimer l'article




THEMES ABORDES :
Goasguen