Nouvelles d'Armenie    
ISTANBUL
Premiers récits de la conférence (suite)

dimanche25 septembre 2005, par Spidermian/armenews


Pendant la conférence, le professeur Fikret Adanir de la faculté de l’histoire à l’université allemande du Ruhr a déclaré « un gouvernement turc peut devoir accepter l’accusation de génocide un jour en raison de contraintes. Ceci peut satisfaire quelques cercles. Mais, je ne pense pas qu’une concession faite en raison de telles contraintes sera salutaire pour le futur des relations Turco Arménienne. Le professeur Fikret Adanir a indiqué « qu’il employait l’expression génocide arménien dans (...)



Pour accéder à la version complète de cet article,
vous devez être abonné.
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :

Vous utilisez fréquemment armenews ?
Merci alors de penser à vous abonner.



THEMES ABORDES :
Génocide

Istanbul