Nouvelles d'Armenie    
CENSURE
Suite des déclarations du gouvernement turc après la suspension de la conférence

vendredi23 septembre 2005, par Spidermian/armenews


« La cour a jeté une ombre sur le processus de démocratisation et sur les libertés dans mon pays » a déclaré le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan jeudi soir, s’interrogeant sur la compétence du tribunal. Le ministre de l’économie Ali Babacan, chargé de mener des négociations d’adhésion avec l’UE, a estimé que la décision de la cour n’était pas « en conformité avec la pensée démocratique et les normes au niveau desquelles la Turquie essaye de se placer en matière de droits de l’Homme et (...)



Pour accéder à la version complète de cet article,
vous devez être abonné.
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :

Vous utilisez fréquemment armenews ?
Merci alors de penser à vous abonner.



THEMES ABORDES :
Libertés

Turquie