Nouvelles d'Armenie    
TURQUIE
Le terme de génocide interdit de séjour


D’après une dépêche de l’agence Reuters, la police turque aurait arrêté, le 5 octobre, un prêtre syriaque ayant déclaré à la presse que sa communauté avait également été victime du génocide commis contre les Arméniens. La police de Diyarbakir a affirmé de son côté avoir arrêté, interrogé puis libéré le père Yusuf Akbulut, sur intervention du procureur, en raison des propos qu’il aurait tenu dans la presse turque au sujet de massacres systématiques dont la communauté chrétienne syriaque avait été victime dans le sud est de l’Anatolie. Visiblement, la presse turque, qui n’a pas le niveau de déontologie requis, ce dont nous nous doutions d’ailleurs, constitue pour les autorités turques un excellent outil de propagande et de mobilisation des foules.
samedi 7 octobre 2000,
Spidermian ©armenews.com


CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...
Envoyer l'article à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)

    
     Imprimer l'article




THEMES ABORDES :
Turquie