Nouvelles d'Armenie    
KARABAGH
Le chef de la diplomatie de l’Artsakh appelle Bakou à prendre acte de l’indépendance du Karabagh


Plus vite l‘Azerbaïdjan réalisera que l’indépendance de l’Artsakh est une donnée intangible, plus vite on sera en mesure de parvenir à un règlement definitive et durable du conflit du Karabakh, a déclaré le ministre des affaires étrangères de l’Artsakh, Masis Mayilyan, dans une interview accordée à tert. am. M.Mayilyan a réaffirmé l’attachement indefectible de l’Artsakh au principe de l’auto-détermination, désigné comme le principe clé du processus de résolution du conflit. “La reconnaissance de l’Artsakh par la communauté international est un processus irréversible, qui ne saurait être soumis aux caprices de l’Azerbaïdjan. Ainsi, nous prenons des mesures concrètes pour intensifier notre coopération internationale et renforcer la dynamique positive d’une reconnaissance internationale de l’Artsakh”, a ajouté M. Mayilyan. Interrogé sur les conséquences de la « guerre des quatre jours » d’avril 2016 sur la politique du Karabagh, le chef de la diplomatie de l’Artsakh a indiqué que son gouvernement en avait tiré les leçons en renforçant les mécanismes visant à parer à de telles hostilités.

“Pour nous, la guerre d’avril a été, avant tout, un signal d’alarme pour engager une modernisation en profondeur de l’Armée de défense et de la sécurité de l’Artsakh. Jamais l’Armée de défense n’a eu un tel niveau d’efficacité”, a poursuivi M.Mayilyan, en précisant que son gouvernement s’était engagé à renforcer son potentiel militaire. “Les changements qualitatifs ne se sont pas limités à l’armée. La guerre d’avril a montré aussi qu’il n’y avait pas d’alternative à notre choix de développer un Etat fort et démocratique, et d’être un sujet de plein droit sur la scène internationale”, a indiqué M.Mayilyan. “Nous estimons que la clé du renforcement de notre sécurité [nationale] tient dans la reconnaissance internationale de l’Artsakh, ainsi que dans le développement de notre coopération internationale. L’établissement d’un dialogue direct et ouvert entre l’Artsakh et d’autres pays encouragera la stabilité et nous permettra de régler les problèmes de notre région. Bien plus, la cooperation internationale fondée sur le principe de l’engagement (plutôt que l’exclusion) donnera un nouvel élan aux pouparlers en vue de la resolution de la conflit du Haut-Karabakh, ouvrant la voie à une paix durable dans la région”, a conclu le ministre des affaires étrangères de l’Artsakh.

mardi 17 avril 2018,
Gari ©armenews.com


CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...
Envoyer l'article à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)

    
     Imprimer l'article




THEMES ABORDES :
Azerbaïdjan

Karabagh