Nouvelles d'Armenie    
EREVAN
Grève de la faim pour les étudiants manifestant contre la loi sur le service militaire


Plusieurs étudiants membres d’un groupe de pression qui proteste contre la loi sur le service militaire ont entamé une grève de la faim à Erevan, alors que les députés arméniens ont commencé hier à débattre du projet controversé en deuxième lecture.

Les protestations suscitées suite à l’idée de législation limitant considérablement les possibilités de reporter son service militaire pour les étudiants, y compris ceux qui souhaitent poursuivre une carrière scientifique, sont entrées dans leur deuxième semaine.

Plusieurs centaines d’étudiants boycottent les cours depuis le 7 novembre, faisant le tour du campus de l’université d’Erevan, l’établissement d’enseignement le plus ancien et le plus important d’Arménie, et invitant leurs camarades à se joindre à leur mouvement pour manifester leur désaccord. Le projet de loi a déjà été adopté en première lecture à la fin du mois dernier.

Les représentants des étudiants protestataires ont été reçus par le Premier ministre, les ministres de l’Education et de la Défense, mais ils ont refusé d’arrêter leurs protestations même après avoir été invités à se joindre à la rédaction d’amendements pertinents après l’adoption de la loi.

Le projet de loi stipule que pour obtenir un report de son service militaire, tous les étudiants qui veulent poursuivre leurs études doivent signer des contrats avec le ministère de la Défense et accepter de servir trois ans dans l’armée après avoir terminé leurs études à l’endroit choisi par le ministère. Sinon, les étudiants seront enrôlés dans l’armée dès l’âge de 18 ans.

Les étudiants protestataires ainsi que plusieurs partis d’opposition et personnalités publiques en Arménie estiment que cette mesure nuira au développement de la science dans le pays, car elle entraînera des interruptions dans le processus éducatif ou découragera les quelques étudiants qui souhaitent poursuivre une carrière scientifique.

Cinq membres du groupe “For Science Development“ se sont enfermés dans l’une des salles de conférence de la Faculté de Sociologie, Informatique et Mathématiques Appliquées de l’Université d’Erevan, déclarant qu’ils n’arrêteront leur grève de la faim qu’après le retrait du projet de loi.

Parmi les participants à cette grève de la faim figure David Petrosian, étudiant et activiste. Il a déclaré qu’ils protestaient en particulier contre la décision du Parlement de poursuivre les discussions sur le projet de loi sans tenir compte de leurs préoccupations et sans y apporter de modifications avant la deuxième lecture.

“En outre, avec cette grève de la faim, nous essayons de montrer à tous les citoyens que leur voix compte. L’apathie publique qui s’est répandue est très triste à voir. Nous contribuons nous à surmonter cette apathie“, a commenté le militant.

Petrosian, qui a servi dans l’armée, a déclaré que trois autres étudiants du groupe ont également terminé leur service militaire. “Quatre d’entre nous ont servi dans l’armée. Et par là nous voulons prouver que c’est un mouvement pour l’équité et la justice “, a-t-il expliqué.

Le ministre de la Défense, Vigen Sargsian, a également déclaré à plusieurs reprises que le nouveau projet de loi vise à rétablir la justice parmi les étudiants masculins qui bénéficient d’un report et d’une exemption du service militaire, et de ceux qui n’en bénéficient pas. Il a insisté sur le fait que son but n’était pas de faire l’armée. Le ministre et d’autres représentants du gouvernement croient que la loi ne nuira en rien à la science, mais qu’elle ne fera qu’éliminer la corruption en gommant une lacune importante permettant d’éviter son service militaire obligatoire.

L’activiste Petrosian, quant à lui, a exhorté les autres étudiants engagés dans les manifestations à continuer. Il a répondu aux questions de RFE / RL derrière une porte fermée, précisant que le groupe avait décidé de garder la porte de la salle de cours fermée même aux autres étudiants, y compris ceux qui voudraient se joindre à la grève de la faim.

Environ une trentaine d’étudiants du Conservatoire d’Etat d’Erevan se sont joints à la manifestation organisée sur le campus de l’université d’Etat d’Erevan.

mercredi 15 novembre 2017,
Claire ©armenews.com

Reprinted with permission from RFE/RL Copyright(c)2007 Radio Free Europe / Radio Liberty, Inc.1201 Connecticut Ave, t N.W. Washington DC 200



CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...
Envoyer l'article à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)

    
     Imprimer l'article




THEMES ABORDES :
Armée

Arménie

Défense

Education

Erevan

Manifestation