Nouvelles d'Armenie    
FRANCE/TURQUIE
La Turquie rouvre ses frontières aux bovins français


Paris, (AFP) - La Turquie a rouvert son marché aux exportations de bovins vifs français, après l’avoir fermé pendant deux ans à la suite de la découverte d’une maladie en France, a indiqué lundi le ministère de l’Agriculture.

“Après deux ans de négociations entre les services vétérinaires français et turcs, la Turquie vient d’accepter de rouvrir son marché aux exportations de bovins français“, indique le ministère dans un communiqué.

La Turquie lève ainsi un embargo en place depuis la détection en France, en septembre 2015, du sérotype 8 du virus de la fièvre catarrhale ovine (FCO). Cependant, les conditions demandées par les autorités turques pour exporter sont strictes, assure le communiqué : “zone d’exclusion autour des foyers de FCO, vaccination et dépistage préalables des bovins exportés, protection des animaux vis-à-vis des insectes vecteurs“.

La FCO est une maladie virale, transmise par des moucherons (culicoides) aux ruminants domestiques (ovins, bovins, caprins) et sauvages. Deux sérotypes du virus (le numéro 8 et, tout récemment, le numéro 4) sévissent en France continentale.

Cette maladie est strictement animale et n’a aucune incidence sur la sécurité sanitaire des denrées (viande, lait, etc), assure le communiqué. Difficile d’accès pendant de longues années, le marché turc s’était fermé après la reconnaissance par la France du génocide arménien en décembre 2011. Il avait rouvert en 2015.

De janvier à septembre 2015, la France avait expédié 70.000 animaux en Turquie et les éleveurs français espéraient alors pouvoir exporter dans ce pays au carrefour de l’Orient et de l’Occident jusqu’à 200.000 bovins (vifs) annuellement.

mardi 14 novembre 2017,
Ara ©armenews.com


CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...
Envoyer l'article à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)

    
     Imprimer l'article




THEMES ABORDES :
Economie

France

Turquie