Nouvelles d'Armenie    
TURQUIE-EUROPE
L’Institut du Bosphore, le « cheval de Troie » de la Turquie en France. Qui sont-ils ?


L’Institut du Bosphore, l’organe mis en place par la Turquie pour contrer tant la reconnaissance du génocide des Arméniens en France et en Europe, ainsi que la loi de pénalisation du négationnisme du génocide et de favoriser l’entrée de la Turquie dans l’Union européenne, dispose d’un « Comité Scientifique » crée en 2009 se présente comme le « pilier principal de l’Institut qui se rassemble une à deux fois par an à Paris afin de débattre des grandes questions d’actualité concernant les relations France-Turquie-Union Européenne. » (Source : www.institut-bosphore.org).

Depuis la création la co-présidence du Comité Scientifique -qui n’a rien de scientifique d’ailleurs puisque c’est un groupe de lobbying politique- a été assurée jusqu’en 2013 par Henri de Castries, (ex-président directeur général d’AXA) Kemal Dervis, conseiller à l’Université Sabancý (jusqu’en 2015).

Aujourd’hui, le fameux Comité Scientifique est co-présidé par Anne Lauvergeon, présidente de la Commission « Innovation 2030 » et Ümit Nazlý Boyner, membre du Conseil d’administration de Boyner Group (depuis janvier 2016).

Ci-dessous la liste de quelques personnalités françaises membres de ce Comité Scientifique de l’Institut du Bosphore.

- Anne Lauvergeon, co-présidente du Comité scientifique, Présidente de la Commission « Innovation 2030 »

- Alexandre Adler, historien, journaliste

- Lucien Arkas, Président du Conseil d’Administration, d’Arkas Holding

- Joachim Bitterlich, Ambassadeur (e.r.), Professeur à l’ESCP Europe Paris

- Hélène Conway-Mouret, Sénatrice française, Ancienne ministre

- Henri De Castries, Ancien Président-directeur général d’AXA (2000-2016)

- Augustin de Romanet, Président-Directeur Général, Groupe ADP

- Alain Delcamp, Secrétaire général honoraire, Sénat français, Vice-président, Association française des constitutionnalistes

- Laurence Dumont, Députée, Secrétaire de la Commission des Affaires étrangères, Assemblée nationale française

- Claude Fischer, Directrice ASCPE-Les Entretiens Européens

- Stéphane Fouks, Vice-Président de Havas,

- Nilufer Gole, Sociologue, École des hautes études en sciences sociales (EHESS)

- Bernard Guetta, Journaliste, Chroniqueur

- Elisabeth Guigou, Ancienne Députée, Ancienne ministre

- Nedim Gürsel, Ecrivain, Maître de conférences de littérature contemporaine turque à la Sorbonne, Directeur de recherche au Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS)

- Jean-Pierre Jouyet, Ambassadeur de France au Royaume-Uni, Ancien Secrétaire général de l’Élysée

- Alain Juppé, Maire de Bordeaux, Ancien Premier Ministre français (1995-1997), Ancien Ministre français des affaires étrangères (2011-2012)

- Catherine Lalumière, Ancienne ministre, et ex-Secrétaire générale Conseil de l’Europe (1989-1994)

- Pierre Lellouche, Ancien Député, Ancien ministre

- Gérard Mestrallet, Président du Conseil d’administration, Engie

- Thierry de Montbrial, Président de l’Institut français des relations internationales (IFRI)

- Pierre Moscovici, Commissaire européen en charge des affaires économiques et financières, de la fiscalité et des douanes

- Alain Richard, Sénateur français, Ancien ministre

- Bernard Soulage, Administrateur de Transparency International, Secrétaire général de Climate Chance

- Catherine Tasca, Sénatrice française, Ancienne ministre

- Denis Verret, Président de DV-Conseil

- Wilfried Verstraete, Président du Directoire Groupe, Euler Hermes

Krikor Amirzayan

dimanche 13 août 2017,
Krikor Amirzayan ©armenews.com


CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...
Envoyer l'article à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)

    
     Imprimer l'article