Nouvelles d'Armenie    
ECONOMIE
L’impact sur l’Arménie des sanctions américaines contre la Russie


Les hauts fonctionnaires du gouvernement arménien ont fait des déclarations contradictoires au sujet de l’impact possible sur l’Arménie des nouvelles sanctions économiques les États-Unis envers la Russie.

Les sanctions visant le secteur de l’énergie pourraient nuire encore davantage à l’économie russe que ce qui s’est passé en 2016 et 2015 au détriment des prix du pétrole. Les premières sanctions des Etats-Unis et de l’Union européenne avait affaiblit Moscou en 2014, et aggravés les problèmes économiques de la Russie.

La Russie est le partenaire commercial numéro un de l’Arménie et la principale source de transferts de plusieurs millions de dollars des Arméniens travaillant à l’étranger. D’où les craintes d’Erevan concernant les retombées des sanctions supplémentaires imposées par le Congrès des États-Unis à la fin du mois dernier.

“Les sanctions [contre la Russie] sont depuis longtemps en vigueur, mais comme vous pouvez le voir, notre économie s’est déjà adaptée », a déclaré jeudi le ministre arménien du Développement économique, Suren Karayan. “À l’heure actuelle, je ne vois pas de souci sérieux.“

Le ministre des Finances, Vartan Aramian, s’est montré moins optimiste dans une déclaration au service arménien de RFE / RL (Azatutyun.am) la semaine dernière. “Je ne pense pas que ces sanctions créeront le genre de situation sérieuse que nous avons vu en 2014-2015“, a-t-il déclaré. “Mais en tout cas, elle auront toute de même certainement un impact sur l’Arménie“.

Le vice-ministre des Affaires étrangères Shavarsh Kocharian a également admis jeudi qu’un nouveau ralentissement économique en Russie aurait des retombées sur l’Arménie. “Évidemment, quand il y a des développements négatifs dans l’économie russe, ils se répercutent sur tous les voisins de la Russie“, a-t-il déclaré aux journalistes.

Kocharian a déclaré que l’Arménie cherche maintenant à diversifier ses partenaires commerciaux étrangers dans l’espoir de minimiser l’impact des sanctions américaines. Karayan a également souligné l’importance de diversifier les exportations arméniennes. “Au cours de la première moitié de cette année, nos exportations vers l’Union économique eurasienne (dirigée par la Russie) ont augmenté de 25 pour cent, tandis que les exportations vers l’Union européenne ont augmenté de 20 pour cent“, a-t-il déclaré. “Nous essayons donc de diversifier nos marchés d’exportation“.

La semaine dernière, le gouvernement a dressé une liste prioritaire de 14 pays avec lesquels il recherchera des liens économiques plus étroits. La liste comprend la Russie, les États-Unis, la Chine et les principaux États membres de l’UE ainsi que la Géorgie et l’Iran voisins. Le gouvernement s’est engagé à favoriser l’augmentation des exportations arméniennes vers ces pays et à en attirer davantage d’investissements et de touristes.

samedi 12 août 2017,
Ara ©armenews.com

P.S Reprinted with permission from RFE/RL Copyright(c)2007 Radio Free Europe / Radio Liberty, Inc.1201 Connecticut Ave, t N.W. Washington DC 200



CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...
Envoyer l'article à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)

    
     Imprimer l'article




THEMES ABORDES :
Arménie

Economie

Etats-Unis

Russie