Nouvelles d'Armenie    
DOCUMENTAIRE
Women of 1915 de Bared Maronian


Dimanche 19 mars, il n’y avait plus un siège libre au Club de l’Etoile, où la Croix Bleue des Arméniens de France projetait le remarquable documentaire de Bared Maronian, Women of 1915, sous titré en français. Le documentaire d’une durée de 90 mn, fut suivi d’un débat avec le réalisateur avec l’aimable participation de Claire Mouradian qui a assuré la traduction.

JPEG - 6.3 Mo

Le public - Photo : Roger Kasparian.

Récompensé en 2016 par le Prix Armin T. Wegner du Festival International du Film ARPA, Women of 1915 est le premier documentaire à rendre hommage aux Arméniennes victimes du premier génocide du XXe siècle ainsi qu’aux femmes venues d’Europe et des Etats-Unis qui ont porté secours aux survivantes et à leurs enfants.

A l’aide d’images d’archives, de témoignages de descendants, d’interventions d’historiens et autres spécialistes, Bared Maronian met l’accent sur la résilience des ces Arméniennes qui en dépit des horreurs qu’elles ont vu et des violences dont elles ont été victimes, ont su pour certaines, combattre les armes à la main, témoigner (comme Aurora Mardiguian) et transmettre à leurs descendants leur capacité à surmonter les obstacles.

JPEG - 467 ko

Capture d’écran du film : Aurora Mardiganian.

Le documentaire met également en lumière le rôle essentiel de ces femmes venues du nord de l’Europe ou des USA qui parfois au péril de leurs vies, ont protégé les survivantes et les enfants comme la missionnaire danoise Maria Jacobsen qui a sauvé des centaines d’Arméniens des massacres et des déportations.

PNG - 4.2 Mo

Capture d’écran du film : la docteure américaine Ruth Parmalee.

Sorti l’an dernier aux Etats-Unis, Women of 1915 a nécessité trois années de travail mais le résultat est à la hauteur du sujet. Bared Maronian nous fait découvrir l’existence de 400 orphelines recueillies par le pape, les visages de ces Arméniennes tatouées par leurs nouveaux maîtres arabes, le témoignage d’un Kurde qui montre les gorges où furent précipité les Arméniens et l’unique survivante de ces meurtres de masse...

JPEG - 875.3 ko

Capture d’écran du film : orphelines recueillies par le pape.

Né au Liban, Bared Maronian qui vit en Floride depuis plusieurs années est l’auteur du documentaire Orphand of the genocide, vu par plus de 50 millions de téléspectateurs américains et diffusé à Paris au Musée de la Shoah à Paris en 2015. Avec des images d’archives présentées pour la première fois dans en 3 D - grâce au talent de Bardig Kouyoumdjian - Women of 1915 est une œuvre majeure qui montre le génocide des Arméniens sous un angle inédit mais ô combien édifiant.

JPEG - 9.7 Mo

Bared Maronian par Roger Kasparian.

Ne manquez sous aucun prétexte les prochaines projections :

- Issy les Moulineaux, 20 mars, 20 h, La Halle aux Epinettes, 47 rue de l’Egalité

- Alfortville, 21 mars, 20 h, MCA 9 rue de Madrid

- Décines, 22 mars, 20h, Salle des Fêtes, Place Roger Salengro

- Valence, 23 mars, 20h, Cinéma Lux, 36 Bd du Général de Gaulle

- Marseille, 24 mars, Ecole Hamaskaïne, 60 Bd Pinatel ,13e

Elisabeth Baudourian

mardi 21 mars 2017,
Claire ©armenews.com


CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...
Envoyer l'article à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)

    
     Imprimer l'article




THEMES ABORDES :
Cinéma

Paris