Nouvelles d'Armenie    
ARMENIE
L’Arménie recevra un prêt de 44 millions d’euros pour la reconstruction de la route Vanadzor-Bagratashen


Le Parlement arménien a ratifié un accord de prêt de 44 millions d’euros avec la Banque asiatique de développement (BAD). Les fonds seront utilisés pour la reconstruction majeure d’une section de la route s’étendant de la troisième plus grande ville d’Arménie de Vanadzor à Bagratashen à la frontière entre l’Arménie et la Géorgie. L’accord conclu avec la BAD a été signé en novembre 2016.

Le vice-ministre des transports, des communications et des technologies de l’information, Arthur Arakelyan, a déclaré que la BAD fournira à l’Arménie un prêt de 44 millions d’euros (environ 50 millions de dollars) remboursable en 22 ans avec une période de grâce de 15 ans et au taux flottant de 1% Taux LIBOR.

Le projet part du Vanadzor, la troisième ville d’Arménie située à 130 km au nord d’Erevan, et se termine à Bagratashen, à la frontière avec la Géorgie, avec une longueur totale de 90 km. Entre Vanadzor et Alaverdi (environ 44 km), la route passe par une section montagneuse avec plusieurs virages en épingle à cheveux, des pentes raides, des ponts étroits et trois tunnels anciens qui devront être améliorés.

La route est vulnérable aux catastrophes naturelles telles que les inondations, la neige, les glissements de terrain et la chute de rochers, ce qui affecte négativement le niveau de service de la route et présente un énorme risque potentiel pour la sécurité routière des usagers de la route. Le projet réduira le temps de déplacement des passagers et du fret entre l’Arménie et la Géorgie, réduira les coûts de transport et éliminera les dangers pour la sécurité routière.

L’étude de faisabilité et l’évaluation de l’impact environnemental et social ainsi que la conception détaillée ont été achevées en 2015. Le coût total de l’investissement du projet basé sur l’étude de faisabilité et la conception détaillée est d’environ 102 millions de dollars et est partagé par la Banque asiatique de développement, la Banque d’investissement (BEI) et le gouvernement de l’Arménie. Le projet est divisé en deux sous-sections avec un coût approximatif égal à 40 millions de dollars (HTVA) pour chaque sous-section. Comme convenu, la BEI cofinancera parallèlement l’article 1 et la BAD financera l’article 2.

Arthur Arakelyan a indiqué que 15 compagnies ont présenté des demandes pour un appel d’offres préliminaire annoncé par le ministère pour choisir une compagnie pour rénover la route. Selon lui, le projet créera environ 500 nouveaux emplois et devrait être terminé en 2018 ou 2019.

dimanche 13 août 2017,
Stéphane ©armenews.com


CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...
Envoyer l'article à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)

    
     Imprimer l'article




THEMES ABORDES :
Arménie