Nouvelles d'Armenie    
TEST
Le représentant du Ministre de la Culture, Mr Aristakesian, fait bondir ses collègues au gouvernement


DESACCORD Paris, le 23 septembre 2003-Armenews- L’agence de presse turque Anadolu, a rapporté une déclaration du représentant du Ministre de la Culture, Mr Karen Aristakesian, qui a suscité un violent émoi parmi ses collègues du gouvernement : les nations devraient oublier « les incidents fâcheux du passé. » Les hommes politiques en Arménie ont immédiatement réagi, blâmant à la fois l’auteur et le contenu de cette assertion. Un des dirigeants de Orinats Yerkir, Manvel Balasanian, a rappelé que seul un ministre est autorisé à parler au nom d’un ministère, ajoutant : « Comment pourrais-je oublier un passé qui est celui de mon propre grand-père ? ». Le directeur du Comité des Relations Extérieures au Parlement et représentant de la FRA, Armen Rustamian, a pour sa part, précisé que même si l’information devait être vérifiée, pareilles déclarations sont absolument inacceptables. « Si le représentant du Ministre a bel et bien parlé en ces termes, il devra en rendre compte. »
mardi 23 septembre 2003,
Spidermian ©armenews.com


CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...
Envoyer l'article à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)

    
     Imprimer l'article




THEMES ABORDES :
Controverse

Culture

Europe

Politique