Nouvelles d'Armenie    
HAYTOUG CHAMLIAN
Le cow-boy contre les Indiens


Les djihadistes sont des forcenés, des désaxés incurables, avec une mentalité et un comportement de barbares.

Les actes de folie meurtrière commis le 21 octobre 2014 à St-Jean-Sur-Richelieu et le 22 octobre 2014 à Ottawa, au Canada, sont totalement condamnables, abjects et injustifiables. Ils ne peuvent même pas être moindrement “compréhensibles“, en aucune manière, à quelque niveau que ce soit.

Cela étant dit et souligné, maintenant, au risque de déranger les discours enflammés et les trémolos patriotiques qui résonnent à l’unisson au Parlement du Canada depuis ces événements, il faudra aussi exprimer et confronter certaines réalités évidentes.

C’est la politique étrangère du gouvernement canadien actuel qui a dénaturé le Canada, pour le transformer en une cible - facile - pour les psychopathes sanguinaires concernés, mettant ainsi en péril la sécurité des citoyens, la quiétude de la population, ainsi que l’ordre public et social - particulièrement vulnérable dans un pays fondé sur le multiculturalisme - .

Et tout cela, pourquoi ? Là est la question fondamentale.

Les USA doivent combattre les djihadistes, car c’est Washington qui les a engendrés. Non, il ne s’agit pas d’évoquer ici des “théories du complot“, mais de constater tout simplement le fait irréfutable que les autorités américaines ont longuement encouragé, soutenu et armé ces islamistes sunnites, croyant pouvoir s’en servir pour renverser le régime syrien de Bashar El Assad, affaiblir l’Iran chiite, diviser pour régner, etc. Ils ont ainsi créé un monstre, qu’ils disent vouloir dompter à présent (pour le moment, à une distance - ou plus précisément, une altitude - fort prudente, il faut le dire...).

En quoi le Canada serait-il alors obligé de se joindre à des opérations militaires lancées et menées par les USA, visant - dans la meilleure des hypothèses - à réparer les erreurs fatidiques commises par les USA ?

Des alliés régionaux des USA n’en font pas autant. Les pays arabes dont les régimes sont censés être du côté des Américains font principalement de la figuration, lorsqu’ils ne jouent pas carrément double-jeu. Un membre de l’Otan même, la Turquie, non seulement refuse de participer à cette nouvelle croisade américaine, mais empêche même les USA d’utiliser ses propres bases militaires sur le territoire turc actuel. Elle interdit même la remise, à partir de sa frontière, des armes destinées aux Kurdes qui combattent l’“État Islamique“ à quelques centaines de mètres de là, obligeant ainsi les USA à larguer ce matériel par voie aérienne - ce qui a eu pour conséquence qu’une partie en a été parachutée dans les bras des djihadistes, littéralement... On entend d’ici les “Allahou Akbar !“ éperdus, pour ces cadeaux tombant du ciel... - .

Rappelons encore que l’ONU n’a nullement accordé son autorisation pour les frappes aériennes en Syrie, alors que celles en Irak seraient “légitimées“ par l’appel au secours d’un “État“ irakien de pacotille, dont l’improbable armée nationale ne fait que décamper et fuir, à la moindre occasion.

Et voilà que, dans une situation aussi obscure, nébuleuse et compliquée, dans des circonstances aussi douteuses, voire suspectes, Monsieur Stephen Harper entraîne le Canada dans une nouvelle aventure militaire absurde et contre-productive, fondée sur des calculs politiques machiavéliques, concoctée dans certaines officines occultes de la Maison Blanche, et, pour ce qui est des objectifs ultimes, fort probablement vouée à l’échec.

Après un prélude sanglant survenu la veille, le 22 octobre 2014, à Ottawa, le Canada a vécu un tournant décisif. Non, rien ne sera plus jamais comme avant. À son échelle, ce pays aura eu son September-11.

Et tout cela, parce que son Premier Ministre actuel, souffrant d’un complexe typique à l’égard du grand voisin américain, s’arroge une importance qu’il n’aura jamais. Sa mentalité et son comportement de cow-boy entraîneront cependant des conséquences néfastes irréversibles, pour le Canada.

Haytoug Chamlian

Montréal, 23 octobre 2014

vendredi 24 octobre 2014,
Ara ©armenews.com


CET ARTICLE VOUS A PLU ?  POUR AIDER LE SITE A VIVRE...
Envoyer l'article à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)

    
     Imprimer l'article