Nouvelles d'Armenie    
JOURNAL LE MONDE
La Shoah, un traumatisme héréditaire
Le drame vécu par les victimes du génocide laisse une marque dans l’ADN de leurs descendants

dimanche6 juillet 2014, par Stéphane/armenews


Le traumatisme de la Shoah se transmet aux descendants. Et pas seulement au travers des récits des parents qui ont connu les camps de concentration, la torture ou la crainte d’être faits prisonniers. Non. Ce traumatisme laisse une empreinte biologique, une marque sur l’ADN de la génération suivante. C’est ce que montrent Rachel Yehuda et son équipe de l’école de médecine du Mont-Sinaï à New York dans l’American Journal of Psychiatry du 16 mai, après une épopée scientifique débutée en 1998. (...)



Pour accéder à la version complète de cet article,
vous devez être abonné.
Nom d'utilisateur :
Mot de passe :

Vous utilisez fréquemment armenews ?
Merci alors de penser à vous abonner.